RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Terre Neutre :: Montagne Insaisissable Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une acceptation, une amitié ? (PV Ocre Rousse)

Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Jeu 3 Jan - 17:26
Sombre Éclipse enfonça sa gueule dans le corps fraîchement tué du lapin. Certes, le lièvre était mal nourris mais comme tout les animaux de la forêt. C'était d'ailleurs le premier repas depuis deux jours, alors chaque bouchée était un véritable bonheur.
La mauvaise saison c'était bien installé, et le froid également. Depuis la rencontre et l'aventure exaltante avec la solitaire Ocre Rousse et ses deux camarades, la louve avait décider d'enfin vivre pleinement sa vie de solitaire et non plus comme une louve en exil. Elle c'était fait une tanière sous un arbre entourés de racines sinueuses et les nuits était assez chaude et miraculeusement au sec. Même si la chaleur d'un autre corps ne serai pas de trop, elle se contentait pour l'instant de ses conditions de vie meilleur. C'était surtout les problèmes de nourriture qui l'inquiété. Les proies hibernaient ou se cacher à l'abri du froid échappant au ventre criant famine d'Eclipse. La vitesse avec laquelle elle avait maigri faisait peur à voir, mais elle survivrai ! Elle était plus forte que ça et excellente à la chasse.

Il faudrait juste que ces fichus bêtes stupide sorte de leurs cachettes !

Pour couronné le tout, des petits flocons tombaient depuis quelques jours maintenant et si l'humeur de la louve n'avait pas été si affamé et agacé elle aurait trouvée le nouveau paysage blanc merveilleux.

Se léchant les babines pour se nettoyer les moustaches du sang, elle soupira de contentement en sentant la maigre chaleur de la nourriture dans son estomac.

C'est toujours ça de prit ! pensa t'elle.

Se levant, elle alla s'abreuver à la source au solitaire qui par miracle était le seul endroit qu'elle connaissait qui ne gelait pas. En y réfléchissant, peut-être que le lac de la Trêve était tellement grand que lui non plus n'était pas gelé, mais comme cela faisait un bout de temps qu'elle n'avait pas quitté son coin de la forêt, elle n'en savait rien.
Aujourd'hui, par chance, le ciel était pâle et le soleil semblait pointer le bout de son museau, de quoi avoir une merveilleuse vue sur les terres enneigés. C'est pourquoi, la louve décida d'un pas décidé de suivre le chemin vers les Montagne Insaisissable. Quittant la forêt, elle se sentit, certes refroidis mais les rayons du soleil sur son pelage et le maigre lièvre dans son ventre la firent encore une fois grogner de satisfaction.

- Il y a des bons côté à la vie de solitaire...

Le soleil réchauffa la louve qui trottinait pour essayer d'enlever cette sensations de coussinets congelés dus à la neige. Arrivé au pied de la chaîne de montagne, elle se décida à prendre un petit chemin sinueux pour s'offrir une superbe vue. Tout en montant, un bruit attira son attention et son coeur fit une embardé tant la salive lui monta d'un coup. Un petit troupeau de bouquetin broutaient les maigres brins d'herbes non aspirée par la neige.

- Quel idée de génie j'ai eu de venir ici ! Tant pis pour la vue, le ventre avant tout !


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Ven 4 Jan - 23:19
Elle était un rayon de lumière dans le manteau blanc qui avait recouvert Earth Wolf. Durant le Grand Froid, Ocre Rousse maudissait sa fourrure de miel éclatant. Rien n'y pouvait quelque chose, même pas la boue ou un bain de poussière. Si elle avait été une véritable Louve solitaire, l'hiver aurait pu lui être fatal dans les plaines qui composaient les Terres Neutres et où elle n'avait nulle part où se cacher.

Certes, les proies se regroupaient autour du Lac de la Trêve qui avait l'avantage de ne pas geler mais elle ne pouvait pas les approcher sans qu'elles ne l’aperçoivent à des souffles d'avance. Elle était trop petite, trop fine, trop fragile pour se frotter à un troupeau l'ayant repérée. Heureusement pour elle, et pour sa survie, elle ne chassait jamais seule lors de la Froide Saison.

Les cœurs de ses cousins battaient en rythme avec le sien. Elle ne pouvait manquer leur présence rassurante, soient-ils éloignés de quelques Loups de distance. Dès l'arrivée du premier flocon, ils ne se quittaient plus. Ils formaient tous les trois les miettes de leur Clan et ne comptaient pas le voir voler en éclat. Si Œil du Cyclone et Cœur Orageux parcouraient de leur côté monts et vallées, c'était seulement pour trouver une compagne et revenir auprès de leur Cheffe.

Ocre Rousse en était heureuse. L'hiver était propice à la morosité et la mélancolie. Ces deux ennemies, vieilles comme ses douleurs, venaient planter leurs griffes dans son cœur dès qu'elle était seule sans la chaleur du soleil pour réchauffer son âme tourmentée. Dans la froidure de sa solitude, la Louve se souvenait des sages paroles de Grande-Sage Qui Voit, de la douceur de Belle Rayonnante, la force tranquille de Grondement de Tonnerre et de Grognement d'Orage et des jeux de Pattes de Miel et de Boule de Soleil. En ces souffles-là, même se défouler avec les corbillons des Becs Rieurs de la détendait pas.

Alors elle accueillait avec joie les langues affectueuses de ses cousins, le silence réconfortant d'Œil du Cyclone et la chaude présence de Cœur Orageux. Ils étaient en outre bien plus efficaces à trois pour chasser les grandes proies qui se pressaient sur les rives du Lac de la Trêve.

Ils avaient pourtant échoué à attraper cette jument sauvage blessée à une jambe. Dans un féroce instinct de survie, elle galopé tant et si vite qu'elle avait réussi à fuir assez rapidement vers son troupeau pour échapper à leurs crocs. Mais par-dessus le tout, comble de la malchance, l'étalon dominant les avait chargé de tous les muscles de sa fureur. Ils n'avaient pu en réchapper que grâce au courage solidaire de Cœur Orageux qui s'était jeté contre la charge du cheval. Le Loup était gros et épais, une montagne de force aux hurlements de tempête, et l'étalon avait préféré céder le terrain quand il avait vu que son sabot vengeur n'avait fait qu'effleurer le crâne de son adversaire. Cœur Orageux ressortait du duel avec un mince filet de sang le long de l'oreille droite. Elle l'avait rapidement soigné avec son baume à l'ocre et une toile d'araignée et ils s'en étaient repartis en traque.

L'affolement du troupeau s'était propagé à l'ensemble des animaux paissant sur les rives du Lac de la Trêve. Tous avaient désormais su que des Loups en chasse se trouvaient dans les parages et s'étaient mis aux aguets. Pas folles, toutes les proies plus petites s'étaient réfugiées derrière les immenses corps des bœufs musqués et des bisons. Du haut d'un perchoir, Œil du Cyclone avait tenté de trouver un animal plus jeune ou plus vieux, plus faible ou blessé, mais il en était descendu avec un reniflement déçu.

Rien à faire, leur traque était ici vouée à l'échec. Il fallait mieux partir et chercher ailleurs. Ocre Rousse avait alors aboyé rauquement vers le ciel pour rappeler à eux les corbeaux et les avait envoyé en repérage vers le nord où se lève le soleil. Plumage Scintillant était rapidement revenu alors qu'ils trottinaient vers la Source Solitaire pour y boire en toute tranquillité. A son vol tournoyant et son agitation, et à l'absente conjointe de Bec de Tempête, ils avaient compris que les frères avaient trouvé quelque chose d'intéressant ; l'excitation de Plumage Scintillant était joyeuse et non inquiète pour le corbeau qui manquait à l'appel.

Ils étaient donc repartis en hâte, la faim au ventre et l'espoir au cœur. Sur le chemin pourtant, une odeur étrange fit ralentir le pas à Ocre Rousse. Une odeur de Loup. Récente. Et plus que tout, connue.

Ce n'était pourtant pas Suie ou Raven, les Loups qu'elle aurait été heureuse de voir. Plutôt cette agaçante Louve, Sombre Eclipse. Ocre Rousse tourna la tête vers Œil du Cyclone et le trouva figé, les oreilles bien droites et le museau en l'air, sous l’œil étonné de son frère. Si ce n'était pas pour lui, elle aurait fait demi-tour plutôt que risquer de tomber sur l'autre Louve. Et plus intéressant encore, il y avait dans la bise l'odeur de bouquetins. Voilà donc ce qui avait excité les corbeaux ! Elle apercevait désormais le vol tournoyant de Bec de Tempête que son frère se hâta de rejoindre.

Dans un bas jappement, elle intima à ses cousins de descendre en contrebas pour être prêt à recevoir la fuite des bouquetins que les Louves allaient faire tomber sur eux. Que Sombre Eclipse veuille rejoindre leur groupe ou non durant cette chasse, leur présence agitée venant des hauteurs ferait automatiquement descendre les bouquetins. Les deux mâles glissèrent sans bruit vers les buissons qu'elle venait de leur désigner ; elle se mit à grimper pour rejoindre Sombre Eclipse.

Elle vit la Louve avant de voir les bouquetins. Heureusement, elle semblait hors de leur vue et en contrevent, ce faisant que les proies n'avaient pas perçu sa présence. Ocre Rousse rampa silencieusement vers elle.

- Salutation à toi, Sombre Eclipse
, dit-il tranquillement en s'installant à ses côtés comme s'il était normal qu'elle soit là. Œil du Cyclone et Cœur Orageux sont en contrebas. Si nous nous y prenons bien, ils en attraperont chacun un et nous aurons de quoi nourrir quatre Loups et deux corbeaux.

Elle riva ses yeux d'ocre cinglant sur l'autre Louve sans aucune animosité.

- Veux-tu chasser avec nous ?


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Sam 5 Jan - 18:49
Sombre Éclipse avait tellement le ventre criant famine qu'elle ne perçut même pas l'approche de la louve derrière elle.

- Salutation à toi, Sombre Eclipse.

La louve sursauta légèrement en réprimant un grognement. Heureusement qu'elle avait reconnu la voix d'Ocre Rousse, sinon qu'elle coup de patte elle aurait envoyée au loup se tenant à côté d'elle !
Plissant les yeux, la faim écarté comme une brindilles, Sombre Éclipse s'énerva toute seule. Oui, une colère intérieur, car au lieu de ressentir une profonde haine ou dégoût envers la petite louve qui venait de la rejoindre, elle avait un léger sentiment de joie, et ça, c'était bien la seule chose qui pouvait l'énerver.
Grognant comme à son habitude elle ne voulait surtout pas qu'Ocre Rousse perçoivent ce sentiment comme si elle retrouvait une vieille amie. Regardant à nouveau les bouquetins, la faim revînt tandis qu'Ocre Rousse reprenait la parole.

- Œil du Cyclone et Cœur Orageux sont en contrebas. Si nous nous y prenons bien, ils en attraperont chacun un et nous aurons de quoi nourrir quatre Loups et deux corbeaux.

Lorsque le prénom d'Oeil du Cyclone sortit de la gueule de la solitaire, sa camarade sentit ses oreilles se dresser ainsi que des fourmis dans les pattes.
Qu'est ce que son propre comportement pouvait l'agaçait !
Gigotant pour faire mine de s'installer plus confortablement, elle sentait pourtant son cœur battre un peu plus.

Mais c'est pas vrai ma pauvre ! Tu le connais à peine, bon certes, c'est sûrement le plus beau loup et le plus mystérieux et intriguant que tu n'ai jamais rencontrer mais... grrrr

Regardant Ocre Rousse de plus en plus embarrassé, elle leva le museau pour rétorquer un réponse cinglante mais se ravisa. Si elle voulait manger un bouquetin bien chaud et bien nourris, elle aurait bien besoin d'un peu d'aide. Et puis, encore une fois, avec un agacement profond, elle serait plus qu'heureuse d'être à nouveau en compagnie d'Ocre Rousse et de ses cousins. L'aventure de la saison des feuilles mortes ainsi que de la capture du petit feu follet bleu, l'avait... comment dire, changé. Elle ne se sentait plus aussi colérique et haineuse qu'avant. Même si son mauvais caractères restait au fond.
Un plissement de babine et un regard peut-être un peu taquin, Sombre Éclipse hocha la tête.

- Entendu, je me ferai une... se sera un plaisir de manger enfin à ma guise. Je chasserai avec vous alors !

Il fallait maintenant trouver une bonne stratégie pour effrayer les bouquetins sans qu'ils montent plus en amont. Réfléchissant, il fallait simplement que les deux louves se jettent vers le petit groupe. Regardant Ocre Rousse le sourire en coin et salivant légèrement, elle attendait l'entendement de la petite louve.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Sam 5 Jan - 21:29
Ocre Rousse cacha dans un coin de babines son sourire amusé, le regard toujours fixé sur les bouquetins. Il y avait définitivement quelque chose entre Oeil du Cyclone et Sombre Eclipse. Elle ne savait trop ce que son cousin trouvait en cette Louve venue d'une Meute. Peut-être ce côté sociable que les véritables Solitaires n'avaient pas. Peut-être cette force et ce caractère de tempête qui lui rappelait son frère. Ou peut-être tout simplement était-ce parce qu'il s'agissait de la seule Louve qui perdait ses moyens devant lui depuis un bon moment.

Il n'en restait pas moins que leurs réactions étaient une source d'amusement et d'étonnement pour ceux qui les entouraient. Et le printemps n'était même pas encore venu balayer sur eux un vent de renouveau et un parfum de tendresse et d'élans. Penser à ce qu'il en serait au Temps-Nouveau ragaillardit son coeur encore troublé de mélancolie et d'anciennes peurs. Ils passeraient l'hiver, le Grand Froid n'aurait pas raison d'eux, encore moins s'ils mordaient à pleins crocs dans la chair juteuse qui gambadait sous leurs museaux.

Dans le ciel, l'un des corbeaux croassa un signal. Les deux mâles en contrebas avaient trouvé une position pour accueillir comme il se devait la fuite des bouquetins. Ocre Rousse ne bougea pas encore, attendant un autre signal. D'un peu plus loin jaillit soudainement le cri rauque de l'autre corbeau qui l'avertissait qu'il n'y avait dans les environs aucune trace d'un prédateur concurrent.

Ce ne fut qu'à ce moment-là qu'elle se tourna vers Sombre Eclipse.

- Si tu nous rejoins, je t'apprendrai les cris des corbeaux. Ils sont nos yeux dans le ciel. Mais nous leur devons une part de nos repas.


Il n'y avait plus de moquerie ou de morsure quand elle s'adressait à l'autre Louve. Sa voix était mélodieuse et douce, seulement un peu sourde dans le souci de ne pas se faire entendre par leurs proies. Elle lui parlait comme à une égale, en confiance, sans se reposer sur une mordante distance pour se prémunir des coups. Voilà ce qu'apportait aux Loups le fait de chasser ensemble.

- Prenons-les en étau , continua-t-elle calmement en se redressant légèrement pour avoir une vue d'ensemble. L'endroit est bordé de paroi. Ils pourront y grimper, nous non. Nous devons donc leur couper cette sortie, tout en évitant qu'ils repartent en sens inverse. Le plus simple sera de les attaquer par les flancs, en coupant à la fois les parois et l'arrière. Mais pour cela, il nous faut éviter de trop les talonner. Et si tu vois le chef de la harde, n'hésite pas à le harceler, même si tu romps cette formation. La harde ira où il ira.

Elle allait attendre quelques souffles que Sombre Eclipse participe au plan si l'envie lui en disait quand un bouquetin, un gros mâle pas très loin d'elles, redressa soudainement la tête. L’œil aux aguets, la patte levée, la queue tressautante, il semblait prêt au départ. Ocre Rousse se jeta à plat ventre sans bruit et grogna doucement entre ses crocs ; le vent tournait en leur défaveur.

Elle jeta un rapide regard désolé à sa comparse. Elle aurait vraiment aimé lui demander son avis et ne pas sonner aussi directive.

- Si nous tardons plus longtemps, ils vont détaler. Je prends vers la descente, prends vers la montée. Ils auront plus tendance à aller par-là et tu es plus impressionnante que moi.


Elle se glissait déjà entre deux buissons quand elle marqua le pas et se tourna une dernière fois.

- Et fais attention à toi. Je pourrais te soigner mais il me déplairait de te voir blessée.

Ocre Rousse s'étonnait elle-même de cette note de gentillesse, sincère par-dessus le marché. Elle s'attachait, par les Anciens ! Etait-ce à cause de ce feu-follet ? Des élans d'Oeil du Cyclone ? De leurs caractères si semblables ? Elle n'en savait rien. Elle savait juste qu'elle s'attachait à une Louve qui n'appartenait pas à son Clan. Pas encore du moins.

"Peut-être un jour..." songea-t-elle en se dirigeant vers son poste, un dernier regard lancé vers Sombre Eclipse.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Dim 6 Jan - 14:10
Les fameux corbeaux d'Ocre voletèrent dans le ciel, et au même moment, au signe des plumages noirs, la solitaire claire se tourna vers Sombre Éclipse.

- Si tu nous rejoins, je t'apprendrai les cris des corbeaux. Ils sont nos yeux dans le ciel. Mais nous leur devons une part de nos repas.

A cette simple phrase, curiosité mais surtout étonnement vînt chatouiller l'esprit de la solitaire grognon. Ocre Rousse lui avait parler d'égal à égal. Et le sentiment de pouvoir appartenir à une nouvelle "meute" était tout bonnement rayé de sa vie jusqu'à aujourd'hui.
Loin de là l'envie de désapprouver, Éclipse réfléchissant au sens caché de cette proposition. Il est vrai que la relation avait toujours parut un peu étrange avec les volatiles aux caractères bien trempé, mais... après tout, pourquoi pas ?

Écoutant le plan avec attention, elle aquiesça d'un signe de tête. Elle avait déjà réfléchis à cette situation, ce qui rendait la chose plus simple dans son esprit. C'est alors qu'un bouquetin un peu plus imposant que les autres leva la tête. A l’affût, il avait sentit leurs odeurs par le vent froid changeant. Il n'y avait pas de temps à perdre.

- Si nous tardons plus longtemps, ils vont détaler. Je prends vers la descente, prends vers la montée. Ils auront plus tendance à aller par-là et tu es plus impressionnante que moi.


- Très bien, en tout cas, nous savons qui est le mâle dominant chuchota t'elle comme pour elle-même.

Avant que les deux louves ne se sépare, Ocre Rousse marqua la pause avant de lui jeter un regard en coin.

- Et fais attention à toi. Je pourrais te soigner mais il me déplairait de te voir blessée.


Écarquillant les yeux de surprise, la louve ne trouva rien d'autre à dire tant qu'elle hocha simplement la tête. Sa camarade semblait aussi surprise qu'elle et c'est pourquoi lorsque Sombre Éclipse quitta leur cachette elle se trouvait à sourire. Elle avait mal jugé cette petite louve aux caractères quelques peu similaires aux siens. L'aveuglement par la colère était une chose terrible en fin de compte.

Se concentrant sur la chasse, la louve remercia la meute des étoiles, que son pelage soit aussi sombre que les rochers des montagnes non recouvert par la neige. Humant l'air, le vent était mauvais pour elle. D'ailleurs, les bouquetins la sentir car ils s'agitèrent d'un coup.
Tant pis s'ils l'a voyaient, le petit troupeau ne devait absolument pas monter plus haut. Leurs sabots étaient si bien adapté à des endroits comme celui-ci qu'il serait difficile de les suivre dans des endroits plus escarpés.
Bondissant, les babines retroussé, le bêlement du mâle parvînt d'un son tonitruant dans les oreilles de la louve. Courant pour essayer de faire dévaler la pente aux animaux, Éclipse perçut du coin de l'oeil un pelage ocre.
Se concentrant encore plus, la solitaire prit peur lorsqu'un autre mâle détala dans le sens inverse de ses congénères, remontant ainsi la pente.

Quel stupide animal !

Ocre Rousse lui avait intimer de surveiller les bouquetins remontant, c'est pourquoi elle poursuivit la bête talonnait par d'autre qui l'avait suivit. Contournant plus loin, elle bondit en avant avec un jappement furieux :


Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 961
Date d'inscription : 23/11/2017
Dim 6 Jan - 14:10
Le membre 'Sombre Eclipse' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Action' :
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Dim 6 Jan - 14:13
Le bouquetin prit peur et avec un bêlement rauque envoya un coup de sabot bien placé dans l'épaule de la louve. S'écroulant sur le côté avec un grognement de douleur, Sombre Éclipse se releva tant bien que mal, sentant un terrible épuisement sur elle. Le manque de nourriture se faisait sentir maintenant, l'adrénaline de la chasse retombé à zéro. La petite troupe de bouquetin s'enfuyait vers les hauteurs. Retournant le plus vite qu'elle put voire comment se débrouiller Ocre avec le reste de la troupe. Heureusement que le mâle dominant c'était enfuis par le bas.
Jappant à nouveau de rage devant cet échec cuisant, Sombre Éclipse fonça vers le bas.

Ce n'était pas censé ce passer comme ça !


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Dim 6 Jan - 17:09
Ocre Rousse réussit-elle à regrouper la harde ?


Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 961
Date d'inscription : 23/11/2017
Dim 6 Jan - 17:09
Le membre 'Ocre Rousse' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Action' :
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Dim 6 Jan - 20:03
Le plan ne déroula pas exactement comme elle l'aurait voulu. C'était par ailleurs rarement le cas. Si Ocre Rousse avait survécu toutes ces saisons, c'était bien par sa capacité à s'adapter aux trajectoires changeantes de la vie, des Loups comme des proies. Alors, quand elle vit Sombre Eclipse pourchasser un mâle dissident qui menait une partie de la harde en sûreté, elle aboya sur la bonne moitié qui galopait en contrebas et bondit rejoindre sa comparse qui venait de se prendre un mauvais coup.

Ses crocs claquèrent près de la croupe du bouquetin et elle n'évita une ruade que par une prudente retraite. Son action n'avait rien changé à la situation : une grande partie des bouquetins remontaient au petit galop la falaise, hors de portée de leurs gueules. La petite Louve claqua des dents mais ne s'attarda pas sur son échec. Elle rasa le sol pour rejoindre à toute vitesse Sombre Eclipse et s'assurer de son état. La Louve courait toujours, sans sembler boiter ou saigner. Rassurée de ne pas à avoir à cesser la traque pour lui fournir des soins de première nécessité, elle lui lança d'une voix forte, pour être entendue au-dessus de la cavalcade :

- Ce n'est pas grave, il ne nous faut que deux bouquetins. Ce mâle qui est parti vers le haut a plus de cervelle, ça veut dire plus de futures proies qui survivront à l'hiver. Tuons celui-là et tout cela n'aura pas été fait en vain !

Le souffle d'après, elle chiquait violemment le jarret de la bête la plus proche qui bêla de douleur et de terreur mêlées. Dans le ciel, les deux corbeaux tournoyaient d'un air excité, et les dépassèrent en crissant ; un signal pour les Loups en contrebas. Elles approchaient du lieu où ses cousins avaient pris position.

Cœur Orageux, moins patient que son frère, bondit avec impulsivité sur le mâle dominant qui menait la fuite des animaux. Son corps puissant se fracassa sur le bouquetin avec la force du tonnerre dans un ciel d'orage. La bête hurla de douleur et se cambra en arrière, les crocs du Loup férocement enfoncés dans son épaule.

Voyant cela, Ocre Rousse accéléra ses foulées pour bondit sur le dos du bouquetin qu'elle laboura allègrement de ses griffes. Pour chasser, elle n'utilisait aucunement le poison, ayant trop peur de s'empoisonner elle-même en dévorant sa proie par la suite, mais les blessures qu'elle causa était la promesse d'un saignement efficace à même de ralentir l'animal s'il arrivait à leur échapper.

Sur son flanc, elle vit de biais Oeil du Cyclone choisir une grasse femelle qu'il chiqua dans les pattes en fusant d'un coup hors d'un taillis. Elle trébucha dans un bêlement étonné, le Loup fermement accroché à sa patte. "A toi, Sombre Eclipse !" songea-t-elle en plongeant dans le même temps ses crocs dans la nuque de son propre bouquetin.


Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 961
Date d'inscription : 23/11/2017
Dim 6 Jan - 20:03
Le membre 'Ocre Rousse' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Chasse ► Proie moyen' :
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Dim 6 Jan - 20:16
Lancé de dé (PNJ : Coeur Orageux).


Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 961
Date d'inscription : 23/11/2017
Dim 6 Jan - 20:16
Le membre 'Ocre Rousse' a effectué l'action suivante : Le Destin


'Pêche ► Proie moyenn' :
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Lun 7 Jan - 12:46
Les bouquetins qui ne c'était pas échappé vers le haut descendirent en plein dans la gueule des deux mâles que Sombre Éclipse aperçut de loin. Ocre Rousse venait de faire demi-tour, pour la rejoindre, courant toute les deux entre le furie troupeau, la louve sombre entendit dans le vacarme le cri de la solitaire :

- Ce n'est pas grave, il ne nous faut que deux bouquetins. Ce mâle qui est parti vers le haut a plus de cervelle, ça veut dire plus de futures proies qui survivront à l'hiver. Tuons celui-là et tout cela n'aura pas été fait en vain !

- Ne perdons plus de temps, j'ai déjà assez foiré de chose comme cela ! grogna t'elle furieuse.

Arrivée en contre bas, Éclipse croisa le coup de croc d' Ocre sur le jarret d'une bête. Tout ce passer très vite, et pas dans le sens positif pour les loups. Le cousin le plus imposant, du nom de Cœur Orageux bondit sans crier gare dans la masse. Sombre Éclipse, haletante, essayait de rattraper un petit  groupe sûrement composé de vieilles femelles. Un bêlement suraiguë attira son attention, tournant la tête sur le côté, la louve aperçut Œil du Cyclone, tenace, accroché à la patte d'un bouquetin. renonçant à pourchasser les femelles, elle changea de direction et fonça pour aider le mâle à achever sa proie. De toute façon, elle n'aurait jamais pu en choper une seule, tant la douleur de son épaule commençait à lui donner grimace. Jappant et montrant les crocs, elle bondit les pattes en avant. Elle voulait tellement planter ses crocs dans de la chair chaud et juteuse. Le fumet de la harde emplissait son sens et la faim grandissait, plus elle se dépensait.

Elle plongea sa gueule sur le coup de la femelle, et trancha sa jugulaire d'un coup sec. salivant déjà, les yeux de la bête devinrent vite vitreux et son corps rigide et inerte.
Le troupeau affolé fila vers le bas, apportant bêlement et course folle. Jetant un coup d’œil vers Œil du Cyclone, la gueule ensanglanté également, Sombre  Éclipse esquissa un sourire sincère. Essoufflée, Cœur Orageux et Ocre rousse s'occupaient encore d'une autre bête bien grasse elle aussi. Tentant de reprendre sa respiration, la louve sombre mourrait d'envie de dévorer tout cru le cadavre mais elle se retînt. Déclarant le souffle court :

- Je crois que c'est fichu bêtes nous ont causé assez de fil à retordre comme ça ! Il était temps !


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Lun 7 Jan - 22:32
L'échec était cuisant mais Ocre Rousse ne comptait pas s'en arrêter là pour si peu. Elle planta fermement ses griffes dans l'échine du bouquetin, en se léchant les babines de plaisir quand il râla toute sa douleur et sa terreur ; il sentait la fin approcher et elle sa gloire.

Coeur Orageux n'avait pas abandonné la lutte lui aussi. Son massif coussin, renvoyé au sol par la hargne vivace de leur proie, n'en avait pas moins arqué son puissant corps pour arrêter la fuite du bouquetin. Il n'avait pas gémi un seul souffle lorsque les sabots durs comme la roche l'avaient frappé de plein fouet. Il avait tenu bon et mordu les jambes violentes au passage et l'animal avait bramé haut et fort toute sa colère paniquée.

La petite Louve accrochée à son dos maintint efficacement sa prise, même lorsqu'il culbuta vers l'avant. Elle accompagna sa chute sur le flanc en pesant de l'autre côté et eut bientôt la jugulaire à portée de crocs. Sans attendre, elle saisit l'opportunité à pleine gueule et se gorgea du sang chaud de sa victime. Elle la maintint tant que les derniers soubresauts de vie la secouèrent puis laissa la gorge éteinte retomber mollement au sol. Son museau souriant et sanglant hurlait sa fierté. Ses yeux d'ocre doré brillaient des mille feux de la joie intense d'une chasse rondement menée.

Alors, assise sur le bouquetin mort, son cousin à ses côtés, elle rejeta la tête en arrière pour chanter à la lune sa glorieuse victoire. Elle lui conta aussi qu'elle avait couru avec Cœur Orageux à la force de tempête et Œil de Cyclone à l'esprit de sagesse. Et elle n'omit pas de citer Sombre Eclipse qui n'avait jamais abandonné malgré les revers. Elle les nomma tous à la lune par leurs noms et les remercia sous sa clarté.

Et au moment où elle allait les saluer de vive voix par la chaleur de sa langue et les frissons de sa fourrure, il y eut une voix dans le lointain pour lui répondre. A l'écoute de ce chant rauque et mélodieux, grave et puissant, Ocre Rousse ne fit plus rien d'autre qu'haleter en silence sous la lune, le souffle court et le regard rivé vers l'horizon qui fredonnait pour elle.

Il l'avait entendue.

Il s'enquerrait de sa santé.

Il se souvenait d'elle.

Il ne l'avait pas oubliée.

Elle ne vit même pas que Cœur Orageux s'était détourné de ses flancs pour rejoindre son frère avec une triste mine. Le museau bas, les oreilles rabattues, il regardait de biais pour ne pas la voir mais se refusant en même de cesser de la dévisager. Œil du Cyclone ne disait rien, ne faisait rien, mais il s'était décalé pour que son poitrail touche son frère et que leurs cœurs battent à l'unisson.

Quand enfin le chant de Suie se tue, Ocre Rousse ne sut que faire. Lui répondre ? Le laisser mariner comme elle avait attendu en vain toutes ces lunes ? Lui balancer de l'oublier pour de bon ? Ce serait peut-être pour le mieux, elle qui était stérile, lui qui voulait devenir un Alpha. Mais elle ne pouvait renoncer à lui.

Jamais.

Il était ancré en son cœur. En son âme. Il ne manquait que son corps. Mais pourrait-elle un jour l'avoir ?

Pour le moment, elle se contenta de lui répondre qu'elle allait bien, que l'hiver s'annonçait rude mais qu'elle était en bonne compagnie et que leurs gueules allaient se repaître de chair fraîche. Il lui dit de survivre à l'hiver, lui promit qu'ils se reverraient, et puis ce fut tout.

Essoufflée comme si elle avait couru toute une lune durant, Ocre Rousse se retourna enfin vers ses compagnons de chasse, plus souriante qu'elle ne l'avait jamais été depuis un cycle de saisons. Ses cousins ne purent manquer ce détail et échangèrent un regard entendu ; celui de Cœur Orageux était voilé.

La petite Louve descendit de son piédestal, la queue tournoyante, et vint câliner les deux mâles et s'approcha même de Sombre Eclipse, oublieuse dans sa joie qu'elle ne l'avait pas encore intégrée à son Clan. Les frères corbeaux s'étaient déjà posés sur les carcasses qu'ils piquaient de leurs becs inutiles sous leurs yeux goguenards. Ils avaient besoin des crocs des Loups pour se repaître de cette viande aguicheuse.

- Une chasse retorse, tu l'as dit, Sombre Eclipse ! Mais viens, Sœur Louve, nous avons réussi, la Lune a veillé sur nous. Allons offrir à nos ventres affamés le dû de leur dur labeur.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Mar 8 Jan - 19:53
Les loups avaient réussis ! Les deux bouquetins feraient un merveilleux festin au milieu de ces montagnes enneigés.

Sombre Éclipse regarda Ocre Rousse hurler son chant d'honneur et voulut la suivre mais se ravisa. Le son d'un loup lointain attisa sa curiosité et sa surprise. Regardant le merveilleux paysage blanc son regard se posa enfin sur Ocre Rousse. La petite louve écouta sans ciller mais ce que la louve remarqua dans cette situation forte étrange fut le recul de son cousin Cœur Orageux.
Le loup massif s'avança la tête basse vers Oeil du Cyclone et pendant un instant un lien très puissant les unisse comme un seul loup. Les mâles regardaient Ocre Rousse qui répondait au loup inconnu. Sombre Éclipse fit un pas en arrière. Elle se mit à comprendre une chose qu'elle aurait du comprendre depuis longtemps. Les loups qu'elle avait en face d'elle, ils avaient une histoire. Une histoire mélangeait d'horreur et de sentiment. Qu'elle était cette histoire ? Elle ne le savait pas, mais elle était prête à apprendre. Plus rien ne la retenais maintenant ici, et c'était que maintenant qu'elle le comprenait vraiment.

La tristesse de Cœur Orageux se sentait par l'évaporation de vigueur dans ses membres et ses yeux voilé.

Que ce passait-il enfin ? Pourquoi Ocre Rousse avait mis son cousin dans cette état ?

Une légère colère vînt submergeait sa joie quelques instants. La petite louve semblait être partie dans un autre monde laissant son pauvre cousin dans cet état dont elle ne comprenait pas le sens.
Revenant vers eux elle n'avait jamais vue Ocre si émerveillé et heureuse. Son regard donnait même envie de sourire à Sombre Éclipse mais se ravisa à nouveau. Jetant un coup d’œil quelques peu mauvais aux corbeaux piquants déjà les proies, elle regarda sa camarade se joindre à elle.

- Une chasse retorse, tu l'as dit, Sombre Eclipse ! Mais viens, Sœur Louve, nous avons réussi, la Lune a veillé sur nous. Allons offrir à nos ventres affamés le dû de leur dur labeur.

Oubliant le malaise qui c'était installé quelques instants, Sombre Éclipse regarda Œil du Cyclone un long moment. Il s'occupait de Cœur Orageux. Plissant les yeux un instant elle ne connaissait pas de loup si proche. Comment pouvait-on être proche ainsi ?

Il était évident qu'aucun loup dans sa vie ne lui avait prêté une tel attention.
Suivant Ocre Rousse, son cœur se serra pendant quelques instants. Ses parents ! Ce n'était certainement pas eux qui aurait pu donner un tant soit peu d'amour. Et son frère et sa sœur, plus de tristesse et de douleur encore. L'une c'était fait écorché par un ours et l'autre l'avait trahis.

Soeur louve.

Pourquoi pas après tout. Souriante elle regarda avec voracité le bouquetin fraîchement tué. Ce soir, son ventre serait remplie et son cœur apaisé.

- Il y a longtemps que je rêve de cela.

Fermant sa gueule, Eclipse ne sut pas si cette phrase était destiné à la nourriture ou autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Sam 12 Jan - 21:48
Ocre Rousse était douloureusement consciente de l'état dans lequel elle avait mise Coeur Orageux suite à ses hurlements échangés avec Suie. Elle avait aussi noté, avec une chaleur impromptue, que Sombre Eclipse semblait en colère contre elle, presque accusatrice, comme si elle trouvait le sort de son cousin injuste. Il l'était sans doute. Mais que pouvait-elle y faire ? Tout son être vibrait pour Suie et elle n'avait qu'un amour platonique pour Cœur Orageux.

Un amour immense. Mais platonique. Elle ne pourrait jamais répondre à ce qu'il désirait. Elle espérait juste, dans le silence de son cœur, que cette envie dévorante le passerait et qu'il trouverait une compagne pour adoucir sa peine.

Alors elle était heureuse que Sombre Eclipse éprouve de la peine pour lui, qu'elle commence à se soucier assez de ses cousins pour se poser des questions quant à leur douleur. Ils étaient tous en train de s'attacher au gré des événements qui les avaient rapprochés et qui commençaient à les lier.

Elle n'était plus contre cette idée.

Retournant d'un pas guilleret vers les bouquetins, elle prit le privilège de croquer la première dans la chair fraîche et arracha les cœurs encore chauds des deux animaux. Mais loin de se garder ces parts de choix pour elle, elle en déposa un devant Cœur Orageux, pour se faire pardonner et parce qu'il devait reprendre des forces, le bouquetin l'ayant violemment percuté, et le deuxième aux pattes de Sombre Eclipse. A elle aussi, c'était le message de reprendre des forces mais aussi un moyen de rendre son offre de rejoindre son Clan plus concrète.

Le cœur revenait après tout au Chef de Meute et seul lui pouvait en faire don. C'était toute une symbolique qu'elles pouvaient toutes les deux comprendre. Elles n'étaient pas, après tout, de vraies Solitaires.

Derrière elle, les corbeaux avaient commencé à se régaler. Ils avaient sagement attendu qu'elle prenne la première part avant de se jeter sur la carcasse comme les deux affamés qu'ils étaient. Elle les regarda en souriant doucement, comme devant les frasques de louveteaux. Du coin de l’œil, elle avisa que Cœur Orageux semblait moins chagrin alors qu'il dévorait la viande qu'elle lui avait emmené. Il suffisait souvent de lui accorder une douce attention pour apaiser une grande partie de sa souffrance, même si ce qui était caché au fond de son âme ne s'en allait jamais ; il suffisait de voir le regard inquiet que portait sur lui Œil du Cyclone.

Sachant les corbeaux d'un coup de crocs dans le vent, Ocre Rousse détacha d'une carcasse une bonne part de chair fraîche qu'elle jeta dans un coin pour que ses amis à plumes puisse festoyer en paix tandis qu'ils se régalaient. Les deux frères allaient se partager la deuxième bête. Elle comptait manger avec Sombre Eclipse ce qu'il restait de la première ; un bon morceau. Peut-être un peu trop pour deux Louves mais elle comptait bien se gaver de viande. Déplacer les carcasses allait s'avérer trop compliqué. Il était de fait préférable de les avoir dans le ventre et de jeûner les jours suivants. Ils en avaient pour plusieurs nuits.

Au cours du repas, alors qu'un rot venait de lui échapper, la petite Louve fit une pause dans son festin et se tourna vers Sombre Eclipse pour la détailler sous tous les angles. Elle n'avait pas oublié qu'elle s'était pris un coup de sabot. Le couinement qu'elle avait alors entendu n'avait pas été surfait.

- Comment vas-tu ? lui demanda-t-elle en se levant souplement pour venir se poster à ses côtés. Ses yeux percutants continuaient de la fixer avec attention et une pointe de douceur. Son museau, encore chaud du sang qu'elle avait nettoyé d'un coup de langue, se posa sur la tempe de la Louve à la recherche d'une bosse ou d'une odeur de fer. Elle ne pensait pas qu'il y avait une commotion car Sombre Eclipse avait continué de courir sans sembler souffrir.

Se détournant de son inspection, elle aboya rauquement, d'un son semblable au croassement d'un corbeau. Plumage Scintillant lâcha l'or qu'il était en train de picorer pour s'envoler chercher son écorce de soin et elle fusilla gentiment du regard Bec de Tempête qui n'avait pas bronché. Il était trop gourmand pour lui obéir lorsqu'il mangeait, au contraire de son frère. Lorsque le corbeau revint vers eux avec ses affaires médicales, Ocre Rousse farfouilla rapidement dans l'écorce pour trouver des graines de pavot et son cataplasme de gerbe d'or et d'ocre.

- Cœur Orageux, Sombre Eclipse, avalez ça
, leur ordonna-t-elle en déposant devant chacun d'eux quelques graines. Et dès que vous aurez fini de manger, chacun devant moi, inspection générale. A la moindre contusion, vous aurez du cataplasme. Nous sommes en hiver, il vaut mieux prévenir que guérir.

Ce disant, elle se tourna vers Œil du Cyclone, qui semblait pour le moment repu, avec une question dans le regard. Le Loup eut un museau souriant (elle ignora sa gentille moquerie silencieuse) et tendit docilement une patte où il avait vraisemblablement pris un léger coup. A lui aussi elle donna donc des graines de pavot et déposa sur sa bosse une toile d'araignée recouverte de cataplasme.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Lun 14 Jan - 12:54
Ocre Rousse retourna près de la bête fraîchement tué et plongea son museau pour en arracher le cœur. Sombre Éclipse ne pouvait que saliver mais ne se précipita pas sur l'autre carcasse. Quelque chose l'en empêcher. Autrefois, il n'y avait aucun doute à avoir, la louve s'en aurait bien fichu, elle avait faim et personne ne lui donnait un ordre. Mais voilà qu'elle avait changé. Un sentiment qui ne l'énerva pas pour une fois, contrairement à son passé. Elle commençait à avoir un certains respect pour la petite louve qui avait une histoire à lui racontait. Elle ne savait rien d'elle et des deux frères et elle voulait apprendre. Alors si pour cela, elle devait cesser d'être la louve ingrate et égoïste pour suivre Ocre au caractère bien trempé. Alors soit, elle la suivrait.

La solitaire déposa un  cœur devant le peiné Cœur Orageux et un autre devant le museau d'Eclipse. Une chaleur immense irradia ses membres. Voilà que les deux louves qui ne pouvait pas s'encadrer il y a plusieurs lunes tissaient un lien fil par fil.
Sombre Éclipse baissa la tête en signe de reconnaissance des plus sincère.
Se couchant sur la neige souillé, elle s'entreprit de lécher le sang du cœur pour savourer chaque gouttelettes, puis commença à manger vigoureusement. Cette saveur, il y avait bien longtemps que ses papilles gustatives n'avait pas eu un repas si festif. Et pour une fois, Sombre Eclipse n'était pas seule. Elle avait oublié, depuis le temps, de savoir combien il est bon de vivre entouré d'autres loups.
Lors qu’Ocre Rousse envoya valser un pièce pour que les corbacs aille manger plus loin, la louve était satisfaite. Il lui faudrait plus de temps pour s'habituer à ses volatiles grincheux, mais si la solitaire l'accepté parmi sa famille, elle s'en accommoderai.

Ocre Rousse vînt se coucher à côté d'elle, et les quatre loups dévorèrent sans mots pendant un temps indéfinis. Seul le bruit de la mastication et des grognements de satisfaction se faisait entendre.

Une fois repus, Eclipse baya à s'en décrocher la mâchoire, tant son ventre était tendu et plein. Quel bonheur. Regardant Ocre qui ne la lâchait pas des yeux, se fut sa camarade qui lui demanda si tout allez bien. S'approchant d'elle, elle l'examina comme la guérisseuse du Feu lorsqu'elle était louveteau et qu'elle c'était foulée une patte lors d'un entraînement. Reculant le museau surprise, il est vrai qu'elle se crispa un moment lorsqu'Ocre appuya sur une zone sensible de son épaule.

- Ce n'est rien, seulement se satané sabot. Je... je ne souffre pas le martyr. J'espère juste qu'il n'y a rien de déplacé.

Sa camarade envoya chercher par un aboiement rauque un des corbeaux qui revînt quelques minutes plus tard avec de nombreuses feuilles et autres choses naturelles dans le bec.

Penchant la tête sur le côté, Sombre Eclipse regarda de plus en plus étonné la petite louve farfouiller dans le petit paquet.

Déposant des graines devant elle et Cœur Orageux qui s'était prit de plein fouet un bouquetin elle leur ordonna d'avaler rapidement pour évaser la douleur.
Plissant les yeux un instant, le mâle avala tout rond et repartit lécher une côte déjà bien nettoyé.
prenant le remède plus délicatement, la solitaire se retourna vers Ocre Rousse. Trop de questions tourbillonnait dans sa tête sans avoir de réponse.

- Ocre ? Qui es tu ?

Cette question bien trop étrange au goût de la jeune louve mériter plus amples explications.

- Tu sembles être à la fois une guerrière et une guérisseuse. Mais pourtant, notre première rencontre, vous m'avez bien fait comprendre toi et Raven que tu ne croyais pas en la meute des étoiles. D’où venez vous, toi et eux ?. Continua t'elle en montrant les deux mâles qui continuait à grignoter côte à côte. Et puis, je sais que vous n'êtes pas seuls, qui était ce loup tout à l'heure ?

Voilà qu'elle avait déballer son sacs remplis de question. Et maintenant, elle voulait entendre les réponses.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Dim 20 Jan - 15:17
Ocre Rousse ne répondit pas tout de suite. Son air impassible cachait ses pensées : refusait-elle de répondre ou était-elle trop concentrée ? Impossible de le dire. Sa truffe cherchait toujours le point de douleur qu'elle avait senti lorsque Sombre Eclipse avait frissonné à son toucher. Elle y remit le museau pour vérifier que tous les muscles étaient bien en place. Cela semblait être le cas et il n'y avait aucune blessure apparente.

Se décalant de l'autre Louve, elle s'éloigna pour ranger son écorce de soin avec un peu plus d'attention qu'elle ne le méritait. Les corbeaux sautillèrent vers elle, curieux, et elle les chassa d'un petit grognement qui ne récolta que des croassements moqueurs. Ils avaient vu clair en son jeu : elle ne savait pas par où commencer.

Soupirant doucement, Ocre Rousse fit volte-face et s'assit devant Sombre Eclipse.

- Tu te trompes. L'autre soir, sous l'orage, je t'ai seulement dis que ce n'était pas le fait de la Meute des Etoiles mais un simple événement naturel. Quant à croire en cette Meute des Etoiles ? Qui sait... Cette croyance est proche de celle de notre Clan : nous croyons que nos Ancêtres ne meurent que par le corps et nous entourent de toutes parts une fois qu'ils en sont libérés.

Sa voix, pour une fois douce, s'éteignit et elle jeta un oeil vers ses cousins. Mais elle était l'héritière de Grande-Sage qui Voit : pour eux, elle était la mieux placée pour raconter leur histoire. Elle voulait juste s'assurer qu'ils en soient d'accord. Vu qu'ils n'essayaient pas de la raconter, elle reprit son récit :

- Il y a de cela plusieurs vies de Loups, mon Clan vivait en Nulle Part. Nos Ancêtres étaient pourchassés par les Deux-Pattes et leurs bâtons-de-mort. Il n'y avait plus rien à chasser, plus de territoire où élever des petits, plus d'espérance en une vie tranquille. Alors ils sont partis et partout où ils allaient, la mort rôdait à leurs côtés. Les Deux-Pattes étaient partout.

Or un jour, ils sont tombés sur une caverne où se sentait un courant d'air. Désespérés de trouver une terre d’accueil, ils ont suivi ce signe encourageant et sont arrivés en Earth Wolf. Une vie de fuite les avait entraînés à ne pas se faire remarquer, c'est pourquoi ils s'installèrent dans le premier bois qu'ils trouvèrent exempt d'odeurs de Loups sans s'annoncer aux Meutes des alentours.

Vivait là des corbeaux qu'ils appelèrent les Becs Rieurs et avec lesquels ils conclurent un pacte d'aide mutuelle. Clan et Corbeautière en prospérèrent. Si aujourd'hui, nous ne sommes plus que trois, c'est que la vie a été rude pour nous dernièrement : nous avons beaucoup perdu.

Quant à moi ? Je suis Ocre Rousse, fille de notre ancien Alpha, héritière de notre Sage. C'est à moi qu'incombe de mener notre Clan vers une route meilleure et c'est à moi aussi que Grande-Sage qui Voit a enseigné son art de la guérison ; c'est pourquoi je t'apparais à la fois Guerrière et Guérisseuse. Mais soyons sérieuse un moment, mon amie, ais-je la carrure pour le premier rôle ?


Elle affichait un museau souriant qui contrastait avec la douleur sous-jacente qui avait marqué sa voix tout au long de son histoire ; la plaie était encore à vif. Et il restait encore une question à laquelle elle n'avait pas répondu. Elle tourna la tête vers l'horizon d'où été venu le hurlement de Suie et ses yeux se remplirent de désir.

- Lui, il n'appartient pas au Clan. Il vient d'une Meute et chemine aujourd'hui sous le nom de Suie. Je l'ai trouvé alors qu'il gisait entre la vie et la mort et je l'ai sauvé.

Oserait-elle en dire plus tout de suite ? Non, pas encore. Pas après une seule chasse. Pas en n'en sachant si peu sur cette Louve.

- Si tu rejoins réellement notre Clan, je t'en dirais plus sur Suie et sur son objectif. Pour l'heure, c'est à toi de parler le récit, Sombre Eclipse. Le Clan est tout ouïe.


Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 37
Date d'inscription : 16/07/2018
Dim 20 Jan - 17:08
Sombre  Éclipse sentit une certaine tension dans le regard de sa camarade. Comme si depuis longtemps, elle s'attendait à ce qu'un jour, elle lui pose la question. Mais trop de mystère tournait autour de ces loups. Et il était temps.

Lorsque la petite solitaire commença sa tirade, son auditoire était tout ouïe.

...

Quant à moi ? Je suis Ocre Rousse, fille de notre ancien Alpha, héritière de notre Sage. C'est à moi qu'incombe de mener notre Clan vers une route meilleure et c'est à moi aussi que Grande-Sage qui Voit a enseigné son art de la guérison ; c'est pourquoi je t'apparais à la fois Guerrière et Guérisseuse. Mais soyons sérieuse un moment, mon amie, ais-je la carrure pour le premier rôle ?

Sombre Eclipse sentait les frissons au fond de sa voix. Elle voyait les souvenirs les asséner comme une fumée de feu. Elle sentait la douleur dans son long récit, et pour une fois, elle commençait à en comprendre le sens.

Tout cela était donc possible. Raven, Ocre Rousse. Voilà qu'un nouveau monde, dangereux, hostile, se cachait derrière la caverne de Nul Part. Les épreuves que ces loups avaient traversé était bien plus néfaste et terrible que ce qu'Eclipse s’était imaginé. Et pendant ce temps, elle s'était lamenté de sa misérable vie, injuste, mais d'autre vivait dans la peur, tout les jours. La louve sombre perçut trop tard qu'Ocre Rousse attendait une réponse à sa question, mais elle repartit alors dans ses explications.
Ocre Rousse. La petite louve qu'elle détesté il y a peu. Louve de grande lignée, chef, maintenant de son clan. Son clan qui n'était plus.

Mais il fallait qu'il naisse de nouveau ! Oui ! Et maintenant, Sombre Eclipse comprit : ...


- Lui, il n'appartient pas au Clan. Il vient d'une Meute et chemine aujourd'hui sous le nom de Suie. Je l'ai trouvé alors qu'il gisait entre la vie et la mort et je l'ai sauvé.

Elle avait montrer le lointain avec nostalgie.

Suie Ce nom résonna dans son esprit comme si un souvenir étrangement bloqué voulait ressortir de la barrière qu'elle avait construite sur son passé.

Hochant la tête, avide dans connaître d'avantage.


- Si tu rejoins réellement notre Clan, je t'en dirais plus sur Suie et sur son objectif. Pour l'heure, c'est à toi de parler le récit, Sombre Eclipse. Le Clan est tout ouïe.

Le récit était finie. Dans un silence de mort, Sombre Eclipse plongea son regard sur la vue que lui offrait l'endroit. Il était logique qu'Ocre lui demande à elle aussi son histoire. Pouvait-on l'en blâmer ?

La louve sombre soupira longuement, il était difficile de faire resurgir un passé douloureux et c'est à ce moment qu'elle comprit que sa question envers sa camarade avait était aussi douloureux que maintenant.
Un lien de confiance était en train de se tisser, et pour cela, Eclipse était enfin prête à parler.

- Ton histoire est triste Ocre Rousse. Je ne m'imaginais pas cela...

Le silence s'éternisa quelques temps. La louve et les deux mâles qui c'était rapprocher attendaient.

- Hum... par ou commencer. Je ne m'attendais pas à...

Se résignant à tourner autour du pot, elle s'éclaircissa la voix et se libéra du poids de sa peine.

- Je suis née au sain de la meute du Feu, un jour ou le soleil était caché par une étrange ombre. La peur était répandu sur toutes les terres et mon frère, ma sœur et moi même avons été en quelque sorte maudit. Personne ne nous faisaient confiance, nous étions les louveteaux maudits. Notre mère et notre père ne nous ont jamais abandonné, ils nous ont nourris, protégé mais jamais aimé. Je suis devenus apprentie, sous le nom de Nuage d'Eclipse. Ma soeur, Nuage Toxique, n'avait pas confiance en elle à cause de ces regards incessant. Quant à mon frère, Nuage Chaotique, il voulait tout simplement prouver qu'il était bien meilleurs que tout ce que les grands pouvait penser.

Au souvenir de son frère, Sombre Eclipse ne put cacher un grognement rageur.

- La meute à finit par nous accepter comme de jeune guerrier, fort et loyaux. Je devînt Sombre Eclipse. Seule ma soeur était resté frêle et seule.
Oui parcequ'il n'y avait aucun amour entre nous.
Je ne pensais pas que les idées de mon frère était bien plus horrible que cela. Il voulait bien plus que l'honneur de sa meute, il voulait monter en grade, mais je l'ai comprit trop tard. Ou peut-être ne l'ai je jamais compris.
Un jour, notre première chasse en tant que guerrier, j'ai croiser le chemin de mes frères de sang, et...


L'histoire devenait maintenant plus douloureuse.

- Un ours s'en ai prit à nous. J'ai essayer de sauver ma soeur mais elle est morte. Chassant l'ours sous les yeux de mon frère inactif. Blessé, épuiser je me suis écrouler bien évidemment. A mon réveil, la meute c'était réunis et Espoir Chaotique l'air choqué, ma trahis et a mis dans l'esprit de toute la meute que j'avais perdu la raison et que j'avais tué ma soeur.
Je suis une bannie. Tu comprends ! Bannie par mon frère qui me pensais plus forte que lui. Compromettant ses plans pour devenir lieutenant puis chef.
A ça ! Il a bien réussit. Mais la vie en à décidé autrement pour moi.


La rage déferlait en elle par le son de sa voix, les tremblements de ses membres et l'eau de ses yeux.

- J'ai erré seule longtemps, jusqu'à voir Raven. Puis toi.


Et c'est maintenant qu'elle comprit : ...

Est-ce que la vie lui avait laissé une chance. Est-ce que son devoir était d'aider Ocre Rousse à retrouver son clan d'antan. Elle ferait tout pour. Oui, maintenant, elle savait ce qu'il fallait faire. Étrangement, après avoir déballer sa vie à coeur ouvert, elle pensait redevenir la louve triste, renfrogné, haineuse. Mais voilà que la libération s'émanait d'elle. Il était l'heure pour Sombre Eclipse de se lever et d'avancer.

Levant les yeux vers le ciel, voilà qu'Ocre Rousse savait elle aussi tout.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Montagne Insaisissable-