RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Meute du Temps :: Frontière :: Temps • Terre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Patrouille détrempée (Firmament Cendré & Nuage de Sable & Libre)

Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 240
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 23
Mer 22 Aoû - 15:59
Les trombes d'eau s'abattaient avec violence sur le sol boueux du camp. Peu de Loups étaient de sortie. Un vent violent agitait les arbres aux alentours. Leur chant lugubre se répercutait entre deux éclairs et le grondement du tonnerre.

Firmament Cendré soupira et posa sa grosse tête sur ses pattes croisées. Il avait prévu une patrouille avec son Apprenti mais le temps ne semblait pas être de leur côté. Il ne risquerait pas un museau sous cette tempête, pas inutilement, en tout cas, pas avec Nuage de Sable.

Il avisa du coin de l'oeil une fourrure grise se coucher près de lui et leva un museau souriant vers sa mère. La Louve lui léchouilla le sommet du crâne puis son regard se perdit dans les volutes noires des nuages déchaînés.

- Le ciel va se calmer, lui assura-t-elle sereinement. Firmament la fixa avec des yeux ronds et leva à son tour la tête vers les nuages, dubitatif. Pelage Nuageux jappa de rire.

- Quand tu auras vécu autant de saisons que moi, tu sauras prévoir le temps selon tes blessures. Mes anciens os cassés me lancent moins, et le vieux Pic Acéré a cessé de hurler des imprécations.

- Et quand il se calme, le tonnerre aussi s'apaise, finit Firmament Cendré en souriant en coin, moqueur. La même lueur s'était allumée dans les yeux de Pelage Nuageux.

Comme par magie, les trombes de pluie se transformèrent peu à peu en un léger rideau, les nuages se délitèrent quelque peu et les éclairs se décalèrent vers la Montagne Figée.

- Il va falloir aller vérifier le Lac de Glace avec toute cette pluie qui va s'engouffrer dans le trou formé par la glace fondue.

Pelage Nuageux posa une patte autoritaire sur son museau pour le faire taire.

- C'est prévu. Toi, occupe toi de ton Apprenti.

- Fais attention à toi.

La Louve roula des yeux. Le fantôme de Vent Nuit passa entre eux. Oui, elle n'était pas son compagnon et à cause de lui, de sa mort, elle ne sous-estimerait jamais le Lac de Glace. Il pouvait s'apaiser et ne pas craindre pour les Loups qui iraient patrouiller près de ses rives.

- Va mon petit, lui dit Pelage Nuageux en retournant dans la tanière, sans doute en quête de Fourrure Hivernale. Firmament Cendré sourit doucement puis se mit sur son céans d'un pas vif, se secouant dans le mouvement pour désengorger son pelage de l'humidité.

Il poussa un bref hurlement d'appel pour prévenir son Apprenti que l'heure du départ avait sonné et trottina vers la sortie du camp, en direction de la frontière du sud avec la Meute de la Terre. Un autre jour, joueur, il serait parti au quart de tour, défiant son Apprenti de le suivre. Mais il gardait toujours le ciel à l'oeil, craignant que son crachin reprenne de l'ampleur, ce qui rendrait une virée solitaire dangereuse. Pour cette fois-ci, il préférait attendre que Nuage de Sable l'ait rejoint avec de descendre vers la lisière de la Forêt Endormie.


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 160
Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 16
Localisation : In the Citadel of Ricks and Mortys.
Mer 22 Aoû - 23:39

Patrouille Détrempée

Depuis quelques jours de violents orages s'abattaient sur les terres des loups. Il ne cessait de pleuvoir, de tonner et de venter. De ce fait les loups sortaient peu et Nuage de Sable avait des pétillements dans les pattes,
la queue, les oreilles. Il ne souhaitait qu'une seule chose : sortir. L'envie était frénétique, il en avait besoin. Cela faisait trop longtemps qu'il était cloîtrés au camp et heureusement ce jour ci il y eut une éclaircie.
Il n'y avait dehors plus qu'un crachin fin qui mouillait à peine les canidés. Beaucoup de jeunes décidèrent de sortir s'aérer les idées non loin de là tandis que les reines ou les plus âgés restaient non loin de leur tanière, profitant de l’accalmie. Nuage de Sable lui aussi voulait sortir, il était en train de se demander s'il ne pourrait pas proposer une chasse à Firmament Cendré quand ce dernier l'appela d'un bref hurlement pour une sortie. L'apprenti roux sortit de sa tanière et se dirigea vers la sortie la plus au sud, là ou son mentor l'attendait.

Lors du chemin il questionna son mentor sur ce qu'ils allaient faire et découvrit qu'ils allaient patrouillaient à la frontière entre la Meute du Temps et celle de la Terre. Cela promettait d'être fort intéressant et la queue de Nuage de Sable s'agita frénétiquement. Enfin il sortait, qui plus est pour patrouiller avec son mentor!
©️gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 240
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 23
Ven 24 Aoû - 21:35
L'enthousiasme de Nuage de Sable lui soutira un museau amusé et un jappement de rire. Assortis d'une léchouille affectueuse entre les deux oreilles. Firmament Cendré était heureux, et ne s'en cachait pas. Certes, une pluie drue confinait les Loups dans leur tanière pour éviter d'inutiles accidents mais elle présageait aussi la fin de l'été. Bientôt le temps des feuilles mortes feraient tomber les feuilles des arbres en un chatoiement de couleurs et laisserait enfin place à l'hiver tant attendu.

Toutefois, quand le manteau blanc aura recouvert ces terres, son Apprenti n'en serait plus un. Firmament le jaugea d'un regard attendri et fier. Il lui tardait de patrouiller avec lui entre les flocons. Il se l'imaginait déjà, ce futur Guerrier, devenu bien plus massif et lourd que lui, mais plus court sur pattes. Et alors qu'il naviguerait tel un poisson dans la rivière, sur ses hautes perches, il pourrait à loisirs taquiner son protégé.

Et il lui tardait aussi de compter les nouveaux, et nombreux, poils blancs que sa mue hivernale allait dévoiler. C'est qu'il s’éclaircissait de saison en saison. Si un jour il finissait aussi blanc que Pic Acéré, c'est qu'il serait devenu aussi vieux que lui ; aussi sage, il l'espérait.

Une grosse goutte s'abattit soudain sur sa truffe, le faisant s'éternuer, se secouer, et au final retrouver pattes sur le sol tangible, plutôt que dans les méandres de ses pensées.

- Allons-y, dit-il gaiement à son Apprenti, se lançant dans la foulée dans un petit trottinement prudent. Il avait tellement plu qu'il craignait des glissements de terrain et il ne voulait pas tenter sa chance.

C'était le bon moment d'aller en patrouille. La pluie avait dû laver les odeurs de la Meute et il serait de bon ton de réactiver les preuves de leur frontière, même s'ils n'étaient pas en conflit avec la Meute de la Terre. Il espérait même croiser quelques uns de leurs membres, pour tester les réactions de Nuage de Sable, et voir s'il avait retenu les leçons de leur dernier entraînement.

D'ailleurs... pourquoi ne pas faire un peu de théorie afin de passer le temps ?

- Dis-moi, mon petit, que devons-nous faire ? lui demanda-t-il avec un ton chagrin, que seul l'éclat amusé dans ses yeux démontait. Je crains que la vieillesse commence à prendre son emprise sur moi, je perds la mémoire.


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 160
Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 16
Localisation : In the Citadel of Ricks and Mortys.
Sam 25 Aoû - 0:54

Patrouille Détrempée

Le mentor de Nuage de Sable lui offrit devant son excitation, une léchouille entre les oreilles, signe de son affection pour le jeune loup. Cela fit sourire ce dernier, Firmament Cendré était tellement démonstratif de son amour pour lui, cela en était mignon et ne dérangeait pas le moins du monde l'apprenti. Puis il vit le regard de son mentor se voilait, il était dans ses pensées, pour une fois que ce n'était pas lui! Cela lui décrocha un sourire encore plus grand. Il frotta sa tête à l’encolure du loup gris même si il ne s'en aperçut pas. Il était absorbé par quelque chose et seule une petite goutte d'eau le fit redescendre sur terre. Elle le fit même éternuer. Il se reprit alors et indiqua à son novice qu'il était temps d'y aller.

Le loup roux était tellement impatient de voir comment ils patrouillaient (car il en était sûr il s'agissait d'un cours sur les patrouilles frontalières). Ils partirent en route sous le crachin qui humidifiait leur poils d'été.

Sur le chemin, Firmament Cendré demanda à son apprenti de lui rafraîchir la mémoire.

"Dis-moi, mon petit, que devons-nous faire ? Je crains que la vieillesse commence à prendre son emprise sur moi, je perds la mémoire."

Bien sûr il plaisantait, ses yeux pétillant le trahissait mais il était tout de même bon comédien et sa technique d'apprentissage, sa méthode de cours convenait tellement bien à Nuage de Sable. Il lui répondit :

"Et bien on va marquer le territoire tout en restant poli et courtois en demandant pourquoi pas si cela va de leur côté? Il ne faut pas être trop froid mais pas non plus chaleureux au risque d'être trop familier avec l'ennemi entre parenthèse?"

La semaine passée il avait justement vu ce cas de figure avec son mentor. Si il croisait d'autre loup il ne devait pas se montrer trop froid. Il pensait avoir juste, se rappeler de ce petit cours fort sympathique dans la Montagne Figée.
©️gotheim pour epicode



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 240
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 23
Sam 1 Sep - 13:25
Firmament Cendré sourit doucement à l'écoute de la réponse de Nuage de Sable et lui léchouilla le crâne entre les deux oreilles. Il ne dit rien de plus, car son Apprenti avait parfaitement su lui répondre.

Le sol était humide et boueux. De nombreuses feuilles étaient tombées dans la tempête. Tout cela rendait les sentiers difficilement praticables. Cette patrouille était donc une bonne occasion de les entretenir. Le grand Loup s'arrêtait souvent pour enlever bois mort, tas de feuilles et caillou qui entravaient la route. Il surveillait aussi du coin de l’œil le ciel où les nuages noirs ne se déliaient pas. Le tonnerre grondait en sourdine, menaçant de revenir tonner au-dessus de leurs têtes.

Arrivé près du coin où il avait aperçu des Loups de la Terre lors de sa dernière patrouille, Firmament Cendré se percha sur un rocher pour observer les environs. Il aurait aimé que des Loups de l'autre Meute soient présents, pour réellement tester les réactions de Nuage de Sable.

- Cet endroit est propice à des rencontres, expliqua-t-il à son Apprenti. Il se coucha sur le rocher et se mit à se lécher le pelage pour en enlever les brindilles et les feuilles qui s'y étaient accrochés. Après un moment, il releva les yeux vers Nuage de Sable.

- Et bien, vas-y. A toi de marquer, mon petit, après tout, ma mémoire a flanché.

Il lui fit un clin d’œil et reprit sereinement sa toilette. A vrai dire, il sentait encore son odeur dans les environs - il se demandait d'ailleurs sur Nuage de Sable le remarquerait, et préférait un marquage aux odeurs multiples qu'une seule odeur prédominant.


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute de la Terre
Messages : 38
Date d'inscription : 06/08/2018
Sam 1 Sep - 21:23
Patrouille détrempée
La louve errait auprès des terres de sa meute. Le museau relevé, la guerrière cherchait à déceler la moindre odeur d'intrus, de proies ou bien d'un congénère. Les étranges formes à l'apparence de mousse s'avéraient être grises en ces temps pluvieux, mais la température pluvieuse ne suffisait pas pour l'empêcher de patrouiller les vastes terres. Énergique, cette boule de stress ambulante cherchait à dégager les sentiers battus, alors que la pluie s'abattait sur elle. Branches, caillous et quelques carcasses y passaient : Sable de Rose ne pouvait pas se permettre que les routes soient accidentées.

Puis, d'un pas décidé, elle s'élançait entre les troncs d'arbre pour se faufiler auprès de la forêt d'émeraude. Reniflant le sol, relevant la tête et recommençant ce geste : s'en était presque un cercle vicieux qui ne s'arrêtait jamais. L'odeur musqué d'un raton laveur, le parfum des fleurs détrempées et puis la flagrance de la meute du Temps : Rose n'était pas très loin de leur frontière respective. Tête baissée vers le sol, la guerrière aux nuances acajous humait les odeurs qui s'offrait à elle... ils y en avaient tant...

Les orages turbulents régnaient après des cieux, alors que la pauvre louve au pelage gorgée d'eau tentait de trouver un certain refuge. D'un vif mouvement, le canidé se secouait abruptement pour se rendre plus léger : l'eau accumulé dans ses poils avait le malheur de l'alourdir ce qui la ralentissait durant sa trajectoire.

Après un moment, elle entreprit de chanter comme pour faire savoir sa présence, mais aussi pour rallier les loups de sa meute qui pouvait errer autour. Ce hurlement gracieux n'était aucunement mauvais : celui-ci servait à annoncer sa venue majoritairement. Après un moment, Sable de Rose aperçu la silhouette de deux loups proche de la frontière : Mais que faisaient-ils là à attendre au coeur des averses ?

« Bonsoir, quel mauvais temps n'est-ce pas? »


Disait-elle d'une voix douce, alors qu'elle s'approchait d'un pas lent vers les silhouettes de ses congénères.
ft. Meute du Temps & Terre


♥️ Merci à Flocon de Lune pour ce magnifique kit  ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de la Terre
Messages : 53
Date d'inscription : 17/03/2018
Localisation : 79
Dim 2 Sep - 0:09

Patrouille détrempée





Dans les terres reculées d'Earth Wolf, au cœur du territoire des loups de la Terre, alors que le temps commençait à changer, tu étais en repérage de proies avec quelques uns de tes chasseurs. Tu étais partis assez tôt le matin à la requête d'un troupeau et d'y organiser une chasse. Tu avais fais un léger débriefing avant de partir en plaine. Tu étais accompagnés de deux chasseurs, tu en avais envoyé deux autres dans un autre secteur, afin d'inspecter cette partie du territoire plus rapidement et efficacement.

Tu sentais une légère brise montait petit à petit, tu savais qu'une tempête allait bientôt s'abattre, une raison de plus de passer au pas de course. L'un de tes chasseurs revint à toi pour te signaler la présent d'un troupeau non loin d'ici. Tu pouvais déjà sentir leur odeur. Voyant les nuages noirs arriver, tu ne jugeais pas nécessaire de laisser tes chasseurs surveiller ce troupeau, tu pouvais déjà apercevoir un rideau d'eau à l'horizon. Tu ordonnas à tes chasseurs de revenir à la tanière et de remettre cette opération après la tempête.

Quand à toi, tu comptais rester à l'abri, bien qu'il ne t'était pas rare de marcher même sous un torrent d'eau, une tempête ne te faisait pas rebrousser chemin. Ta détermination était parfois démesurée. Mais aujourd'hui, tu comptais passer un petit temps avec les membres de la meute, voir si tout se passait bien. Tu ne tardas pas et passas au galop jusqu'à la tanière. Une fois là bas, tu attendais patiemment la fin de cette météo. Tu en profitais pour aller voir le chef de chasse, lui informant qu'après la pluie, il devait se charger de la chasse. Tu avais prévu de partir en patrouille de ton coté. Tu aimais être partout, faire des rotations ne te dérangeais pas, et puis ta simple présence ne faisait que réjouir tes membres. Ton influence envers la meute était forte, ton mental et ta force était rassurant, cela donnait comme un regain d’énergie à tes membres.

La tempête toucha à sa fin, tu tournas la tête, les yeux rivés vers tes gardiens, le regard sérieux. Sans un mot, ils comprirent ce que tu souhaitais d'eux. Partir en patrouille. Sans attendre, ils s'empressèrent d'être à ta hauteur, tu pris la tête du petit groupe et partait en direction de la frontière. La tempête avait été un peu violente, tu voulais connaître un peu les dégâts, et parfois, des intrus pouvaient profiter de ce temps médiocre pour passer la frontière, ce qui était irrecevable pour toi.

Tu ordonnas d'y aller au trot, tu souhaitais un rythme soutenu. Tu avais entrainé tes apprentis pour cela. Ces mêmes apprentis devenus gardiens ou guerriers. Ils savaient travaillé ensemble, tu les avais habitué à ça. Ta présence ne faisait qu'accroître ce sentiment de fierté. Vous traversiez la forêt d’émeraude en y empruntant les raccourcis, vous pouviez gagner un temps record. Le but était d'arriver assez rapidement au niveau de la frontière et de trouver un quelque intrus, tu ne supportais pas cela, tu savais faire preuve d'aucune pitié dans ces cas là. Tu savais assoir ton autorité et montrer qui était le maître de ces lieux.

Non loin de la frontière, tu ordonnas ton groupe de se séparer en deux et de partir plus à l'ouest, permettant ainsi d’inspecter une plus grande surface. Tu comptais de ton compter de jeter un œil seul à la frontière, et peut être de remettre à jour le marquage. Au fur et à mesure que tu t'approchais, tu entendis une voix chantonner, tes oreilles se dressèrent subitement, tes pas se stoppèrent, tes yeux fusillèrent le moindre recoin. Tu étais d'un calme olympien, ton regard n'exprimait plus aucune émotion. Tu te dirigeas silencieusement vers l'origine de cette voix masculine. Tu savais que tu n'étais plus très loin de la frontière entre ton territoire et celui de la meute du temps. Tu faisais rapidement le lien, même si tu restais un minimum vigilant sur ton environnement, tu ne te laissais pas distraire aussi facilement.

Tes yeux transpercèrent les feuillages, tu vis enfin deux individus au loin, l'odeur te disait que c'était des membres de la meute du temps. Tu pouvais en croiser de temps en temps. Tu pouvais observer un loup sur une pierre, et un autre plus jeune un peu plus à l'écart, entrain de faire des marquages, certainement un apprenti au vue de sa prestance.

Tu sortis de la forêt d'un mouvement décidé, bien que tes pas soient silencieux, tel un hiver sans bruit. Malgré ta carrure imposante, tu savais avoir des pas de velours. Tu gardais une allure élégante, une  posture fière mais sans grande prétention. Tes yeux dorés observèrent chacun des individus d'un regard vif. Tu te stoppas à quelques centimètres des terres de la meute du temps, une posture droite, le regard brillant mais sérieux. Une légère brise ébouriffait légèrement ton épais pelage, enlaçant légèrement ton corps. Ta prestance avait à la fois un coté prestigieux et mystique. Les yeux rivés vers le loup gris, tu brisas le silence d'une voix calme, grave et raisonnante.

- Mes plus sages salutations.




Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 160
Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 16
Localisation : In the Citadel of Ricks and Mortys.
Dim 2 Sep - 19:52

Patrouille Détrempée

Nuage de Sable avait apparemment donné une bonne réponse car Firmament Cendré ne dit rien et ne fit que lécher le front de son apprenti le sourire aux babines. Ils arrivèrent bien vite tous les deux à la frontière. Le voyage avait été pénible et boueux mais en arrivant, l'excitation d'une rencontre agita la queue et les oreilles de Nuage de Sable. Ils étaient au bord de la frontière avec la Meute de la Terre. Son mentor monta sur un monticule de roches et scruta la forêt qui ne faisait pas partie de leur territoire. Il indiqua que l’endroit était favorable aux rencontres puis s'allongea et fit une petite toilette.

"Et bien, vas-y. A toi de marquer, mon petit, après tout, ma mémoire a flanché. "

Le loup roux acquiesça et joua le jeu. Il allait devoir se débrouiller seul pour refaire le marquage sous la surveillance de Firmament Cendré. Il renifla une odeur forte de prévention venant de sa meute ainsi qu'une odeur assez inconnue. Ce devait-être celle du marquage de la Meute de la Terre. Il s'approcha aussi proche qu'il pouvait de la frontière et commença à mettre de son odeur. Soudain deux odeurs vinrent lui chatouiller le nez et quand il redressa la tête, il vit deux loups sortant de buissons différents. L'un était gris avec de jolis motifs noirs et blancs. Le second loup n'était autre que Sable de Rose. Il avait rencontré la femelle rousse avant l'épreuve d'escalade du Trophée des Anciens. Ils s'entendaient bien tous les deux et se ressemblaient.

"Bonsoir, quel mauvais temps n'est-ce pas?

-Mes plus sages salutations."


Les deux voisins avaient parlé en même temps. Nuage de Sable sourit à sa copine des épreuves et salua poliment l'autre canidé qu'il ne connaissait pas et qui par ailleurs était une femelle. Il ne se contenta que d'un bonjour qui semblait un peu hésitant. Il se tourna par la suite vers Firmament Cendré pour qu'il vienne à sa rescousse.
©️gotheim pour epicode



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 240
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 23
Dim 2 Sep - 20:20
Sa fausse somnolence fut laissée de côté dès qu'il sentit les odeurs de deux Loups de la Terre se rapprocher de la frontière. Les sens en alerte, les yeux bien ouverts et les oreilles dressées en avant, il les observa quitter deux taillis différents. Ainsi, ils n'étaient pas venus ensemble, et ne semblaient pas menaçants.

C'est pourquoi, par respect pour l'Alpha de la Terre qu'il venait de reconnaître - il avait profité des Épreuves des Anciens pour mémoriser les traits et les odeurs de tous les Chefs et de leurs Lieutenants maintenant qu'il en était lui-même un, il quitta sa position en hauteur, trop dominante, et sauta souplement devant le rocher où il s'assit calmement, le museau serein.

La réaction de Nuage de Sable le faisait intérieurement rire. Encore plus quand il se tourna vers lui après avoir presque bafouillé sa salutation. L’œil taquin, il l'ignora sciemment. Nuage de Sable n'était plus un tout jeune Apprenti qui découvrait pour la première fois le territoire de sa Meute. Il serait bientôt, très bientôt, un Guerrier et devrait agir sans son aide sou peu, lors de patrouilles semblables à celle-ci.

- Un temps qui annonce les Feuilles-Mortes, dit-il plutôt, sans s'adresser particulièrement à la Louve rousse, même si elle avait posé la question. Il se demandait d'où son Apprenti pouvait la connaître, parce que visiblement, il était heureux de la voir, et semblait savoir qui elle était. Aux Épreuves des Anciens sans doute, lui-même se souvenait maintenant de ses traits.

Tournant la tête vers Lune Infernale, il le salua d'un mouvement de tête, tout en gardant son échine droite ; un savant mélange entre le respect dû et son propre rang. Au-dessus de leurs têtes, le tonnerre faiblissait, le vent le chassant vers les montagnes. Peut-être éviteraient-ils la grosse averse pendant encore quelques heures. Mais elle tomberait certainement en soirée, quand il y aurait trop de nuages coincés contre les flancs de la Montagne Figée.

Firmament Cendré se souvint soudainement d'une autre patrouille qui avait été le lieu d'une intéressante conversation, et inquiétante maintenant, devant un tel temps. Il voulait demander à Lune Infernale l'état des Ruisseaux Silencieux, qui avaient déjà bien grossi presque une lune plus tôt, quand les premiers orages avaient éclaté.

Mais il garda la gueule close, échangeant un rapide regard entendu en direction de Nuage de Sable avec le Chef de la Terre. Il ne comptait parler que lorsque son Apprenti se serait enfin décidé à prendre les devants et à agir comme le Guerrier qu'il allait devenir. Il ne lui serait d'aucune utilité cette fois-ci ; il lui avait donné la théorie, à lui maintenant de passer l'épreuve de la pratique.

S'il faisait un faux pas, il y aurait toujours une patte poivre et sel pour l'empêcher de sombrer dans le vide.


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute de la Terre
Messages : 38
Date d'inscription : 06/08/2018
Lun 3 Sep - 17:59
Patrouille détrempée
Sable de Rose s'était tue presque automatiquement après avoir prononcé ses salutations. Ses oreilles figées dans l'air s'orientèrent vers un buisson éloigné du sien : la louve pouvait y déceler de nombreux mouvements qui s'apparentaient à un son de pas... alors, elle n'était donc pas seule. Humant l'air, la guerrière devinait plusieurs choses dont la flagrance des fleurs, le marquage de la meute du Temps et l'odeur imposante du chef de la Terre : la femelle souffla un moment, heureuse de constater que ce n'était pas un intru, mais bel et bien leur chef.

Lune Infernale s'était pointé au bon moment. Elle pouvait le reconnaître grâce à la seule prestance qu'il dégageait : la louve avait toujours possédé un énorme respect pour celui-ci même si elle n'avait pas eu énormément d'échanges avec celui-ci. Après tout, chacun d'eux avait un rôle important à accomplir chaque jour. En guise de respect, elle lui fît une salutation aussi gracieuse que son rang.

Puis, Rose promena son regard vers les deux autres canidés qui étaient l'autre bord de leur frontière, soit à la leur. L'un était légèrement plus massif par la définition de sa carrure : il possédait une fourrure grises aux nuances blanchies. Alors que l'autre loup au physique visiblement plus jeune n'était nul autre que son cher copain d'Épreuves des Anciens : Nuage de Sable. Par conséquent, elle lui adressa un sourire chaleureux, mais subtil à la fois en le saluant d'un mouvement de tête.

Entre mille loups, Sable de Rose ne pouvait pas se tromper car elle n'oublierait jamais son pelage sable et sa jovialité sincère. Aussitôt que Nuage de Sable lui adressa un sourire tout aussi sincère, Rose su qu'elle ne s'était aucunement trompé sur l'identité du jeune loup.

La louve observait le loup gris qu'elle croyait avoir déjà vu... probablement au même endroit où celle-ci avait rencontré le jeune novice qui se positionnait aux côtés du canidé grisâtre. Peut-être que Nuage de Sable était l'apprenti de celui-ci, mais elle ne pouvait pas mettre la patte là-dessus aussi facilement. Puis, elle écouta les paroles sages de ce plus vieux loup.

Voyant la crainte visible du jeune Nuage de Sable vis-à-vis Lune Infernale, la guerrière, Sable de Rose, l'encourageait du regard comme pour lui faire comprendre qu'il en était désormais capable. Après tout, lorsqu'il serait au rang de guerrier : Nuage de Sable dépendrait que de lui-même.
ft. Meute du Temps & Terre


♥️ Merci à Flocon de Lune pour ce magnifique kit  ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de la Terre
Messages : 53
Date d'inscription : 17/03/2018
Localisation : 79
Mar 4 Sep - 20:16

Patrouille détrempée



Les pattes frôlant le sol du territoire du Temps, le regard attentif à l'environnement. Tu vis l'apprenti qui s'avança à toi, un peu hésitant. Tu l'observais longuement, de la tête au pied. Sa posture, sa prestance, son regard. C'était comme si tu l'analysais. Ce qui pouvait être parfois perturbant. Tu restas silencieux. Le jeune loup te répondit avec un bonjour un peu timide, pas que cela te gênait, mais il fallait le mettre en confiance. Bien que ton grade et ta carrure pouvait faire hésiter quelques uns, tu ne comptais pas lui faire peur ou le rabaisser. Non, tu comptais lui donner un peu plus d'assurance en lui. Tu tournas la tête vers le loup gris, c'était Firmament Cendré, loup que tu avais croisé pendant les évènements de l'été.

- Un temps qui annonce les Feuilles-Mortes,

Un phrase simple pour annoncer l'arriver de l'automne. Tu aimais bien sa façon de parler. Tu observais les deux loups et tu compris rapidement que c'était à l'apprenti de prendre les devants. Alors tu attendis patiemment. Un membre de ta meute fit son apparition peu de temps après, il s'agissait de Sable Rose, une guerrière dévouée et loyale envers la meute. Tu avais confiance en elle et tu savais qu'elle faisait le café. Même si vous ne vous parliez pas beaucoup, tu avais l’œil sur tous tes membres. Tu connaissais tes membres bien mieux que quiconque.

Tu t’asseyais face au jeune loup, le regard fixant le sien, un léger sourire se dessinait. Tu pris une posture un peu moins imposante, un regard moins sérieux, tu tentais de le mettre un peu plus en confiance.



Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 160
Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 16
Localisation : In the Citadel of Ricks and Mortys.
Jeu 6 Sep - 21:57

Patrouille Détrempée

Nuage de Sable vit finalement son mentor descendre et le rejoindre. Il répondit par la suite aux deux étrangers.

"Un temps qui annonce les Feuilles-Mortes."

Firmament Cendré intercepta le sourire que l'apprenti roux échangea avec la femelle de la même couleur que la sienne. Il devait se demander d'où il la connaissait et si il était "dans les règles" quand il l'avait rencontré. Non il n'avait pas franchi la frontière par inadvertance la truffe en l'air. Ils s'étaient rencontrés tout simplement aux épreuves de l'été.
Puis le novice vit son mentor faire une bref signe de tête à l'autre loup qui était en face et eut du mal à déchiffrer ce que cela voulait dire. Il essaya un moment, fixant son compagnon de meute, et un long silence s'installa, puis il finit par sortir de ses pensées et perçut une ambiance gênante, silencieuse. Il comprit enfin qu'on l'attendait.

"Ah! Euh... Euh bonjour? Comment ça.. Comment ça va pour vous?"

Que dire? Il ne savait pas trop, son hésitation, son bégaiement étaient clairs mais il avait espoir que ce ne se soit pas trop entendu.
Il n'était pas timide, non. Mais c'était la première fois qu'il rencontrait en terre non neutre des loups qui n'appartenaient pas à sa meute. Ainsi il n'avait pas l'habitude et même si il connaissait la théorie il était plus dur de passer à la pratique.
©️gotheim pour epicode



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 240
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 23
Sam 8 Sep - 17:38
Un sourire attendri lui échappa lorsque son Apprenti bégaya une amorce de conversation avec les Loups de la Terre. Il fallait dire que Firmament Cendré n'avait pas prévu qu'ils tomberaient directement sur l'Alpha. Mais la situation n'en était que plus formative. Il espérait néanmoins que son hésitation laisserait peu à peu la place à une humble assurance.

Nuage de Sable grandissait encore, et il avait déjà une forte charpente. Pas plus haut que lui, sans doute jamais - mais lui était rivé sur des perches de héron, mais plus large et plus massif. Il allait devoir développer un comportement qui irait de paire avec son corps.

Pour l'heure, cela suffisait pour qu'il intervienne. Nuage de Sable avait surmonté son anxiété et agi cordialement avec leurs voisins ; il n'en attendait pas moins de lui.

Se levant souplement, Firmament Cendré se rapprocha de son Apprenti et le frôla, un message entre eux pour lui indiquer qu'il était fier de lui, pour se poster à ses côtés, le museau toujours souriant.

- J'espère que ces pluies et ces orages n'ont pas occasionné des dégâts sur votre territoire, Lune Infernale.

Il ne savait trop si sa conversation avec Nuage d'Hiver était remontée jusqu'à son Chef et il préférait, en conséquence, tâter le terrain d'une patte prudente ; en savoir autant qu'il en savait - sur la crue des Ruisseaux Silencieux notamment - pourrait passer pour de l'espionnage, et donc un acte hostile. C'était tout le contraire, il était sincèrement inquiet de voir monter les eaux chez leurs voisins, surtout que la source du problème, en plus de la crue, était la fonte du Lac de Glace.


Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute de la Terre
Messages : 38
Date d'inscription : 06/08/2018
Jeu 13 Sep - 14:36
Patrouille détrempée
La fonte des glaces inquiétaient les pauvres habitants de ces frontières respectées. Celle-ci provoquait des effets néfastes sur la plupart des territoires auprès des meutes. Il suffisait de penser au débit de l'eau qui avait fortement augmenté chez les ruisseaux : tôt ou tard, cela allait occasionner une innondation et Sable de Rose éprouvait une certaine anxiété vis-à-vis cette idée. Personne n'était à l'abri de la fureur de Mère Nature, hélas, ils allaient tous y goûter avec ce temps gris. Après tout, il ne manquait plus que cela : un orage bruyant, agaçant, mais surtout dangereux et préoccupant.

Avec son humour de mauvais goût, la guerrière de la meute de la Terre s'amusait à se dire que les poissons seraient au rendez-vous avec ce temps de pêche plutôt que de pluie. Après tout, il en fallait bien une pour ramener la bonne humeur et l'entente cordiale. Sincèrement, la Rose épineuse était bel et bien déçue de voir à quel point les loups semblaient désintéressés ou peut-être même maussade en cette saison d'automne. Joviale et expressive, Sable de Rose ne pouvait aucunement contenir sa bonne humeur et même lorsque qu'il n'y avait pas de place pour une touche de jovialité.

Le canidé à la fourrure acajou observait ses congénères d'un ennui palpable : les conversations sérieuses n'avaient jamais été son fort même si elle savait faire preuve de maturité. Assise, celle-ci battait légèrement de la queue contre le sol humide tout en s'évadant au coeur de ses songes. Puis, animé comme par un certain flux d'énergie, la chère guerrière recommençait à silloner les alentours pour sécuriser leur terrain. Écorces arrachées, branches à la pointe pointue, roche à l'apparence de rasoir et des amas de boue étaient au rendez-vous pour son plus grand malheur. Rose prenait soin d'écarter ces objets accidentés hors de la route avec l'aide de sa truffe. Évidemment, elle le faisait avec soin et précaution.
ft. Meute du Temps & Terre


♥️ Merci à Flocon de Lune pour ce magnifique kit  ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Chef • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Chef • Meute de la Terre
Messages : 53
Date d'inscription : 17/03/2018
Localisation : 79
Mer 26 Sep - 20:22

Patrouille détrempée




Le regard interrogatif de Firmament Cendré ne t'avait pas échapper lorsque l'apprenti et ta jeune guerrière échangèrent un sourire. Il ne t'avait pas fallu mûre réflexion pour comprendre qu'ils s'étaient déjà rencontré avant. Ton regard resta toujours posé sur ton supposé interlocuteur. On pouvait dire qu'il avait du mal à vouloir se lancer. Cela ne t'agaçait pas, mais tu trouvais le temps un peu long. Tu espérais au moins que cette attente préparé quelque chose de qualitatif. Bien que tu étais un loup patient, tu avais surtout tendance à vouloir accélérer les choses et dire les mots en face. Même s'ils étaient dur. Derrière ce corps de force tranquille se cachait un loup ferme, où la discipline était le maître mot. L'apprenti s’apprêta enfin à répondre. Ton regard certes neutre, le visage sans expression, tes arrières pensées perdirent peu à peu patience.

- Ah! Euh... Euh bonjour? Comment ça.. Comment ça va pour vous?

Était ce la première fois qu'il croisait un alpha ? Était ce ton statut qui le faisait hésiter ? ta carrure ? ou juste le fait que tu sois d'une meute voisine ? Derrière ces mots tu ressentais un certain manque d'assurance en lui. Ce que tu voyais, c'était un loup qui semblait vouloir répéter ce qu'on lui avait appris. Il fallait surtout que ces mots venaient de lui, apprendre l'art de l'éloquence et de l'assurance. Tu espérais que cela allait changer avec le temps.

Ton regard resta toujours aussi inébranlable, ta pensée était légèrement froide, mais tu n'avais pas pour autant une mauvaise image de lui. Tu ne te sentais pas offensé. Tu voyais juste un jeune loup qui avait encore du chemin pour apprendre. Bien entendu, tu comptais bien lui répondre gentiment. Sachant qu'il n'était pas de ta meute, tu te maintenais sur tes propos. Car si celui ci était dans ta meute, tu lui aurais fais savoir le fond de ta pensée.

- Les sols sont humides, parfois inondés. Nous n'avons plus qu'à attendre que le ciel ait fini de pleurer. Quand à toi, je ne peux que te conseiller de prendre de l'assurance, et tu gagneras en aisance. Jeune loup.

Les mots étaient sages et sans grande prétentieux. Tu ne tournais pas autour du pot, tu disais juste ce que tu pensais, sans être dur. Il fallait savoir rester humble avec ses voisins. Tu vis au même moment ta chasseuse, qui, semblant s'ennuyer, tenta de s'occuper en débarrassant le terrain de quelques branches cassés dû à la tempête. Tu n'en disais rien, tu voyais juste qu'elle prenait de l'initiative, qu'elle ne restait pas là à rien faire. Tu aimais voir de l'autonomie dans ta meute.

Ton regard se tourna sur Firmament Cendré désormais, il s'était approché lorsque son novice s'était exprimé. Au vue du regard laissé par ce loup envers le novice, il était sans nul doute le mentor. Le regard était parfois plus révélateur que des mots. Tu aimais analyser ces détails. Il s’essaya au coté de son apprenti, puis s’apprêta à t'engager la conversation.

- J'espère que ces pluies et ces orages n'ont pas occasionné des dégâts sur votre territoire, Lune Infernale.


Rien de plus qu'un voisin tentant de prendre des nouvelles avec les meutes voisines. Une attention que tu appréciais. Les échanges et les entraides étaient quelque chose que tu approuvais. Tu ne ressentais pas plus de prétention derrière cette phrase, et puis, de toute manière, il n'y avait rien à cacher. Le regard neutre céda la place à un air plus sérieux. Tu répondis d'une voix toujours aussi grave et calme.

- La nature semble faire des siennes ici, la rivière monte mais rien d'alarmant. Quelques branches qui tombent, mais pas de quoi s'affoler. Mon regard se pose plutôt sur le lac gelé. Pas de quoi paniquer, je surmonterais cette tempête comme parmi d'autres.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Temps
Messages : 160
Date d'inscription : 25/07/2018
Age : 16
Localisation : In the Citadel of Ricks and Mortys.
Dim 30 Sep - 14:54

Patrouille Détrempée

Ce balbutiement montrait un manque d'assurance et Nuage de Sable s'en rendit compte dès lors qu'il eut fini sa phrase. Cela le stressait un peu mais après plusieurs respirations profondes il se dit que la prochaine fois il tenterait de maîtriser au mieux sa voix. Son mentor vint s'installer auprès de lui tandis que l'Alpha en face répondait :

"Les sols sont humides, parfois inondés. Nous n'avons plus qu'à attendre que le ciel ait fini de pleurer. Quand à toi, je ne peux que te conseiller de prendre de l'assurance, et tu gagneras en aisance. Jeune loup."

Il acquiesça en silence et son mentor continua la conversation. Sable de Rose, elle, semblait s'ennuyer et se mit à balayer les branches cassés par les orages.

"J'espère que ces pluies et ces orages n'ont pas occasionné des dégâts sur votre territoire, Lune Infernale.

-La nature semble faire des siennes ici, la rivière monte mais rien d'alarmant. Quelques branches qui tombent, mais pas de quoi s'affoler. Mon regard se pose plutôt sur le lac gelé. Pas de quoi paniquer, je surmonterais cette tempête comme parmi d'autres."


Les voix étaient calme, la conversation était agréable. Aucun combat n'était à prévoir et même si le jeune loup roux attendait avec impatience son premier vrai combat il savait que les guerres étaient néfastes. Qui plus est, il n'avait vraiment pas envie de se battre avec Sable de Rose. Il avait vraiment eu un feeling avec ce loup, l'idée d'attaquer un ami était très dur, même si c'était ce qu'il devait faire.
Nuage de Sable aurait aimé montré plus d'assurance en parlant à nouveau mais il avait peur de faire une gaffe, paraître louche en posant trop de questions ou donner trop d'informations sur sa meute. Ainsi il préféra rester en retrait mais attentif à l'échange.
©️gotheim pour epicode



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Temps
Messages : 240
Date d'inscription : 16/06/2018
Age : 23
Lun 1 Oct - 20:05
Firmament Cendré baissa silencieusement son museau de quelques millimètres pour marquer que la nouvelle le rassurait. Il avait craint que l'orage ne mène à de malheureuses inondations. Il était heureux que leurs voisins ne soient pas frappés par un tel événement.

- N'ayez aucune inquiétude, Lune Infernale. Le Lac de Glace est sous surveillance. Nous connaissons ses dangers, surtout lorsqu'il est percé et que l'eau du ciel se déverse en lui, alors qu'il n'a pas l'habitude de l'accueillir.

Ses yeux ambrés camouflaient la peine des souvenirs qui l'assaillaient soudainement sous un éclat serein. Sa mère et lui connaissaient en effet très bien le Lac de Glace. La mort de Vent Nuit les y avaient poussé. Ils le surveillaient chaque lune, chaque saison, qu'importe qu'il s'y passe un événement imprévu ou rien qui ne sorte de l'ordinaire.

Le Lac de Glace était une calamité au repos.

- Je vous assure que la Louve qui mène les patrouilles près de ses rives est une experte quant à prévoir ses fourberies.

Et il ne vantait même pas les mérites de sa mère. Pelage Nuageux avait réellement développé une aversion mordante pour ce lac et s'ingéniait à le contrecarrer.

Une goutte s'écrasa sur son museau et un frisson secoua son grand corps. L'orage passait peu à peu au-dessus d'eux, glissant lentement vers la Montagne Figée. Firmament suivit le mouvement des nuages du regard, songeur. Le camp du Temps allait être bien arrosé quand la fraîcheur de la nuit sera tombée. La Montagne Figée allait retenir les nuages alourdis par la pluie, qui n'arriveraient pas à les franchir.

Le Loup gris cendré posa sur son Apprenti un regard mutin et le bouscula gentiment d'une secousse d'épaule.

- Eh ! Dis-moi, mo... Nuage de Sable, quelles idées aurais-tu pour empêcher l'eau de s'échapper du Lac de Glace si la pluie persiste de trop ?

Il avait failli lâcher un "mon petit" mais s'était retenu par égard pour son Apprenti. Son regard était confiant. Il ne voulait pas lui poser une colle mais lui permettre de démontrer sa vivacité d'esprit et son ingéniosité, et lui permettre ainsi de sortir de son mutisme intimidé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute du Temps :: Frontière :: Temps • Terre-