Saison

Les astres sont revenu ! Après un mois caché derrière l'horizon le soleil ébloui le monde avec ses rayons et la lune est de retour avec ses étoiles.
Proie ► Présente

Effectifs

16 ♂ 18 ♀
Feu ► 5 Loups
Eau ► 6 Loups
Terre ► 6 Loups
Vent ► 6 Loups
Temps ► 6 loups
Solitaire ► 4 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: Meute de l'Eau :: Frontière :: Eau • Temps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'autre côté (PV Lune Polaire)

Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 133
Date d'inscription : 20/12/2017
Ven 22 Déc - 19:18
Une odeur, celle d'un lapin. Je ne sentis rien d'autre dans les environs, après quelques heures de marche pour surveiller les frontières. Il est vrai que normalement, j'aimais bien faire le tour de mes terres avec mon lieutenant,mais cette fois ci, j'avais préféré être seul. Cela me permettait de prendre un peu de recule et de profiter pour aller chasser sans que quelqu'un m'aide. Quelque part, cela me faisait du bien de voir que je pouvais me débrouiller sans personne. J'avais un côté solitaire qui surgissait de temps à autre. Je me mis donc à pister l'odeur du rongeur, en essayant de ne pas trop faire de bruit . Il fallait dire que je n'étais pas un professionnel de la discrétion. Sans donc sans étonnement que je vis le lapin en question courir quelques mètres devant moi, sans que je puisse faire la moindre attaque surprise. Je me mis à le traquer, pourchassant ma proie sans lui laisser le temps de se reposer.

Mais plus j'avançais, plus je me disais que j'allais inévitablement empiéter le territoire de la Meute de l'Eau en poursuivant ainsi le rongeur. Je pris la décision de tenter le tout pour le tout, accélérant encore un peu plus ma cadence de course pour saisir dan ma mâchoire le petit animal. Il ne me manquait qu'un seul mètre pour le saisir, mais aussi un pour aller sur un territoire qui n'était pas le mien. Ne voulant pas laisser passer cette chance, je fis quelques bond de plus et refermais mes crocs sur le lapin d'une grande taille. Je me retrouvai donc chez la Meute de l'Eau, sachant que cela pourrait avoir un impact sur ma propre meute.

Je posais ma proie sur le sol, ne voulant pas partir comme un voleur. Non, je voulais savoir si quelqu'un m'avait vu et si c'était le cas, je lui donnerai mon butin. C'est alors que je pointais mon museau vers le haut pour déceler la moindre odeur, regardant par la même occasion les alentours. Je finis après quelque minutes  par sentir une odeur, mais pas celle d'une proie. Je m'assis donc en me tenant droit,montrant ainsi que j'assumais mon erreur.J'attendis  que l'individu se montre, sans dire le moindre mot,scrutant le paysage devant moi pour l'apercevoir.


Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Sam 23 Déc - 12:39
La matinée était calme, chaude, réconfortante. Lune Polaire, fraîchement reposée, sortit de sa Tanière et passa en revu l'effectif de sa Meute. La période difficile venait d'arriver, elle devait s'assurer que ses confrères se portaient bien, ou du moins, repérer les débuts de maladies. Ce qui l'inquiétait le plus, c'était les louveteaux ; elle les savait plutôt résistants et courageux, toutefois cela n'était jamais assez face au froid destructeur. Afin de les savoir sains et saufs, elle passa à la pouponnière et joua un bon moment avec eux. Elle ne pouvait s'en empêcher, malgré son statut de chef, lui donnant certaines responsabilités, son instinct maternel devait prendre le dessus, ce qui valu de la part des reines un certain étonnement d'abord, de voir l'Alpha délaisser ses problèmes politiques pour "s'amuser avec des petits", puis ces dernières se sentir honorées. Sous cet instant chaleureux, se cachait un test, Polaire tenait à voir si le futur de la Meute se portait en bonne santé, observant leurs capacités.

Après s'être rassuré de l'état des petits chapardeurs, la dominante partit d'un pas tranquille et léger vers la sortie de la Tanière. Croisant la route d'un guerrier, elle le salua d'un coup de tête et lui signala qu'elle s'absentait un instant vers les frontières. Ce dernier s'inclina respectueusement et s'en alla prévenir le lieutenant. Un bon exercice pour Nébuleuse d'Argent, qui s'apprêtait à diriger le camp comme Lune le fait depuis maintenant une bonne saison. Lui confier ce genre de responsabilités était un exercice, si jamais la blanche venait à disparaître. Elle avait confiance en son bras droit et la savait capable de cela. Dans un sourire malicieux, la louve disparut entre les branchages de sapins, s'envolant à coup de foulées dans la neige opaline. C'était dans ce genre de moment qu'elle avait besoin de réfléchir, seule, s'éloigner un peu de son quotidien pour mieux méditer. Les parois de sa Tanière la rendait plus mélancolique qu'autre chose, lui rappelant le souvenir douloureux de l'ancien chef, emporté dans la maladie, soufflant sa dernière vie dans cette même couche qu'à présent Polaire possédait. Non, elle préférait songer en vagabondant le long des limites de son territoire, ou bien à la limite terrestre, au plus haut des sommets, non loin du ciel où reposait les Anciens.

Ainsi, elle longeait le bout de ses terres, qui était la fin d'une petite chaîne de montagne. Une colline enneigée, sorte de plateau peur surélevé qui donnait une belle vue sur le territoire d'en face ; la Meute du Temps. Alors que la blanche marchait sereinement, les yeux mis-clos, une odeur soudaine vint lui titiller le museau. Celle-ci n'avait aucune ressemblance avec celle que portait fièrement sa Meute. Songeuse, la louve s'arrêta un instant, humant le fumet particulier. Il ne lui était pas étranger, elle l'avait déjà sentit quelque part, à l'Assemblée...c'était un individu de la meute du Temps. Leur parfum était assez fort, un tantinet rustique, rappelant l'air frais et novateur des hautes montagnes, donnant un léger paradoxe. Lune Polaire aimait bien cette odeur, comme elle appréciait les monts majestueux.
Mais, trêve de rêverie, un voyageur venait de dépasser ses limites, et se trouvait sur son territoire. Cela était plutôt surprenant, venant d'un Temps, conservateur et intransigeant aux lois, de transgresser les règles ainsi. Elle avait hâte d'entendre la raison de ce lupin.

Galopant humblement, la chef se rapprochait de l'intrus, discernant au loin une tâche brune grisée aux reflets roussâtres. Elle se tenait là, sans bouger. Elle savait qu'elle avait été repérée, mais le fait qu'il ne s'enfuit pas était plutôt surprenant ; soit c'était voulu, soit il avait commis une erreur et souhaitait s'expliquer, chose peu étonnante venant d'un Temps, loups respectant les règles des Anciens.
En s'approchant encore, Lune Polaire resta impassible, mais fut un tantinet consternée en découvrant la figure du fugitif ; Lune d'Antan, le chef de l'autre meute, en personne. Elle se demandait bien quel bon vent l'amenait ici.
En arrivant, de sa démarche gracieuse, droite, elle remarqua aux pattes du mâle, un rongeur, mort. Dans un sourire charmée, elle salua son collègue.
"Bonjour, Lune d'Antan. Eh bien, moi qui te croyais fidèle au code du guerrier...tu es venu nous faire offrande en échange d'un service, demanda-elle, sur un ton amusé et bienveillant.
Son regard de braise plongea dans les prunelles nivéennes aux reflets bleutés de l'Alpha, s'asseyant en face de lui.
Elle ne lui avait encore jamais vraiment parlé, mis à part aux Assemblées. Ils discutaient avec les autres dominants des problèmes rencontrés, débattaient politique, mais rien de plus. Après tout, elle avait été nominée chef il y a peu, et n'avait pas encore prit le temps de discuter posément avec certains. Peut-être que ce moment lui permettrait de mieux faire connaissance avec ce chef mystérieux. D'un coup de tête, elle ajouta :
- Ne t'en fais pas pour ce qui est de cette rencontre, je n'en ferais pas part à la prochaine Assemblée, et n'en parlerai pas avec ceux de ma Meute.
Elle le savait sage et juste, bien qu'il pouvait se montrer sévère. Il comprendrais sûrement ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 133
Date d'inscription : 20/12/2017
Sam 23 Déc - 15:03
Immobile,  je ne tardais pas à voir une robe blanche nacrée apparaître au loin.  Je fixais la silhouette fine se rapprocher de ma position sans pour autant m'inquiéter, voyant bien qu'elle était seule. L'odeur qui lui appartenait me rappela celle d'une louve que j'avais déjà rencontrée. Pendant qu’elle venait à moi avec une démarche légère et élégante, je fouillais dans ma mémoire. Très vite, les images d'une réunion avec les chefs de meute me vinrent. Il ne me fallut pas longtemps pour faire le rapprochement avec l'alpha de la meute de l'Eau. C'est donc sans surprise que j'aperçus son visage et que je rencontrais ses yeux ambrés. Je scrutais les miroirs de son âme d'un regard franc , sans qu'aucune once d'agressivité n'en n'émane. Au contraire. Je répondis de ma voix rauque et calme :

-Bonjour Lune Polaire. Je marquais une pause en écoutant ses propos avant d'ajouter:Je le suis, c'est pour cela que je n'ai pas laissé filer cette proie et que je vous la remets. Sans rien en contrepartie. Veuillez excuser  mon intrusion  sur vos terres.

Oui, Lune Polaire ne semblait pas être une louve qui cherchait le moindre prétexte pour être en mauvais termes. Elle paraissait même amusée de la situation. Ce qui n'était pas pour me déplaire, n'aimant guère les individus qui montraient les crocs à la moindre faute d'un congénère qui n'était pas de la même meute. J'avais commis une erreur sans pour autant qu'elle en soit une entièrement. Je ne regrettais pas mon choix et l'assumer entièrement. C'est pour cela que je m'excusais sans trouver une excuse à mon intrusion. J'étais honnête, même quand ce n'était pas dans mon avantage. Ce n'était pas parce que j'étais à la tête d'une meute que je ne devais pas m'excuser. J'écoutais ensuite Lune Polaire me dire qu'elle ne parlerait pas de cette rencontre avec ceux de l'Assemblée. Sans cesser de la fixer, je lui dit :

-Vous êtes plus sage que certains loups qui sont chefs depuis plus longtemps que vous. Mais ne vous sentez pas obligé de dissimuler notre entrevue à votre meute. En prenant cette proie, vous amenez mon odeur aussi. Si certains la reconnaissent, vous perdrez leur confiance.

Je ne voulais pas mettre la louve dans l'embarras alors qu'elle avait une bonne attention. J'avais préféré lui dire qu'elle prenait plus de risques en omettant notre rencontre qu'en la dévoilant. Elle pouvait dire la vérité, cela ne me dérangeait aucunement. Je poussais la proie avec l'une de mes pattes en direction de la chef de l'Eau, pour qu'elle puisse la prendre sans avoir peur que je ne lui fasse un mauvais coup. On ne se connaissait pas bien et ce n'était pas des adjectifs qui pouvaient déterminer complétement un loup. Certains pouvaient paraître sage alors qu'en fait, pas du tout. Je préférais me fier au Temps pour me faire une idée d'une personne.Voulant en apprendre un peu plus sur Lune Polaire, je demandais :

-Vous aimez vous balader seule à ce que je vois ? A moins que cela ne soit rare et que j'ai eu de la chance de vous rencontrer à ce moment là.

Non, cette question n'était pas une menace ou un signe que j'allais profiter qu'elle était seule pour l'attaquer. Je voulais simplement m’intéresser à elle et voir quel genre de louve elle était.Elle pouvait me mentir maintenant, en me répondant. Mais l'avenir me dira si elle disait la vérité ou non. Puis selon les événements que je pourrais rencontrer, je voulais savoir à qui je pouvais me fier et détecter les trahisons éventuelles. Notre discution pouvait paraître banale et sans importance. Mais à mes yeux pas du tout. Puis ce n'étais pas tous les jours qu'on pouvait voir une jolie louve comme Lune Polaire .


Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Sam 23 Déc - 18:52
Lune Polaire regarda son collègue avec sympathie, rigolant doucement face à la situation. Elle avait oublié que ce Chef étant très stricte sur le code du guerrier se trouvait aussi extrêmement courtois, cela en devenait presque embarrassant pour la petite louve qui lui parlait avec franchise et humour, sans compter son tutoiement.
D'un signe de tête, elle accepta le présent remis entre ses pattes et déclara dans un sourire malicieux :
- Eh bien, je dirai alors aux miens que j'ai fais une rencontre plutôt intéressante, et que suite à une proposition d'alliance, j'ai reçu un petit cadeau, pour honorer ce pacte.
Sur ses dires, la blanche fit un clin d'oeil à Lune D'Antan, afin de mieux souligner sa requête. Elle ne sait que vaguement l'histoire entre la Meute de l'Eau et du Temps. L'ancien chef n'entretenais pas vraiment de liens particulier avec le clan d'en face, selon ses souvenirs, et cela devait changer.

Après tout, cela pouvait être intéressant, face à la Meute du Feu et de la Terre, dont les deux Alpha s'avéraient dangereux pour ses confrères, selon Lune Polaire il était primordiale de prôner la paix et le bon équilibre en ce bas monde de mortels, et face à l'adversité, ou du moins, une potentielle menace, il fallait s'unir. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir, et avec la meute du Vent, la meute du Temps pouvait s'avérer être un puissant allié. Les guerriers étaient réputés pour être sans pitié, tenu dans les bonnes manières et le respect des Anciens. Lune Polaire, elle, avait quelques idées qui allaient à l'encontre des lois émises, et cela pouvait se découvrir un tantinet ennuyant envers les loups du Temps, pourtant elle savait qu'elle pouvait avoir les choses sous son contrôle, il lui fallait juste un moment pour émettre ses propos novateurs. En d'autres mots, elle allait réserver ses pensées personnelles sur les solitaires et autres sujets fâcheux pour bien plus tard, si Lune D'Antan se découvrait être un potentiel ami de confiance.

Songeuse, la louve prit un temps pour souffler, quand à ses oreilles parvint une question du mâle. Question d'apparence futile, mais plus complexe si l'on prenait le temps d'y réfléchir. Lune Polaire releva la tête, les yeux mis-clos, et répondis tranquillement :
- Il m'arrive de vagabonder par ici ou bien en Terre Neutre, cela m'aide à méditer. On pourrait penser que je délaisse ma famille pour me renfermer, cependant c'est au contraire assez bénéfique pour tout le monde ; mon lieutenant peut ainsi s'entraîner à gérer une meute, pendant que je pense posément à ce qu'il peut y avoir de mieux pour nous tous. Et puis, cela me permet de faire quelques rencontres...
En effet, pour la dominante, rien n'était plus précieux que sa meute, elle y veillait nuits et jours. Partir se balader n'était rien de plus qu'une tactique sociale. Mais cela ne l'empêchait guère d'apprécier les endroits qu'elle foulait de ses petites pattes, l'air frais lui permettant de prendre un certain recul sur pas mal de choses.

Toutefois, Polaire était devenue curieuse, et souhaitait discuter un peu avec ce chef. La conversation était lancée, à elle de découvrir son collègue, bien qu'elle savait pertinemment que ce dernier pouvait lui mentir. C'est pour cela, qu'elle, répondait le plus franchement possible, afin d'inviter Lune D'Antan sur un terrain de confiance. Ce chef était sage et de bons conseils, ils pouvaient entreprendre une bonne entente.
- Je te retourne la question, cher ami. Tu m'as l'air plutôt bienveillant pour un Chef de la Meute du Temps.
Sur ses paroles, la louve regarda distinctement le rouquin, afin de mieux capter son attention de ses prunelles incandescentes, scrutant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 133
Date d'inscription : 20/12/2017
Sam 23 Déc - 21:14
Je me demandais quel genre de réponse allait me donner la louve de petite taille. Oui, ne même temps qu’elle me répondait, j'avais eu le temps de la détailler sans m'en cacher et sans un œil vicieux. C'était en prenant toutes les informations physiques de l'autre que l'on pouvait le reconnaître plus facilement, par la couleur du pelage, des mimiques ou la façon de marcher. Ce qui était un atout en soi lorsque la distance était un obstacle. J'enregistrais aussi son odeur et regardais là ou elle avait mis les pattes, pour retenir le plus d'informations sur la dominante. Cela pouvait être utile dans l'avenir. Comme ce qu'elle me dit concernant ses escapades dans les frontières comme dans les terres Neutres.

-Vous n'avez pas tort, c'est important pour tout le monde de parcourir  seul certains territoires. Bien que cela soit dangereux parfois.

En effet, il était facile de tuer un chef qui se balader seul, du moment que les loups malintentionnés attaquaient en groupe. Mais ici, ce n'était pas le cas, on pouvait même dire que c'était une approche amicale. Je n'avais pas oublié ce qu’elle dit avait précédemment, en parlant d'alliance. Je ne m'étais juste pas prononcer, pour cacher mon amusement face à sa manière d'aborder ce sujet plutôt délicat en règle général. C'était habile de sa part de le suggérer de cette façon, mais j'avais de besoin de la connaître plus pour envisager un tel pacte. Mais déjà, nous étions sur les mêmes bases, enfin, pour le moment. Peut être que ce rongeur qui reposait entre les pattes de Lune Polaire allait m'apporter plus que je ne le pensais au départ.

-Mais cela serait moins risqué de se balader si nous pouvions avoir entièrement confiance envers les autres meutes.

Je lui fis un clein d'oeil, comme pour lui répondre à celui qu’elle avait fait quelques minutes avant. Je n'étais pas du genre à faire ce genre de chose, reprenant comme si de rien mon air impassible. Je soulevais ainsi sans trop paraître engageant la possibilité d'une alliance. C'était comme un signe que nous étions sur la bonne voie. Puis notre avis seul ne compter pas. Il fallait demander aux loups qui composaient notre meute aussi. Aprés, est-ce que l'Assemblée aimerait une telle alliance ? Cela ne perturberait pas les autres meutes au point de leur faire sentir qu'ils étaient moins puissante qu'avant ? Tant de questions et pourtant, nous n'en n'étions pas encore là.

-Il m'arrive de faire la même chose que vous, et pour les mêmes raisons. Mais si cela peut vous rassurer, ce n'est pas dans mes habitudes de fouler vos terres. Je réfléchis un instant en regardant un oiseau passé par là : Disons  que je ne veux aucun mal à personne. L'équilibre doit être maintenu. Nous ne savons pas ce que l'avenir nous réserve alors, autant éviter les conflits.

Je posais à nouveaux mes yeux dans ceux de la louve, profitant de regarder ses orbes intenses pour lui faire comprendre que jepensais ce que je disais. Si l'ancien chef de ma meute m'avait appris quelque chose, c'était qu'il pouvait toujours avoir pire comme situation. Déjà que la nourriture se rarifier, il ne faudrait pas rajouter en plus à cela des ennemis. Mais la faim pouvaient nous transformer et nous rendre cruels. C'est pour cela qu'il fallait que chaque meute respecte le territoire des autres et que chacune arrivent à nourrire les siens. C'est en me disant  ceci que je me rendis encore plus de la chance que j'avais en rencontrant une chef qui semblait compréhensive. J'ajoutais avec ma voix rauque :

-Que voulez-vous que je fasse pour me faire pardonner de cette intrusion ?


Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Mar 26 Déc - 20:22
C'est étrange, mais Lune d'Antan n'était pas la seule personne à avertir la blanche sur le danger que représentait les balades en solitaire. Cette dernière se contenta d'offrir un sourire chaleureux de compréhension, bien que son avis différait un peu du sien, concernant les promenades. C'était une chef, certes, et on pourrait penser qu'elle devient une proie facile, seule, sans aucune escorte, mais ceux chuchotant de telles hypothèses ne connaissant pas du tout Polaire, ou alors, son mal renseignés. Déjà, il est presque impossible de croiser des loups malintentionnés sur son territoire, il est bien gardé, et étant une meute pacifique, il n'y a pas grand chose à aller chercher...de plus, en ce qui concerne l'Alpha, que ce soit ici ou ailleurs, elle est rarement détesté, étant une figure inspirant le respect, et si jamais un individu violent la rencontrait, il n'y aurait pas de grands soucis à se faire, car la louve est forte, malgré les apparences qui indiquent le contraire ; elle n'a pas accédé au post de dominant comme ça, c'est grâce à certains harceleurs d'enfance qu'elle a sue se construire, essuyant les combats et les moqueries, c'est une canidé intouchable...en effet, elle se révèle impitoyable, en duel, c'est un monstre nivéen paré d'une bouille angélique et d'une auréole sur la tête ; mais elle se préfère trompeuse aux premiers abords, tout simplement parce que c'est absolument fabuleux de voir les adversaires troublés par ce changement brusque de comportement, une fois que crocs et griffes sont de partie.

Songeuse vis à vis des belles paroles de l'Alpha brun, la louve buvait ses paroles, absorbé par son visage, tentant de déceler la lueur dans ses belles prunelles. D'un coup, une phrase la dit redescendre sur terre, suivit d'un clin d'oeil ; Antan venait de marcher suite à la proposition d'alliance de la dominante, ce qui l'enchanta face à ce petit jeu fort sympathique. Cela pourrait se révéler utile, sans rien dire aux autres meutes, à part concerter les siens, évoquer une certaine amitié envers l'Eau et le Temps. Il faut dire que la Meute de la Terre et celle du Feu avaient l'air peur chaleureuses, fourbes, avec des dominants complètement dominés par cette envie médiocre de tout contrôler. C'était une possible menace qu'il fallait enlever, et quoi de mieux qu'une alliance pour cela, en secret ? Pensant à cette alternative, pour le bien de sa meute, la louve écoutait en même temps le mâle qui parlait à son tour de ses promenades, abordant les sujets autour de la paix entre les territoires. Puis, il ajouta vivement :
- Que voulez-vous que je fasse pour me faire pardonner de mon intrusion ?
Lune Polaire, amusée, inspira longuement, et pencha la tête d'un côté, les yeux grands ouverts, se comportant comme un louveteau à l'égard de son collègue ; ce n'était pas tous les jours qu'un Alpha s'en remettait à un autre ! Alors, autant en profiter, pourtant il était bien gentil, de se dévoiler ainsi, seulement, faire ce genre à la blanche pouvait s'avérer une mauvaise idée...c'est qu'elle était malicieuse, et avoir ce genre d'opportunité lui donnait pleins d'idées maléfiques et tête.

D'un rire léger, la louve s'amusa à analyser le grand loup, se levant pour lui tourner autour de près, faisant mine de juger ses intentions, élevant fièrement sa queue vermillon. Puis, quand elle fut au niveau d'un de ses omoplates, elle se posta à ses côté, dirigeant son museau vers la joue de Lune D'Antan, et se prononça, d'une voix mélodieuse :
- Eh bien, je ne suis pas une louve malintentionné, sois-en assuré, donc on ne parlera pas de sanction, et puis, c'est vraiment puéril, entre dominants. Tu es un chef sage et aguerri, tu n'as pas à te faire pardonner pour ce petit accident, qui, entre nous, se révèle bénéfique, n'est-ce pas ?
Elle marqua une pose, histoire de faire durer le suspens, puis se colla au mâle, fermant les yeux, souriante, et reprit :
- Mais, tu me le demande si gentiment, alors...que dirais tu de se revoir ? Comme ça, on pourra parler à nouveau alliance, et unir nos deux meutes...et cette fois, tu m'invites ? Oeil pour oeil, dent pour dent...
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 133
Date d'inscription : 20/12/2017
Mar 26 Déc - 23:32
En voyant Lune Polaire se rapprocher de moi, je me demandais si je n'aurai pas mieux fait de garder la mâchoire fermée. Je ne savais pas ce qui se tramait dans sa tête mais, depuis que j'avais fais vœux de vouloir la laisser choisir ma ''sentance'', la dominante avait abordé un tout autre comportement. Tantôt enfantin lorsque que je lui demandais ce qu'elle voulait, tantôt plus ...je ne saurai dire sur le moment. N'ayant pas l'habitude qu'on m'approche ainsi, je réussis de justesse à cacher un certain étonnement. A vrai dire, avec ma position au sein de ma meute et le fait que j'avais tendance à mettre une certaine distance avec tout le monde, pour pouvoir être le plus juste, j'avais perdu cette habitude-là. Je ne savais pas vraiment comment prendre cet approche, restant sur mes gardes. Lune Polaire avait l'air fiable, mais je ne pouvais donner ma confiance avec si peu de rencontre. Cependant, le comportement de la chef de la meute de l'Eau était attendrissant au premiers regard.

Lorsqu'elle se mit à tourner autour de moi, je me dis qu'il ne servait à rien de montrer les crocs, voulant la laisser faire pour l'instant, pour voir ce qu'elle comptait faire. Personne n'osez me tourner autour moi de cette manière, surtout quand j'étais debout. Je restais calme, car il fallait, pour obtenir une alliance future, voir si on pouvait faire confiance en l'un et l'autre. Je ne la suivais pas du regard, gardant la tête droite, le regard rivé face à moi. Si elle m'attaquait, je risquais de subir une blessure profonde voire fatale. Pourtant, je restais aussi immobile que les montagnes, le souffle régulier, comme si rien ne pouvait me troubler. Mais je n'avais pas à faire à n'importe qui. Pour avoir obtenu son statut, Lune Polaire devait avoir mériter son titre. Il y avait tant de manière d'y parvenir. Sauf qu'il fallait être assez fort pour prétendre être le dominant.

Une pointe d'inquiétude m'envahit lorsque la louve se posta dans mon angle mort, me demandant pourquoi elle trainait ainsi. Faisait-elle ceci pour me tester ou simplement pour de mauvaises intentions ? Cette crainte s'envola lorsqu'elle avança son visage vers ma joue, laissant place à une certaine gêne. Je me surpris à ressentir cela pourtant, je me repris en me disant que ce n'était rien. Il ne fallait pas que je sois troublé pour si peu, parcequ'elle empiéter sur mon cercle de confort.  Mais quel était le but de cette proximité ?  Il me fallut attendre qu'elle  réponde pour comprendre à peu près son agissement. Oui, j'avais quelques difficulté à la cerner , ce qui était plutôt normal puisque l'on se connaissait peu. Cependant, sa façon d'agir, comme les paroles qu'elle avait prononcer me suggérais qu'elle s'amuser d'une manière ou d'une autre de cette situation.

-C'est vrai que cette rencontre est plutôt positive

Je ne savais pas quoi dire d'autre,  parcequ'elle avait raison et aussi à cause de sa propre personne. J'avais du mal à faire abstraction de la louve, sentant son souffle contre moi, ne pouvant pas ignorer le peu de distances qui nous séparaient. Je gardais tout de même le contrôle de mes émotions, ne dévoilant aucunement sur mon visage le petit trouble qu'elle avait créé. Je n'étais pas du genre  à me laisser aller aussi facilement. Je me dis qu'il faudrait que je travaille cela, pour éviter de me faire surprendre les prochaines fois. C'est en pensant à cela que Lune Polaire réduit à néant le peu de distances qui restaient. Sur le coup, j'avais pensé qu'elle allait m'attaquer. Mais très vite, je sentis que ce n'était pas le cas. Elle me mit dans l'embarra, ayant du mal à respirer correctement. Je ne sus pas quoi faire, à la fois perturbé et incapable d'avoir une réaction négative face à ce contact. Cependant, je devais réagir à ses propos qui, si j'avais bien compris, étaient en lien avec son agissement.

-Humm...

Ne voulant pas qu'elle perçoive la moindre faille dans mon comportement, je fis mine de réfléchir alors qu'en faite, je reprenais mon calme, petit à petit. Comment je pouvais répondre correctement après ce qu'elle faisait ? Je ne devais pas parler trop rapidement, au risque de regretter mes paroles. Je décidais alors de me lever doucement, avançant de quelques pas vers l' avant pour rompre le contact avec Lune Polaire. Cela n'avait pas été déplaisant, au contraire. Sauf que je ne pouvais me permettre de me laisser adoucir par ce genre de geste. Surtout lorsqu'il s'agissait de former une alliance . Reprenant mon calme, l'air décider, je finis par  me retourner, me tenant bien droit. Je plongeais alors  mon regard dans le sien, avec assurance, avant de lui dire, d'un ton neutre :

-Soit, nous parlerons de cela sur mes terres. Je vous ferai parvenir un messager pour vous avertir. Ne pensez pas que c'est votre côté tactile qui m'a fait prendre cette décision. Je faillis fuir les orbes ambrés de la louve mais je ne le fis pas, poursuivant : Vous pourrez prendre quelqu'un avec vous si vous le souhaitez. Je comprendrais que vous soyez inquiété d'entrer dans mes terres, seule.


Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de l'Eau
Messages : 49
Date d'inscription : 09/12/2017
Ven 5 Jan - 10:26
Lune Polaire laissa un rire léger s'échapper de sa gorge. Elle adorait perturber certains loups, c'était comme une sorte de jeu, pour elle. De plus, toutes ces rencontres cordiales l'ennuyait un peu, bien qu'elle peut faire preuve de maturité et devenir très responsable, statut qu'elle doit endosser chaque jours auprès des siens, il n'empêche qu'avec un collègue, surtout si ce dernier est peu joueur, elle peut tenter quelques petites expériences. Cela lui est plus bénéfique qu'autre chose, car, premièrement, ses petits tours donnent un peu de piment dans la conversation, et deuxièmement, cela lui permet de mieux cerner l'individu à qui elle a à faire. En effet, Lune D'Antan est très protecteur, il ne se dévoile pas si facilement, et observer sa réaction quand la blanche à réduit la proximité qui les séparait confirmait ses quelques pensées sur l'agressivité du mâle ; il aurait pu grogner, ou bien l'insulter...mais il a préféré se déplacer peu après qu'elle l'ait testé. Polaire sait qu'elle venait de le déstabiliser, elle appréciait faire ça, car de cette façon, personne n'arrivait à bien la cerner. Elle était rusée...un peu comme le renard, peut-être que c'est pour rappeler cela que sa queue était d'un vermeil roussâtre.

Ainsi donc, après que le Chef du Temps ait trouvé les bons mots pour accorder la requête à l'Alpha de l'Eau, ce dernier la regarda intensément, quoique avec une once d'hésitation, mais garda le contact, ce qui fit plaisirs à la blanche, après tout, ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait croiser un mâle avec autant de sang froid, ce qui était un bon point.
Soulagée, après avoir minutieusement écouté son acolyte, Polaire souffla, et reprit un peu de son air sérieux. Impassible, mais enchantée, elle agita les oreilles en signe de reconnaissance et acquiessa.
- Merci, Lune d'Antan. J'attendrais ton messager, quand le temps te le diras. De mon côté, j'en parlerai avec mon lieutenant...Mais, ne crois pas que traverser ton territoire me donne quelques inquiétudes. Ce sont tes terres, pas celles du Feu, je sais que tes guerriers sont sages. Après tout, bon chef, bonne Meute.

Sur ses dire, elle esquissa un sourire chaleureux. De ses pattes, elle reprit le lapin mort auprès d'elle, comme si cette viande était devenu une chose précieuse. Le regard perdu sur le rongeur, elle divagua.
- Les temps sont paisibles...plus pour bien longtemps. Petite, je les aient entendus, les chants triomphant de la meute de la Terre. Leur Dominant n'a pas l'air très tendre...et ne parlons pas de Lune Funeste. Ils ne m'ont pas l'air très fiable...c'est pour cela que nous devons être prévoyant, et veiller les uns sur les autres. Les éléments doivent être équilibrés, où dans le cas échéant...ce serait la guerre. Il serait triste de perdre des êtres chers, cependant, ensemble, nous sommes plus fort.
La louve resta ainsi, créant un doux silence. Elle en attendait beaucoup du rouquin. Ses paroles, bien que bienveillantes, avaient un sens caché ; comme une sorte d'avertissement, c'était bien imprudent et osé venant d'elle, mais entre ses mots résonnait un "Ne me déçois pas". Quand Lune Polaire décide de créer une confiance, aussi fragile et nouvelle soit elle, cela représentait beaucoup, et la moindre trahison la forcerait à devenir une Chef qu'elle redoute et repousse. Quand les temps seront plus favorables, elle parlerait de ses idées d'alliance avec la Meute du Vent à Antan, et peut-être, pour renforcer les futurs liens entre elle et lui, installer un système d'échange de proie à cette frontière, afin que leurs guerriers établissent, comme eux, une certaine amitié, ou plutôt, empathie.
Mais revenons à nos moutons ; la louve, reprenant ses esprit, releva la tête, les yeux fermé, affichant un beau sourire au grand loup. Cette rencontre fut bien sympathique, mais sans doute qu'il était temps pour eux à présent de rejoindre leurs familles respectives.
- Ce fut plaisant de te voir ainsi, Antan. Mais peut-être faudrait-il que l'on aille reprendre les responsabilités de Chef auprès de nos valeureux guerriers.
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 133
Date d'inscription : 20/12/2017
Dim 7 Jan - 22:20
Si le doute de l'avoir offensé en prenant des distances m’avait traversé l'esprit, je fus à la fois soulagé et ravi de voir que Lune Polaire ne s'offusqua pas. Elle prenait certainement un certain plaisir à me taquiner de la sorte. Mais elle savait se monter plus sérieuse lorsqu'il le fallait. En effet, la louve ne me testa pas plus lorsque je lui répondis pour l'alliance. Elle me remercia même. Mais je fus toutefois étonné de voir qu'elle n'avait pas peur de venir sur mes terres. Ses explications avaient beaucoup de sens, heureux que ma meute revoit ce genre d'image qui n'était autre que la vérité. Cependant, seul le temps me dira si j'ai été un bon chef ou non. Ce compliment me toucha tout de même un peu même si je ne faisait d'habitude pas attention à ce genre de remarque. Peut être est-ce parce que c'est une chef qui me le dit ? Ou pour une raison ? Je ne saurai dire.

-Je suis ravi que vous pensez cela. J’espère ne pas trop entacher cette vision de la meute du Temps avec ma venue sur vos terres. Je réfléchis un instant en ajoutant : Il est vrai que ceux du Feu sont...particulier.Je ne pense pas accorder un jour ma confiance à une telle meute. Alors qu'avec la votre, Lune Polaire , c'est le contraire.

Il fallait être franc et avoir des points communs pour former une alliance. Sans cela, beaucoup de conflit pouvaient éclater pour des raisons plus ou moins futiles. Un problème de compréhension pouvait faire toute la différence. Je voyais en la Meute de l'Eau une possibilité de renforcer nos forces. Car comme soulignée la louve, quelque chose de grave pouvait se tramer dans l'ombre. Il fallait constamment se préparer à une guerre, pour préserver la paix. Si les conflits avaient été évités jusque-là, rien ne garantissait que dans l'avenir, un autre danger se rajoute au tableau. Parfois, je me disais que tout était trop parfait et que tôt ou tard, on allait être surpris. Tant qu'il été encore tant, il fallait former une alliance. Mais pour que cela soit possible, je devais voir, grâce au rendez vous sur mes terres, si cette ralliement était possible.

-Je suis entièrement d'accord avec vous Lune Polaire. À un détail près. J'avais posé mon regard vers le lointain, l'air pensif : J'ai peur que cette alliance ne soit plus vitale que jamais. Une guerre est terrible, mais une menace inconnue l'est encore plus.

Je laissais planer ce terrible doute, ne pouvant dire d'où me venait cette crainte, plus forte de jour ne jour. J'écoutais peut-être un peu trop mon instinct et contemplais beaucoup aux étoiles mais, j'étais certain que les guerres entre les meutes n'étaient pas le seul problème qu'on devait se préoccuper. En lui faisant part de cette inquiétude, que je m'étais gardé jusque-là, je me disais que peut-être, en partageant  cette crainte,nous éviterons quelque chose de pire que les guerres entre meutes. Mais je n'avais aucun indice de ce que cela pouvait être. Nous ne pouvions que compter sur nous, pour voir les signes annonciateurs. Je devais cependant pas me focaliser uniquement sur ce ressenti, sachant que je ne devais pas perdre de vue les autres dangers. La meute du Feu pouvait se révéler instable, comme celle de la Terre. Celle du Vent, je ne savais pas encore quoi penser. Leur chef était comme ...changeant. Ce qui était pas très rassurant en soi.

-Nous devons devenir plus fort et nous protéger. Mais pour cela, il faut qu'on puisse avoir totalement confiance en l'un et l'autre.

Mes yeux clairs avaient fini par se poser dans ceux de la louve avec qui j'allais avoir un autre rendez-vous , sur mes terres cette fois ci. J’espérais qu'au travers cet entretien, nous réussirions à nous mettre d'accord.  Entretenir des liens privilégiés avec la meute de l'Eau devait être bénéfique et non le contraire. En écoutant Lune Polaire, je me rendis compte que cela faisait un moment que j'avais laissé mon lieutenant gérer la meute . Il serait plus sage de rentrer, maintenant que nous avons convenu de nous revoir. La louve n'allait pas attendre longtemps pour recevoir l'invitation. Je devais juste réfléchir ou nous pourrions le faire, même si j'avais déjà une idée là dessus. Je voulais parler à mon lieutenant de cette alliance et me recueillir auprès de la meute des étoiles. Les nuits apportaient de bon conseils.

-En effet, cela serait plus raisonnable. Je fis une révérence en baissant  légèrement ma tête avant de dire : Cela à été un plaisir de discuter avec vous. Je m'éloignais de la louve en passant à côté d'elle, m’arrêtant à son niveau pour lui dire : A bientôt Lune Polaire.

Je me dirigeais ensuite vers mes terres, m’arrêtant un instant à mis chemin. Je m'étais retourné pour regarder une dernière fois la jolie louve aux yeux de braise, reprenant mon chemin comme si c'était interdit. J’espérais ne pas avoir tort de vouloir faire cette alliance et de vouloir croire en Lune Polaire. L'avenir de nos meutes allait prendre un nouveau tournant selon nos choix. Je risquais de la tester lorsqu'elle viendrait, pour voir exactement quelle genre de louve elle était. Je ne voulais pas la brutaliser mais seulement, voir à quel point je pouvais lui faire confiance.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute de l'Eau :: Frontière :: Eau • Temps-