Saison

Les astres sont revenu ! Après un mois caché derrière l'horizon le soleil ébloui le monde avec ses rayons et la lune est de retour avec ses étoiles.
Proie ► Présente

Effectifs

15 ♂ 18 ♀
Feu ► 5 Loups
Eau ► 6 Loups
Terre ► 7 Loups
Vent ► 6 Loups
Temps ► 5 loups
Solitaire ► 4 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: Terre Neutre :: Rivière lunatique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mauvaise journée (PV Lune polaire)

Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Sam 23 Déc - 16:52
  • Lune Polaire
  • Plume d'Argent
Mauvaise journée
Aujourd’hui tout se passait mal. Plume d’Argent était fortement énervé. Il s’était encore embrouillé avec sa sœur pour des broutilles. Elle n’arrêtait pas de lui reprocher des choses qui lui semblaient normal pour la survie de la meute du Temps.

Cet énervement avait été renforcé  par le fait qu’il n’a pas réussi à trouver et à traquer des proies sur le territoire. Il avait passé plusieurs heures et il n’avait rien trouvé. Tout cela augmenta sa frustration et pour éviter de s’emporter sur un de ses camarades, il décida de s’isoler sur les terres neutres pour avoir du calme.

Il avait couru jusqu’aux terres neutres pour se dépenser en croyant pouvoir extirper cette colère en lui jusqu’à arriver à la rivière lunatique. Pour le moment elle était calme, l’eau coulait doucement. Le mâle s’assit proche de la rivière sur un point légèrement surélevé et regarda la rivière.

Le mâle calma sa respiration en inspirant et expirant plusieurs fois pour reprendre son souffle. Il ne rentrera pas les pattes vides, il devait trouver de quoi manger, n’importe quoi pour pouvoir nourrir la meute. Tout était silencieux, le loup ne remarqua aucun son, aucun bruit dans les alentours. Serait-il totalement seul ?

Il eut une idée. Il se leva dans le calme et longea la rivière à contre sens  toujours aussi calme. Il essayait de voir s’il n’en pouvait pas trouver quelques poissons à se mettre sous la dent avant que la rivière ne se déchaîne car cette dernière pouvait changer en quelques minutes à peine. Il hâta légèrement le pas jusqu’à trouver une proie calme dans l’eau qui ne semblait pas avoir remarqué la présence du prédateur.

Du bond, il sauta dans l’eau en essayant d’abattre ses crocs dans l’animal aquatique. Cela durant quelques secondes mais il en sortit bredouille. Sa proie l’avait échappée et il était maintenant trempée jusqu’aux os. Il remonta sur le premier bout de terre qu’il trouva. Il était à présent en plein milieu de la rivière sur un petit rocher plat faisant que quelques mètres de long et de large. Le niveau de la rivière avait augmenté et il se retrouva bientôt piégé au centre de cette rivière.

Il avait peur que s’il sautait et se ratait ; il allait être emporté par la rivière et il ne savait pas si cette dernière allait être clémente vis-à-vis de sa vie. Il hurla un message désespéré pour que quelqu’un lui vienne en aide s’il l’entendait. Il ne pouvait qu’espérer que cette eau se calme rapidement ou que le niveau ne monte pas trop sur son petit rocher.

C’était vraiment une mauvaise journée …

Rivière lunatique
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Sam 23 Déc - 22:31
Aujourd'hui, Lune Polaire venait de se blesser pendant une chasse. C'était un bison, dont le troupeau fugitif venait de passer sur les terres, et la meute ne pouvait laisser cette occasion en or leur glisser des pattes.
C'était la Chef qui ouvrait le bal, menant la troupe de chasseurs vers une cible de choix. Tout s'était passé comme prévu, au départ. Le bison visé fut isolé des autres, et la formation prit place. Lorsque les attaques s'enchaînèrent, il fallut pour un lupin opportuniste avec un peu trop d'héroïsme de s'élancer sans prévenir le reste des autres guerrier pour tout faire échouer. L'imprudent voulu toute la reconnaissance pour lui et seulement son égocentrisme, plongeant la mission dans un désastre. Ce dernier tenta de porter le coup de grâce à la proie qui n'était pas encore assez affaiblie. Le bison rejeta en arrière l'audacieux et s'apprêtait à l'empaler d'une de ses cornes, seulement au dernier moment, la chef bondit entre les deux fous, s'interposant dans leur lutte pour protéger son chasseur à tout prix. Violemment, dans un regard froid, elle poussa son coéquipier et se prépara à encaisser le coup. Heureusement qu'elle anticipa l'offensive, et se plaça d'une certaine manière in extremis, où elle aurait pu se prendre une corne comme un coup de poignard en plein dans la cage thoracique. Au lieu de cette tragédie, son épaule prit l'assaut, sa peau se faisant déchirer. Elle fut projeté en arrière, laissant le combat aux autres qui finirent avec succès à achever le bison.

Sur le retour au camp, le fauteur de troubles fut remis à sa place par Lune Polaire, qui avant de lui faire la morale, s'inquiéta de son état, lui faisant part de ses craintes lorsqu'il s'est précipité sur la bête. Le chasseur, honteux de son erreur, mais reconnaissant que la chef ne le sanctionne pas sévèrement, partit s'isoler dans un coin. Quand à elle, son épaule n'était pas très belle à voir. Le guérisseur lui conseilla de se reposer dans sa tanière, le temps que la plaie cicatrise un minimum. Cependant, Polaire, étant têtue de nature, a préféré s'éclipser hors de sa couche. Elle en informa son lieutenant, qu'elle allait faire un tour, qu'elle n'allait pas loin, juste pour prendre l'air, car ne rien faire l'ennuyait gravement.

Finalement, sans s'en rendre vraiment compte, la louve, guidée par ses pas, se dirigea en Terre Neutre. Clopin-clopant, elle se posta près de la Rivière Lunatique, en amont. La fraîcheur de l'eau tumultueuse lui apportait une bouffée d'air novatrice. Ce courant capricieux l'apaisait, son déchaînement foudroyant puis serein lui donnait une sorte de satisfaction pour l'ouïe et la vue. Enivrée par le bruit de la rivière téméraire, elle se coucha sur un rocher en hauteur, difficilement repérable. Elle songeait, la tête perdue entre les nuages. Détendue, elle s'assoupie dans un soupir las.

Toutefois, un vacarme sourd la réveilla soudainement. Un peu étourdie, elle leva la tête hors de son repère, curieuse. Il y avait un loup près de la rivière, un bel individu à la robe crème argentée qui venait de bondir dans l'eau. Avec amusement, la louve scrutait ses mouvements. L'odeur qu'il portait lui rappelait Lune D'Antan. Le parfum d'un guerrier de la Meute du Temps, elle connaissait ce doux fumet par coeur, l'ayant parfaitement bien enregistré.
Le loup semblait légèrement agacé. Ce dernier était peut-être en train de chasser du poisson, ce qui s'avérait être un échec en le regardant de près. Bredouille, il s'éleva sur un rocher en plein milieu de la rivière, le poil dégoulinant. La blanche, interpellé, se releva légèrement. Une pique d'inquiétude la prit pour ce mâle, qui allait se trouver piéger par l'eau capricieuse. Les courants devinrent un peu plus fort, d'un coup. Lune Polaire pouvait discerner l'embarras dans lequel se trouvait l'inconnu, maussade. Ce dernier lança un appel à l'aide, seulement Polaire avait, depuis un moment, quitté son spot. La chef se précipita hors de son perchoir et galopa vers le malheureux. De bonne humeur en général, elle n'avait pas envie de plaisanter cette fois, la vie d'un loup était en danger, elle ne le tolérait pas.

Oreilles et queue dressée, en alerte, elle s'avança prudemment vers les bords de la rivière, qui ne faisait que devenir plus violente, ses flots agressifs s'écrasant contre les rochers. Lune Polaire tourna la tête, cherchant un moyen de sauver le guerrier. Par miracle, elle vit non loin, en avale, un vieux tronc ancré entre d'imposants rochers. Il paraissait assez solide, c'était leur seule chance. Animé d'un sang froid jamais vu, elle ordonna au piégé d'un ton ferme :
- Saute vers moi ! Je vais me poster en contrebas et te rattraperais. Fais le maintenant où l'eau aura raison de toi !

Sur ses mots, l'Alpha courut sur l'énorme tronc et se prépara à récupérer le mâle. Comme elle, il n'était pas bien grand, c'était déjà mieux que si c'était un colosse. Dans le pire des cas, ils se feraient tous les deux emporter, mais elle le protégerait ; après tout, elle venait de la Meute de l'Eau, et Polaire était une véritable experte en nage, les rivières étaient son domaine de prédilection, elle a déjà survécu à beaucoup de courants peu chaleureux, elle le ferait à nouveau si cela était nécessaire. Malheureusement, elle était handicapée par son épaule blessé qui risquerait de la faire souffrir sous l'effort, mais son instinct maternel avait prit le dessus, et il n'était pas question qu'elle laisse un loup se faire engloutir par les flots.
Le regard fixé sur le mâle, elle l'incita à plonger. Il devait rapidement se décider...
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Dim 24 Déc - 16:04
  • Lune Polaire
  • Plume d'Argent
Mauvaise journée
Le cœur du mâle commençait à accélérer, la peur de se faire emporter grandissait en lui et il devait faire un effort pour ne pas perdre le peu de sang froid qui lui restait, seul sur son petit rocher attaqué par les vagues déferlantes qui s’y écrasaient. Réfléchir… il devait réfléchir.

Son regard balaya ce qu’il y avait autour de lui pendant qu’il cherchait un moyen de fuir cette eau mortelle s’il se risquait à rejoindre la rive en nageant. Ses yeux se fixèrent sur une forme blanche détonnant avec l’herbe se trouvant sur la berge. Ce loup ou plutôt louve au fut de la carrure et de la taille de cette dernière semblait s’intéresser à son cas mais ne dit mot pendant plusieurs secondes avant qu’elle ne s’élance en aval de la rivière. À sa démarche, il reconnut la dominante, la chef de la meute de l’eau.

Il ne lui avait jamais parlé mais les nombreuses assemblées qu’il avait fait avait amené à ce qu’il connaisse les chefs et bien souvent les lieutenants des différents clans. Pendant qu’elle se déplaçait vers lui, Plume d’Argent la suivit des yeux, ne détourna pas les yeux de ce qui était, sa seule chance de survivre à ce désastre. Elle n’allait pas le laisser mourir ici n’est-ce pas ? Ils n’étaient pas du même clan mais personne ne laisserait mourir un loup prit au piège des flots même s’ils n’appartenaient pas aux mêmes terres, non ?!

Ses pensées s’interrompirent quand la louve prit la parole fermement en le regardant :
« Saute vers moi ! Je vais me poster en contrebas et te rattraperais. Fais le maintenant où l'eau aura raison de toi ! »

Elle courut en direction d’un tronc d’arbre renversé en aval e la rivière. Il la suivit du regard. Mais, il n’allait pas plonger quand même ? Et si elle n’arrivait pas à le hisser hors de l’eau ? Ils pourraient courir un grave danger tous les deux. Il hésita, regarda autour de lui la rivière déchaîné. Sous le regard insistant de la dominante de la meute de l’eau, il prit une grande inspiration, ferma les yeux et sauta dans l’eau.

Le courant était fort, violent, le mâle n’arrivait pas à nager correctement, il arrivait à peine à maintenir la tête hors de l’eau pour prendre des bouffées d’oxygènes. Les pattes du loup n’avaient pas pieds et ne trouvaient aucune prise pour essayer de ralentir quelques peu. Emporté par le courant, il arriva bien vite près du tronc d’arbre ou attendait Lune polaire. Il fit un effort pour réussir à s’accrocher avec ses pattes avant à l’écorce de l’arbre mais il n’allait pas tenir longtemps.

Ses griffes se frayèrent un passage dans le bois pour essayer de ne pas se laisser emporter facilement. Ses pattes-arrières étaient emportées par les flots et il ne trouva aucune prise pour pouvoir aider à son extraction de la rivière. Il regarda la louve au-dessus de lui, ses yeux croisèrent les siens et il lui dit d’une voix à peine perceptible à cause des bruits des flots de la rivière.

«  Aidez… moi … »


Rivière lunatique
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Dim 24 Déc - 17:53
Le mâle, déconcerté, fixa la louve, incrédule à son ordre. Il risquait gros, mais c'était la seule solution. Il n'était pas sûr, affolé, ce qui rendait de plus en plus anxieuse la louve. Il ne lui fallut, cependant, pas longtemps pour peser le pour et le contre, et ce dernier sauta dans les flots tumultueux. Dès que son corps plongea dans l'eau, Lune Polaire banda tous ses muscles, pliant ses pattes avants, gueule entre-ouverte, le regard froid, concentrée. Tout cela se passerait très vite, elle devait le pêcher au bon moment, où dans le cas échéant, elle causerait la mort d'un valeureux guerrier de la meute du Temps.

Déterminée, elle n'eut pas à patienter, le loup venait déjà de descendre à vive allure le courant violent, tentant à présent de s'agripper de toutes ses forces au vieux tronc. Seulement, il n'avait pas assez de force pour combattre ces vagues déferlantes, et l'arrière de son corps se trouvait déjà emporté de l'autre côté du tronc. Paniqué, il implora la blanche, qui n'eut même pas à l'écouter. Cette dernière précipita sa mâchoire à une vitesse fulgurante sur l'encolure du chasseur, refermant ses crocs avec force sur le pelage argenté. Dès qu'elle eut pris la peau de la nuque, elle exerça une traction phénoménale sur ses membres, tirant vers l'arrière avec hargne. Dans un grognement sourd, elle extirpa des flots sa prise, le bousculant contre le vieux tronc, et puisa toute l'énergie possible dans ses muscles pour le balancer sur la berge. Dans son élan, alors que le corps du loup gris venait d'atterrir lourdement sans trop de dégâts sur la terre ferme, la chef tituba vers l'arrière et tomba lourdement contre les rochers humides. Heureusement, cette situation n'était pas sa première, et au dernier moment, alors qu'elle s'apprêtait à tomber dans cette rivière indomptable, elle se rattrapa in extremis en postant ses pattes en avant, se tirant de toutes ses forces hors de cet enfer. Dans sa remontée, sa blessure à l'épaule se manifesta, lui donnant une douleur fulgurante vers ses omoplates. Dans un jappement, Polaire se hissa sur la berge et s'ébroua, histoire de se remettre les idée en place, suite à tout ce grabuge.

Inquiète, elle vint à la rencontre du guerrier qu'elle venait de sauver d'une mort certaine. Il était resté inerte, ne montrant aucun signe de vie pour l'instant. Son crâne avait du cogner plus fort que prévu contre l'arbre abattu lors de sa remonté, en plus de sa mauvaise aventure qui dut le perturber. De plus, il risquait l'hypothermie, car il faut dire que l'eau était glacée, surtout pendant la mauvaise saison. La neige qui avait commencé à envahir les terres n'aidait pas non plus à réconforter le mâle. Alors, l'Alpha, soucieuse, se coucha contre le dos du noyé et lui lécha derrière les oreilles, histoire de réchauffer un peu le corps du frigorifié. Les coussinets de la blanche, égratignés contre la roche dure, commençaient à saigner, en plus de sa plaie à l'épaule, mais cela l'importait peu, ce qui captait son attention, pour l'instant, c'était l'état du guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Mar 26 Déc - 0:30
  • Lune Polaire
  • Plume d'Argent
Mauvaise journée
Le loup se fatiguait de plus en plus lorsqu’il sentit les crocs de la louve pénétré dans sa chair et une force phénoménale le tiré hors de l’eau.

Une forte douleur à la tête et puis plus rien…

Il se réveilla en grognant, il se sentait faible il avait mal à la tête. Il avait aussi froid surtout sur la partie inférieure de son corps. Il sentait qu’il était couché sur le sol, encore mouillé et un poids sur son dos l’empêchait de se redresser. Il lui fallut quelques minutes pour reprendre complètement ses esprits. Il remarqua les quelques coups de langue que donnait la chef de la meute de l’eau et que c’était elle le poids sur son corps.

Que c’était-il passé ? Elle avait réussi à le sortir de l’eau, il était enfin sauvé, il n’allait pas mourir dans ces eaux glacées mais réfléchir lui donnait mal à la tête. Il voulut s’assoir, ses pattes tremblaient encore, il était faible mais heureusement, Lune Polaire n’était pas connue pour avoir tuée des loups d’autre meute sur un simple coup de tête, sans raison. Il ne se sentait pas menacé le moins du monde.

Il regarda la louve blanche en face de lui, il se sentait redevable de lui avoir sauvé la vie. Elle aurait pu ne rien faire et le regarder se noyer, il prit plusieurs longues inspirations et expirations et arriva à dire avec difficulté :

« Merci … … de … m’avoir … sauvé … la vie. »

Ces quelques mots étaient difficiles à dire, il se sentait si faible, il frissonnait quand le vent se faisait sentir. Il devait retourner chez lui, dans le camp pour se reposer et se réchauffer mais il n’en avait actuellement pas la force.  

Il la regarda et puis il remarqua qu’elle était blessé au niveau de l’épaule, était-ce de sa faute ? Tout avait été si vite que le lieutenant n’avait pas remarqué la blessure tout ce temps et que c’est seulement maintenant que la couleur rouge sur le pelage de la louve attira son attention.  Il s’en voulu pendant quelques secondes, tremblait dans sa voix quand il dit

« Votre … épaule … est-ce … ma faute ? »

Rivière lunatique
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Mar 26 Déc - 22:20
Peu à peu, le loup revint à lui. Il tremblait de partout, le choc sûrement, thermique et mental. Il avait l'air perdu face à la situation, du moins, perturbé. Peut-être avait-il reconnu qu'il se trouvait en présence d'un chef, et cela le troublait, sachant qu'il est bien rare de croiser un Alpha avec un comportement de solitaire...

Il avait le souffle coupé, et dans sa respiration haletante, réussi à prononcer un remerciement, la regardant longuement. Elle, avait arrêter de lui passer sa langue sur son poil, car il venait de se réveiller, il pouvait se réchauffer tout seul sans assistance, elle le considérait assez grand et autonome pour ça, et puis, déjà que l'odeur de la blanche devait bien être présente sur le corps du mâle, mieux valait de ne pas empirer les choses. Surtout qu'il appartenait à la meute du Temps, clan qui ne prend pas le code du guerrier à la légère, et il pouvait être reconnu de trahison, rien que pour porter l'odeur d'une autre meute...après, Lune Polaire devait reconnaître que leur chef n'était pas si stricte que ce qu'il laissait paraître, dans le fond c'était un loup tolérant et juste, il saurait comprendre la situation désastreuse qu'a expérimenté son guerrier. Il n'empêche, la Meute du Temps avait à présent une dette envers celle de l'Eau, et en vue de la possible alliance qu'elles allaient former, la blanche, dans un sourire songeur, commençait déjà à imaginer le service à demander à Lune D'Antan.
Soudain, le gris la sortit de ses pensées, en lui demandant d'une voix frêle, si il était la cause de sa blessure à l'épaule. C'est vrai, elle venait d'oublier la douleur. D'un regard bienveillant, elle répondit sereinement au mâle :
- Oh, non, ne t'inquiète pas, on ne se fait pas ce genre de plaie en sauvant un loup de la noyade ! Elle a du se rouvrir suite à mon effort, mais si c'est pour t'éviter la mort, cela a peu d'importance.

Un sourire bienveillant au coin des lèvres, elle observa le canidé, se demandant quel rang il devait occuper. Il n'avait pas vraiment la tête d'un inconscient écervelé, où bien d'un rebelle violent, alors son action de tout a l'heure avait comme effet de perturber l'Alpha. Elle plissa les yeux, hésitante à ce qu'elle s'apprêtait à dire, voyant l'état légèrement piteux que se collait l'audacieux. Soulagée toutefois de sa santé qui n'avait rien prit de grave, elle souffla, ferma les yeux, puis fixa le guerrier, le visage ferme. Le temps était à la morale, pour la dominante.
- Alors, dis moi...comme un poisson qui ne peut grimper aux arbres, et à l'oiseau qui ne remonte pas les rivières, j'aimerais bien savoir quelle bonne intention t'as animé, pour sauter dans l'eau la plus lunatique de ces terres, sachant que les canidés nageurs n'existent que dans la Meute de l'Eau...Pourquoi autant de risques, pour une bête proie ? Es-tu fier à ce point, tiens tu une renommée ? Si un guerrier de l'Eau n'avait pas été là, tu serais sûrement mort noyé en ce moment !
Les yeux emplis d'une inquiétude soudaine, la chef marqua une pause pour se reprendre un peu, elle ne voulait pas que le mâle se sente agressé, ou sur le seuil d'une sanction sévère de sa part, elle voulais juste savoir quelle mouche l'avait piqué pour qu'il joue avec la mort. Un guerrier était une vie précieuse, un décès était toujours regrettable, et pouvais briser son entourage. Elle voulait s'assurer qu'il ne recommence pas une telle péripétie. Alors, abordant un regard à nouveau chaleureux, elle demanda d'une voix douce :
- Dis moi, quel est ton nom ? Quel rang occupes tu dans ta meute ?
En attendant que le gris reprenne des forces, autant apprendre à se connaître, selon Polaire, il n'y avait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Jeu 28 Déc - 16:46
  • Lune Polaire
  • Plume d'Argent
Mauvaise journée
La dominante rassura le mâle sur sa blessure. Si elle avait vraiment été blessé par sa stupidité, le lieutenant s’en serait voulu à vie d’avoir blessé celle qui a voulu le sauver alors que rien ne l’obligeait à agir de la sorte.

« Oh, non, ne t'inquiète pas, on ne se fait pas ce genre de plaie en sauvant un loup de la noyade ! Elle a du se rouvrir suite à mon effort, mais si c'est pour t'éviter la mort, cela a peu d'importance. »

Un léger sourire s’afficha sur le visage du mâle qui apprécia les dires de la louve. Ce n’est pas tous les jours qu’il pouvait rencontrer ce genre de loup. Il était sûr que même au sein de sa propre meute, certains n’auraient pas hésité à le laisser mourir pour avoir une chance d’accéder à son statut. Ces pensées provoquèrent en lui une mélancolie profonde en repensant à sa sœur, elle, l’aurait-elle sauvé ? Il fut tiré de ses pensées par les paroles de la louve.

« Alors, dis-moi...comme un poisson qui ne peut grimper aux arbres, et à l'oiseau qui ne remonte pas les rivières, j'aimerais bien savoir quelle bonne intention t'as animé, pour sauter dans l'eau la plus lunatique de ces terres, sachant que les canidés nageurs n'existent que dans la Meute de l'Eau...Pourquoi autant de risques, pour une bête proie ? Es-tu fier à ce point, tiens-tu une renommée ? Si un guerrier de l'Eau n'avait pas été là, tu serais sûrement mort noyé en ce moment ! »

Les oreilles de Plume d’Argent se plaquèrent en arrière. Évidemment, il était honteux de ce qui s’était passé et n’aurait pas pu imaginer qu’un jour il ferait une chose pareille. Sur le moment, cela lui avait semblé une mauvaise idée mais les sentiments du mâle à cet instant avait faussé son jugement. Il réfléchit ce qu’il allait dire à la femelle se trouvant en face de lui, il ne savait pas comment formuler les choses. Allait-elle comprendre ? Vu qu’il mettait du temps à répondre elle le questionna :

« Dis-moi, quel est ton nom ? Quel rang occupes-tu dans ta meute ? »


La femelle reprit une mine plus douce et un ton de voix plus calme qui sonnait moins comme un blâme. De toute façon, elle allait bien finir par apprendre qui le loup était. Plume d’Argent la regarda, dans les yeux du lieutenant on pouvait y lire quelques remords vis-à-vis de ce qui c’était passé. Il inspira un grand coup et parla un peu plus calme et moins saccadé qu’avant.

« Si vous n’aviez pas été là, j’aurai rejoint le clan des Étoiles effectivement et je ne pourrai jamais vous remercier assez pour cela. Quant à mes motivations, disons que j’étais passablement énervé même si cela est assez rare.  Dans ces moment-là, nous n’avons plus conscience de tous les dangers vous savez … C’était une idée complètement idiote de se lancer dans ces eaux mais je ne sais vraiment pas ce qui m’a pris. »

Sa voix trahissait ses remords mais ce qui était fait était fait et on ne pouvait changer le cours de ses évènements. Au moins, il savait qu’il ne pouvait pas plonger dans ces eaux horribles et y ressortir indemne. Il regarda de nouveau la louve, et c’est avec un peu d’appréhension dans sa voix qu’il lui dévoila son identité.  

« Quant à mon identité, je m’appelle Plume d’Argent et Lieutenant de la meute du Temps. » Il marqua une pause et ajouta à la suite de sa phrase « J’ai une dette envers vous de m’avoir sauvé la vie. Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous rendre la pareille ? »

Dans cette dernière phrase, il inclina légèrement la tête avant de la redresser et de regarder la louve dans les yeux. Il ne savait pas combien de temps cela lui prendra de rembourser une telle dette mais il le fera, il le devait.

Rivière lunatique
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Ven 5 Jan - 11:14
La louve sentit le guerrier prit de remords. Ses oreilles se plaquèrent en arrière, aussi, mais il ne montra aucun signe d'agressivité, sage décision. Cela montrait qu'il n'avait pas mal interprété les intentions de la blanche, et qu'il reconnaissait son erreur. Il avait l'air responsable et mature, c'était une bonne chose, il n'était comme certains lupins qui préféraient blâmer le vent ou un de leur compagnons, refusant d'avouer leur tord, ou bien contredisant de manière incongrue les dires d'un supérieur hiérarchique qui les reprenaient à l'ordre.

Le mâle reprit de son sang-froid, petit à petit. Inspirant d'abord, il prit le temps de remercie une seconde fois la blanche. Cette dernière se sentait reconnaissante, il avait l'air très respectueux et sympathique. Puis, quand il tenta de lui expliquer la certaine motivation qui enchaîna son action peu réfléchie. Il prit en compte toutefois que son emportement restait un peu flou. La louve, le regardant intensément, la bienveillance luisant dans les yeux, prenait le temps de l'écouter attentivement, et attendit qu'il se présente avant de lui répondre. Elle ne voulait pas qu'il se sente mal pour son étourderie, c'était une bonne chose qu'il la reconnaisse, mais cela avait du bon, de commettre des erreurs, et il ne fallait pas se morfondre dessus, sans doute en rire plus tard.

Elle voulait juste lui redonner un peu de morale suite à cet accident. Et, sa présentation eut l'effet de la faire sourire d'étonnement. Pas qu'elle se moquait de lui, mais...il était lieutenant de la Meute du Temps ! Surprenante coïncidence, était-ce donc une manie chez les hauts gradés du Temps, de vouloir dépasser les limites ? Après tout, son chef aussi, avant Plume D'Argent, avait trébuché. Et maintenant, c'est le Bêta qui lui propose un service en échange de son action qui lui sauva la vie. Lune Polaire, amusé, ne put s'empêcher d'éclater légèrement de rire. Cette situation lui donnait du chaud au coeur. Reprenant un peu ses esprit, elle lui répondit joyeusement :
- Enchanté, Plume d'Argent ! Moi, c'est Lune Polaire. Tu sais, même si tu as mit ta vie en danger, les nuages glissent dans le ciel, et l'eau s'écoule entre les rochers. Même si ton acte fut bien sot, ton courage est reconnu, cela prouve que ton donnerait ta vie pour ta Meute, même s'il en va d'une simple chasse...la leçon à en tirer, est de modérer les paroles de ton coeur, et mieux écouter ce que te dicte ton esprit...toutefois, tu mérites bien ton titre de lieutenant !

La louve fit une pause, histoire de calmer un peu son euphorie soudaine qui l'avait emportée. Elle fit une lèche amicale et d'encouragement sur l'encolure du mâle. Puis, elle reprit. Elle savait qu'elle venait de rencontrer le guerrier, et que lui donner sa confiance était un peu naïf, il était peut-être encore trop tôt, toutefois, elle ne put se retenir de lui compter l'aventure de Lune D'Antan, juste pour dire à Plume d'Argent qu'il n'avait pas à s'en vouloir, n'étant pas le seul à commettre des fautes.
- Tu sais, c'est normal de faire des fautes...après, on prend de l'expérience, on en tire du positif ! Si on tombe, c'est pour mieux se relever...tu veux que je te dise ? Ton Chef aussi, a bafoué un peu les codes sur lesquels vous êtes très strictes. Il n'y a pas si longtemps, je l'ai trouvé sur mon territoire, il venait accidentellement de franchir la frontière...pour une proie, aussi.


La louve s'arrêta de parler un moment, réalisant que peut-être que ces loups du Temps avaient une certaine obsession pour la nourriture. Peut-être que celle-ci se faisait rare sur leurs terres, qui sait...
- Finalement, on a fait connaissance, d'ailleurs, ne le répète pas, mais normalement je devrais venir sur ton territoire pour parler alliances. Alors, parfois, faire des bavures n'est pas forcément une mauvaise chose.
Sur ses paroles, la dominante lui fit un clin d'oeil. Puis, elle repensa au service du lieutenant.
- Pour ce qui est de la dette...je dirais...de passer un peu de temps avec moi ? Si cela te fais plaisirs. Je n'aime pas vraiment demander des services autoritaires et esclavagistes à des loups qui se trouvent redevables de mes actions. Après tout, se soutenir est un instinct normal, selon moi. Ta vie est précieuse, je ne t'ais pas sauvé pour que tu la passe à payer une dette.
Sur le moment, elle passa sa queue sur le flanc de Plume D'Argent, tapotant son pelage. Elle espérait qu'il ressente moins de remords sur son accident.
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Mar 9 Jan - 22:27
  • Lune Polaire
  • Plume d'Argent
Mauvaise journée
La femelle en face du lieutenant commença doucement à rigoler. Les oreilles du lieutenant se redressèrent. Pourquoi riait-elle ? Étais-ce parce qu’il était lieutenant ? Il s’inquiéta légèrement mais la femelle dissipa rapidement  ses doutes et rempli même légèrement de fierté le mâle à ses mots mais il le dissimula pour éviter de paraître prétentieux.

Mais dans les dires de la femelle, il trouva quelque chose qui l’interpella. Le chef aurait-il lui aussi bafouer les règles ? Mais pourquoi ? Il pensait que les chefs ne faisaient jamais aucun écart vis-à-vis le code du guerrier mais après tout c’était peut-être une erreur de sa part ? Oui, surement, cela ne pouvait pas en être autrement.

« Finalement, on a fait connaissance, d'ailleurs, ne le répète pas, mais normalement je devrais venir sur ton territoire pour parler alliances. Alors, parfois, faire des bavures n'est pas forcément une mauvaise chose. »


Une alliance ? Cela intrigua le lieutenant de la meute du temps. Pourquoi faire ? Ils ne comptaient pas attaqués d’autres meutes n’est-ce pas ? Un regard interrogateur c’était mis sur la face un peu à son insu. Il allait interroger la louve avant que cette dernière ne continue en parlant de passer du temps avec elle pour « purger » sa dette.

À cette question, il acquiesça légèrement la tête avant de repenser à tout ce qu’elle venait de lui dire. Heureusement que je ne lui avais pas menti sur mon rang et clan, cela aurait pu poser plusieurs problèmes mais il était reconnaissant qu’elle lui avait révéler ce genre d’information. Le mâle dit d’un ton plus calme :

« Je vous remercie pour votre confiance. Mais, sans vouloir paraître indiscret, pourquoi vouloir une alliance ? Vous comptez attaquer une autre meute ? L’hiver a beau être rude, nous n’avons pas besoin de la guerre, cela est plus néfaste qu’autre chose… »

Les derniers mots étaient  prononcé tel un murmure et étaient plus fermes, les yeux du lieutenant étaient devenus froids et sérieux pendant quelques secondes, puis ils redeviennent plus chaleureux, comme avant.

Il en avait marre d’être assis, il se sentait assez sûr de lui, essaya de se lever. Il grimaça légèrement, ses pattes arrières lui faisaient encore un peu mal, cela allait passer avec le temps mais il ne voulait plus voir cette rivière, il voulait passer à autre chose. Une fois debout il fit quelques pas et regarda la femelle

« J’ai accepté de passer du temps en votre compagnie mais pouvons–nous au moins nous balader ? Histoire de me dégourdir les pattes. »


Rivière lunatique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Rivière lunatique-