Saison

Les astres sont revenu ! Après un mois caché derrière l'horizon le soleil ébloui le monde avec ses rayons et la lune est de retour avec ses étoiles.
Proie ► Présente

Effectifs

15 ♂ 18 ♀
Feu ► 5 Loups
Eau ► 6 Loups
Terre ► 7 Loups
Vent ► 6 Loups
Temps ► 5 loups
Solitaire ► 4 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: A pas de loup :: Le Pacte :: Pacte Validé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flocon de Neige

Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 76
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Mer 3 Jan - 20:23
Flocon de Neige
Noms : Petite Flocon de Neige
Âge : 10 lunes
Meute : Solitaire
Rang : essaye de survivre
Sexe : Femelle
Caractère

Je suis plutôt joyeuse et d’humeur jouette. J’aime courir après les animaux que je croise sur mon passage, sauter dans les flaques d’eau, essayer d’attraper une feuille en plein vol, jouer avec les gouttes d’eau et les flocons de neige que le ciel fait tomber sur le paysage que je foule. Je suis aussi très curieuse et distraite. J’interrogeais sans cesse ma maman pour tout et n’importe quoi, je ne m’arrêtais que lorsqu’elle m’avait bien tout expliqué et non pas avec des réponses comme « Tu comprendras lorsque tu seras plus grande », « C’est trop compliqué à expliquer », « Je ne sais pas mon Petit Flocon de Neige ». Ma maman m’appelait souvent mon Petit Flocon de Neige. Parfois lorsqu’elle me répondait enfin, et qu’une feuille virevoltait au-dessus de nos têtes, qu’une goutte d’eau qui s’apprêtait à tomber sur le sol ou un flocon qui venait se poser à nos pieds, je ne l’écoutais plus et me concentrais là-dessus. Comme ma maman était patiente et bienveillante. Elle attendait que mon attention se reporte sur elle pour continuer son explication. Je crois que ce sont ces réponses qui m’ont sauvée. Ma maman me disait souvent que j’apprenais facilement même si je pouvais être distraite 3 fois par un rien durant les explications et que j’étais assez maladroite. Il me fallait, une fois la théorie apprise, il me faut au moins 6 essais avant d’y arriver sans trop de pas gauche. Je trouve que je suis aussi distraite que je suis peureuse car un simple craquement peut me faire sauter jusqu’au étoile et rentrer ma queue entre les jambes par la même occasion. Avant je n’étais pas aussi froussarde que ça mais depuis sa mort tout à changé, surtout la nuit ou les fantômes du passé viennent me hanter.

Physique

Je suis blanche comme la neige que le ciel fait tomber 1 fois par saison pendant 3 lunes. Ma maman me disait souvent que mes yeux ressemblaient à un amas condensé d’étoiles tellement ils brillaient à la lumière du soleil ou de la lune. Je suis petite mais je n’ai pas encore fini ma croissance je n’ai que 5 lunes ! Je n’aurais ma taille adulte, d’après maman, qu’à l’âge de 2 saisons et heureusement car je suis vraiment trop petite ! Mais ma petite taille me permet de me cacher alors que mon pelage blanc brillant (lorsqu’il est mouillé) me défavorise par rapport à ma proie. Mes coussinets noirs laissent de fine empreinte dans le sol mou, mes griffes blanches s’enfoncent facilement dans la chère de mes proies et mes crocs blancs déchirent sans difficulté les muscles du petit animal devenus mon repas.

Histoire

Mon histoire commence le jour de ma naissance. Le ciel avait décidé de faire tomber des flocons de neige même si en cette période de la saison il n’était pas sensé neiger ma maman me l’a dit un jour. Lorsque je suis née un flocon de neige s’est posé sur mon petit museau rose encore engourdi ce qui a donné l’idée à ma maman, avec mon pelage blanc, de m’appeler « mon Petit Flocon de Neige ». J’aime ma maman avec son pelage gris claire et ses yeux noirs, je n’ai connus qu’elle. Elle était patiente avec moi et répondait à toutes mes questions. Je lui en posais des milliers sur tout et n’importe quoi et elle prenait toujours le temps de me répondre et lorsqu’un petit n’importe quoi retenais mon attention à la place de ses explications elle attendait patiemment que je reporte mon attention sur elle pour les achever ses explications. Elle était douce et protectrice, elle veillait à se que je n’aie pas froid et que je ne manque de rien. C’était la meilleure maman, en même temps je n’ai connus personne d’autre.
Nous vivions une vie paisible toute les deux, ma maman m’apprenait à chasser et a marcher silencieusement dans la forêt. Une vraie galère avec ma maladresse légendaire. Au début de mon existence je ne voyais rien et n’entendais rien ce n’était pas très drôle, je n’arrivais pas à marcher et je devais aller en rampant et en tâtonnant pour aller boire mon lait. Un jour mes yeux se sont ouverts, la lumière m’aveuglait, tout autour de moi était flou. Il me fallut un petit moment pour que mes yeux s’habituent à la lumière. Une douleur à la bouche se fit sentir peu de temps après. Mes incisives ont poussés. J’arrive à marcher correctement sans me cogner contre les parois. Le mur de lumière m’attirait et m’effrayait en même temps. Plus tard j’entendis des sons et mes canines ont poussé. Maman me dit que je serais bientôt prête à l’accompagner et à manger de la viande comme elle. Tout ça m’effrayait mais ma curiosité l’emportait.
Lorsque je pu enfin l’accompagner je du passer par le mur de lumière. Un monde nouveau s’ouvrait à moi. Le sol était vert et sentait bon, des grands trucs brun sortait du sol, ils étaient colorés, à leur extrémité, d’or, de sang et d’orange. Le vent soufflait fort et emportait leur pelage orangé, les faisant virevolter dans l’air froid. J’essayais d’en attraper au passage. Je ne suis pas encore très habille avec mes pattes et à la place de l’attraper je m’emmêlai dans mes pattes et tombai sur le sol. Je me relevai en quatrième vitesse, de rage, et grognai sur ce truc qui me narguait en virevoltant sous mon nez. Maman a émis un petit rire suite a mon grognement étouffé. Ce qui me remplit de rage et je lui tournai le dos. Elle me fit une petite tape avec son museau sur mon flanc ce qui me remit immédiatement de bonne humeur. Nous avons marché longtemps elle m’a expliqué que les grands trucs bruns sont des arbres et leurs revêtements multicolores sont des feuilles, que le vert sur le sol était de l’herbe et que le cercle qui me grillait les yeux lorsque j’avais le malheur de le croiser était le soleil qui laisse pour la nuit la place à la lune. J’ai hâte de rencontrer la lune et la meute des étoiles. Maman m’a dit que chaque étoile qui se dévoile au levé de la lune était l’esprit d’un ancien loup qui nous guidait dans le monde et j’avais envie de les rencontrer.
J’ai constaté lors de cette journée qu’il existait deux grands types de sol, le sol mou agréable pour mes coussinets qui laissent derrière eux une empreinte dans le sol et le sol dur qui me fait mal aux coussinets qui ne laissent aucune trace derrière eux. Une petite boulle de poils blancs passe devant moi et je me mis à courir après, c’était marrant même s’il courrait vite et que moi je tombais de temps en temps pas encore très à l’aise avec mes pattes mais je me relevais toujours et continuais à jouer avec cette petite boulle de poils blancs. Soudain, maman me dépassa et sauta sur mon ami. Elle y enfonça ses crocs et ses griffes. Elle l’avait tué. Maman me fit signe d’avancer et je lui obéis tout bouleversé par ce que je venais de voir. Elle me dit de manger et j’obtempérai non pas sans dégoût mais je le fis. Je fus surprise lorsque le goût de la viande et du sang remplirent ma bouche mais ce qui me surprit le plus c’est que j’aimais ça ! Maman m’expliqua alors que nous les loups nous mangions des animaux et que d’autres le faisait aussi, il fallait se méfier de ceux-là. Elle me dit aussi que d’autres animaux, comme le lapin que nous venions de manger, mangeaient, eux, uniquement de l’herbe et que je n’avais pas trop à avoir peur d’eux sauf le porc-épic qui a des pic pour nous attaquer.
Je vis un animal haut dans le ciel qui attira toute mon attention. Je demandais alors à maman ce que c’était et pourquoi il était en l’air. Elle me répondit que c’était un oiseau et qu’il savait voler. Moi aussi je veux voler. Je lui en fis part et elle rigola doucement avant de me dire que c’était impossible pour nous de voler nous ne possédons pas d’ailes. Je fus déçue de ne pas pouvoir gouter à cette sensation mais rien en ce jour ne peut anéantir mon bonheur car je partais à l’aventure avec ma maman.
Le soir venu comme prévu, la lune fit son entrée avec la meute des étoiles. Tout avait changé avec l’arrivée de la nuit. Tout était plus sombre et plus mystérieux. J’adorais ça ! La lune était magnifique et moins cruelle que le soleil. La meute des étoiles faisait comme une danse dans le ciel sombre, magnifique. Tout semblait dormir, presque plus aucun son ne parvenait à mes oreilles. Je trouvais ça paisible, magnifique et harmonieux. J’aime la nuit !
Maman m’expliqua que comparée au soleil la lune ne montre pas toujours le même visage et qu’à chaque fois qu’elle est parfaitement ronde une lune s’est écoulée et que c’est ainsi que nous calculons nos âges. J’ai 1 lune. Elle m’a dit aussi qu’au bout de 12 lunes 1 saison c’est écoulée et que dans une saison il y a trois quatre périodes : la période des milles couleurs où les arbres se teignent de sang et d’or avant de les perdre (période actuelle) ; la période de la neige où les arbres nu récolte un manteau de neige, où il fait froid et où la nourriture est difficile à trouver ; la période du renouveau où les arbres se parent de jolies fleurs, où le temps se radoucit et la période où les louveteaux naissent et enfin la période chaude là où il fait chaut et que tout est prêt pour redémarrer le cycle. Chaque période dure trois lunes.
Pour m’endormir maman me racontait l’histoire de la meute des étoiles et je m’endormais des étoiles plein les yeux. La lumière cruelle du soleil me réveilla et m’annonça une nouvelle journée pleine de découvertes et j’en sautais d’impatience, tellement fort que je réveillai ma maman. Le soleil brillait et le vent était doux. Une journée magnifique.
Je réussi au bout de trois essais plus maladroits les uns que les autres à attraper une feuille en plein vole. J’en étais tellement fier que je me suis baladé tête haute avec la feuille couleur or entre les crocs un bon moment, jusqu’à ce que je me trébuche contre une pierre. Maman à beaucoup rit bien sûr et moi je lui ai tourné le dos. Je n’aime pas cette maladresse. Un papillon est passé devant moi et je me suis mise à le poursuive en rigolant et en sautant. Maman m’a rattrapée et ma grondée car je ne dois pas m’écarter d’elle, moi je trouve ça injuste. Je lui en voulais de ne pas me laisser courir après le papillon ! Mais une petite bousculade avec son museau sur mon flanc et c’était fini de râler.
Les lunes défilaient et j’appris à me défendre, à marcher silencieusement, à attaquer une proie, à hurler à la lune plaine ; ça c’est une de mes parties préférées, j’aime me livrer à la lune, partager ma joie avec elle, mais j’aime aussi les courses avec maman ou avec une feuille ou avec un petit animal. J’ai aussi appris que je n’atteindrais ma taille adulte qu’a l’âge de 2 saisons, pour le moment je suis minuscule et j’ai 9 lunes !
Un jour soir, en me couchant maman s’arrêta de raconter l’histoire de la meute des étoiles que je lui réclamais chaque soir. Elle avait entendu un bruit, mes oreilles pas aussi fine que celle de maman n’ont rien entendu. « Reste ici, mon Petit Flocon de Neige, compris ? et ne bouge surtout pas. Reste ici jusqu'à ce que je vienne te chercher, d’accord ? »M’avait-elle dit d’une voie douce et j’avais hoché la tête incapable de dire quoi que ce soit, je redoutais le pire, je redoutais qu’elle continue et c’est ce qu’elle a fait. « Si je ne reviens pas tu ne sors de la grotte qu’au lever du soleil. C’est bien compris mon Petit Flocon de Neige ! » Elle avait continué de sa voie douce mais j’y lus sont angoisse, j’avais compris avant qu’elle ne dise ces dernières phrases qu’un danger rodait. Je hochai la tête toujours incapable de parler et elle était sortie…
J’entendis des bruits de bataille, c’était terrifiant mais je voulais savoir ce qu’il se passait mais surtout si maman gagnait ! Alors, après une attente interminable je passai la tête dehors et je vis un grand loup foncé attaquer ma maman sans remords avec ses griffes et ses crocs. Il était deux fois plus massif que maman le combat était déloyale. Maman allait perdre c’était sûr ! Sur cette pensée horrible je me réfugiai en boulle au fond de la grotte tremblante de peur. Je fermai les yeux très fort et mis mes pattes sur mes oreilles pour ne plus entendre le bruit de ses crocs et de ses griffes mais surtout je ne voulais plus entendre les cris de ma maman. J’espérais que se soit un rêve et que je me réveille auprès de ma maman mais je savais au fond de moi que ce n’était pas vrai. Je voulais y croire, il le fallait j’avais encore besoin d’elle. Je la voulais auprès de moi pour l’éternité.
Le soleil me fit ouvrir les yeux. Ma maman n’était pas à côté de moi et je su (je l’ai toujours su) que c’était fini, je n’ai plus de maman, plus personne. Une tristesse sans nom me frappa en plein cœur. Je sorti dans l’espoir irréel retrouver ma maman blessée mais vivante. Je sentis l’odeur du sang, puis je vis du sang puis ma maman sans vie déchiquetée de partout gisant sur le sol humide du matin de la période des milles couleurs. Je me couchai à ses côtés et laissai couler mes larmes. Je restai ainsi jusqu’au soir. La lune était pleine et je lui criai pour la première foi ma douleur et non ma joie. La douleur de la perte d’un être cher, une douleur irremplaçable. J’étais désarmée, je ne savais pas quoi faire, ma vie venais de s’écrouler…
Cette nuit je ne trouvai pas le sommeil je revoyais la scène en boucle et entendais encore les crics de maman et ses crocs… J’étais terrorisée … « et s’il revenait pour s’occuper de moi ? » était la seul pensée qui se frayait un chemin dans mon esprit entre les cris et les dernières phrases de ma maman « mon Petit Flocon de Neige » était la partie qui revenait le plus. Ce nom me faisait trop mal et je décidai que je m’appellerais désormais simplement Flocon de Neige pour ne pas l’oublier.
Le mois fut long et difficile mais le suivant est pire, je le sais c’est toujours ainsi en période de neige le premier mois passe encore mais le suivant est un vrai enfer puis ça s’améliore un peu le mois d’après. Mais comme j’étais seul, à 5 lunes, ce premier mois de neige m’a parut aussi difficile que si c’était le deuxième avec ma maman. Mais elle n’était pas là et ne le sera plus jamais. Je déteste la nuit car les fantômes de se jour atroce viennent me hanter et pourtant elle me fascinait toujours autant. Je crie mon désespoir, ma solitude et implore de l’aide chaque nuit à la lune mais jamais elle ne m’aide et puis comment ferait-elle pour m’aider ? Elle éclaire déjà mes nuits et le matin elle disparaît, mais, je continue quand même à lui hurler le soir mes peines car ça me soulage un peu.
Je saute toujours pour attraper les flocons de neige qui tombent sur le sol foulé par mes ancêtres. Ma bonne humeur ne me quitte que la nuit. Je cours toujours encore et encore. Je deviens de plus en plus rapide et me trébuche moins souvent aussi. Je m’améliore pour chasser et heureusement car en période de neige la chasse est assez compliquée. Je ne mange d’ailleurs pas tout les jours mais ce n’est pas grave. Je vis toujours et espère vivre encore longtemps pour venger ma maman mais surtout pour lui prouver qu’elle ne s’est pas sacrifiée en vain, que sa fille est forte.

A votre propos

Pseudonyme : Lune Blanche
Âge : 15ans
Sexe : Feminin
Commentaire : ...

Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 103
Date d'inscription : 20/12/2017
Jeu 4 Jan - 20:31
Bienvenue Petit Flocon de Neige ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 21
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 19
Localisation : Dans un lieu sympa :]
Jeu 4 Jan - 23:05
Bienvenue Flocon de Neige j'espère que tu te plairas chez nous :3
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute de l'Eau
Messages : 86
Date d'inscription : 06/12/2017
Ven 5 Jan - 0:20
Welcome Flocon !
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Ven 5 Jan - 11:30
Aloha Flocon !
Gawd ton perso est trop mim's, si Lune Polaire la croise elle va l'emporter avec elle *-*
Il ne te manque plus qu'une petite image pour valider ton perso !
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 76
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Ven 5 Jan - 13:21
Lune Polaire pour la photo je n'y arrive pas j'en ai fait 4 (je crois) mais aucune ne vas et merci
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 69
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Ven 5 Jan - 22:34
Bienvenue ;) !

Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 184
Date d'inscription : 23/11/2017
Dim 7 Jan - 11:40
Félicitation jeune louve, tu viens d'être validé ! Tu rejoins à présent les solitaires ! Un monde inconnu attend que tu le découvres, sous le regard bienveillant de ta défunte mère. Tu peux à présent visiter la Terre des Loups en toute tranquillité, ou pas.

Tu as la possibilité de faire une fiche de lien juste ici, afin de tenir à jour ton aventure et tes rencontres. Tu peux également faire une demande de Rp ici, d'autres loup viendront peut-être à ta rencontre.

Sur ceux, trace ton chemin Flocon de Neige, que tes pensées et tes convictions ne faiblissent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: A pas de loup :: Le Pacte :: Pacte Validé-