RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: A pas de loup :: Le Pacte :: Pacte Validé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuage d’Émeraude - Vent-

Apprenti • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute du Vent
Messages : 125
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 18
Sam 10 Mar - 14:56
Nuage d’Émeraude
Noms :Petite Émeraude- Nuage d'Émeraude- Pluie d’Émeraude-Lune d'Émeraude
JÂge : 6 lunes bientôt 7
Meute : Vent
Rang : Apprenti guerrier
Sexe :  Femelle
Caractère


J'étais une louve très joueuse, très curieuse mais un peu flemmarde. J'aimais rester au soleil pendant des heures à ne rien faire, loin de la tanière. J'aimais être dans les pattes des grands et faire des bêtises.

Et il y a d'abord eu mon frère, ce qui me calma beaucoup puisque la nuit j'aidais ma mère avec lui.

Et il y a eu mon père, ce qui me rendis beaucoup moins flemmarde, je commençais à me promener beaucoup plus et j'imitais les grands quand ils s'entraînaient.

Et puis il y a eu la sixième lune.

Je ne bouge plus beaucoup, je reste assise à regarder les autres bouger. J'aide quand on me le demande, mais je vois dans le regard de beaucoup de la compation. Au fond de moi, j'hurle, je voudrais qu'il arrête de me regarder comme ça.

Je boue, je n'en peux plus, mais je reste assise, d'apparence paisible à regarder le paysage.

Je suis très docile, je fais ce qu'on me demande. Je ne joue plus, je n'ais plus envie de jouer.

Je suis en colère, je suis triste.

Je n'ai plus goût à rien, je ne veux pas prendre goût. Je ne veux pas oublier mon frère en m'amusant. Je ne veux pas penser à quelqu'un d'autre car sinon personne ne pense à lui. On m'a dit qu'il devait être dans les étoiles, dans le bonheur, j'ai rétorqué que ma mère aussi alors qu'il n'était pas en paix.

Je ne sais pas comment les autres me vois, peux être comme une louveteau très calme, gentille, douce, et qui s'amuse bien avec les autres.

Mais je sais que je ne suis pas calme, que je ne fais que ce qu'on me demande et ce n'est pas de la gentillesse, et que lorsque je joue ce n'est que pour faire plaisir aux autres.

Il paraît que les yeux sont le reflet de l'âme. Petite mes yeux étaient d'un vert étincelant, il ne reste maintenant qu'un vert terne.

Peux être que plus tard mes yeux brilleront, ou bien ils deviendront aussi noir que les gouffres les plus profonds.

Physique


On me regarde de loin , on ne vient pas trop m'embêter. On voit une petite louve grise et rousse, la tête basse qui regarde le sol ou bien le vide.

Quand on se rapproche de moi, on voit que je n'ais pas de cicatrice, j'ai d'ailleurs un très beau pelage pour certain. Je regarde ton arrivé d'un air faussement calme, je hais comment tu me regardes, avec tes yeux pleins de tristesse pour moi. Tu remarques que j'ai un léger tic, je n'arrête pas de bouger l'une de mes oreilles celle de droite.

tu me regardes encore un peu, je te souris et tu vois mes yeux verts, la partie la plus marquante dans mon physique. Un vert émeraude qui fut l'origine de mon nom.

Histoire



Cette louve était belle. Incroyablement magnifique elle ressemblait à un nuage qui annonce une violente pluie. Tapis dans un buisson, le vent à son avantage, elle guettait, puis elle bondis, elle ne laissa aucune chance à l'animal.
Sa fourrure tachée de sang, elle traînait sa proie avec une certaine élégance. On aurait dit la mort en personne qui traînait cette biche. Une louve d'une telle beauté, qui alliait force brutal et intelligence. Personne ne pus la séduire car elle voulait des louveteaux venant d'un seul loup. Le plus parfait à ses yeux. Il était caramel, haut sur pattes et se battait comme personne. Il aurait pu être un bon élément dans la meute s'il n'était pas aussi renfermé et froid.
Mais la louve le voulait, elle se croyait parfaite, on la cru ainsi. Elle fit tout pour le séduire.
Elle réussit, et la voilà encore plus sûr d'elle. Elle avait tout ce qu'elle voulait, elle était la reine de son monde. Et cette louve fit des jalouses et de jaloux.
On la prit même pour une descendante divine, on le prit pour le descendant divin.
Le couple divin, étaient mal grès tous très distant de leur meute, ils dormaient même dans une tanière éloignée. Loin des regards, loin de la meute. Ils ne se mélangeaient que très rarement aux autres cependant ils obéissaient à leur chef et étaient parmi les meilleurs, alors on leur trouvait des excuses pour leur froideur.
Quatre saisons passèrent et la louve voulut ses louveteaux. Bien sûr elle pensait avoir un mâle qui aurait tous les atouts possibles, elle voulait le louveteaux parfait.
Mais son compagnon n'en voulait pas, il voulait rester seul et puis il avait cédé a cette louve seulement pour ce faire bien voir. Il ne voulait pas de descendance. Il était parfait. La perfection n'a pas besoin de copie.
Quatre saisons passèrent encore et la louve lui faisait du chantage, elle voulait ses louveteaux. Un combat mental entre les deux éclata et le loup perdu.
Elle eut ses petits.
La couche se fit dans la tanière. Tout se passa bien, on appela donc pas le guérisseur. La naissance ne fit pas de bruit dans la meute, pour le bonheurs du nouveau père.
Les petits était nées
Un mâle et une femelle, tous était parfait.

La mère ne voulais pas montrer ses petits, elle les sur-couvait comme une mère-poule. C'était son projet, parfait et personne ne devait venir déranger la perfection de ses instants.
Mais elle se disait qu'au bout de deux mois, lorsqu'ils auront grandis, elle retournerait chasser, et que son statut au sein de la meute lui permettrait de refourguer ses enfants à une autre pour qu'elle continue de profiter de la vie. Elle voulait bien s'occuper de ses petits, mais rien que rester enfermé dans sa tanière depuis quelques nuits lui donnait un atroce mal être. et puis  Son compagnon était devenu froid et distant même avec elle. Il dénigrait sa propre progéniture. Il détestait la femelle et voyait dans le mâle une aberration. La mère les nourrit, elle s'occupait d'eux mais commençait à être à l'étroit dans sa tanière, elle voulait sortir, souffler un peu, courir et s'évader, mais le père l'en empêchait.
-Tu ne sortiras pas de là, tu les a voulus, tu les assumes !
La mère resta presque enfermé pendant deux mois.
Le père faisait le beau devant le reste de la meute, on lui posait des questions, il y répondait qu'il avait eu une porté et que sa compagne les soignait, d'où sont absence. La guérisseuse voulait aller voir la mère , mais elle se confrontait au mensonge du père. Tous était bien rodé pour cacher le sadisme du père envers la mère face à la meute.
La petite grandis et déjà a deux mois elle était très joueuse, cependant le petit resta très petit, il bougeait peu et demandait toujours du lait, jours et nuit il hurlait.
La mère devenait folle à ne pas sortir et à entendre les cris du petit qu'elle ne savait pas aider.
Le père laissa sortir la femelle pour appuyer ses mensonges et prouver à la guérisseuse que sa petite allait bien.
La petite elle partait jouer avec les autres louveteaux, c'était une petite très joueuse. Et le soir elle aidait sa mère avec son frère pendant que le père partait ailleurs.
Quatre lunes passèrent la petite sortait, elle ne voyait presque pas son père, mais lorsqu'il allait voir sa mère c'était presque à un combat de mot auquel elle assistait.
Les disputes se basaient sur l'autre louveteaux, qui n'avait toujours pas de nom. Le petit était très faible et était très retardé sur sa sœur. Il ne sortait pas, il chouinait, avait des difficultés pour se déplacer ...
On le cacha au reste de la meute. lorsque la guérisseuse réussit à aller voir la mère, qu'on avait pas vus depuis quatre lune,  le père avait déjà prévus, il avait prit avec dégou le petit pour le cacher plus loin. Ils aurait pus le tuer là, de toute manière il n'était pas sur que le petit s'en rende compte, et pourtant il ne pouvait pas briser le lien de sang qu'ils partageaient. Il revint avant l'arriver de la guérisseuse et joua la comédie devant elle. Il déclarait sa compagne malade, fatigué et épuisé . La mère jouait la comédie à merveille, apeuré par son compagnon, qui depuis quelque temps la tourmentait. La guérisseuse revint et à chaque fois la même comédie. On ne saura pas si elle avait des doutes, cela ne changea pas la fin du destin.
Le père faisait pression sur la mère, la bloquait dans la tanière violemment, la blâmait mentalement d'avoir eu un petit différent, d'avoir voulus fondé une famille parfaite, qu'alors lui n'en voulait pas.  
Ainsi la mère devait le surveiller et rester avec lui tout le temps. La folie finit par la prendre, elle n'avait plus rien de la louve parfaite qu'elle était. Elle était devenu agressive envers tout le monde, même de ses petits. Elle en voulait à la terre entière. Rester enfermer, avoir cette pression sur ses épaules, ne jamais pouvoir souffler, ça brise.



J'aimais cette louve, c'était ma mère, même si elle était méchante et hurlait sur mon frère tout le temps. Parfois j'essayais de l'aider mon frère, mais c'était trop difficile, je n'y arrivait pas beaucoup. Ma mère me chassait le plus possible de la tanière, elle tournait en rond. Mon père passait la voir une fois par jour lui déposer à manger pour nous, il disait à chaque fois que si mon frère et moi mourrait, elle aussi elle y passerait.
Je vivais dans un climat constant de tentions. J'avais peur pour ma mère, pour mon frère.
La lune suivante, je suivis mon père au petit matin, je voulais lui faire voir que je n'étais pas inutile et que moi aussi j'étais forte. Il me rabaissa avec un discourt de méchanceté gratuite. C'est ce jour que je me promis de devenir bien meilleur que lui. Mais les paroles blessent et j'étais rentrée à la tanière en pleur, en colère contre tout le monde. Ma mère me vue ainsi, haussa ses épaules et me tourna le dos en disant que je ne pourrais jamais être meilleur. Les larmes coulaient sur mon pelage.
Je pris mon frère contre moi, lui pré-mâcha sa viande.
La vie était injuste. Injuste avec moi, injuste avec mon frère...
pendant une lune entière je m'occupai de petit-rat, c'était le nom de mon frère par mes parents. Je lui tenais chaud la nuit, je lui pré-mâchais ses repas, et essayait de l'aider à marcher. Au bout du mois il avait fait beaucoup de progrès. Ma mère nous ignorait et commençait à partir la journée mais lorsque mon père l'apprit ce fut un scandale.
Un soir où les étoiles brillaient plus que jamais, ma mère fit un cauchemar, elle se réveilla en grognant, elle s'approcha de mon frère et moi. Elle avait les yeux noires, son pelage n'avait plus rien d'un nuage, il était sale et poisseux . Ma mère me fit peur, je rentrais ma queue entre mes pattes baissait mes oreilles. Je tremblais et Petit-rat lui lécha la babine de Maman en jappant, heureux.
La mort prend tout le monde.


Les crocs blancs de Maman brillèrent, et le sang de Petit-Rat gicla jusqu'à moi. J'ai voulus hurler mais aucun son ne sortit.
Je fixais Maman avec le corps inerte de Petit-Rat. Goutte à goutte du sang tombait sur le sol m'arrosant. Maman balança son louveteau, mon frère loin de nous.
- Rendors toi !
Elle me tourna le dos et alla se poser plus loin.
Sa folie avait prit sa tête, La Folie avait prit mon frère.
Je restai sans bouger jusqu'au lever du soleil, qui éclairât la scène ensanglantée. La vue se mélengea avec l'odeur du sang. Mon père arriva très vite, il avait chassé de nuit. Il vit la scène et sa rage lui pris sa tête.
Ce n'était pas mon père, se n'étais pas ma mère.
C'était un combat entre Rage et Folie
Il n'avait jamais été mon père. Elle n'avait jamais été une mère.
L'Ego de l'un contre l'Ego de l'autre et au centre nous.
La Rage gagna sur la Folie, d'un coup de crocs dans le cou. L'une moura et l'autre fut chassé.
On comprit toute l'histoire qu'après avoir vu le cadavre de Petit-Rat que personne connaissait car il n'avait jamais été plus loin de la tanière et, que ce que j'appelai Maman m'avait dit de ne pas en parler.
Petit-Rat était mort, mon frère tué par ma mère devant mes yeux.
Ma mère était morte, maman tuée par mon père devant mes yeux
Mon père fut chassé.
Le jour de ma sixième lune.

A votre propos


ansPseudonyme : Amy
Âge :17 ans
Sexe : Fille
Commentaire : Je n'ais rien à dire, venez jouer avec ma louloute ?

Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute de la Terre
Messages : 126
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Sam 10 Mar - 15:16
Bienvenue :)
Waw quel caractère et quel histoire! J'en ai eu les larmes aux yeux tu écrit super bien !


Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute du Vent
Messages : 125
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 18
Sam 10 Mar - 15:48
mercii et merci beaucoup. t'as vus mes pauvres personnages ils ont presque tous une histoire comme ça ahah
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 207
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Sam 10 Mar - 17:24
Yeaaah bienvenu parmi nous ! :D
Ton style d'écriture j'adore **
Au plaisir de se croiser au tournant d'un petit RP ! :P


~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute du Vent
Messages : 125
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 18
Sam 10 Mar - 18:39
merci , sa me touche que vous me dites ça
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 106
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Sam 10 Mar - 20:07
Et une apprentie pour la meute du Vent, UNE ! Soyez tous jaloux !

Sur ce, BIENVENUE OFFICIELLE à toi et ta pauvre petite louloute !


Destiny's hunter.
Si tu te perds, rends-toi dans une prairie. Tu n'y trouveras pas de chemin. Tu n'auras plus à te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Sam 10 Mar - 20:42
Bon bein bienvenue ! J'te présente l'autre sans famille du coin même si pour moi c'était bien moins horible si non super style d'écriture comme l'on dit les autre au dessus t'as déjà pensser à écrire des histoires ? Ça pourait être grave classe avec ton style. Bref, sur ceux bonne journée/soirée. Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 37
Date d'inscription : 01/03/2018
Age : 18
Localisation : France.
Sam 10 Mar - 21:30
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute du Temps
Messages : 73
Date d'inscription : 31/12/2017
Dim 11 Mar - 11:02
Bienvenuuuue ^^ Wow quelle histoire '-' Je suis sûre qu'on pourrait avoir un lien avec mon perso, ses liens avec sa mère étaient assez chaotiques aussi
Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute du Vent
Messages : 125
Date d'inscription : 10/03/2018
Age : 18
Dim 11 Mar - 20:31
Je crois que j'ai finis :)
Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 903
Date d'inscription : 23/11/2017
Lun 12 Mar - 20:24
Félicitation jeune louve, tu viens d'être validé ! Te voici à présent Apprenti de la Meute du Vent ! Que ta soif d'apprendre t'aide à progresser pour devenir une valeureuse guerrière, sois la fierté de ton mentor ! Tu peux à présent visiter la Terre des loups en toute tranquillité, ou pas.

Tu as la possibilité de faire une fiche de lien juste ici, afin de tenir à jour ton aventure et tes rencontres. Tu peux également faire une demande de Rp ici, d'autres loup viendront peut-être à ta rencontre. N'hésite pas à aller réclamer tes points ici pour ta présentation validé !

Sur ceux, que les esprits des anciens te guident @Nuage d’émeraude
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: A pas de loup :: Le Pacte :: Pacte Validé-