Saison

Les astres sont revenu ! Après un mois caché derrière l'horizon le soleil ébloui le monde avec ses rayons et la lune est de retour avec ses étoiles.
Proie ► Présente

Effectifs

16 ♂ 18 ♀
Feu ► 5 Loups
Eau ► 6 Loups
Terre ► 6 Loups
Vent ► 6 Loups
Temps ► 6 loups
Solitaire ► 4 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: Meute du Temps :: Frontière :: Temps • Terre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Patrouille aux frontières de nos terres (PV Plume d'Argent)

Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 125
Date d'inscription : 20/12/2017
Ven 22 Déc - 17:07
Cela faisait quelque temps maintenant que je marchais le long de la limite qui séparait mon territoire de celui des autres meutes. J'aimais bien avoir un aperçu de ce qui se trouvait plus loin, non pas curiosité. Il fallait être vigilant et ne pas oublier que des loups pouvaient délibérément piétiner le sol qui ne leur appartient pas, pour voler nos proies ou pire encore. Oui, certains n'hésitaient pas à faire du repérage pour élaborer des plans contre nous, la meute du Temps. C'est donc tous les sens aux aguets et d'un pas tranquille que je scrutais chaque recoins. Aussi, en passant sur les frontières, je laissais mon odeur, qui indiquera à ceux qui la reconnaissent que je ne suis pas loin et que je veuille. Mais pour effectuer cette patrouille, j'avais décidé d'envoyé mon lieutenant prospecter une autres partie des limites. Je finis par le rejoindre, ayant fini de mon côté. Lorsque je l'aperçus, d'un ton calme je lui demandais:

-Alors, qu'elles sont les nouvelles mon lieutenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Ven 22 Déc - 20:32
  • Lune d'Antan
  • Plume d'Argent
Patrouille aux frontières de nos terres
Cela faisait longtemps que je n’avais pas partagé une après-midi avec mon chef de meute. C’était tellement rare qu’on prenne le temps de faire quelque chose ensemble. Je ne savais pas vraiment s’il m’appréciait d’ailleurs, je pense que oui ? Sinon il ne m’aurait pas demandé de patrouiller sur une partie des frontières après tout.  Malgré ces questions, je restais focaliser sur l’objectif, inspectant les frontières pour voir si aucune d’elles n’avaient été violées. Je prenais mon temps, marchant calmement, le froid ne me dérangeait pas et était même agréable comparés aux étés ou la chaleur accablante rend les tâches difficiles.  Je m’arrêtai net à un endroit où j’inspectais plus profondément. Une légère odeur et des traces de pas m’inquiétèrent  quelques peu. J’eu à peine le temps de finir mon inspection que la voix de mon chef atteint mes oreilles ce qui me fit tourner la tête dans sa direction, comme toujours il avait l’air calme.

« Alors, qu'elles sont les nouvelles mon lieutenant ? »

Par instinct je baissais légèrement la tête avant de la relever pour lui répondre sur un ton légèrement plus nerveux que mon chef :

«  Presque tout est bon, il y a juste à un endroit où j’ai l’impression qu’ils ont passé les frontières mais l’odeur et les traces de pas indiquent qu’ils ne sont pas restés longtemps… »


Je détestais ça, les meutes avaient assez d’espace sur leurs terres non ? Ils n’avaient pas besoin d’aller sur nos terres. Cela me stressait légèrement ce qui se sentait certainement même si j’essayais de ne rien laissé paraître.


Frontières
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 125
Date d'inscription : 20/12/2017
Ven 22 Déc - 21:15
J'écoutais le loup en qui j'avais confiance m'expliquer en détail ce qu'il avait observé pendant sa patrouille, sans détacher mon regard de lui. Je crus apercevoir une certaine anxiété apparaître sur son visage lorsqu'il m'annonça que des loups qui n'étaient pas de notre meute avaient parcouru nos terres sans permission. Je restais impassible face à ses propos, reniflant à mon tour les odeurs qu'il avait découvert, me penchant vers le sol avant de dire.

-Je vois.

Je relevais ma tête et fixais la fin de notre frontière, l'air pensif. Si des individus de notre espèce étaient passés par là, comme avait dit Plume d'Argent, ils ne sont pas restés bien longtemps. Mais cela pouvait suffire pour faire du repérage dans notre territoire ou nous chaparder des proies qui étaient rares ces temps-ci. Plutôt que d'ignorer ces traces de passages, je me disais qu'il serait bien de lui suivre. Mais en faisait ceci, on risquait d'aller dans le territoire de la meute de la Terre. Je voulais pourtant en avoir le cœur net, savoir si c'était eux qui étaient venu ou non.

-On doit vérifier si c'est ceux de la meute de la Terre qui se sont permis de venir ici.Suivons ces traces.

Je me mis en route en suivant précautionnent les traces et le peu d'odeur qu'il en émanait. Je me demandais ou est-ce que cette piste allait nous mener. Même si ce n'était peut-être pas nécessaire de s'en inquiéter, je ne voulais pas négliger la moindre piste . Il fallait toujours être attentif au moindre détail car parfois, une goutte de pluie pouvait se transformer en fleuve. Profitant de cette marche, je demandais à mon lieutenant :

-Tu n'as rien observé d'autre d'anormal dans notre territoire ?

Je marquais une pause, me demandant comment allait la sœur de  mon lieutenant.J'avais dû la sanctionner car elle avait enfreint certaines règles.

- Comment va ta sœur ?


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Sam 23 Déc - 12:53
  • Lune d'Antan
  • Plume d'Argent
Patrouille aux frontières de nos terres
Mon chef, toujours aussi calme se tourna et inspecta à son tour les quelques indices laissant présager le passage des loups de l’autre meute avant de me demander

« On doit vérifier si c'est ceux de la meute de la Terre qui se sont permis de venir ici. Suivons ces traces. »

Mon cœur fit un petit bond dans mon poitrail. Comment ça suivre les traces ? On n’allait tout de même pas enfreindre les frontières nous aussi ? Et le code du guerrier dans tout cela ? Je n’étais pas du tout confiant mais mon chef semblait convaincu que cela était nécessaire. De plus en plus, le temps avançait, on restait  tous les deux silencieux pour être sûr que l’on suivait bien les traces et ne pas les confondre avec d’autres pistes puis à un moment, mon chef brisa le silence qui s’était installé pour me demander

« Tu n'as rien observé d'autre d'anormal dans notre territoire ? »

Je relevai la tête, Un peu pensivement. Je réfléchis pendant quelques secondes, quelque chose d’anormal … non je ne pense pas mais j’eu à peine le temps de hocher négativement la tête qu’il me questionna sur ma sœur

« Comment va ta sœur ? »


Je m’arrêtai de marcher et mon regard changea. Je baissai la tête et des larmes vinrent aux coins de mes yeux mais je refusai de les laisser paraître. Elle n’avait plus voulu m’adresser la parole depuis l’incident. On était si proche. J’étais sûr d’avoir fait le bon choix mais n’empêche que la réaction de ma sœur me fit mal….

Hésitant je pris une grande inspiration, toujours la tête basse que je releva à peine quand je lui répondis d’une voix très saccadé et hésitante

« Je … Je n’en sais rien… »

Je ne dis rien de plus, je ne pouvais pas. Ces quelques mots étaient déjà trop et avaient été difficile à prononcer. Ils avaient été dits comme un murmure même si j’étais sûr que mon chef les avait entendus. Ils avaient recommencé à marcher, je n’avais rien dit de plus essayant de chasser ses pensées de ma tête.

Quelques gouttes de pluies se firent sentir sur mon pelage. Il avait commencé à pleuvoir, pas beaucoup mais il fallait se dépêcher pour éviter de perdre la seule trace que nous avons. Je pensais pour moi-même « J’espère que cela ne durera pas longtemps ». Je ne sais pourquoi mais je relevai la tête vers le ciel qui était devenu de plus en plus gris. Avant d’accélérer la cadence.

Après plusieurs minutes en accélérant le pas je demandai à mon supérieur :

« Vous êtes sûr que c’est une bonne idée d’aller sur leurs territoires ? Cela ne va pas poser de problème ? »

Une légère inquiétude dans sa voix mais qui c’était raffermi depuis sa dernière réponse. Il attendit la réponse de son lieutenant alors que la pluie continuait doucement de tomber du ciel.  

Frontières
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 125
Date d'inscription : 20/12/2017
Sam 23 Déc - 15:12
Je savais que ma question, celle qui concernait sa sœur, devait l'affecter plus qu'il ne laissait paraître. Mon lieutenant avait pris la décision de me dire la vérité concernant les escapades de celle qui avait le même sang que lui. Je lui en était fort reconnaissant, sachant que cela avait dû être difficile pour lui. Peut être que je l'aurai tôt ou tard découvert par moi-même. Mais je n'aurai certainement pas appliqué la même sanction. Oui, j'aurais certainement fini par l'exclure de la meute , pour qu'elle comprenne qu'on ne pouvait pas marcher sur les territoires de tout le monde comme elle l'entendait. En plus de donner des information cruciales sur notre meute, de grès ou de force, elle pouvait être l'objet même d'une déclaration de guerre. Non pas par ma faute, mais par la meute adverse qui pourrait retourner la situation a son avantage. Des stratagèmes sournois  qui me répugnaient au plus haut point.

-Tu as fait le bon choix, crois moi.

Je n'allais pas le forcer à m'en dire plus. Mais déjà, ces quelques mots qu'il avait réussi à me dire dans un murmur étaient révélateurs. Il lui faudrait du temps ou peut-être plus pour surmonter cela. Ne voulant pas remuer la griffe dans la plaie, je me tû, me focalisant sur notre mission. Oui, cela en était une, surtout que maintenant, le facteur du climat jouait contre nous. J'observais mon lieutenant regarder le ciel un instant, me disant qu'un jour il serait prêt à me remplacer, mais pas tant que cette histoire l'affecte . C'est en traversant des épreuves comme la sienne que l'on devenait compréhensif et que l'on devenait un chef bienveillant. C'est pour cela que je me montrais patient, pour qu'il suive la voie des Anciens. Même si aujourd'hui, nous allions transgresser une ou deux régles.

-Chaque pas que nous faisions peut apporter des problèmes, mais encore plus si nous ignorons certains signes. Allons-y.

Je pris la tête de la marche, avançant d'un pas plus rapide pour ne pas perdre de temps. La pluie, même si elle était fine, pouvait faire totalement disparaître les traces de ces loups qui avaient traversé notre territoire. Je n'étais pas à la chasse à l'intrus mais plutôt à la recherche d'appartenance. Bizarrement, quelque chose dans leur odeur me disait qu'elle était plus solitaires qu'autre chose. Plus je reniflais la faible odeur des traces de pas, plus j'en étais convaincu. Après avoir jeté un rapide coup d'oeil autour de nous, pour détecter la moindre présence d'un autre loup, je vis une silhouette pas très loin . Je me couchais, conscient que je n'étais pas très discret dû à ma grande taille. Je fis signe à mon lieutenant pour qu'il m'imite.

-Cela doit être le loup en question. Je me demande si c'est un membre de la meute de la Terre. Essayons de nous rapprocher le plus possible sans nous faire voir.

En avançant, nous allions entrer dans les terres de l'autre meute. Sauf que si cela se trouvait, nous allions permettre grâce à notre venue, que des solitaires ne vole pas des proies qui ne leur appartiennent pas. Puis si c'était le cas, j'enverrais un messager faire part de notre découverte pour que tout le monde garde mieux leur frontière. Il était plus que jamais cruciale de sauvegarder nos ressources, surtout en cette saison. Je ne souhaitais aucun mal aux autres meutes, juste éviter des guerres.


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Lun 25 Déc - 20:57
  • Lune d'Antan
  • Plume d'Argent
Patrouille aux frontières de nos terres
« Chaque pas que nous faisions peut apporter des problèmes, mais encore plus si nous ignorons certains signes. Allons-y. »

Mon chef prit la tête de la marche et força un peu le pas, je fis de même pour garder une distance raisonnable avec lui. Tout cela ne m’enchantait pas mais tant pis. Je n’allais pas lui dire qu’on ne pouvait pas y aller. L’importance était de découvrir l’origine de ces traces de pas. Lune d’Antan s’arrêta net, je ne comprenais pas de suite ce qui se passa avant qu’il ne se coucha, m’indiquant que je fasse de même.

En regardant un peu plus loin, je remarqua un loup sur les terres du clan de la Terre. Les frontières se trouvaient à seulement quelques mètres de nous et nous nous apprêterions à les franchir. Tout était calme, seuls quelques bruits d’oiseaux se faisaient entendre.

« Cela doit être le loup en question. Je me demande si c'est un membre de la meute de la Terre. Essayons de nous rapprocher le plus possible sans nous faire voir. »  


Je regardai mon supérieur et acquiesça à ses mots. Nous nous approchions tout doucement de l’inconnu. A mes premiers pas sur les terres de la meute de la terre mon cœur accéléra, j’avais l’impression de faire une grave erreur mais il le fallait pour le bien de tous. Nous étions de plus en plus proches, je devenais légèrement anxieux.

A un moment, je m’arrêtais net, est-ce qu’on était sûr que d’autres loups ne nous tomberaient pas dessus. Je chuchotai pour dire à l’autre mâle :

« Je vais voir à gauche voir s’il n’y a pas d’autres loups… je reviens vite »

Je ne laissai pas le temps à mon supérieur de dire quoi que ce soit et je partis, toujours à plat ventre, me figeant au moindre mouvement suspect. Je m’éloignai de quelques mètres vers la gauche, faisant le tour du loup sans qu’il ne me remarque. Regardant aux alentours, aucun risque à signaler, les odeurs d’autres loups étaient présentes mais faibles. Néanmoins, un sentier était présent tout proche des trois loups et Plume d’Argent supposait qu’il s’assignait d’un chemin souvent fréquenté pour les patrouilles de territoire.

L’inconnu n’avait pas encore beaucoup bougé, il s’enfonçait en marchant calmement dans les terres et je ne laissais pas trop de distance au cas où il déciderait de se mettre à courir. Le lieutenant revint vite proche de son partenaire d’escapade et lui dit toujours en chuchotant :

« Aucun autre loup à l’horizon mais il y a un chemin où je suspecte que des patrouilles se font régulièrement, il ne faut pas traîner. Que fait-on ? On l’attaque… ?»

Frontières
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 125
Date d'inscription : 20/12/2017
Mar 26 Déc - 16:23
Mon lieutenant prit l'initiative de vérifier si nous n'allions tomber sur aucune patrouille durant notre intrusion chez la meute de la Terre. Cela me faisait plaisir de le voir agir de la sorte, prenant les devants. Je n'allais pas le sermonner du fait qu'il ne m'ait pas vraiment demandé mon accord car je lui aurais demandé de le faire de toute manière. Il fallait qu'il sache quand il fallait prendre des décisions seul ou non. Je le laissais en quelque sorte être indépendant, pour l'habituer à mes absences et peut-être, à ma future mort . Qui sait, peut être en descendant voir le loup qui avait empiété sur nos terre, j'allais peut être mourir. Il fallait garder d'innombrable possibilité en tête pour pouvoir mieux anticiper le futur. En formant Plume d'Argent, je voulais être sûr que l'avenir de la meute du Temps soit entre des bonnes pattes.

-D'accord, merci pour ces informations. Hum...on ne devrait pas attaquer un potentiel à découvert un membre de la meute de la Terre qu'est-ce que tu en pense ? On aurait des gros ennuis.

Dis-je au loup qui était revenu à mes côtés. Je n'avais pas quitté des yeux l'inconnu qui s'éloignait doucement. Je réfléchissais à la meilleure manière possible d'approcher celui qui ne semblait pas nous détecter. Il fallait qu'on fasse quelque chose pour que dans tous les cas, nous ayons l'avantage. Quelle tactique fallait-il que l'on emploie pour pousser le loup en question à dévoiler son appartenance sans que mon lieutenant et moi-même ne subisse des représailles ou ne  dévoile notre intrusion ? Soudain, après quelques secondes de réflexion, j'ai eu une idée. Mais je voulais avoir l'avis de celui qui prendrait surement ma place un jour :

-J'ai une idée, tu me diras ce que tu en pense.On doit se séparer pour réussir mon plan. Aussi, il faudra être très rapide. Tu vas comprendre.Tout d'abord, tu devras rejoindre le loup là-bas sans te faire voir, en passant soit par la droite ou la gauche. Une fois que tu seras en place, à quelques mètres de celui-ci, je hurlerais, comme lorsque l'on voit un intrus. Si le loup court vers moi, c'est qu'il fait parti de la meute de la Terre et il voudra m’arrêter. Alors je fuirais pendant que toi de ton côté tu rentreras chez nous. Si par contre il fuit, tu bondira sur lui et tu le maintiendra au sol. Je viendrais alors t'aider.

Je voulais savoir ce qu'il pensait de tout ça et s'il avait compris la tactique. Si j'avais choisi que ce soit lui qui se faufilerait jusqu'au loup qui marchait plus loin, c'était pour la simple raison que je n'étais pas très discret. Un point faible que je tournais en avantage quand je le pouvais. Avec ma voix rauque, on m'entendait de loin du coup, aucun risque que mon appel ne soit entendu. Mon plan faisait face au deux situations, permettant à mon lieutenant de fuir pendant que je jouerais le rôle de l’appât si l'inconnu n'était pas un solitaire. De cette manière, on avait peu de chance de se faire attraper et surtout, le pluie nous aiderait. Elle allait effacer presque la totalité de nos traces. Mais le risque que mon lieutenant se fasse mordre était bien présent. Il y avait peu de loup qui se laisserait attraper sans rien faire. Il fallait qu'aucun des deux ne soient blessé.

-Alors, tu en dis quoi ? Tu te sens de neutraliser ce loup ?


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Sam 30 Déc - 15:33
  • Lune d'Antan
  • Plume d'Argent
Patrouille aux frontières de nos terres
Mon chef m’avait vu revenir, il avait presque l’air ravi de l’initiative que j’avais pris. Je lui racontais dès lors tout ce que j’avais vu et que pour le moment nous étions seul avec cet individu.

« D'accord, merci pour ces informations. Hum...on ne devrait pas attaquer un potentiel à découvert un membre de la meute de la Terre qu'est-ce que tu en pense ? On aurait des gros ennuis. »

J’acquiesçai, sans plan, cela risquait de mal tourner. Je vis mon compagnon de quête pensif, il avait l’air de réfléchir à un plan. Étant le chef de la meute, je lui laissais le temps qu’il fallait pour le préparer, je jetais rapidement des coups d’œil aux alentours pour vérifier que personne n’approchait mais personne pour le moment. Il me parla alors de son plan, ce dernier était très astucieux et je profitai pour tirer les enseignements des plans de mon chef, en quoi était-il bon, s’il y avait les failles. Évidemment, les risques étaient toujours présents mais aucun plan ne pouvait exclure cette possibilité mais c’était le risque à prendre.

À la fin de son explication, il me regarda avant de me chuchoter

« Alors, tu en dis quoi ? Tu te sens de neutraliser ce loup ? »

Un sourire apparu sur mon visage, de l’action, cela pouvait peut être paraître enfantin mais j’ai adoré quand mon chef à prononcer ses mots. Bien sûr qu’il se sentait prêt à tout faire pour se dégourdir un peu. Le lieutenant lui chuchota :

« Toujours prêt pour le bien de la meute. »

Je ne dis pas plus ; et m’éloigna de mon acolyte, en me dépêchant légèrement, on s’était déjà enfoncé pas mal dans les terres de la meute adverse mais toujours aucun autre loup, tant mieux. Je faisais attention à ne pas faire le moindre bruit trahissant ma position et ma présence. Je choisis le côté droit du loup. Les hautes herbes étaient un camouflage parfait et le sens du vent plus propice pour ne pas se faire repérer. Doucement je m’approchais, à chaque fois que l’inconnu tournait sa tête dans ma direction je me stoppais net et il ne remarqua pas ma présence.

Une fois à bonne distance, je jetais un coup d’œil dans la direction de mon chef, attendant le signal, tout allait se passer très vite. J’étais prêt, mes muscles prêt à bondir sur le loup adverse qui n’avait pas spécialement l’air plus robuste que moi.

Un hurlement se fit entendre, le signal. Le loup se retourna brusquement d’où venait le son et se mit à courir dans le sens inverse vers … les terres neutres.

Je m’élança sans me poser trop de question, il ne m’avait pas vu et fut surpris de me voir le courser. Je réussis à le rattraper et je sautai sur son dos. Il tenta de me faire chuter mai je réussis à m’agripper en enfonçant mes griffes dans la peau de son dos. Je ne voulais pas spécialement le blesser mais j’avais peur qu’il s’échappe s’il se libérait de mon emprise.

Il se roula par terre m’écrasant sous son poids. Je n’eus pas le temps de réagir et je m’affalai par terre.

Frontières
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 125
Date d'inscription : 20/12/2017
Mar 2 Jan - 21:33
En voyant le sourire de mon lieutenant, je compris qu'il allait accepter le rôle que je lui avais suggéré pour tenter de découvrir l'appartenance du loup qu'on suivait. Ce qu'il dit avant de partir me fit plaisir intérieurement, sans que je le montre pour autant. Oui, pour la meute, il fallait toujours être prêt, en toutes circonstances, même lorsqu'il s’agissait de sacrifice. Cela me rappela qu'il fallait que je garde toujours une certaine distance avec tout le  monde, au cas ou je devais prendre des décisions difficiles. Comme lorsque j'ai dû tuer mon frère pour la sécurité de la meute. A tout moment, certains actes et mésaventures pouvait changer un loup et le rendre dangereux. Je me devais d'agir avec équité et laisser mes sentiments de côté si ce jour arrivait.

Je laissais Plume d'Argent se rapprocher de l'inconnu, trouvant sa performance remarquable, réussissant à ne pas se faire détecter jusque-là. Il utilisait bien son environnement, me donnant même un peu de mal à le suivre des yeux. Mais je n'oubliais pas de vérifier la position de l'autre loup. Une fois que celui qui me succéderait un jour s'immobilisa à bonne distance de l'individu de la même espèce que nous, je me préparais à me faire poursuivre.Je contractais alors mes muscles avant de pousser un hurlement grave et puissant, comme lorsque l'on avait repéré un intrus sur ses propres terres. J’espérais ne pas attirer la meute qui possédait le territoire qui était sous mes pattes. Je me posais pas plus de question car comme j'avais deviné un peu plus tôt, le loup qu'on suivait avec mon lieutenant se dirigea directement vers les territoires neutres.

Je fonçais alors en direction du fuyard que Plume d'Argent tentait d’arrêter. Sans ralentir ma cadence, je vis mon lieutenant s'accrocher à l'intrus puis se faire renverser par la suite. Profitant de l'élan que j'avais accumulé pour arriver à leur niveau, je percutais volontairement l'inconnu à son flanc, pour l'éloigner de celui qui appartenait à ma meute. A cause du choc, l'intrus eut le souffle coupé et tomba au sol un peu plus loin. Sans détourner mon regards du loup qui avait du mal à reprendre une respiration normale, je demandais à mon lieutenant :

-Est-ce que tout va bien ?

Je ne voulais pas me retourner pour vérifier par moi-même l'état de Plume d'Argent, conscient que l'inconnu pouvait en tirer avantage en faisant une attaque surprise, bien que je doutais qu'il puisse tenter quoi que ce soit pour le moment.Pour être sûr qu'il ne tente pas de s'échapper , je m'étais mis entre les terres neutres et lui avant qu'il ne se relève. Puis je me m'étais légèrement abaissé, pour montrer que j'étais prêt à bondir sur  lui. On ne pouvait pas trop trainer sur les terres qui ne nous appartenaient pas alors, après avoir fait un rapide topo de la situation, je demandais d'un ton neutre :

-Que faite vous ici ?

La pluie s'était intensifiée, au point de rendre le terrain plus boueux et d'assombrir le paysage. L'odeur de l'humidité était plus présente que jamais, comme le bruit des gouttes d'eau glacée sur le terrain. Cette situation était loin d'être la plus idéale car avec toute cette pollution sonore et olfactive, on ne pouvait pas savoir si d'autres loups arrivaient. Si on restait trop longtemps, nous allions avoir des problèmes. Ne voulant tout de même pas faire l'interrogatoire tout seul, j'attendis de voir si Plume d'Argent allait me rejoindre pour forcer l'inconnu à me répondre. Car pour le moment, il ne montrait que les crocs, plus par peur que par agressivité.


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 27
Date d'inscription : 14/12/2017
Localisation : Quelque part
Mar 9 Jan - 23:08
  • Lune d'Antan
  • Plume d'Argent
Patrouille aux frontières de nos terres
Une fois à terre, je vis une silhouette passer en face moi et atterrir sur le loup fuyant, lui donnant un violent coup. Je reconnu vite mon chef qui avait eu la bonne idée de se placer entre les terres neutres et notre « proie ». Il avait vu juste car le loup semblait un peu désarçonner. Il me lança

« Est-ce que tout va bien ? »

Sans me regarder, il ne voulait pas se prendre une attaque en regardant de mon côté. Je me relevai, rien n’était trop grave, juste quelques égratignures apparemment, je ne tardai pas à lui répondre d’une voix assez ferme

« Oui, rien de grave, ne vous en faites pas pour moi »

Mon chef ne quitta pas des yeux l’inconnu. L’autre avait l’air apeuré et cherchait un moyen de fuir mais aucune option ne semblait germer dans sa tête. Le mâle dominant lui dit d’une voix assez ferme et pressante

« Que faite vous ici ? »

Le loup regarda de gauche à droite, ne voulant pas trop garder le contact avec les yeux de mon supérieur. Je me déplaçai, faisant attention à ce qu’il ne fasse pas le moindre geste ou mouvement agressif et vint me poster près de mon chef. L’inconnu montrait les crocs, hésitant à répondre. Je lui intimai alors, tout en montrant les crocs :

« Réponds ou je te tue sur place. »

J’avançai de quelques pas juste histoire de lui faire peur. Mes pattes s’enfoncèrent de plus en plus dans le sol meuble devenu petit à petit de plus en plus liquide à cause de la pluie qui avait gagné en intensité. Je n’avais pas l’intention de le tuer et cela je pense que mon Chef le savait mais lui, ce loup, ne le savait probablement pas. À mon avancée, il recula de quelques pas mais ne tourna pas les talons.

Mon intimidation marcha apparemment car malgré sa réticence à parler, il réussit à lâcher quelques mots en destination de moi et de mon chef

« Ne me tuez pas … » Il marqua une pause, sa voix était tremblotante malgré les grognements qui continuait de se faire entendre de sa part « Je veux juste passer, je n’ai rien voler ! Vous n’avez pas le droit !!»

Ces quelques mots me hérissèrent un peu les poils, il n’aurait pas dû dire ces mots qui à mon goût étaient trop « prétentieux » mais néanmoins je me calmai en maîtrisant ma respiration,  laissant à mon chef, le soin de reprendre le relais.

Frontières
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 125
Date d'inscription : 20/12/2017
Ven 19 Jan - 13:55
Rassuré d'entendre que mon lieutenant n'avait rien, je pouvais maintenant me focaliser sur le loup qu'il venait de menacer de tuer. Un stratagème qui pouvait se révéler efficace, surtout en position de force comme nous l'étions maintenant. Je préférais  voir comment l'inconnu allait réagir avant d'intervenir à mon tour, voulant aussi laisser faire Plume d'Argent. De cette manière, j'évaluais les deux loups. Même si j'avais confiance en mon second, je me devais de savoir comme il agirait au cas où je disparaitrais et aussi de pouvoir comprendre son mode de fonctionnement. Il était cruciale de s'attarder sur ce genre de point car, il tait aisé pour une autre meute de faire douter de son entourage, en répandant des fausses rumeurs. En connaissant mieux que quiconque ceux de ma meute, je pouvais séparer le juste du faux.Je voulais avoir confiance aux autres.

-Je n'ai cure de votre avis.

Je bondis sur l'inconnu et le plaquais au sol violemment, l'immobilisant avec mes pattes. Ce solitaire avait parcouru des terres qui n'étaient pas à lui sans se soucier des répercussions qu'il avait pu causer. Il était certain qu'il n'était pas là juste pour se balader comme il prétendait. Je voulais avoir des réponses, car elles pouvaient être importantes. En me montrant menaçant et calme à la fois, je voulais que l'inconnu comprenne que je ne voulais pas lui faire du mal mais qu'il avait tout intérêt à me dire ce qu'il faisait ici. D'un ton froid, je demandais à nouveau :

-Je vous le demande une dernière fois, que faite vous ici?

-Je...je …je cherchais une plante médicinale pour....Le loup se mit à tousser violemment du sang et instinctivement, je me reculais de lui, craignant d'être contaminé. Ma sœur est malade...je dois trouver un reméde.

Je regardais mon lieutenant un instant, perplexe lui faisant signe de reculer au cas ou.Je demandais ensuite :

-Qu'avez-vous vous et votre sœur ?

-Une maladie touche certains solitaires depuis quelque temps. Il toussa puis reprit : A cause de la pénurie de proie, nous avons consommé, comme de nombreux autres loups, une baie qui apparaît avant les premiers gels.

Il eut une quinte de toux qui le fit cracher du sang, l'empêchant de respirer correctement. Épuisé d'avoir autant parlé , il reprit son souffle. Je réfléchis à ses mots, me demandant combien de solitaires avaient consommé cette fameuse baie et surtout, si quelqu'un de notre meute avait fait de même. Je m'empressais de demander  :

-Qu'est-ce que vous avez ingéré ?

-De la Rouge d'Hivers,mais normalement ce n'est pas toxique.. Il toussa violemment avant de tomber au sol, visiblement dans un état beaucoup plus critique que je ne pensais. -S'il vous plait, sauvez là...Elle est au lac de la Trêve, vers le Nord...

Demanda l'inconnu qui respirait pour la dernière fois, avant que la lumière dans ses yeux ne soit plus.La pluie s'était intensifiée, comme ma crainte que beaucoup de loups allaient périrent si nous ne faisions rien. La plante, la Rouge d'Hivers, avait fait ses racines un peu partout sur les terres neutres mais très peu dans le territoire du Temps. Je me devais tout de même remedier à ce probléme, sachant pertinemment que cela pouvait toucher n'importe qui et que suite à cela, d'autres solitaires allaient venir sur nos terres pour trouver une plante ou de l'aide. Je ne pouvais me résoudre de garder cette information uniquement pour ma meute. Il fallait maintenir l'équilibre. Je me tournais vers mon lieutenant , lui demandant :

-Beaucoup de loups vont mourir si nous ne faisons rien rapidement. Retourne à nos terres et informe toute la meute qu'il ne faut plus consommer de baie jusqu'à nouvel ordre. Envoi des messagers informés de ce risque pour chaque meute. Aussi, met à disposition des loups pour aider les guérisseuses à faire les remèdes nécessaires. Je vais cherchais la sœur de ce malheureux. Avec un peu de chance, il ne sera pas trop tard pour elle.  

C'est sans attendre que je me dirigeais vers le lac de la Trève , voulant retrouver la louve en question. J’espérais ne rien avoir oublié lorsque j'avais donné des ordres à mon lieutenant, à cause de l'urgence de la situation. Même si c'était le cas, je pouvais compter sur lui pour prendre les bonnes décisions et démarches. Avec un peu de chance, nous sauverons beaucoup de loup.

FIN


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute du Temps :: Frontière :: Temps • Terre-