RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Meute du Temps :: Pommeraie aux fougères Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Sanglier des Etoiles (PV Meute du Temps)

Chef • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute du Temps
Messages : 260
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 24
Dim 6 Jan - 15:25
La mélancolie le rongeait. C'était une douleur lancinante qui prenait sa source dans son ventre. Il y avait là un serpent noir comme la nuit sans lune, ce mauvais présage où même les ailes du soir n'osaient voler, qui mordait et mordait encore et plongeait dans ses chairs ses crocs infectées d'un venin de puissants miasmes.

Il en résultait une morosité qui rendait son museau bien silencieux. Il n'avait pas souri depuis l'annonce du départ de Lune d'Antan vers la Meute des Etoiles. Même l'arrivée tant attendue de l'hiver n'avait pas amené dans son cœur un vent de joliesse. Il ne pouvait plus être ce jeune Loup insouciant qui s'amusait sous les flocons et philosophait entre les futaies recouvertes de verglas. Il n'était même plus ce Lieutenant aimable  et concerné qui rassurait les Anciens, chassait avec les Guerriers et jouait avec les Louveteaux. Il était le Chef désormais et ses décisions pouvaient mener sa Meute à la perdition.

Et la Meute du Temps souffrait en ce moment. Non pas de l'hiver, qui débutait à peine, mais de pertes nombreuses et cruelles. Lumière Impétueuse avait disparu, tout comme Ombre du Jour. Il ne savait trop s'ils étaient partis à la recherche l'un de cette voie de solitaire qu'il espérait, l'autre de son père, ou si leurs souffles avaient définitivement cessé d'abreuver leurs cœurs. Et il y avait Lune d'Antan qui s'en était allé pour toujours.

C'est pour cela que le tout fraîchement nommé Lune du Firmament s'était réfugié dans la Pommeraie aux fougères pour profiter de la solitude qu'il recherchait. Il n'avait même pas de Guerrier à nommer Lieutenant. Le seul auquel il pensait, son cher petit, Perle de Sable, était bien trop jeune pour cette lourde tâche. Il ne voulait pas lui imposer ce fardeau qu'il peinait lui-même à porter. Il aurait bien demandé à sa mère mais il savait la Louve trop lunatique pour endosser ce rôle ; elle n'en voudrait pas, même pour lui. Pelage Nuageux ne s'attardait sur cette terre qu'à moitié, l'autre partie de ses envies ayant déjà rejoint Vent Nuit dans la Meute des Etoiles.

Il se retrouvait donc seul à la tête d'une Meute éprouvée au devant d'un hiver rigoureux.

Levant les yeux vers le ciel nocturne encombré de clairs nuages, Lune du Firmament exhala un souffle glacé qui s'envola en de blanches volutes vers la voûte céleste pigmentée d'étoiles brillantes.

- Que dois-je faire, Lune d'Antan ? Te conseiller m'allait très bien. Mais commander ? Guider ? Comment puis-je y arriver ? Il y a tant de doutes qui tourmentent mes pensées.

Tout empêtré qu'il était dans sa tourmente, il se laissa retomber sans grâce sur la légère couche de neige qui tapissait le manteau de fougères de la Pommeraie. De lents flocons voletaient autour de lui. Il ne trouvait cependant plus aucune joie dans leur ballet incessant. Juste une sourde inquiétude. La Meute aurait-elle assez de nourriture pour passer l'hiver ? Assez de réserve médicinale ? Assez de membres pour chasser ou se défendre ?

Un Chef à la hauteur pour les mener sans heurt jusqu'au Temps du Renouveau ?

La lumière de la lune qui tomba brusquement, et crûment, dans ses yeux le fit gémir et se redresser en faisant volter la neige qui recouvrait déjà son dos. Il jeta un regard éperdu vers l'astre nocturne dont les nuages venaient de libérer sur lui l'éclatante clarté. C'était une nuit de pleine lune. A ses côtés, les étoiles brillaient de mille feux dans la nuit noire de l'hiver.

Alors il se souvint. Il comprit. Et il se repentit par un museau souriant.

- Tu as raison, Lune d'Antan. Comme je te l'ai dit, en cette nuit pas si lointaine que ça, le Chef d'une Meute est la lune qui éclaire les étoiles. C'est à moi d'être cette lune désormais. Aux côtés des étoiles de notre Meute. Je ne l'oublierai plus, je te promets.

Une puissante bourrasque se leva soudainement en avalant la fin de ses mots. Ou plutôt en les emmenant, là-haut, auprès de son Alpha, en fidèle messager de la Meute des Etoiles qu'était la brise. Et elle vint avec une réponse des Loups du Ciel Nocturne.

Lune du Firmament haleta dans la froidure de la nuit, le museau rempli de la douce et dangereuse fragrance d'une proie de grande taille. Un sanglier était récemment passé dans la Pommeraie. La neige avait recouvert sa piste mais le vent n'en avait pas oublié la trace. Elle était fraîche. L'animal au musc de mâle était seul, blessé s'il en croyait les notes sanguines qu'il percevait ; il n'avait pu aller bien loin et reviendrait certainement.

Il apercevait désormais les troncs martyrisés des arbres alentours. Le sanglier avait creusé pour trouver leurs tendres racines et les restes de pomme pourrie. Il avait ébréché l'écorce de ses défenses aiguisées. Il allait certainement revenir en ces lieux.

Mais cette fois-ci, des Loups allaient l'accueillir dans la Pommeraie aux Fougères, domaine d'un Alpha dont le regard veillait toujours sur sa Meute depuis les étoiles.

Sans attendre un souffle de plus, Lune du Firmament sauta sur ses pattes et s'élança silencieusement entre les futaies et les buissons, entre les taillis et les clairières, ombre parmi les ombres. Il rejoignit d'un trot de brise le camp du Temps et bondit jusqu'au promontoire du Chef sur lequel il s'assit sans marquer une seule hésitation. Il n'en avait plus. S'il devait mener sa Meute comme il lui incombait, et la mener bien, il devait laisser ses doutes disparaître dans la danse du vent et se perdre entre les flocons.

La lune était encore haute dans le ciel nocturne mais elle allait vers son coucher. Il ne comptait pas lancer une chasse alors que le temps allait manquer. Ce ne serait pas très prudent, ni très sage. Or ils étaient la Meute du Temps, connue pour sa sagesse et son habilité, et il était leur Chef, aussi prudent qu'avisé.

Il n'en hurla pas moins pour réveiller les Loups qui dormaient ou rameuter à ses côtés ceux qui s'étaient éparpillés dans la nuit. Le sanglier qu'il avait repéré était un signe de la Meute des Etoiles. Il le sentait au plus profond de lui, de ses griffes enfoncées dans la terre chaude jusqu'à ses oreilles assaillies d'un vent froid ; il y avait là un conciliabule à tenir.

Lune du Firmament attendit patiemment que tous les Loups soient rassemblés autour du promontoire. Il vit comme une fierté surprise dans les yeux de sa mère. Tel que lui il y avait encore peu, Pelage Nuageux n'avait pas encore réellement percuté sa nouvelle position. C'était chose faite désormais.

Une fois que tous furent installés devant lui et que le silence se fut fait, le grand Loup prit la parole :

- L'hiver est sur nous mes amis. L'hiver et ses nombreux dangers. Nous devons survivre au froid, à la glace, au verglas, au manque de proies, à la maladie et à tant d'autres dangers avant d'espérer jouir à nouveau du Temps du Renouveau. Mais nous ne sommes pas seuls, Loups du Temps ! Regardez le ciel. Regardez comme la lune est pleine et les étoiles brillantes. Nos ancêtres caressent nos échines de leurs regards bienveillants. Et ils ont envoyé le vent me porter une nouvelle réjouissante.

Il laissa un souffle de silence passer pour que tous ingèrent ce qu'il venait de dire et soient prêts à écouter la suite.

- Un sanglier a élu domicile dans la Pommeraie aux fougères. Voilà trop longtemps que les Loups délaissent ce territoire qui était celui de notre regretté Lune d'Antan. Il nous offre une dernière proie que, dans sa mansuétude, il a rabattu sur nous avant de nous quitter pour la Meute des Etoiles.

Il darda ses yeux d'ambre qui brillaient d'un feu nouveau alors qu'ils avaient été si éteints depuis qu'il était devenu le nouveau Chef.

- C'est un mâle. Puissant, dans la force de l'âge. Mais il est aussi blessé ! Nous pouvons le défier, ensemble, en tant que Meute. Sa chair gavera nos ventres insatisfaits, son sang réchauffera nos gueules glacées, ses os aiguiseront nos crocs affamés. Le temps de la chasse a sonné ! Qui viendra courir à mes côtés ?

Il s'adressait plus particulièrement aux Guerriers mais riva un regard entendu en direction de Lumière Nocturne. La chasse qu'il allait mener n'était pas sans danger et ils allaient avoir besoin d'un Guérisseur pour assurer leurs arrières.

Ce fut sans surprise qu'il vit se lever Pelage Nuageux, bientôt suivie par son amie, Fourrure Hivernale. Les deux Louves lui seraient d'une aide appréciable. Masse de Poix vint rapidement se joindre à leurs côtés. Même avec sa patte mutilée, le Guerrier restait un Loup massif et puissant. Il aurait aimé que Lumière Impétueuse se joigne à eux, il l'y avait convié lors d'une patrouille, en tant que Lieutenant, mais le jeune Loup avait disparu. Son ancien mentor, Arc de Brumes vint cependant rejoindre leurs rangs.

Lune du Firmament ne bougeait toujours pas. Il attendait patiemment d'autres propositions. Le sanglier n'était pas une proie facile mais il allait nourrir la Meute entière s'ils arrivaient à le tuer.


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 5
Date d'inscription : 12/01/2019
Dim 13 Jan - 19:03

Le sanglier des Etoiles

Feat. Meute du Temps


L'hiver. Voilà une période de l'année bien sombre. Elle était synonyme de froid, de problèmes, mais surtout de pertes. La Meute du Temps en avait souffert, et beaucoup de camarades avaient succombé à l'appel mortel de cette saison. Le manteau blanc qui recouvrait les Terres d'Earth Wolf était beau, et à la fois dangereux pour tous.
Les journées aussi étaient difficiles. Les chasses se faisaient plus longues et plus éprouvantes, sans qu'il y ait à chaque fois récompense à la fin. Les guerriers se devaient de donner bon nombre de leurs parts aux plus faibles. La Meute souffrait d'un grand manque de nourriture. Comme chaque hiver finalement. C'était vraiment une des périodes les plus redoutées, par tous probablement. Tout était froid, et tout paraissait sans vie. C'était comme si le temps s'arrêtait, et ne reprenait que lorsque que la belle saison naissait de nouveau.
Et même si cette saison n'était pas forcément la plus belle de part les vies qu'elle prenait, Rêverie des Étoiles y voyait plusieurs avantages. En effet, si la neige venait à tomber abondamment, elle pouvait se camoufler, son pelage étant aussi blanc que les flocons. Et puis, c'était à cette période que les étoiles parsemaient le plus le ciel. C'était beau. Et triste à la fois.
La guerrière du Temps ne cesserait de redoubler d'efforts afin de nourrir sa Meute. Elle faisait tout son possible pour participer le plus aux expéditions de chasse, tout en faisant attention à ne pas trop se fatiguer non plus. Elle se sacrifiait beaucoup en donnant ses parts les plus grosses aux anciens et aux reines. Jamais de son vivant elle ne les laisserait partir rejoindre les étoiles. Rêv n'avait jamais pu aider sa mère, alors jamais elle ne laisserait tomber ses camarades.
Durant cette nuit, la jeune louve était sortit, afin de contempler les étoiles, encore et encore, toujours un sourire affiché sur son visage. Son esprit s'évadait, se baladant au milieu de toutes ces constellations. Mais sa contemplation fut interrompu par l'appel de Lune du Firmament. L'ancien lieutenant avait fraîchement était promu au poste de chef suite au décès de Lune d'Antan. Rêverie savait que c'était un loup sage, qui serait capable de les guider, peu importe la situation. Elle avait foi en lui. Et elle savait que si il les appelait à cette heure-ci, c'était pour une bonne raison, elle le sentait.
Alors la loup se leva, et se dirigea vers le promontoire. Elle s'assit, et écouta attentivement ce que leur conta leur chef. La guerrière ressentit beaucoup de joie dans sa voix lorsqu'il énonça le cas de ce fameux sanglier. Tous les loups du Temps semblaient l'être. Ce qui était évident. Une proie blessée, qui permettrait de nourrir la Meute entière, que demander de plus ? Puis il demanda qui voulait l'accompagner. Cinq loups se joignirent à lui. Rêv regarda autour d'elle. Tous semblaient épuisés, et surtout avoir très faim. Elle, elle se sentait plutôt bien. Et il fallait qu'ils mettent toutes les chances de leurs côtés. Alors, ils ne seraient pas de trop de sept loups. Alors, Rêverie des Étoiles se leva, et s'avança d'un pas vers Lune du Firmament et des autres. Son regard était déterminé.
"- Vous pouvez compter sur ma présence pour cette chasse. Plus nous serons, plus nous aurons de chances de l'attraper. Dit-elle solennellement. Et puis, ne l'oublions pas, même blessé un sanglier reste dangereux.
@feat joueur Des petites notes ici
Awful


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 4
Date d'inscription : 13/01/2019
Hier à 13:34
Le voile noir qui recouvrait le ciel était encore bien installé lorsque l'hurlement de l'alpha vînt réveiller Masse de Poix. Dans un grognement plaintif, le guerrier rejoignit les autres loups qui se rassembler un peu plus loin. Crispant la mâchoire pour n’émettre aucun son, la douleur que lui lançait son épaule était presque un supplice tandis que le froid et l'humidité de la mauvaise saison venait le déranger. S'asseyant doucement non loin des voix mais sans être trop près non plus, le guerrier au pelage bouffant regarda son neveu, debout et puissant d'un œil songeur.

Le discours que tenait Lune du Firmament était digne du chef de la meute du Temps, et lorsqu'il prit fin, une vague de fierté l'asséna enlevant toute source de fatigue.
Une chasse ! Voilà bien une merveilleuse idée. De quoi nourrir la meute qui se languissait de simple lièvres et petits oiseaux maigrichons.

Sa sœur fut l'une des premières à se lever suivit de Fourrure Hivernale. Sans réfléchir plus longtemps, Masse de Poix se leva et avança la tête haute vers les deux femelles. C'était là, une excitation nouvelle pour ce sanglier. Il ferait parti de la chasse.

Il y avait bien longtemps d'ailleurs qu'il n'avait chasser avec autant de loup. Mais il fallait qu'il se réintègre au sain de cette meute. Son frère n'avait pas le pouvoir de détruire sa vie, il avait déjà perdu bien assez de temps comme cela.
Regardant autour de lui sans un mot, avec un regard indéchiffrable, il attendait d'autre participant.
Au bout de quelques temps, le groupe était formé. La dernière était une jeune louve du nom de Rêverie des Etoiles qui avait parlait fortement et avec détermination. Masse de Poix avait cacher un petit ricanement devant cette jeune femelle pleine de vigueur devant une chasse comme celle là. Mais avec plus de tact, le guerrier attendit les oreilles dressé la suite des événements. Il était prêt à en découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute du Temps :: Pommeraie aux fougères-