RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Terre Neutre :: Source Solitaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lorsque la Tempête arrache la vie (PV Raven + Solitaires)

Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Mar 21 Aoû - 11:12
Je courais aussi vite que mes pattes pouvaient me porter. Slalomant entre les arbres qui craquaient penchés dangereusement. Cela faisait bien longtemps que je n'avais eu aussi peur, alors que le vent commençait à souffler fortement. Bien longtemps...
L'été était pourtant chaud et sans pluie ces derniers temps, alors une tempête comme celle-ci, je ne me souviens pas en avoir connue une un jour !

Alors que j'évitais un arbre, je pensée à ma petite tanière de fortune que j'avais laissée derrière moi, alors qu'une branche était tombé dessus. Heureusement que je m'en étais sortis indemne. Ma destination ?
Le seul endroit ou les solitaires viennent trouvé repos et aide. Solitaire... Comment je pouvais me nommer ainsi alors que j'appartiens à la meute du Feu ?

Courant vers la source aux solitaires, une nouvelle sensation m'envahit, mise à part la peur. En ce soir là, je ne voulais pas être seule et réfléchir à ma vengeance, non, je voulais avoir la compagnie d'autre loup comme un louveteau cherchant réconfort.

Mon moral est tombé bien bas.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Ven 24 Aoû - 21:48

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Après ces jours de chaleur accablante, la tempête faisait rage. Le vent arrivait tel un torrent, frappant puissamment les arbres, les secouant, les balançant, leurs branches craquantes. La pluie tombait abondamment, et le sol en était imbibé. Le petit buisson qui servait de refuge pour Raven n'était pas assez épais pour le protéger. Le pauvre loup se retrouva trempé, et, surtout, affamé. Voilà deux jours qu'il se nourrissait d'une pauvre souris qu'il avait déjà trouvé morte. Aujourd'hui était ses dernières bouchées. Il allait falloir qu'il trouve de quoi manger. Mais, sous cette pluie battante, cela allait être difficile. Aussi, il ne pouvait plus rester ici. Son petit nid allait être inondé, il commençait déjà à l'être.
Alors, il sortit le bout de son nez, qui fut aussitôt attaqué par une multitude de gouttes de pluie. Il n'avait d'autres choix que de sortir. Pendant un instant, il regretta d'être parti de chez lui. Au moins, lorsqu'il pleuvait, les loups avaient de quoi se protéger, et, au moins, ils étaient au sec. Maintenant, il devait se débrouiller. Sauf qu'il n'y avait pas beaucoup de bons endroits pouvant servir d'abri dans les Terres Neutres. N'oublie pas, vis pour Myosotis. Oui, il devait vivre ici, pour celle qu'il avait tant aimé. Celle avec qui il aurait due parcourir le monde. Il esquissa un sourire en pensant à elle. J'espère qu'elle me voit, de là où elle est. Même si je ne suis pas très beau à voir, j'espère qu'elle voit tout ce que je fais pour elle. En se perdant dans ses pensées, il ne remarqua même pas que son poil s'était aplati, se collant à sa peau. En revenant à la réalité, il grimaça, et se mit à courir, les muscles engourdis. C'était difficile, en ayant trop rien mangé depuis des jours. Mais c'était ainsi. Le solitaire trouverait probablement de quoi manger sur le chemin, du moins il l'espérait.
Alors il courut, jusqu'à ce que épuisement s'en suive. Il atterrit à la Source Solitaire, un petit endroit sympathique. Enfin, en plein jour. La nuit était tombée, et avec ce temps abominable, on n'y voyait pas grand chose. Et, malgré la pluie balayant toutes les odeurs, il perçut tout de même une effluve d'un loup, et plus précisément d'une louve. Alors, trottinant plutôt rapidement, il alla à sa rencontre. Il aimait beaucoup rencontrer d'autres loups, même si beaucoup d'entre eux le prenaient pour un fou. Lorsque Raven arriva à son niveau, il lui adressa un sourire.
"- Salutations ! Dis moi, ne voudrais-tu pas que nous allions nous mettre à l'abri de ces rochers ?" demanda-t-il en parlant assez fort, afin que le son de sa voix dépasse celui de la pluie, tout en montrant les rochers avec sa queue.
Sans attendre la réponse de la louve, qui, à son odeur, semblait être une solitaire, il alla s'y mettre. Il s'assit, puis tapota de la patte la place à côté de lui. Puis il se secoua rapidement, avant que la louve arrive, afin d'éviter de la mouiller.
"- Quel sale temps n'est-ce pas ! Mon petit buisson qui me servait d'abri n'a pas résisté..." lança-t-il, le ventre gargouillant. "C'est dommage, à cause de ça, l'épreuve du Trophée des Anciens de cette semaine est annulée... Tu y participes ?" demanda-t-il avec un sourire amical.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Sam 25 Aoû - 15:51
La pluie réussissait à traverser les feuillages, mon pelage collé contre ma peau m’insupportait encore plus que la peur qui grandissait dans mon âme. Lorsque j'aperçut un loup venant à ma rencontre je ne put m'empêcher de reculer. Un solitaire vue son odeur, un mâle qui plus est.

Je restait extrêmement méfiante depuis mon exil, ne faisant confiance à personne, j'évitais les contacts avec toutes autres loups. Si quelqu'un m'approchait, il le regrettait comme la louvette de la meute du Temps. Mais ce soir, tout était différent, le ciel était en colère, la meute des étoiles était en colère. Et je n'avais plus de tanière pour me protégeait, c'est alors avec le sentiment de soulagement que j'aperçut le nouvel arrivant.

"- Salutations ! Dis moi, ne voudrais-tu pas que nous allions nous mettre à l'abri de ces rochers ?"

Devant le sourire posé du solitaire, je recula à nouveau d'un pas. Comment ce loup pouvait être calme et souriant alors que le tonnerre crachait des filaments brillants dans le ciel ?

Alors qu'il montrait du bout de sa queue un abri, il ne prit même pas la peine d'attendre un réponse qui ne venait pas et s'en alla à l'abri puis une fois couché, montra une place à côté de lui.

Je réfléchissais à toute vitesse, j'étais venue là pour trouver réconfort... Moi qui détestais le monde, et voilà que je ne faisais, en réalité, confiance à personne.

Ressaisis ma pauvre cruche, il ne va pas te sauter au coup...
Il avait même l'air gentil, sans une once de méchanceté.

C'est le tonnerre qui me fit avancer.

"- Quel sale temps n'est-ce pas ! Mon petit buisson qui me servait d'abri n'a pas résisté..."

Me couchant à côté du solitaire, j'évitais de grogner car cela me faisais étrange d'être aussi près d'un autre loup. Celui-ci semblait emplit de gentillesse, le regard un peu rêveur malgré la rage de la nuit.

J'hocha la tête alors qu'il parlait du mauvais temps puis j'émis un petit grognement qui sortit tout seul.

La solitude ne me fais vraiment aucun bien.

C'est le ventre gargouillant du solitaire qui me donna le courage de regarder le loup. Il semblait avoir faim, cela se voyait à son pelage. Et pourtant, il gardait ce sourire sur les babines.
Me raclant la gorge, cela faisait longtemps que je n'avais pas parler de façon "amicale", ce qui ne fut que des paroles avec une voix enroué.

- Ma tanière n'a pas résisté non plus...

Me raclant encore plus la gorge je regardais la tête du solitaire.

-"C'est dommage, à cause de ça, l'épreuve du Trophée des Anciens de cette semaine est annulée... Tu y participes ?"

Au rappel du Trophée des Anciens, je songea tout de suite à mon frère. Se sale traître devait sûrement y participer, et remporter toute la gloire.
Voyant que le loup me regardait d'un air amicale, ma timidité s'envola quelques instants :

- Non... je ne me mêle pas de ce qui est rencontre avec les loups de la meute du Feu vois'tu ?

J'avais mis le ton sur les derniers mots, et vue qu'il me regarda étrangement je continua plus calmement. Il devait me prendre pour une totale folle de louve.

- Et toi ? ... Je, je me nomme Sombre Éclipse au fait...

Je me mis à esquisser un sourire pour paraître moins bourrus. Cela faisait une éternité que je n'avais pas souri, du moins à un autre loup, mais le calme et la sérénité qu'envoyait le jeune solitaire me calmer un peu.

Au moins elle était au "sec" et avait toute la nuit pour découvrir un nouvel individus qui pouvait briser l'idée qu'elle s'était faites des loups de la terres d'Earth Wolf. Tous n'étais peut être pas remplit d'idée de puissance et d'égoïsme.

Je me trouva alors a écouter le solitaire la tête posé sur ma patte gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Jeu 30 Aoû - 10:42

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Raven était le genre de loup à rester souriant, même avec les loups bornés, froids et peu amicaux. Ce qu'il fit avec cette louve qui paraissait froide, au premier abord. Mais il ne s'en faisait pas. Il était normal d'être réticent à l'idée de partager un si petit endroit avec un canidé que l'on ne connait pas. Le solitaire lui, était toujours heureux de rencontrer du monde. Même s'il faisait un peu pitié au vue de son état physique. Lui qui avait été un des loups les plus beaux du zoo, avec son ventre bien rond et son joli pelage, le voilà désormais avec les côtes saillantes et un pelage comme celui d'un rat. Il fallait dire que la pluie n'aidait pas vraiment. Mais il restait positif. Rav savait qu'un jour il arriverait à se débrouiller seul, et qu'il pourrait manger à sa faim. Il ne perdait pas espoir. Il le faisait pour Myosotis, comme il lui avait toujours promis.
Il écouta attentivement ce que lui dit la solitaire. Il ne connaissait pas du tout les loups de Meutes de Earth Wolf, ni leur fonctionnement, mais à ce que lui dit la prénommé Sombre Eclipse, il comprit, ou du moins il émit l'hypothèse, que cette Meute du Feu avait un lien  plutôt proche avec elle. Il l'aurait bien interrogé un peu plus, mais il n'osa pas. Il se voulait bienveillant, et ne souhaitait pas faire remonter de mauvais souvenirs, bien qu'il l'ai déjà fait inconsciemment.
"-Je pense comprendre, bien que je ne connaisse pas les Meutes de ces Terres. Mais je compatis." lui dit-il avec un large sourire. "Moi, c'est Raven. Je t'avouerai que j'ai un peu de mal avec les noms qu'ont les loups d'ici. Pourquoi sont-ils composés de deux mots ? Cela rend la chose un peu compliqué non ? Enfin, il faut dire que l'endroit d'où je viens était très différent d'ici." lança-t-il, pensif.
Il commença une toilette rapide. Ses poils collés le dérangeait, ça n'était pas très agréable. Oui, tout était différent de son zoo. Là-bas, on lui donnait à manger, on s'occuper de lui et de sa santé, il était observé toute la journée. Ici, il n'y avait pas de bipèdes. Pas de viande à volonté. Pas de soins apportés. D'ailleurs, s'il venait à tomber malade un jour, il serait bien embêté. En plus, il devait probablement être plus fragile que tous ces loups. Eux se débrouillaient seuls, sans bipèdes, depuis leur naissance. Ils étaient habitués à vivre dans la nature, avec ses maladies et tout ce qu'on peut y trouver. Raven devait se trouver à manger au plus vite, au risque de perdre beaucoup trop de force.
"-J'espère que j'arriverai à trouver un endroit qui me protègera mieux de ce genre d'intempéries... C'est souvent que ces gros orages arrivent ici, ou c'est juste exceptionnel ? Non, parce qu'à savoir, je choisirai mieux ma petite tanière la prochaine fois !" dit-il en rigolant, le bruit de la pluie battante en arrière fond.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Ven 31 Aoû - 15:59
"-Je pense comprendre, bien que je ne connaisse pas les Meutes de ces Terres. Mais je compatis."

Je regardais le loup à côté de moi et s'en savoir pourquoi, je me détendis un peu plus en sachant qu'il ne connaissait rien aux meutes des terres d'Earth Wolf. Peut-être cela me rassurais car je savais qu'il n'avait en rien participer à des querelles et il n'avait pas se besoin de puissance et de supériorité comme Espoir Chaotique. Mais une question apparut alors dans mon esprit. Si le loup était un solitaire pure et dure, comment se faisait-il qu'il soit si maigre ? La saison des feuilles vertes était pourtant là et les proies ne manquait pas. Il n'avait pas l'air non plus malade... J'attendis relevant la tête pour écouter mieux mon nouveau camarade. Il fallait se l'avouer, j'étais heureuse d'avoir de la compagnie et cela commençait à se voir dans mon regard.

"Moi, c'est Raven. Je t'avouerai que j'ai un peu de mal avec les noms qu'ont les loups d'ici. Pourquoi sont-ils composés de deux mots ? Cela rend la chose un peu compliqué non ? Enfin, il faut dire que l'endroit d'où je viens était très différent d'ici."


Les oreilles droites je tournis la tête essayant de voir si Raven comme s'appelait ce loup ne se moquait pas d'elle. Un endroit différent d'Earth Wolf ! Il se paye ma tête ou il est complètement zinzin. Je sais que tous les solitaires ne son pas stable psychologiquement mais...

Regardant mes pattes, je sentit mes oreilles chauffé par la honte. J'étais stupide de pensé cela. C'était digne d'un guerrier de la meute du Feu. Raven n'avait pas une once de folie dans le regard et il avait même l'air attristé par ce souvenir.

Il commença à ce toiletter, et je fit de même réfléchissant à lui répondre de façon gentille comme je n'avais plus l'habitude de faire.

A nouveau sa voix résonna dans leurs petit abris avec un rire que je commençais à apprécier.

"-J'espère que j'arriverai à trouver un endroit qui me protègera mieux de ce genre d'intempéries... C'est souvent que ces gros orages arrivent ici, ou c'est juste exceptionnel ? Non, parce qu'à savoir, je choisirai mieux ma petite tanière la prochaine fois !"

J'esquissa un rire rauque puis regardant pour la première fois Raven du façon chaleureuse je commença à parler un peu plus à l'aise devant se solitaire qui ne connaissais pas les coutumes de leurs terres.

- Oui nos noms sont compliqués mais je suppose que c'est devenus une tradition maintenant. Dans les meutes, lorsque nous sommes louveteau notre prénom commence par Petit, Boule ou Patte. Ensuite nous suivons un apprentissage pour devenir des guerriers, on apprend à se battre, à protéger notre territoire et à chasser. On devient alors des Nuage de quelques choses. Notre apprentissage finis on reçoit notre nom de guerrier et c'est en général, une grande fierté pour nous.

Je regardais Raven pendu à mes paroles et je faillis exploser de rire. Mais je me retînt.

- Il vaudra mieu pour nous deux que nous ayons une meilleure tanière la prochaine fois ! Mais...

Je voulais tellement savoir d'ou venait ce loup, mais est-ce que j'oserai lui poser la question ? Et si il avait raison et que l'on pouvait sortir d'ici ! Vivre ailleurs, d'une autre façon que ces meutes égoïstes. Et si il y a un endroit ou les codes n'existe pas ?

Voilà je me lança dans une question qui, j'espérais ne mettrais pas un méfiance entre nous deux :

- Dit moi Raven, si tu ne viens pas d'ici... d'où tu viens ?

J'attendais, le coeur battant que Raven commence son récit.

Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Sam 8 Sep - 22:20

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Le bruit de la pluie au dehors faisait l'effet d'une berceuse. C'était agréable à entendre, mais aussi à voir. Ces millions de petites gouttelettes qui venaient s'écraser sur le sol créaient une musique, monotone, mais plaisant. Raven secoua doucement la tête. Il n'aimait pas être distrait lorsqu'un autre canidé conversait avec lui. Le solitaire trouvait cela à la fois irrespectueux et impoli. Et puis, il était toujours intéressant d'écouter les histoires des autres. Cela était enrichissant. Surtout que là, c'était lui qui avait posé des questions. Il se devait donc d'écouter les réponse que Sombre Eclipse lui apportait.
Soudain, il se rendit compte qu'elle devait réellement le prendre pour un fou. En tout cas, son explication lui plu beaucoup. Il trouvait ça adorable d'avoir un certain nom suivant son rang. Dans son Zoo, les loups donnaient à leurs louveteaux un seul nom, et en général les Bipèdes un autre. En même temps, comment auraient-ils pu connaître les noms donné par les loups ? Enfin, ça n'était pas ceux des Bipèdes qu'ils utilisaient, bien  heureusement. Puis il rigola à sa remarque concernant leurs tanières. Il était primordiale que le solitaire se trouve un coin rien qu'à lui, où il pourrait rester longtemps. Les petits abris de fortune par-ci et par-là ne lui convenait pas réellement, mais il s'adaptait. Enfin, il faisait avec ce que lui offrait la nature. C'était déjà une chance pour lui d'être en ces lieux. Alors il n'avait pas à se plaindre.
Et puis, la question tant attendu arriva. D'où venait-il. Cette question, il l'avait déjà entendu pas mal de fois. Et chaque fois, on se moquait de lui. Personne ne croyait son histoire. Pourtant, elle était belle et bien vraie. Enfin, il fallait dire que ces loups n'étaient visiblement jamais sortis de ces Terres, il était donc compréhensible qu'ils ne voient que du faux dans ce qu'il racontait. C'était bien trop improbable pour eux qu'un tel endroit puisse exister. Mais cela le plongea dans ses souvenirs, à la fois lointains sans vraiment l'être. Finalement, cela ne faisait pas tant de temps que ça qu'il se trouvait ici. Il revit le zoo, son petit parc, sa mère, son frère et sa sœur. Il revit aussi l'expression d'incompréhension de sa mère, et les visages ahuris de son frère et sa sœur. Raven eut un pincement au cœur. Et Myosotis... Il secoua rapidement la tête, ôtant au passage quelques gouttes qui avaient réussi à trouver chemin jusqu'à son pelage.
"- C'est intéressant la façon dont vous vous prénommez. Je n'avais jamais vu ça auparavant !" s'exclama-t-il avec un sourire. "D'où je viens ? C'est bien la question que tout le monde me pose. Mais à chaque fois, on ne me croit pas. Enfin, il me semble que vous, les loups d'Earth Wolf, n'êtes jamais sortis d'ici. Alors je vais te conter mon histoire. A toi de juger si elle te semble vraie ou fausse." lança-t-il malicieusement. "Je viens de Nul Part. Du moins, c'est comme ça que vous appelez ça. Pourtant, il y a bien quelque chose derrière ces grandes montagnes. Je suis né dans ce que les Bipèdes, ou bêtes à deux-pattes, appellent un "zoo". D'ailleurs, en journée, il y en a beaucoup qui passaient devant mon enclos pour nous regarder. J'ai grandis auprès de ma mère, mon frère et ma sœur, ainsi qu'avec tous les autres loups présents en ce lieu. J'ai grandis avec des regards posés sur moi toute la journée. Mais finalement, on finit par s'y habituer. Nous n'avions pas de grands espaces comme ici, et les Bipèdes nous nourrissaient. Nous n'avions pas à nous inquiéter pour la nourriture." commença-t-il, le regard dans le vide. "Ma mère nous racontait souvent des histoires sur "une terre peuplée essentiellement de loups, sans Deux-Pattes pour les embêter". Et cela à créer en moi une envie de découvrir ce qu'il se trouvait derrière les barreaux de mon enclos. Cependant, je suis devenu la mascotte du zoo, accompagné d'une jolie jeune louve du nom de Myosotis. Elle et moi partagions le rêve de nous évader. Mais une maladie l'a emportée. Avant de rejoindre le ciel, elle m'a soufflé à l'oreille la solution pour retourner à l'état sauvage. Alors, je l'ai fais pour elle. Malheureusement, je n'ai jamais pu dire au revoir à ma mère, mon frère et ma sœur. Et puis, après des jours de cavalcade, j'ai fini par atterrir ici, divaguant de lieu en lieu, à la recherche de restes de proies pour me nourrir, et d'abri pour dormir." dit-il, posant de nouveau son regard sur Sombre Eclipse. "Si tu as besoin de poser des questions pour juger de l'authenticité de mon histoire, ne t'en prive pas. Je me ferai une joie de te répondre." lança-t-il amicalement.  
Il était sincère quand il disait qu'il aimerait répondre à ses questions. Raven aimait beaucoup parler de son passé. Et puis, il ne se priverait pas non plus pour poser des questions aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Dim 23 Sep - 18:36
J'écoutais attentivement toute la longue tirade de Raven écarquillant les yeux plus le temps passait. Une fois qu'il eu racontait son histoire aussi folle que fascinante, je baissa les yeux ne sachant que dire. Attendant, sans aucun bruit. Les plus longues minutes de silence avec un autre loup de toute son existence. Seul le bruit de la tempête qui faisait rage dehors perçait ce silence. Il me regardait. Je voyais très bien au fond de lui qu'il avait peur de ma réaction. Il y avait de quoi après tout... Nul loup n'avait traversé la caverne sans fond et en était revenus vivant. C'était une légende qui traverser les âges d'Earth Wolf depuis les touts premiers loups et dieu des meutes.

Puis, retournant ses paroles dans ma tête je releva le regard vers lui. Je sentais au fond de moi une étrange sensation que je ne connaissais plus. De la compassion, et quoi d'autre ? Du courage.
Oui, les meutes avait encore ce regard archaïque sur les légendes et les idées. Personne ne devait le croire, c'était sûrs, mais alors pourquoi s'aurait-il tout cela ? Pourquoi n'y aurait-il pas un autre monde que la terre des loups derrière ses montagnes massives ? Pourquoi s'arrêterait-il là ?

Myosotis

Cette louve devait l'aimer très fort. Personne ne ma jamais aimait autant sans aucun doute.

Se désignant enfin à parler, j'esquissa un sourire chaleureux, le coeur battant plus fort dus à cette excitation nouvelle. Pourquoi pas après tout ? Pourquoi ne pas partir découvrir elle même ce monde là ? Est-ce que j'aurai le courage...

- Tu dois être totalement perdus alors, ici, dans ce monde de brute. Je te trouve courageux d'avoir eu la fois. Pas grand monde en aurait fait autant, je te le garantis.

Puis les questions fusèrent :

- Mais alors, comment est le monde de l'autre côté ? Dangereux ? Y a t'il d'autre loup ? D'autre meute ? Et... les Bipèdes, il y en à beaucoup ?

Étrangement, je ne lui posait pas de question pour voir une vérité, car je savais qu'il était sincère. La confiance... Voilà encore une chose qui avait disparus d'elle jusqu'à ce jour, peut être ?

S'ébrouant la tête pour chassait des gouttelettes, j'essayait de ne pas penser à une quelconque idée saugrenue, comme le fait que tout ceci soit en fait une blague et qu'elle ce soit encore fait avoir. Non.

- Continuant sans lui laisser le temps de répondre elle acheva sa phrase :

- Je pourrais t'apprendre à chasser si tu en as envie, et toi, tu pourra m'apprendre de nombreuses choses sur Nul part... si tu en à envie.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 82
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Jeu 4 Oct - 20:54
La Louve était d'une humeur de chien. Quelle ironie mordante... Ocre Rousse haïssait de tout son cœur ces clébards pouilleux qui, dans les histoires de Grande-Sage qui Voit, n'étaient toujours que des lécheurs qui traînaient dans les alentours des Deux-Pattes. Des traîtres à la liberté des Loups. Au moins, en Earth Wolf, elle était certaine de ne jamais avoir le déplaisir d'en croiser un.

Elle n'en restait pas moins d'une humeur bougonne, et mauvaise. La pluie tombait dru, tant qu'elle n'y voyait goutte à plus d'une patte en avant. De toute façon, le ciel était noir de nuages et de tonnerre, et il ne faisait que déverser son crachin. La petite Louve était trempée. Il ne restait plus une couche d'ocre sur son poil doré mais, heureusement, son poil mouillé s'en retrouvait assombri.

Le poids alourdi par l'eau de Plumage Scintillant pesait sur son dos mais elle n'avait pas le cœur de l'en déloger. S'ils étaient sortis de la Corbeautière sous ce temps, c'était que Bec de Tempête manquait à l'appel. Les corbeaux étaient inquiets, son frère encore plus. Elle sentait Plumage Scintillant tremblotait sur son échine, de froid et de chagrin.

Ce n'était jamais bon signe quand un corbeau solitaire ne rentrait pas à la colonie lorsque le temps tournait. Mais Ocre Rousse avait bon espoir de retrouver Bec de Tempête sans une plume en moins ; ce saligaud aimait voler sous les bourrasques et les éclairs, et jouer avec la chance. Il ne devait pas son nom qu'à ses piques acérées et sa voix fracassante.

Des voix la sortirent de ses pensées. Elle marqua la pause pour river un regard dans la direction d'où elles jaillissaient. La Source Solitaire, si la pluie ne lui avait pas retiré tout son sens d'orientation. Un autre jour, elle n'y aurait pas fait attention, mais ils pouvaient avoir aperçu son corbeau dissident ; elle se rapprocha donc d'un pas silencieux, son odeur camouflée par celle de la pluie.

Mais la conversation en cours l'arrêta. C'était... et bien, très intéressant. Ocre Rousse resta un moment immobile, les oreilles aux aguets, sans se faire remarquer. Ce Loup là, qu'elle avait cru faiblard et un peu débile lors des Epreuves des Anciens, venait de Nulle Part. Comme ses ancêtres. Et son histoire trouvait un écho de vérité dans les récits de Grande-Sage qui Voit.

Un rire moqueur s'échappa d'entre ses crocs quand elle entendit l'autre Louve lui proposer de lui apprendre à chasser. Elle ne savait pas dans quoi elle s'embarquait, la pauvre. Elle avait bien vu que le niveau de ce Loup était plus que faible pour la chasse, même s'il avait des idées.

Elle sortit enfin des buissons, le pas fier et déterminé. La pénombre faisait luire ses yeux mordorés et parfois, un bref éclat de lumière découpait la grosse silhouette de Plumage Scintillant sur son dos.

Un croassement lui fit relever la tête et jeter un regard noir à Bec de Tempête, tranquillement perché sur un arbre non loin. Le grand corbeau décolla pour voleter autour d'elle puis s'installa sans gêne à côté de son frère. La Louve accusa le poids, mais tint bon, surtout que, chassé d'un bec agacé, Bec de Tempête sautillait déjà vers sa tête, répartissant mieux le poids conjugué des deux corbeaux.

La Louve se planta devant ses deux comparses. Les corbeaux étaient visiblement intéressés par son propre intérêt. Ocre Rousse étira son museau en un sourire rempli de crocs.

- Voilà donc deux beaux Loups solitaires un peu perdu dans la tourmente. La pluie est bruyante mais, en fait, j'entends des mots très intéressants entre ses gouttes.

Tout en parlant, elle riva son regard perçant sur Raven.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Dim 7 Oct - 18:18

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Raven venait probablement de passer pour un fou, encore une fois. Mais il s'en contrefichait. Qu'il aimait son passé, et il en était fier. Quoique, il avait toujours des remords, et parfois l'envie de revoir sa famille prenait le dessus. Mais il revenait à la raison en pensant qu'il faisait ça pour Myosotis. Sa belle Myosotis. Il esquissa un sourire en pensant à elle. Même si son cœur était déchiré, le solitaire continuerait de se battre, pour elle. Souvent, il s'en voulait de vivre pour une défunte alors que les membres de sa famille étaient encore probablement vivants, il l'espérait fortement. Cependant, après une telle décision, il était dur de revenir en arrière, mais surtout il ne le fallait pas. Cela lui ferait plus de mal que de bien, bien que cette fameuse décision lui portait défaut. Lui qui était si beau ne l'était plus vraiment avec ses côtes saillantes. Il en était ainsi.
Puis Raven écouta attentivement les questions de Sombre Eclipse, en la regardant avec un sourire amical qui arborait sur son visage. Il se donna un coup de langue sur le poitrail, avant de commencer à parler.
"-Et bien, disons que je ne sais pas vraiment... J'ai passé le début de ma vie enfermé dans une cage de Bipèdes. Alors je ne connais que les loups qui vivaient avec moi. Or, s'il y a des Meutes en ce lieu, je suppose qu'il doit y en avoir d'autres autre part, j'en suis presque persuadé. Je ne vois pas pourquoi nous serions les seuls. Sinon, et bien, cela ressemble beaucoup à ici; Des montagnes, des rivières, des forêts.. Du moins, c'est tout ce que j'ai traversé avant d'arriver ici. Et puis, il y a des maisons de Bipèdes, partout. C'est assez affolant, cela ne laisse plus beaucoup de place pour les habitats des animaux comme nous. Les espaces de vie sont restreints, même pour les animaux sauvages. Et enfin, oui, j'en ai vu beaucoup défiler devant mon enclos, et des différents. Ils sont des milliers, même plus probablement... Ils empiètent sur nos Terres..." lâcha-t-il en grognant, avant de se reprendre. "Et bien, cela me semble être une bonne idée !" jappa-t-il, amical.
Il allait continuer de parler, lorsqu'une voix qui ne lui était pas inconnu l'interrompe dans son élan. Il devina une silhouette trempée qui s'avançait vers eux. Mais qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il découvrit que c'était Ocre Rousse. Raven lui sourit, et se décala pour lui faire une place, malgré l'étroitesse de l'endroit.
"-Salutations Ocre Rousse. Voilà un moment que nous ne nous étions point vu. Que deviens-tu ?" lui demanda-t-il, se rappelant soudain le caractère de celle-ci. "Ne t'en fais pas, je n'ai rien à cacher. Et puis, cela ne me dérange pas."  dit-il en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Lun 8 Oct - 19:31
J'hochais la tête étonné par ma propre ouverture d'esprit. Raven avait accepté que je lui apprenne à chasser, et... en sois, cela me donner un nouvelle objectif dans cette vie si misérable.
Alors que les trombes d'eau continuaient, je m'imaginais ce que pouvais être Nulle Part. Lorsqu'un bruit vînt me sortir de ma tourmente, une nouvelle odeur chatouilla mes narines et mon poil s'hérissa d'un coup.

Une louve trempé jusqu'au os mais pas le moindre du monde accablé par le temps sortit des buissons. Assez petite carrure, elle avait un regard déterminé et une mine fier. Trop fier. Vue son odeur, il s'agissait d'une solitaire, et deux corbeaux se tenaient sur son dos.

- Voilà donc deux beaux Loups solitaires un peu perdu dans la tourmente. La pluie est bruyante mais, en fait, j'entends des mots très intéressants entre ses gouttes.


Je cacha un grognement au fond de ma gorge devant cette louve dont je ne connaissais rien, et je me refermais sur moi-même. Pendant quelques instants, cette sensation était partis en compagnie de Raven et voilà qu'elle revenait aussi vite que le soleil du matin. Ne disant rien car Raven connaissais la louve puisqu'il lui fit une place pour se mettre à l'abri.

."Ne t'en fais pas, je n'ai rien à cacher. Et puis, cela ne me dérange pas."

Ocre Rousse, voilà un nom peu commun chez un vrai solitaire...

Je lançais un regard noir à Ocre Rousse qui sembler pouvoir juger d'un simple regard et m'apprêter à me lever pour partir refusant de rencontrer d'autre solitaire mais la bourrasque cinglante m'en dissuada. Je baissa alors les yeux et me mis à me lécher une patte sans rien ajouter, attendant la réponse de la petite louve.

Je n'aimais pas sa, déjà depuis mon exil, être avec d'autres loups étaient limite, mais la confiance que j'avais mis en compagnie de Raven semblait s'envoler en petits éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 82
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Lun 8 Oct - 20:30
L'air farouche et peu disposé à l'accueillir de l'autre Louve ne fit qu'accentuer son sourire mordant. La méfiance s'était installée dès qu'elle l'avait vue mais Ocre Rousse ne comptait pas la laisser transparaître. Ses yeux étaient calmes et froids, sans rien transparaître de ses pensées.

Cette Louve, elle ne la connaissait pas. Encore une Solitaire chassée par les Meutes, encore un danger potentiel envoyé dans les Terres Neutres. L'agacement saisi la petite Louve, mais elle resta neutre et préféra se tourner vers Raven. Celui-ci, de Solitaire, était un poussin perdu dans l'immensité du monde, et son histoire était plus qu'intéressante. Elle l'aimait bien, en fait, même s'il était incapable de chasser.

Sans jeter un œil à la Louve antipathique - elle faisait confiance aux corbeaux pour river sur elle leurs yeux de jais intransigeants - et se dirigea vers le coin dégagé par Raven. Une autre nuit, elle aurait refusé de se coller ainsi à un autre Loup que ses cousins ou Suie, mais cette fois-ci, elle fit fi de sa répugnance à être trop proche d'un Loup inconnu ; celui-ci ne l'était plus vraiment.

Alors qu'elle s'installait à l'abri de l'eau qui leur tombait dessus, les corbeaux sur son dos furent délogés. Si elle accepta que Plumage Scintillant vienne se lover tout naturellement entre son flanc et sa queue, en quête de chaleur, elle grogna sur Bec de Tempête. Son propre frère le vira d'un coup de bec dans le poitrail, l'air réellement boudeur. Le grand corbeau sautilla en grinçant et caquetant sa désapprobation, surtout lorsqu'il se retrouva sous les trombes de pluie.

- Tu ne mérites pas mieux
, lui lança Ocre Rousse, impitoyable, sans se laisser attendrir par ses sautillements sur place et ses piaillements plaintifs. Elle tourna la tête vers Raven et lui dit d'un ton badin :

- C'est de sa faute si nous sommes sous la pluie, son frère et moi, à le chercher, ce corbeau qui aime trop l'orage. Qu'il reste donc sous ses éclairs et ses trombes.


Se drapant dans sa dignité, Bec de Tempête caqueta une dernière fois et s'envola trouver une place dans un recoin en hauteur, sous le museau goguenard d'Ocre Rousse.

Elle ignorait sciemment l'autre Louve, se concentrant sur Raven, et sur le temps, très attentive. Quand une bourrasque lui rabattit les oreilles pour filer en direction du Loup, portant sa voix loin de l'autre Solitaire, elle lâcha du bout des babines, tout près de l'oreille de Raven :

- Mes ancêtres viennent de Nulle Part, et nos récits parlent des Deux-Pattes avec leurs bâtons-de-mort. Tu es courageux de t'être échappé de leurs griffes, petit Loup.

Le vent était retombé. Elle continua sur le ton de la conversation, le ton moins mystérieux.

- Je comprends mieux pourquoi tu ne sais pas chasser. Te serais-tu blessé par hasard ? Je connais l'art de soigner. Les corbeaux m'ayant mené à toi en cette nuit de tempête, je t'offre volontiers ma patte d'ocre salutaire.

Ce ne fut qu'à cet instant qu'elle fixa son regard mordoré sur l'autre Louve, tentant d'y allumer de la chaleur. Suie, elle devait garder Suie à l'esprit. Suie, qui avait besoin de Loups pour former une nouvelle Meute. Suie, qu'elle aimait tant.

Ces deux-là pourraient être intéressants...

- A toi aussi, Louve, s'il se trouve que tu en ais le besoin.

Ocre Rousse leva les yeux vers le ciel noirci par la tempête, l'air songeuse.

- Ensuite, peut-être pourrons-nous discuter de chasse, d'apprentissage, et d'une grosse proie pour régaler nos crocs affamés.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Mer 10 Oct - 19:08

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Raven jeta un coup d’œil vers Sombre Eclipse qui n'avait prononcé mot. La présence d'Ocre Rousse semblait la dérangeait, et le loup ne comprenait pas vraiment pourquoi. Quoique, elle avait adopté le même comportement lorsqu'ils s'étaient rencontrés quelques temps plus tôt. Il haussa rapidement les épaules. Le solitaire trouvait cela dommage. Voilà l'occasion pour trois solitaires d'avoir un peu de compagnie, de pouvoir discuter, mais elle semblait ne pas en avoir envie. Peu importe, Raven lui désirait en savoir plus sur cette louve avec qui il avait partagé quelques épreuves durant l'été pour le Trophée des Anciens.
Il observa les corbeaux qui se trouvaient sur le dos de la petite louve, puis qui se chamaillèrent. Plutôt cocasse comme situation. Et lorsqu'elle se rapprocha de son oreille, qu'elle lui murmura sa phrase qui s'échappa avec sa bourrasque, Raven sentit la chaleur monter dans son corps. Il aurait presque eu envie de pleurer, mais son honneur tout de même avant tout. Alors elle aussi connaissait, bien que ça soit à travers des récits, Nul Part. Il n'était pas fou. Du moins il n'allait pas l'être à ses yeux. Enfin, Sombre Eclipse semblait perplexe, donc peut-être qu'elle le croyait elle aussi. Même si la tempête et le froid étaient maîtres au dehors de leur simple petit abri de fortune, cela lui réchauffa le cœur. Pour la première fois qu'il était là, on le prenait au sérieux. Ses yeux s'humidifièrent, mais il se retint. Vraiment, il avait envie de leur crier sa joie. Il se serait ridiculisé. Surtout à Ocre Rousse. Il était prêt à le faire, mais si elle lui avait chuchoté, c'était pour que l'autre n'entende pas. Il se mordit la langue, et se retint. Alors, au lieu de crier ce qu'il pensait, il planta son regard plein de chaleur dans celui de Ocre Rousse, puis de Sombre Eclipse. Peut-être que cette dernière ne comprendrait pas vraiment. Le principal étant que lui sache pourquoi il avait fait ça.
Puis il réfléchit à la proposition d'Ocre. Il était vrai qu'il s'était méchamment entaillé la patte avant droite alors qu'il poursuivait une proie, qu'il n'avait pas réussi à attraper bien évidemment.
"-Voilà de sacré compagnons de route !" dit-il avec un petit rire en regardant tour à tour les deux corbeaux. "Et bien, je ne vais pas refuser l'aide d'une louve qui sera capable de me soigner. Je me suis bien entaillé la patte avant droit en chassant... Bien sûr, je n'ai pas réussir à attraper cette satanée proie, une blessure pour rien !" jappa-t-il tout en souriant. "Que pourrais-je donc t'offrir en échange ? Je ne sais pas faire grand chose, si ce n'est montrer mon pelage aux Bipèdes ! Enfin, je peux répondre à tes questions si tu le désires, puisque tu as entendu notre conversation." demanda-t-il en fixant Ocre Rousse, faisant allusion à ce qu'elle lui avait chuchoté. "A toi aussi bien sûr Sombre Eclipse !" dit-il tout en lui souriant.
Puis il reporta son attention vers les corbeaux. Corbeaux. Un souvenir lui revint.
"-Tient, c'est marrant, tes corbeaux viennent de faire ressurgir un de mes souvenirs ! Quand j'étais encore au zoo, je me rappelle qu'il y avait des affiches devant la vitre d'où pouvaient nous observer les Bipèdes. A chaque fois qu'ils passaient, ils s'y intéressaient. Je me demande bien ce qu'il pouvait y avoir dessus. Et un jour, un petit Deux-Pattes à demander aux deux grands qui l'accompagnaient "Maman, ça veut dire quoi Nuts ? Et Raven ?" Il avait prononcé le nom de mon frère et moi vraiment bizarrement. Pour en revenir très vite à ce que je disais avant, je pense que c'était nos noms qui étaient affichés sur ces certaines affiches. Et le grand Deux-Pattes a répondu "Nuts, ça veut dire Noix. Et Raven, ça veut dire Corbeau." Voilà donc que j'ai le nom de l'animal que tu portes sur ton dos !" lança-t-il en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Sam 13 Oct - 20:46
La louve se coucha près de nous. Raven avait l'air épanouie et heureux avec tout le monde. Comment pouvait t'il donner sa confiance à tout le monde sans se douter que quelqu'un pouvait vite le trahir.

Perdu dans mes pensées je me revoyais devant le regard vainqueur de mon frère. Ce manipulateur... se traître...

Grognant, je me rappelais que je n'étais pas seule. Cette sensation de souvenirs lointain et de colère profonde ne m'était pas arrivé depuis longtemps et j'en voulus tout à coup à Ocre Rousse. Voilà qu'elle arrivée, et voilà que je me replongeais dans cette bulle sombre et obscure. Pourquoi ne pouvais-je pas me faire une nouvelle vie ? Pourquoi je ne pouvais pas oublier la meute du Feu ? Pourquoi je voulais absolument me venger ?

Lorsqu'Ocre Rousse offrit son aide au loup, la colère m'empara.

Bien sûrs, c'était évident...


Et voilà qu'elle avait des corbeaux... Et qu'elle était guérisseuse...

La louve n'avait pourtant pas l'air méchante. J'essayais de me calmer en me persuadant qu'Ocre Rousse pouvait peut être être une louve de confiance.

- A toi aussi, Louve, s'il se trouve que tu en ais le besoin.

Je l’observais sans rien affichais dans mon regard. Lorsqu'elle parla d'apprentissage et de proie, je me mis à réfléchir. Cette louve savait des choses, des choses qui pourrais l’intéresser.  

- Je rêverai que cette tempête cesse. La meute des étoiles est en colère. Et ce n'est pas bon.

Je m'étais décider à parler pour essayer de m'insinuer dans une conversation intéressante.

Je regardais les torrents de pluies en imaginant comment se portait les loups de la meutes du Feu. Dire que son frère la croyais morte ! Rien que pour sa, elle rêvait de le croiser.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 82
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Dim 14 Oct - 14:35
L'animosité de cette Louve - Sombre Eclipse l'avait appelé Raven - commençait lentement à éroder sa façade de calme tranquille. Ocre Rousse se savait douée pour déclencher une colère belliqueuse chez les autres Loups, par son arrogance, son ton mordant, son air condescendant. Mais elle savait aussi apaiser les tensions, se rendre inoffensive, aborder un museau soumis et une voix douce.

Jusqu'au moment de frapper avec la vivacité du serpent si la situation l'exigeait. Seule sa survie lui importait. Si elle n'était pas en danger, il n'y aurait rien qui exigeait une volte-face de renard.

Elle préféra cependant se concentrer sur Raven. Ce Loup-là était vraiment inoffensif. Naïf, amical, véritablement gentil, perdu dans l'immensité du monde sauvage. Il finirait par en mourir, s'il n'apprenait pas vite à chasser. Et il était déjà bien vieux. Il ne s'en sortirait pas tout seul, pas sans un miracle, ou un sursaut d'instinct. Après tout, elle l'en pensait capable, car il avait osé défier les Deux-Pattes malgré leurs bâtons-de-mort.

- Fais voir ta patte
, lui ordonna-t-elle doucement, la voix étonnement sans sécheresse. L'entaille nécessitait d'être nettoyée et désinfectée.

Ocre Rousse leva la tête vers le perchoir de Bec de Tempête et aboya brièvement. Le corbeau lui répondit dans un croassement insolent, qui fut reprit en écho par Plumage Scintillant. L'instant suivant, Bec de Tempête prenait son envol et disparaissait dans la nuit. La Louve le regarda partir d'un air tranquille, malgré ses récriminations.

Il allait vite revenir avec son écorce remplie de produits médicinaux, ce qui lui permettrait de soigner Raven. Plumage Scintillant l'avait transportée depuis la Corbeautière et cachée non loin de là. Mais elle n'allait pas lui demander de repartir se tremper sous la pluie froide. Plutôt y renvoyer celui qui semblait tant aimer l'orage.

Bec de Tempête semblait cependant en avoir assez de la flotte car il revint assez vite, dans un bruissement d'ailes rapides. Ocre Rousse eut alors un peu pitié de son ami et le laissa se réchauffer contre son flanc.

Farfouillant dans son écorce, elle en sortit rapidement des feuilles de chêne qu'elle avait séché il y avait peu. Cependant, avec l'humidité de la soirée, elles ne lui servaient plus à rien. Elle les jeta au loin d'un air dédaigneux et continua sa fouille. Ah ! Il lui restait du cataplasme de gerbe d'or et de cerfeuil, et des toiles d'araignées. A l'abri de la pluie, elle vérifia aussi sa réserve de poudre d'ocre, heureusement intacte.

D'une patte habile, elle apposa le cataplasme sur l'entaille, toute en douceur, puis la recouvrit d'ocre et enfin, emballa le tout dans une épaisse couche de toile d'araignées, pour éviter que son action ne soit trop rapidement détruite par l'eau du ciel.

Alors qu'elle officiait, elle écoutait d'une oreille distrait Raven déblatérer. Soudainement, ses deux oreilles se dressèrent vers lui, et elle se figea un instant avant de relever les yeux vers ce petit Loup inconscient qui, en toute logique, ne devrait pas passer l'hiver. Pas seul, incapable de chasser.

- Un corbeau ? répéta-t-elle en le fixant dans les yeux. Plumage Scintillant avait quitté la chaleur de sa queue et sautilla de son dos à sa tête pour observer lui aussi l'autre Loup. Son frère avait simplement dressé la tête au-dessus de l'échine de la Louve. Tous les deux avaient bien entendu le mot "corbeau" et savaient le reconnaître pour ce qu'il était.

D'un coup, Plumage Scintillant voleta jusqu'à l'échine de Raven, sous le regard médusé d'Ocre Rousse, et lui tirailla l'oreille sous le croassement encourageant de Bec de Tempête. La Louve fit la moue.

- Vous pourriez me demander avant de l'adopter, maugréa-t-elle sans réelle animosité, ni désaccord. Se tournant vers Sombre Eclipse, elle avisa soudainement son regard mauvais, jaloux même, il lui semblait. Mais elle voyait mal à cause des éclairs et du rideau de pluie qui cachait les étoiles. Il y avait beaucoup de colère dans cette Louve. Beaucoup trop, à son avis.

- Il n'y a pas de colère dans le ciel, la détrompa-t-elle pourtant, faisant fi de prudence. C'est dans l'ordre des choses qu'il pleuve en cette période de la saison.

Ocre Rousse plissa des yeux. Quelque chose lui titillait l'esprit. Durant un souffle, la prudence garda sa gueule close, mais guère longtemps. Elle se hasarda finalement :

- A moins que tu n'aies quelques fautes à te reprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Lun 15 Oct - 19:37

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Finalement, Raven était fier de ses racines. De là où il venait, il avait pu apprendre le langage des Bipèdes, mais également celui des loups, et comprenait même d'autres animaux, ceux qui se trouvaient aux alentours de son enclos. Parfois, lorsqu'il voulait être seul, il écoutait, et essayer de déchiffrer. Cela l'amusait beaucoup. Sur ce point, il dépassait probablement ces loups de Earth Wolf, bien qu'ici le parler des Bipèdes ne lui soit d'aucune utilité. Il ne savait pas chasser, mais il savait parler.
Il laissa faire Ocre Rousse, qui lui appliqua un cataplasme sur sa plaie, puis l'entoura de toiles d'araignées. C'était une louve vraiment sage, qui avait beaucoup de savoir; Un savoir probablement différent de celui de Sombre Eclipse. Ses ancêtres connaissant Nul Part, ils devaient être capable d'en apprendre beaucoup plus à leurs prochains. Il serait intéressant de la rencontrer dans un autre contexte.  
Après sa petite tirade, il fut surpris de voir la réaction de la petite solitaire, ainsi que de ses deux amis. Il le fut encore plus lorsque l'un des deux vint se poser sur son échine pour lui tirer l'oreille. Cela le fit rire. C'était plutôt cocasse comme situation. C'était comme un petit morceau de bonheur, un petit endroit rempli de joie, seul, au milieu de cette tempête qui grondait encore au dehors. La pluie semblait ne pas vouloir s'arrêter, et Raven avait l'impression qu'elle devenait même de plus en plus abondante. Tous trois resteraient sûrement encore un petit bout de temps ici. Ca n'embêtait pas du tout le loup en tout cas. Il aimait bien avoir de la compagnie. Cela lui rappelait les moments vécus avec sa famille qui lui manquait temps.
Puis il regarda Sombre Eclipse, qui parla pour la première fois depuis que Ocre Rousse était arrivée. IL lui adressa un regard plein de tendresse.
"-Tu sais, Sombre Eclipse, comme le dis Ocre, il est normal qu'il pleuve à cette époque. C'est le cycle de la vie. Et puis, il faut bien de l'eau pour que les végétaux poussent." jappa-t-il avant de reporter son attention vers Ocre Rousse. "Merci de m'avoir soigné. Quant à tes amis, ma foi ils sont bien rigolos !" dit-il en riant. Puis il regarda vers l'extérieur. "Dire que quand j'étais encore au zoo, nous avions des abris pour nous protéger des intempéries. Pourtant, avec ma sœur et mon frère, on voulait aller dehors, sous les trombes d'eau. Aujourd'hui, je donnerai tout pour me trouver un petit endroit douillet..."
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Ven 19 Oct - 15:19
- Il n'y a pas de colère dans le ciel. C'est dans l'ordre des choses qu'il pleuve en cette période de la saison.


Des simples mots. Oui.

Mon poil se hérissa sur mon échine entendant les mots de la petite louve. Comment oser t'elle ?

- A moins que tu n'aies quelques fautes à te reprocher.


Comment de simples mots d'une louve inconnue pouvait rappeler tant de choses ?

C'est Sombre Éclipse qui à tuer Fleur Toxique. Je suis arrivé trop tard, je n'ai rien pu faire.

Ce flash de souvenir s'écroula sur moi comme la foudre s'abattant contre la forêt. J'écarquilla les yeux la regardant. Je découvris mes crocs et planta mes griffes dans la roche dures mélangé à de la terre meubles. Pourquoi toujours le monde lui rappelait Espoir Chaotique. Comment les mots insignifiant pouvait prendre autant de sens.

-Tu sais, Sombre Eclipse, comme le dis Ocre, il est normal qu'il pleuve à cette époque. C'est le cycle de la vie. Et puis, il faut bien de l'eau pour que les végétaux poussent.

J'entendais à peine la voix de Raven pourtant si calme et joyeuse. Mes yeux c'était voilé. Bien sûrs, une scène bien ironique s'offrais devant moi. Deux solitaires ne connaissant pas l’existence de la meute des étoiles. Mais pourquoi Ocre Rousse avait t'elle dit cela ? Pourquoi je devrais me reprocher quelques choses ?
J'avais tellement envie de hurler, de me battre, de planter mes griffes pour faire mal.

Les mots jaillir de ma gueule.

- Peut être sais-tu plus de choses que moi sur ma propre vie ?

Me levant découvrant mes crocs un peu plus le regard rivé sur Ocre Rousse. Je ne voyais plus, des larmes noyais mon regard.

- Oui, la meute des étoiles est en colère ! Je n'ai pas tué ma sœur ! JE NE L'AI PAS TUE !

J'hurlais dans notre abris confiné, me libérant d'un poids qui me tenaillais depuis trop longtemps. Raven se croyais fou, au non, la folie est effrayante, le solitaire n'étais pas fou, en revanche moi, je ne savais même plus. Ocre Rousse ne devait rien comprendre, mais ces mots avait été les mots de trop dans ma misérable vie.

- Alors si tu t'imagines que j'ai quelques choses à me reprocher tu te fourre la griffe dans l'oeil !

Je sortis et hurla à la meute des étoiles jusqu'à ce que ma voix se perde dans la pluie battante. M'asseyant, la pluie me trempait jusqu'aux os. Je respirais fort mes pattes tremblais, mais étrangement, j'étais soulagée.

Rien à me reprocher, rien...........rien.

Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 82
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Lun 22 Oct - 19:23
Quand Sombre Eclipse commença à s'agiter de plus en plus follement, Ocre Rousse sauta sur ses pattes, l'échine hérissée et les crocs découverts. A sa grande surprise, elle s'était placée entre Raven et l'autre Louve, faisant rempart de son petit corps, alors qu'elle aurait plutôt tendance à fuir les conflits pour sauver sa pelisse.

Qu'il soit un corbeau devait y être beaucoup. Il y avait un signe des Anciens à ce que les Deux-Pattes l'aient spécifiquement nommé comme cet animal. Et elle était une Louve qui avait prêté un serment de protection envers les grands oiseaux, notamment leurs corbillons.

Et ce Petit Corbeau dans son dos en était un, sans aucun doute.

Son mouvement avait dérangé Bec de Tempête qui s'envola en croassant férocement. Il rejoignit son frère près de Raven. Les deux grands corbeaux avaient l’œil mauvais, les ailes ouvertes pour gonfler leur masse, le bec acéré ; eux aussi étaient prêts à défendre le Loup.

Mais si Sombre Eclipse leur hurlait bel et bien sa rage à la gueule, elle ne les attaqua pas. Plus encore, ses larmes, et les sanglots qui transparaissaient dans ses cris déchirants, calmèrent peu à peu Ocre Rousse. Elle était une soigneuse, réellement, tel qu'elle l'avait dit, et son cœur n'était pas indifférent à la douleur.

En tout cas, il savait la reconnaître et accepter son boucan et sa violence avec le calme d'une eau sans onde.

Elle cessa donc de gronder et se redressa dans une posture moins défensive, la tension dans son échine redescendant. Elle s'assit calmement pour attendre que Sombre Eclipse ait expulsé tout ce mal qui lui broyait les entrailles. Quand ce fut fait, consciente qu'elle devait être éreintée de sa sortie, la petite Louve s'approcha prudemment.

- Si tu n'as pas tué ta sœur, alors il n'y a pas de raison que la Meute des Etoiles soit en colère. Pas contre toi en tout cas.


Ca sonnait comme des excuses, et c'en était. Ocre Rousse ne comptait pas développer dans de flatteuses excuses. Ce n'était pas son genre. Elle était franche et sèche, et considérait que c'était aux autres Loups de s'habituer à son ton mordant.

- Allez viens, lui dit-elle en se retournant vers Raven. Je connais un coin un peu plus sec, pas très loin. Les corbeaux l'ont caché ; ils sont doués pour ça. Je vous offre cette connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 45
Date d'inscription : 12/08/2018
Mar 6 Nov - 16:42

Lorsque la tempête arrache la vie.

ft. Sombre Eclipse

Pendant la tempête.

Si Raven n'était pas un loup du genre à hurler sur les autres, il y avait bien une raison. L'un des douloureux souvenirs qui pesait sur son passé. Depuis ce jour-là, il s'est promis de toujours rester doux avec les autres. Alors quand les autres reproduisent ce que lui s'est juré de ne jamais faire, cela le met mal à l'aise...
Ses oreilles se plaquèrent sur sa tête, non pas signe d'une quelconque riposte envers Sombre Eclipse, mais plutôt parce que ses cris déchirants lui fendirent le cœur. Les larmes lui montèrent presque aux yeux. Non, décidément il n'aimait pas les cris, et encore moins les hurlements de déchirement. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque Ocre Rousse vint se placer entre lui et la solitaire, et que les deux corbeaux ouvrirent grands leurs ailes. Cela lui remit un peu de baume sur son petit cœur. Un sourire amical s'afficha sur son visage. Enfin un canidé qui était comme lui, et la voilà qui le défendait.
Puis il la regarda s'approcher de Sombre Eclipse qui semblait s'être calmée. Il commença à se lever, lorsque Ocre lui adressa la parole.
"- Allez viens, lui dit-elle en se retournant vers Raven. Je connais un coin un peu plus sec, pas très loin. Les corbeaux l'ont caché ; ils sont doués pour ça. Je vous offre cette connaissance."
Raven s'approcha, et inclina la tête, en signe de remerciement.
"-Je ne suis pas contre un endroit sec, la pluie commence à s'infiltrer par ici. Merci à toi, Ocre Rousse." dit-il d'un ton amical et calme. Puis il jeta un regard attendrissant vers Sombre Eclipse. "J'imagine que tu as due vivre des horreurs dans ta vie passée. Si le besoin te prend, je suis à l’écoute, bien que j'imagine que je ne te soit pas d'une grande aide. Mais si tu as besoin de vider ton cœur, je suis là."
Il était vraiment sincère, et était prêt à l'aider. Sa mère l'avait toujours élevé comme ça. Au début, il n'en faisait qu'à sa tête et ne l'écoutait pas, mais aujourd'hui, il regrettait de ne pas l'avoir fait plus souvent.
"-Toi aussi, Ocre Rousse, si jamais un jour, même aujourd'hui, tu as besoin de parler, je suis là."
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 28
Date d'inscription : 16/07/2018
Sam 17 Nov - 16:29
Je me calmais peu à peu. Respirant ne pensant plus qu'à la respiration. La pluie était au finale froide mais douce en même temps. Les gouttelettes me libérée, cela faisait du bien. Levant les yeux vers Ocre Rousse puis vers Raven, je me mis à trembler. Voilà que je m'apitoyais sur mon sort maintenant. M'ébrouant, mine de rien, l'hurlement et la colère échappé était de bon remède.

Après un silence, je voyais bien que Raven allait accepté l'invitation généreuse d'Ocre Rousse. Ce petit solitaire au cœur chaleureux mérité un bien meilleur endroit que celui là. La voix un peu tremblante, je rejoignis les deux solitaires honteuses.

- Je vais partir. Marcher malgré la tempête me feras du bien. Je te remercie Ocre Rousse. Déclarai-je la fixant. J'étais sincère, après tout, sans elle la colère ne se serai pas déversait. Puis se tournant vers Raven je me mis à sourire. Et toi courageux loup, je te remercie pour ta sincérité. Les loups comme toi sont bien trop rare et tu m'a fait du bien. Je n'hésiterez plus quand je te verrais. Lorsque nous nous recroiserons je t'apprendrais à chasser comme il se doit et je suis certaines que se sera dans peu de temps, mais peu être avec un ciel plus doux. Au revoir.

Je me retournais sous la pluie, quittant la source solitaire avec le cœur lourd. Jamais je n'aurais imaginée ressentir ce sentiment pour deux loups dont une qui m'avait bien taper sur les nerfs. J'étais presque triste de revenir dans ma solitude. Mais il fallait que je marche, que je pense, que je réfléchisse. A quoi ? A nulle part, à un avenir peut être différent que celui de la vengeance. Souriant pendant un cours instants au deux solitaires que je laissais derrière moi, la vie m'avait laisser vivante pour une raison peut-être, mais pas celle que je crois depuis toujours...

Allez ressaisis-toi ma vieille, on a qu'une vie ne la gâche plus comme tu faisais.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Solitaire
Messages : 82
Date d'inscription : 03/08/2018
Age : 24
Sam 24 Nov - 15:59
La proposition de Raven la prit de court. Ses oreilles se dressèrent d'un coup vers l'autre Loup, même si elle réussit à maintenir un air impassible. D'où ça lui sortait, ça ? La petite Louve n'avait pas l'habitude qu'un Loup n'appartenant pas à son Clan lui offre son aide sans rien attendre en retour. Plus que son incapacité à chasser, elle se demandait si ce n'était pas plutôt cette générosité désintéressée qui allait le mener à sa perte.

En tout cas, s'il restait un Solitaire.

Quelqu'un finirait immanquablement par profiter de sa gentillesse. Elle soupira en se retournant vers Sombre Eclipse. Celle-ci semblait se calmer peu à peu. Cette fois-ci, elle avait réussi à apaiser un Loup plutôt qu'à l'énerver encore plus. Elle était presque fière d'elle.

L'élan le quitta devant l'étonnement quand elle la vit s'éloigner en disant qu'elle partait. Levant la tête vers le ciel qui tonnait toujours au-dessus d'eux, Ocre Rousse eut une moue dubitative. L'orage ne se calmait pas. Elle haussa une épaule. Ce n'était pas de son ressort si la Louve se faisait emporter par la Rivière Lunatique ou frappée par la foudre.

Ocre Rousse se retourna vers Raven et s'approcha de lui sans chercher à retenir Sombre Eclipse. Elle commençait à en avoir marre d'être trempée. Son crâne commençait à la faire souffrir à force d'être battu par la forte pluie.

- Allez viens, Raven. Nous devons nous mettre à l'abri.

Elle s'avança de quelques pas, appréciant le poids de Plumage Scintillant sur son échine. Les corbeaux n'osaient plus s'aventurer dans la tourmente du ciel. Bec de Tempête, lui, attendait que Raven se mette en marche. Il espérait sans doute se faire transporter. Avec un petit sourire en coin, Ocre Rousse marqua la pause, attendant patiemment que l'autre Louve lui emboîte le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Source Solitaire-