RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Terre Neutre :: Plaine étoilée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event] Il était une fois...

Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 903
Date d'inscription : 23/11/2017
Mer 31 Oct - 10:20
Les loups se rassemblent la nuit dans cet endroit calme et paisible qui est la Plaine Étoilée. La lune offre une douce lumière et les étoiles brillent mille feux ! En ce lieu neutre, les loups vont partager les aventures glorieuses de leurs compagnons disparus ou alors de sombre histoire effrayante ! Qu'elles soient vraies ou fausses... Tout le monde peut y participer, mais louveteaux et apprentis doivent être accompagnés d'un adulte.

Il n'y a pas de limite de ligne à faire, ni de temps pour poster le message. C'est un Rp groupé où le but, si vous l'avez compris, est de raconter des histoires ! À vous de faire travailler votre imagination. Des pnj peuvent intervenir.



Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Ven 2 Nov - 18:49
 
Il était une fois ...

Plume d'Épervier s'était assise prêt d'un bouillon de fleurs automnales entouré de quelques apprentis, il attendait tous d'entendre se qu'elle avait à leur conté. La guérisseuse avait longuement hésité sur l'histoire qu'elle allait raconté, c'était la première fois qu'on l'invitait à parler plutôt qu'écouter. Son chef savait qu'elle avait déjà une grande expérience de la vie malgré son jeune âge. La guérisseuse avait songé à parler de son père mais elle savait bien qu'elle finirait en larmes, elle avait ensuite songé à son mentor mais elle ne se sentait pas à la hauteur de cette dernière. Alors elle se rabattit sur une histoire bien plus effrayante : celle de sa mère.

-J'espère qu'il n'y a pas de grand trouillard parmi vous car ma première histoire fini mal, très mal, lança-t-elle essayant tant bien que mal de rendre sa voix, d'habitude si douce, sinistre. Je vais vous conté l'histoire d'une louve au pelage blanc immaculé, ses yeux était bleu-gris aussi pale que les miens, jusque là elle a tout d'un loup étoilé, aussi pale qu'une étoile, aussi pur que la neige. Elle était une vaillante guerrière, prête à tout pour protéger les siens, elle était forte et déterminée. Elle avait un compagnon lui aussi fort au combat, ils s'étaient battu côte à côte durant la dernière guerre. Seulement, cette louve était trop fière, trop sûr d'elle, elle se croyait au dessus de tous, prenant de haut même ses supérieurs. Ils eurent deux filles, deux louve, l'une aussi blanche que sa mère mais avec les yeux brun de son père, l'autre au pelage beige et aux yeux gris, marqué de brun dans le dos. La petite au pelage blanc mourra de froid, la mère qui s'était réveillé en pleine nuit devient folle à la vue de sa fille, morte. Son autre fille vient se lotir contre sa soeur, celà la rendit d'autant plus folle, pourquoi la petite qui ne ressemblait à aucun de ses parents vivait alors que sa copie conforme avec les yeux du père était morte ? Elle bondit sur sa fille, la jetant contre le sol, la piétinant avant qu'on ne l'arrêt. Elle fuit sa meute, sans manger et fut retrouver prêt du chemin d'Amazonite, morte, amaigrit pour n'avoir ni but ni manger, elle fut veillé par sa fille et son compagnon, mais resta détesté par les siens, aujourd'hui encore son nom est associé à du dégoût.

- Et qu'est devenu sa fille ? demanda un louveteau de la meute de l'eau.

- Elle devient guérisseuse, répondit Plume d'Épervier.

- C'est bizarre, elle te ressemble beaucoup d'après se que tu as décris, lança une apprentie de la meute du temps.

-C'est normal, la fille de cette louve, malheureusement pourrait-on dire, c'est moi. Voulez vous savoir se qui c'est passé pour le vaillant loup qui l'accompagnait, mon père ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute de l'Eau
Messages : 21
Date d'inscription : 05/05/2018
Ven 2 Nov - 19:18


« Il était une fois ... »

Libre



La nuit, l’ombre, le noir. C’était là le terrain de jeux préférés de Chant du Corbeau. En la compagnie de sa meute, son visage était éclairé par une niaiserie sans pareille. Mais la nuit, lorsque le monde s’était endormi et que seuls les vrais cœurs s’expriment, il quittait le rôle qu’il jouait pour le plaisir de tromper avant de continuer le cheminement de sa pièce. Il avait enfin décidé qu’elle serait l’issue du sombre destin qu’il entreprenait. L’intérêt de tout ça, le final du chef-d’œuvre de sa vie : la destruction de la meute de l’eau. Pourquoi avoir décidé d’une fin aussi brutal et meurtrie ? Parce qu’il en avait envie. Jouer un double jeu ne le satisfaisait plus. Il voulait encore plus de tromperies, encore plus de chaos. Mais surtout, il voulait que les gens le voie enfin en génie qu’il est. Il voulait qu’ils aient ce sentiment de tromperie graver dans le cœur jusqu’à qu’ils ne puissent plus faire confiance à personne. Alors, bien sagement, il s’était placé comme inutile et frêle loup de l’eau. Mais pourquoi ?! Au fil du temps il en avait presque oublié son but. Maintenant, tout aller reprendre tranquillement sa place. Tous les pions étaient enfin sur l’échiquier et c’était à son tour de jouer.

« La faim justifie les moyens » murmura-t-il assit dans un coin de la plaine étoilée, un large sourire sur le visage. Un museau connu vint s’enfoncer dans son pelage alors que le fourbe fit secouer de stupeur. Sa jeune sœur, Griffe de Roche venait de se coller à lui sans prévenir.

- « Il commence déjà à faire froid tu ne trouve pas . » Lui demanda-t-elle avant de s’asseoir à son côté, la brise secouant son pelage.

- « Si … je crois ... » Lui répondit-il avec une voix calme.

- « Merci de m’avoir accompagné. Je ne me sentais pas de venir ici toute seule après la mort de père. »

- « de ri...rien. » Lui murmura-t-il avant de coller à son tour son museau contre elle alors que ses pensées répétaient : « tu n'es vraiment qu’une idiote. »

- « Suis-moi, les histoires ont commencé » Lui ordonna-t-elle avant de s’avancer vers les loups déjà arrivés.

Les deux canidés de l’eau s’assirent côte à côte alors que de leur côté les autres animaux faisaient de même. Devant les murmures qui parcouraient l’assemblée, Griffe de pierre vient rompre les bavardages par sa voix claire :

- « Désolé, loup du vent, mais il faudrait que tous puisse parler. Quelqu’un veut prendre la parole maintenant ? » Devant l’absence de réponses immédiates et les regards interrogateurs que les loups portaient les uns sur les autres pour savoir pourquoi cette guerrier si sur d'elle venait de couper cours à l'histoire de la louve du vent.  Elle relança la demande : « Alors ? Si personne ne veut raconter d'histoire que faisons-nous ici ? »

La question hautaine de la louve n’avait pas l’air d’avoir plu à l’assistance. Plusieurs grognements de mécontentement se soulevèrent avant d’être stoppé nette par une voix courageuse.

- « Moi je pe … peux raconter quelque chose ? » Dit alors Chant du corbeau en se tournant vers sa sœur.

Cette dernière, agréablement étonnée donna son approbation et le loup commença alors son récit terrifiant.

- « Il était une fois une famille de lapin. Un papa, une maman et leurs deux enfants : un garçon et une fille. Ils vivaient tous ensemble, très heureux, au sein d’une douce prairie, tous près d’une rivière. Dans cette prairie plein d’autres lapins vivaient à leurs côtés. »

Alors qu’il entamait son récit. Chant du corbeau paraissait plus décontracté et serein. « Je vais te conter la véritable histoire de la mort de notre père, alors écoute bien petite sœur » pensa-t-il dans son esprit torturé.

- « Les bébés lapins grandirent très vite et ils devaient apprendre à se nourrir tous seuls. Alors que d’autres lapins leur montraient comment faire, la fille se révéla bien plus performante que le garçon. Ce dernier semblait frêle et timide. Son  père pensait qu’il ne serait jamais un lapin fort. Alors que tout le monde avait l’impression que l’écart entre les deux petits lapins se creusaient. Le garçon avait déjà une avance considérable sur les autres. »

Quand il repensa aux événements, essayant de les mettre en forme pour les conter sous le déguisement de cette histoire, il commença à saliver grandement. Il s’arrêta alors, ravala sa bave, puis reprit :

- « Un jour, le papa lapin les guida près de la rivière, le garçon et la fille. Puis, alors que la lapine s’absenta, il resta seul avec le lapin qu’il croyait faible. C’est là qu’il fut une erreur. Le garçon creva les yeux de son papa à coup de dent puis le poussa dans la rivière. La vue du sang l’amusa énormément, et il laissa un cri sanglant retentir dans la prairie. Quand sa sœur revenue, il se jeta sur elle, et lui fit subir le même sort. »

L’excitation de Chant du corbeau commençait à monter et en même temps que ses paroles, il tourna la tête vers sa chère sœur, un grand sourire satisfait.

- « Le lapin massacra comme ça tous les autres animaux de la prairie jusqu’à qu’il ne reste plus que lui. Et alors qu’il se tenait sur la plus haute colline de cette fameuse prairie, il se donna la mort. Rongé par le vice, il avait accompli ce que nul n’avait accompli avant lui, et cela lui valut de rester dans l’histoire à jamais. Fin ! »

Devant une assemblée muette, soit par dégoût soit pour ne pas crier la nullité de cette histoire, le loup se souvient du visage à aborder. Il se calma en un instant et fixa sa sœur qui lui semblait choquée et meurtrie par ce que son frère si frêle était capable d’imaginer. Il vint alors coller son museau contre sa sœur avant de lui dire.

- « Ce n’est qu’une histoire, ne t’inquiète pas. »
©️ Power


Revenir en haut Aller en bas
Meute des Etoiles
avatar

Votre Loup
:
:
Meute des Etoiles
Messages : 903
Date d'inscription : 23/11/2017
Sam 3 Nov - 15:48

Nous sommes
des pnjs !!

Et nous aussi ont à des choses à dire !

« - Vos histoires sont si nulles. »

La voix grave et cassée du grand loup blanc surplomba les discussions. L'ancien lieutenant du vent, Sinistre Ouragan, était venu accompagné de ses deux grandes amies, l'ancien chef Lune Crépusculaire et l'ancienne guérisseuse tempête Lunaire. Ce grand mâle était réputé pour être un féroce combattant et sa corpulence ne faisait que confirmer cela, si vous vous étiez retrouvé face à lui lorsqu'il était guerrier, vous feriez moins les malins.

Il avait beau avec une apparence dure et stricte, il n'était pas moins un loup attentionné et proche des autres. Surtout envers ses apprentis où il faisait tout pour qu'ils deviennent de grand guerrier et envers ses enfants dont il en était fier. Mais il y avait un point sur lequel tout le monde était d'accord, Sinistre Ouragan aimait être le héros et aimait raconter les batailles auxquelles ils avaient participé. Le grand loup était un peu orgueilleux sur les bords et avait tendance à critiquer les autres quitte à les blesser sans vraiment le vouloir.

« - Laissez-moi raconter une histoire qui en vaut la peine ! »

L'ancien chef du vent leva les yeux au ciel, le tout était accompagné d'un soupir et elle s'allongea. Elle savait pertinemment quelle histoire il allait racontait, Ouragan radotait d'est qu'il en avait l'occasion.

« - C'était à l'époque où j'étais un grand guerrier ! J'étais partie en chasse sur mon territoire avec d'autres camarades, plus précisément dans les collines hurlantes. On avait repéré une troupe de cervidés et on utilisait le vent qui s'engouffrait entre les collines pour camoufler notre odeur. Mais, alors qu'on s'approchait petit à petit du troupeau, ce dernier entendit un bruit qui ne provenait pas de nous, ils regardaient tous dans la même direction avant de s'enfuir au galop ! Mes camarades laissèrent tomber préférant chercher une autre proie... Mais moi, en observant ce troupeau, j’avais remarqué que l'un d'eux traînait à l'arrière. C'était une proie facile. »

Il se racla la gorge et eux une toux grasse, si les années n'avaient rien changé à son physique, cela se ressentait en revanche dans sa voix qui s'aimait de plus en plus. Il reprit son souffle pendant quelques instants avant de reprendre.

« - Alors j'ai suivi la trace du troupeau, ce qui était plutôt facile. La peur, apportée par le vent, me chatouillait la truffe. En suivant leur trace, j'ai remarqué quelque chose d'étrange dans le ciel. Des corbeaux. Tournoyant sur un point fixe. Je me suis mis à courir pour aller voir ce qui se passait et je suis arrivé près du chemin d'Amazonite. J'ai freiné brusquement, les pattes pataugeant dans l'eau et regardant autour de moi pour chercher le chemin. C'est alors que quelque chose attira mon attention, un rouge si familier qui colorait la rivière ne devenant plus qu'un chemin de sang. Je ne vous cache pas que j'étais écœuré et je n'ai pas attendu que ce sang m'atteigne pour sortir de l'eau. Et c'est sans peur que je décidais que remonter à la source de tout ce déversé de sang. Et c'est là que je l'ai vu... Le monstre !! »

Sinistre Ouragan se redressa sur ces derniers. Intensifiant, comme il le pouvait, le son de sa voix insistant sur le mot "monstre". Il parcourra du regard l'assembler, même s'il ne les voyait pas, il pouvait les sentir.

« - C'était un loup... Aussi grand que moi ! Un pelage aussi sombre que les ténèbres, des pattes puissantes munies de griffes prêtent à vous lacérer le corps ! Une mâchoire massive garnie de tellement des dents que je ne saurais vous dire combien il en avait et son regard... Un regard à vous glacer le sang, un regard rouge de sang, brillant de rage, de haine et d'une faim qu'il ne pouvait satisfaire. Je vais vous l'avouer, même moi qui étais un grand guerrier, qui avait l'habitude de voir et d'affronter des loups féroces ! J'étais pétrifié face à ce regard. Entre ses dents, dégoulinant de sang, se trouvaient les restes d'un cerf, avec ces tripes ! Le craquement des os retentit encore dans mon esprit. Tout autour de lui des restes de biche et de cerf... Il avait décimé tout le troupeau ! Ils baignaient dans l'eau et c'était la raison pour laquelle elle avait pris cette couleur. Après avoir fini son repas, il s'est tourné vers moi... Et croyez l'ou non, mais j'ai rassemblé tout mon courage et ma force et je me suis battu contre cette chose ! Il était lourd et lent, mais il devait détenir une grande force, mais il ne pouvait rien contre ma puissante vitesse ! Je pouvais facilement l'esquiver et tourner autour de lui, attaquant a des endroits stratégiques, j'ai pu même sauter sur son dos pour l'attaquer à l'arrière de la tête ! Malheureusement, j'ai perdu mon équilibre, et cela, à coûter mon œil droit. Eh oui ! C'est lui qui m'a fait cette cicatrice, qui m'a rendu aveugle... C'est lui, mais je sais ce que j'ai vu. Mes yeux ne me trompent jamais ! Puis pour une raison que j'ignore, il s'est enfui. J'ai couru jusqu'au camp ! Personne ne m'a cru. Personne ! J'ai quand même réussi à les convaincre de venir jusqu'au fameux lieu, même Lune Crépusculaire était venu. Mais une fois arrivé... Il ne restait que les vieux restes d'un cerf, que les corbeaux se délectaient... L'eau avait repris sa couleur d'origine. Moi-même, je n'ai pas compris... Pourtant, j'ai vu ce qui s'était passé. On m'a alors dit que j'avais eu une hallucination à cause de la chaleur de l'été, que je travaillais trop, que je devrais faire une pause... Et ce cadavre ? Cette blessure que j'avais .! On m'a Juste répondue que j'avais dû croiser un solitaire et que je me suis battu contre lui sans me rendre compte... »

Une autre crise de toux l'interrompit, il s'assit le corps épuisé par ces souvenirs.

« - Je sais ce que j'ai vu. Cette chose existe vraiment et je suis sur qu'elle rôde encore quelque part sur ces terres ! Et si vous ne me croyez pas, tant pis pour vous ! »

Sur ces derniers mots, il grogna un peu tel un ancien grognon. Si personne ne le croyait tant pis, il continuerait à raconter cette histoire à ceux qui voudront bien tendre l'oreille.

Groupe Event Plusieurs PNJ peuvent apparaitre dans une même réponse.
Awful
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Plaine étoilée-