RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Terres Neutres :: Rivière lunatique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Ceux qui travaillent dans l'ombre » || Libre

Guerrier • Meute de l'Eau
Chant du Corbeau

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute de l'Eau
Messages : 23
Date d'inscription : 05/05/2018
Sam 12 Jan - 17:25


« Ceux qui travaillent dans l'ombre »

Libre


Un voile ébène se levait sur le monde alors que le soleil partait cacher ses rayons derrière l'horizon. La nuit était là, bien en avance sur le temps. Elle était maintenant plus forte qu'auparavant. Plus longue, plus froide, plus sombre. Une aubaine pour le fourbe. Depuis la mort de son père, les choses avançaient ... lentement. Cela ne lui plaisait pas trop. Les derniers événements avaient détourné la meute de lui et c'était ... désagréable. Son entreprise devait donc continuer ... plus vite, plus marquante. Comment faire ? Un nouveau mort dans le sillage du loup entrainerait surement la découverte de sa perfidie. Malheureusement, la mort avait toujours été le moyen le plus rapide et efficace aux yeux du corbeau. Le meilleur pour semer désastre et chaos.

Ses pas agiles glissaient hors du camp. Le jour, ses pensées étaient compromises par les bruissements agaçant des membres de sa meute. Il avait donc attendu que la lune se lève. Son pelage se confondait si bien dans ce paysage lugubre qu'il s'y sentait particulièrement à l'aise. Il courra à travers les herbes et les buissons laissant le vent fondre sur son pelage calciné. Il n'avait pas de lieu particulier en tête, simplement une pulsion qui le guidait loin de la meute sénile qu'il était obligé de fréquenter. Une idée lui viendrait surement en tuant quelque chose ...  ou quelqu'un ...

Les muscles roulant sous son pelage, les coussinets amortissant chacun de ses mouvements il arriva à la rivière lunatique. Les rayons lunaires se réfléchirent sur la surface de l'eau. L'air froid et humide donna un cours frisson au loup. Il s'arrêta sur la berge, fixant son reflet dans l'eau. Ce même reflet qui le satisfaisait énormément à chaque fois qu'il le voyait. Sa ressemblance avec son imbécile de père n'était plus du tout visible. Les seuls traces qui subsistaient de lui n'était que de simple souvenir ridicule ... et sa sœur. De jour en jour, elle lui ressemblait à rendre Chant du corbeau malade. Croire que le loup l'avait tué, lui Griffe de Roche, sans y avoir murement réfléchi était une erreur.  Les moqueries incessantes de son géniteur l'avaient poussé à le choisir comme premier cadavre de sa pièce.

Le carnivore plongea alors sa gueule dans l'eau gelée brisant ainsi ses souvenirs lugubres. De sa position, il scruta l'eau. À la vue d'un poisson, il sortit son museau pour s'en rapprocher.
©️ Power


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute de l'Eau
Chant du Corbeau

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute de l'Eau
Messages : 23
Date d'inscription : 05/05/2018
Sam 12 Jan - 17:26
Dé de Pêche


Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
Earth Wolf

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 978
Date d'inscription : 23/11/2017
Sam 12 Jan - 17:26
Le membre 'Chant du Corbeau' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Pêche ► Petite proie' :
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de la Terre
Lune Infernale

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de la Terre
Messages : 61
Date d'inscription : 17/03/2018
Localisation : 79
Dim 13 Jan - 18:14

Ceux qui travaillent dans l'ombre




Une nuit froide et illuminée sous la clarté de la lune pour la meute de la Terre. Aucune brise, l'atmosphère un peu trop calme, seul des craquements dans la forêt cassèrent le silence. Bien que le jour n'était pas levé, tous les loups ne dormaient pas. En effet un solitaire avait réussi à entrer dans le territoire. Son but était certainement de chasser une proie, ne trouvant rien en terre solitaire, il prit le risque de le faire dans un territoire qui n'était pas le sien. Après un bon moment de traque, ce loup débusqua une petite famille de lièvres. Il réussissait à attraper deux d'entre eux et les emporta dans sa gueule.

Il repartit discrètement du territoire, tout content de son butin. A la fois Heureux d'avoir réussi sa prise de risque et soulagé de ne pas avoir eu d'ennui. Il n'en prit pas d'avantage en longeant soigneusement le territoire de la meute Temps et du Vent. Il arriva enfin après une longue marche dans les terres solitaires. Son esprit était enfin vide d'inquiétude, se disant qu'il était dorénavant tranquille.

Non loin de la rivière lunatique, au coin d'un arbre, il décida enfin de se reposer et de manger, mais...il sentit quelque chose d'étrange... Une sensation d'être observé. Il regarda autour de lui mais rien. Quelques vols d'oiseaux ici et là. Il ne vit toujours rien, pourtant il avait toujours cette malaisante sensation d'être observé. La tension montait, le cœur se mit à battre plus vite, le stress grimpait, quand d'un coup avec effroi, il vit un loup assit dans la pénombre, la silhouette plongée dans le noir, des yeux jaunes lui foudroyant son regard. Qui était cette inconnue ? il n'était qu'à quelques pas de lui. Comment avait il pu arriver là sans le remarquer avant ? pourquoi était il là ? depuis combien de temps était il là ? Le stress montait, le solidaire décida de s'approchait lentement, délaissant ses proies au pied de l'arbre. En inspectant d'un peu plus près, il vit un loup puissant, musclé, les épaules larges, un corps massif et la carrure imposante, il constata avec horreur qu'il s'agissait d'un loup de la meute de la Terre... mais pas n'importe le quel...L'alpha...

Il s'agissait de toi, Lune Infernale. Ce solitaire se rendit compte de sa naïveté. Depuis le début tu l'avais repéré, tu avais sagement prit le temps d'attendre que ce solitaire passait à l'acte. Tu l'avais vu chasser, capturer les proies de ton propre territoire. Tu avais juste eu un malin plaisir de le suivre à distance respectable. Tu étais assis là, face à solitaire imprudent, le regard meurtrier, tes yeux brûlants, le souffle lent et chaud. Le solitaire commençait a reculer, se rendant compte de sa situation. Sans attendre, tu lui fonças dessus. Tu lui fauchas les pattes et en profita pour lui infliger un coup d'épaule. Le solitaire chuta mais tenta de se relever. Tu profitas de ce moment pour saisir sa nuque et de frapper sa tête contre l'arbre à plusieurs reprise. A moitié sonné, il tenta d'infliger des coups de croc dans le vide. Tu le plaquas au sol, le tenant de toute ta masse, puis tes crocs broyèrent la jugulaire. Un peu de sang autour de la babine, tu récupéras les deux lapins. Le message était clair. Les intrus qui pénétraient dans ton territoire était sévèrement puni.

Tu avais connaissance d'une rivière non loin d'ici, parfait pour te rincer un peu, te rafraichir et repartir dans tes terres. Mais lorsque tu arrivas dans ce lieu, tu vis un loup au couleur d'ébène. L'odeur te disait qu'il était membre de la meute de l'eau. Tu les croisais rarement. Tu n'y prêtas guère intention, il était de l'autre coté de la rive, et tu n'étais pas là pour discuter. Tu déposas les deux proies non loin de la berge et nettoya ton museau ensanglanté.




Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terres Neutres :: Rivière lunatique-