RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Meute du Feu :: Frontière :: Feu • Vent Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

When the opposites meet... [FT EPERVIER]

Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Mar 24 Juil - 0:02

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

Le doux chant des oiseaux et la chaleur de l'été au matin réveillèrent la guerrière de la Meute du Feu. Ses yeux sombres mirent du temps à s'adapter à la lumière du jour, et lorsque ce fut le cas, elle s'étira longuement. Mélancolie Éphémère aimait énormément les beaux jours, et lorsqu'il faisait bon le matin lorsqu'elle se réveillait. C'était agréable. Pourtant, avec son poil bouffant, elle n'appréciait guère la chaleur la journée, qui l'épuisait. Et la louve était sûre que, lorsqu'il faisait ce temps, elle allait être obligée de sortir du camp, que ce soit pour aller à la chasse ou patrouiller. Mais, pour l'heure, il n'était pas temps de penser à ça. Son ventre criait famine, elle avait faim. Heureusement, les proies abondaient, et elle allait pouvoir se sustenter convenablement. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas offert un bon repas. Elle qui se sacrifiait toujours pour les anciens et apprentis de sa Meute. Aujourd'hui, elle sentait qu'elle allait avoir besoin de force. Elle sentait qu'on allait lui demander d'aller parcourir les Terres de la Meute du Feu, sous ce soleil et cette chaleur accablante.
Comme elle l'avait prédis, ses supérieurs lui avaient demandé d'aller patrouiller vers la frontière avec la Meute du Vent. Fort heureusement, la guerrière pourrait être à l'ombre des rochers de la Carrière aux Rochers Blancs. De plus, elle pourrait peut-être essayer de chasser une proie qui elle aussi chercherait probablement l'ombre des rochers. Comme ça, elle ne s'en voudrait pas d'avoir beaucoup mangé ce matin. Sans plus tarder, elle prit le chemin de la Carrière. Elle voulait que cela se fasse rapidement, afin qu'elle puisse retrouver la fraîcheur et la douceur de la tanière des Guerriers rapidement. Mel n'avait pas, en plus de patrouiller, envie de rester trop longtemps seule là-bas. De plus, même si elle aimait l'ombre des rochers, elle n'appréciait que guère cet endroit. Un de ses camarades, Audaces des Éperviers avait perdu la vie en ce lieu. Elle frissonna. Cette pensée lui fit froid dans le dos. Normalement, le chemin jusqu'à la frontière avec le Vent n'était pas trop accidentée, mais il suffisait d'un imprévu pour qu'elle passe par un autre chemin et... Elle ne préférait pas y penser. Et puis elle ferait attention, pas comme lui. Elle n'avait pas envie de perdre la vie alors qu'elle avait déjà échappée à l'appel de la Meute des Étoiles une fois dans sa jeunesse.
Elle se dirigea vers le lieu respectif à petite amplitude. Elle voulait se dépêcher, mais en même temps elle ne voulait pas se faire prendre par une crevasse. Alors, quand elle arriva non loin, elle ralentie l'allure. La louve prenait soin de regarder la où elle posait ses pattes, et poussait les cailloux en travers de son chemin. Heureusement, comme elle l'avait prévu, le soleil ne chauffait pas trop ici. Elle pouvait donc porter toute son attention sur le chemin. Puis, soulagée, elle aperçue enfin la frontière, démarquée par la brume. C'est drôlement pratique ça quand même. Elle s'apprêtait à marquer la frontière, lorsqu'une effluve vint titiller son odorat. Mhhh, Meute du Vent. Que fait un loup, qui plus est seul, ici, à cette heure aussi chaude de la journée ? Alors, elle se mit à découvert, et scruta les alentours. Il fallait qu'elle se montre hostile, mais la guerrière voulait également mettre une pointe de sarcasme. Elle se tenait debout, face au territoire de la Meute du Vent qui se tenait à quelques queues de loup d'elle, le torse bombé, les muscles roulant sous sa peau. Elle aimait montrer sa carrure, sa puissance, car elle en était fière. Et cela pouvait également impressionner. Mel prit soin de rester à une distance convenable de la frontière, afin de prouver qu'elle n'était pas en faute. Et, dans tous les cas, elle venait renouveler le marquage. Puis elle vit une silhouette fendre la brume.
"-Et bien, les loups de la Meute du Vent ne sont pas épuisés avec cette chaleur ? Comment arrivez-vous encore à venir jusqu'ici ? Je sais que c'est la frontière à surveiller, mais tout de même..." lança-t-elle, un mauvais sourire au coin des lèvres. "Vous êtes réputés pour votre rapidité, mais une telle chaleur doit vous clouer la langue au sol... Tu es venu en te rampant par terre ?" dit-elle avec un rire inquiétant. "Ne t'avise pas de trop t'approcher du marquage de la Meute du Feu, sinon je serais obligé de se tirer les oreilles, et ça ne serait pas égal, bien trop facile... Montre quand même ta petite tête de loup égaré que je me souvienne de toi !" dit-elle avec sarcasme.



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Ven 27 Juil - 16:36
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier s'éveilla derrière le mur d'épine qui séparait sa tanière de la clairière dédiée aux soins des loups de la Meute du Vent. Elle fit une toilette légère, lissant son pelage beige, avant de passé par le petit trou du mur de ronce. Elle se dirigea immédiatement vers sa réserve de plante, faisant la liste des herbes manquante. La saison des feuilles vertes lui permettait de garder ses stocks aux complet. Néanmoins, il lui arrivait quelques fois de laissé ses réserves précieux remèdes se vider ou sécher comme c'était le cas ce matin là. La guérisseuse fit une liste mentale des plantes et graines qu'elle devrait ramener puis sortie, elle attrapa un moineau attrapé la veille par l'un des guerriers de la meute et sortie du roncier qui entourait leur camp. Elle gravit les collines hurlantes, à la recherche de pissenlits avant d'observer le paysage, le territoire de sa meute s'étendait autour d'elle. Au loin on apercevait les crevasses brumeuses, et plus proche, on voyait se dessiné dans le soleil levant la forêt penchée. La jeune guérisseuse dévala la pente à tout allure, il faisait déjà chaud sur les terres de la meute du vent, mais son pelage fin lui permettait d'avoir moins chaud contrairement à la meute du temps qui possédait un pelage épais parfait pour la montagne.

Elle fouilla la forêt, arrachant de ses crocs les écorces de chênes, creusant de ses pattes pour trouvé quelques graines de pavots et coupant de ses griffes quelques feuilles de laurier pour l'aider à maintenir le tout. Elle continué de traversé la forêt penché, s'approchant peu à peu de la frontière qui s'éparait la meute du vent de celle du feu, le terrain était plus dure, plus rocheux et plus blanc. La louve restait derrière les buissons, à la recherche de baie. Elle sentait l'odeur de la meute du feu, une patrouille devait être passé où était dans les parages.

- Et bien, les loups de la Meute du Vent ne sont pas épuisés avec cette chaleur ? Comment arrivez-vous encore à venir jusqu'ici ? Je sais que c'est la frontière à surveiller, mais tout de même... lança une voix derrière elle. Vous êtes réputés pour votre rapidité, mais une telle chaleur doit vous clouer la langue au sol... Tu es venu en te rampant par terre ? continua cette dernière avec un rire inquiétant. Ne t'avise pas de trop t'approcher du marquage de la Meute du Feu, sinon je serais obligé de se tirer les oreilles, et ça ne serait pas égal, bien trop facile... Montre quand même ta petite tête de loup égaré que je me souvienne de toi ! Finit l'inconnu avec sarcasme.

La guérisseuse sortie des fourrés, balayant la pleine du regard, une louve se tenait devant elle, c'était une guerrière de la meute du feu au pelage gris parsemer de noir et de blanc. Elle déposa ses herbes à terre, s'asseyant le dos droit, la queue entourant ses pattes avant.

- Pour répondre à tes nombreuses questions, commença Plume d'Épervier de son ton calme et amical habituelle, non, nous ne somme pas épuisé par la chaleur, notre pelage est plus fin que ceux des autres meutes. Je ne suis pas venu en rampant mais en courant, et je ne compte pas traversé la frontière et je ne suis pas égaré, je suis seulement à la recherche de plante comme tu peux le voir, finit-elle en montrant les plantes d'un geste du museau.

La guérisseuse soutenait le regard de la louve avec un petit rictus d'amusement.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Sam 28 Juil - 11:14

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

La louve du Feu observa la louve. Son pelage couleur crème était, en effet, plus court que le siens. Elle devina deux forme sur son dos qui ressemblaient à des ailes. Ses étaient gris, et elle avait l'impression d'y voir un petit voile. Enfin, cela importait peu. La louve qui se trouvait en face d'elle venait de lui dire qu'elle était à la recherche de plantes. Aucun loup ne recherche des plantes comme bon lui semble, seul, sur son territoire. Ou alors, plusieurs apprentis pour aider. Mais jamais ils étaient seuls. Les seuls loups qui pouvaient faire ça était les guérisseurs. D'ailleurs, ça se voyait de part le petit paquet qui se tenait à côté d'elle, et ça se sentait. Une odeur forte de plantes médicinales émanait autour d'elle. Mel crut reconnaitre plusieurs plantes, mais ses souvenirs étaient flous. Avec tout le temps qu'elle avait passé dans la tanière du guérisseur de la Meute du Feu, elle avait eut le temps d'enregistrer les odeurs, et de les associer à des noms. Son cœur se serra. Et cela lui rappela de mauvais, de très mauvais souvenirs. Mais non, ils ne devaient pas prendre le dessus, au risque qu'elle perde tout contrôle sur elle-même. Cela lui était déjà arrivé une fois devant un loup d'une autre Meute, elle ne voulait pas que ça recommence. Non, pas maintenant.
La guérisseuse de la Meute du Vent la regardait avec un rictus d'amusement. Mélancolie Éphémère réprima une grimace. Elle s'était mal comportée avec un loup de rang supérieur au sien. Et d'autant plus avec un guérisseur. Elle voulut se terrer six pieds sous terre. La honte l'envahit petit à petit, mais, pour sa dignité, elle resta le torse bombé. La guerrière devait assumer ce qu'elle avait dit, mais elle ne devait pas non plus se réduire au statut d'apprenti inconscient. Elle devait prendre sur elle, et être un peu moins sarcastique. Même si elle respectait beaucoup les guérisseurs, la voie qu'elle venait de prendre la menait à une impasse. Elle aurait du mal à faire marche arrière, à faire tourner la machine dans l'autre sens. Mel s'assit, et plongea son regard honteux dans celui de la louve qui se tenait en face d'elle sereine. Elle mit un long moment à répondre, ne sachant pas quel mots employer.
"-Me voilà rassurée alors, si tu ne souhaites pas traverser la frontière. On ne sait jamais trop à quoi s'attendre quand on rencontre un loup à sa frontière." dit-elle avant de se racler la gorge avant de reprendre. "As-tu trouver toutes les plantes dont tu avais besoin ?" lança-t-elle rapidement, la tonalité de sa voix s'étant adoucie. "Je sais à quel point il est important qu'un guérisseur ait toutes les plantes adéquates. Et si jamais il venait à te manquer quelque chose dont tu aurais vraiment besoin, je pourrais demander à notre guérisseur de te fournir la ou les plantes en question..." dit-elle avec un regard qu'elle voulait sans expression.



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Dim 29 Juil - 19:43
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier gardait un regard doux envers la guerrière, cette dernière semblait chercher ses mots, la guérisseuse arrivait à décrypter les pensées de la louve à son comportement physique : "elle est de rang supérieur j'aurais pas dut parler ainsi". Ce genre de jugement exaspérait la guérisseuse, elle ne se trouvais nullement supérieur aux guerriers, ce n'est point son don de contact avec leur ancêtre qui la rendait "meilleure" qu'un autre.

- Me voilà rassurée alors, si tu ne souhaites pas traverser la frontière. On ne sait jamais trop à quoi s'attendre quand on rencontre un loup à sa frontière, dit la louve de la meute du feu avant de se racler la gorge et de reprendre. As-tu trouver toutes les plantes dont tu avais besoin ? La tonalité de sa voix s'étant adoucie. Je sais à quel point il est important qu'un guérisseur ait toutes les plantes adéquates. Et si jamais il venait à te manquer quelque chose dont tu aurais vraiment besoin, je pourrais demander à notre guérisseur de te fournir la ou les plantes en question, finit-elle avec un regard étrange comme si elle voulait masqué ses pensées.

- Cette proposition est très aimable de ta part mais les terres du clan du vent regorge de nombreuses plantes et si il m'en manque j'irais en terre neutre en cueillir quelques une. J'espère pour vous qu'il ne vous en manque pas, si non, ton/ta guérisseuse sait où me trouvé, répondis Plume d'Épervier en souriant avec douceur.

Elle resta un instant sans parler, ne sachant que dire de plus, elle observa vaguement l'herbe de la forêt et en arracha calmement une pousse de prêle qu'elle posa avec le reste de sa récolte.

- Je me nomme Plume d'Épervier, lança la louve beige aux prunelles grises, et vous donc jeune guerrière ?

Son ton était calme, son regard amical.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Lun 30 Juil - 14:39

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

La guerrière de la Meute du Feu se revoyait trop bien durant son séjour chez le guérisseur. Il lui avait montré les plantes qui utilisait pour les différentes blessures. Comme elle ne pouvait pas bouger, il venait lui faire sentir, lui expliquait les caractéristiques, les points forts des plantes. Et puis, elle l'avait vu faire sur les différents loups qui étaient passés. Les cataplasmes, comment les préparer, comment savoir quand ils étaient prêt à l'emploi. La louve avait enregistré la majorité de ces informations, et avait donc quelques bases en terme de soins. Bien sûr, elle ne savait que très peu de choses, mais cela pourrait peut-être lui servir un jour où l'autre. Mel revint à la réalité et écouta la réponse de la guérisseuse. Et lorsqu'elle lui demanda si la Meute du Feu avait tout ce qu'il lui fallait, elle acquiesça d'un signe de tête en retournant son sourire à la louve.
Le silence qui prit le dessus juste après fut pesant. Mélancolie gratta le sol de sa patte, ne sachant pas quoi dire. Il était délicat d'entamer une conversation avec un loup d'une autre Meute. De plus, la louve face à elle lui paraissait tellement calme, que cela la surprit. Mel qui était plutôt du genre à partir au quart de tour se trouvait face à son opposé. Et ça, ça la déstabilisait énormément. Elle ne savait pas vraiment comment réagir. Mais quel ne fut pas son soulagement quand elle reprit la parole.
"- Je me nomme Plume d'Épervier, et vous donc jeune guerrière ?" lança la louve.
Plume d’Épervier... Elle devait probablement tenir son nom des tâches qui parcouraient son dos. C'était un joli nom, qui évoquait à la fois douceur et courage. Il devait en falloir pour faire ce qu'elle faisait. Ce n'était pas un poste des plus reposants. Elle l'avait bien vu. Avant de répondre, elle se donna un coup de langue sur la patte pour ajuster quelques poils rebelles sur le haut de sa tête.
"- Et bien, mon nom est Mélancolie Éphémère." dit-elle en essayant de paraître amicale. Elle plongea son regard sombre dans celui de Plume d’Épervier. "Ma question va peut-être te paraître indiscrète, mais, qu'est-ce qui t'as donné envie de devenir Guérisseuse plutôt que guerrière ?" lança-t-elle timidement.



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Lun 30 Juil - 17:21
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier fut quelque peu étonné par la question de la guerrière du feu, cette dernière c'était calmé d'un coup et semblait devenir amical. Peut-être que c'était là son comportement "normal" dans un premier temps agressive puis plus accueillante. Mais la question lui était aussi peu commune car toute sa meute et la plus part de guérisseurs des autres meutes la connaissait. L'histoire qui entourait les jours suivant sa naissance. Le jour où elle eut ouvert les yeux et que sa sœur était morte, le jour où sa mère avait quitté la meute, prise de folie avait seller son destin.

- C'est une longue histoire, commença-t-elle, qui remonte il y a quelques saisons, peu après ma naissance. Elle marqua une pause, fixant la liane qui serpentait autour de sa patte avant droite. Ma sœur est morte et mère est devenu folle, beaucoup on supposé qu'elle l'avait tué à coup de crocs, d'autre qu'elle l'avait mise dans la neige pour la faire mourir. Tu dois te demander quel rapport avec ta question ? Simplement que quand je jouais avec mon père, dès que je le mordais cette nuit me revenais en tête. Je voulais être guerrière mais c'étais impossible.

Elle ne parla pas plus, replongeant dans le souvenir de cette nuit d'hiver. Elle se souvenais de la semaine suivante, du corps raide et de l'odeur de mort que dégageais le corps de sa mère. Elle continuais de fixer la liane de son père, seul souvenir de sa famille.

- Et vous ? Pourquoi devenir guerrière ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Mar 31 Juil - 14:13

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

Mélancolie Éphémère s'en voulait. Elle n'aurait probablement jamais dû poser cette question idiote. Car elle venait de rouvrir une faille chez la guérisseuse, elle le perçut bien. La guerrière venait de faire remonter des souvenirs que Plume d’Épervier voulait sûrement laisser de côté. Pourtant, elle lui expliqua tout avec un ton calme et posé, ce qui étonna fortement Mel. Comment pouvait-elle faire ? Lorsque la louve du Feu venait à raconter ne serait-ce que quelques bribes de son passé, elle s'écroulait de désarroi. Peut-être à cause de sa maladie. Non, je ne suis pas malade, il est normal que les passés difficiles affectent. Je ne suis pas malade. Pourtant, cette douleur... Elle allait devoir passer à l'étape cruciale. Comme avait dû le faire la louve en face d'elle. Il allait falloir supporter de revoir toutes ces images défiler devant ses yeux, les souvenirs tirant l'âme dans les tréfonds de la mélancolie. C'était inévitable, elle ne pouvait pas y réchapper. Elle avait posé la question, elle devait s'attendre à faire de faire de même. Alors, elle plongea son regard devenu froid dans celui de Plume d’Épervier.
"- Je suis désolée pour ce qu'il t'es arrivé." dit-elle en sachant pas qu'elles autres paroles auraient pu être réconfortante. Mel se dit qu'il ne valait mieux pas s'étaler plus sur le sujet. "Pourquoi guerrière ? Disons que je me sers mieux de mes pattes en combat plutôt que pour préparer des cataplasmes. Je n'ai pas vécu un apprentissage facile, et... m'améliorer au combat était la seule chose pour laquelle je vivais réellement. Du moins, pour me confronter face à celui qui fut source de mon malheur durant plusieurs lunes." dit-elle en soufflant les derniers mots, comme pour qu'ils s'envolent et ne reviennent jamais.
Une vive douleur s'empara de sa poitrine, lui coupant le souffle. Le démon venait de se réveiller et de s'emparer de son corps. Elle n'était plus libre de ses mouvements, juste de ses pensées. Ses pensées. Si seulement un jour elle n'arrivait plus à penser, juste à faire ce qu'on lui demande sans qu'elle ne se pose cents questions par la suite. Si seulement elle avait la capacité d'oublier, d'enterrer tout ça, toute cette partie d'elle qu'elle voulait effacer. Mais elle n'y arrivait pas, le démon était plus fort qu'elle. Et, en un rien de temps, une simple pensée noire, et il l'assénait d'un coup violent qui secouait son corps de spasmes. Cette douleur, vive et puissante, ne dura que quelques secondes, durant lesquelles elle ne respira plus, ne bougea plus, le regard dans le vide, la mâchoire serrée. Mel voulait la cacher, cette douleur, mais c'était difficile; Puis, une fois celle-ci évaporée, tout n'ayant duré que peu de temps, elle secoua sa tête, jeta un coup d’œil rapide vers la guérisseuse puis elle regarda le sol.
"-Alors, devenir guerrière était comme... inévitable." dit-elle en faisant comme si rien ne venait de se passer.



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Ven 10 Aoû - 20:39
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier remarqua comme une profonde souffrance dans le comportement de Mélancolie Éphémère, un lourd passé devait se trouver sous ses allures de guerrière farouche.

- Je suis désolée pour ce qu'il t'es arrivé, dit-elle, d'un ton froid comme son regard, elle s'emblait ne pas vouloir s'attarder sur le sujet.

-Pourquoi guerrière ? Disons que je me sers mieux de mes pattes en combat plutôt que pour préparer des cataplasmes. Je n'ai pas vécu un apprentissage facile, et... m'améliorer au combat était la seule chose pour laquelle je vivais réellement. Du moins, pour me confronter face à celui qui fut source de mon malheur durant plusieurs lunes. dit-elle en soufflant les derniers mots.

La guérisseuse hésitait, devait-elle insister et en apprendre plus sur le passé de la louve au pelage gris ou devait elle changer de sujet et éviter de remuer les crocs dans la plaie. Après une courte réflexion intérieur, elle choisit la seconde option, cette guerrière n'était as de sa meute, il n'était donc pas de son devoir de l'aider, malgré tout, elle était curieuse de savoir si elle pouvait l'aidé.

- Si tu ne veux pas en parler, tu n'en es pas obligé, elle s'assit avec le dos droit et la queue enroulé au tour de ses pattes. Vous ne faites pas vos patrouille en groupe au sein de la meute du feu ?

Sa voix avait sonné, faux, trahissant son envie d'en apprendre plus. Elle affichait toujours une mine agréable en agitant le bout de sa queue en panache, contrairement au reste de son pelage.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Sam 11 Aoû - 14:47

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

La guerrière du Feu adouci son regard, comprenant qu'elle avait été sèche dans son ton avec la guérisseuse. Mais son passé ne la rendait pas agréable, encore moins que d'habitude disons. Et chaque fois qu'elle se retrouvait à en parler, c'était la même chose. L'éveil du démon, l'entrée aux enfers. Elle ne pouvait rien faire, ne pouvait pas lutter, et se voyait obligée de subir. C'était comme si elle était condamnée. Parfois, elle jalousait les loups qui arrivaient à faire le deuil, et à ne plus ressentir cette douleur. Mais moi, ça n'est pas pareil. Je... Mais qu'est-ce que je suis en train de me raconter ?
"- Si tu ne veux pas en parler, tu n'en es pas obligé. Vous ne faites pas vos patrouille en groupe au sein de la meute du feu ?"
En parler. C'était bien trop compliqué. Pourtant, c'était une guérisseuse qui se trouvait en face d'elle, peut-être qu'elle pourrait l'aider ? Non, il n'y avait aucun remède à ce poison qui la rongeait. Mélancolie Éphémère secoua la tête. Il n'y avait rien à faire. Son boulet à la patte, elle le trainerait jusqu'à la fin de sa vie. Pourtant, elle avait ressenti comme une pointe de faux dans la voix de Plume d’Épervier. Oui, il était clair qu'elle désirait en savoir plus sur ce passé tumultueux. Mais elle était d'une Meute différente, comment faire confiance, comment lui faire part de sa faiblesse ? Ou alors, elle pouvait en dire, sans trop en dévoiler.
"- Je pense que c'est une blessure qui ne cicatrisera jamais, peut importe les cataplasmes, même les plus puissants, que l'on pourrait mettre dessus. C'est ancré à jamais jusqu'au plus profond de mes entrailles, et je ne pourrais jamais m'en libérer, je suis enchaînée avec." dit-elle, le regard perdu dans le vague. Puis elle se reprit en se donnant un coup de langue sur l'épaule. "Si, mais j'ai été envoyée seule car ils savent que j'ai toutes les capacités pour me défendre. Et cela me permet de réfléchir à ma vie." lança-t-elle en posant son regard sur la guérisseuse. "Aucun de vos guerriers ou de vos apprentis n'est venu t'aider pour faire ta récolte ?"



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Lun 13 Aoû - 16:33
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier fut surpris de la réponse de Mélancolie Éphémère, cette dernière avait certainement capté sa curiosité, la guérisseuse aurait aimé que la guerrière finisse son explication sur cette chose qui semblait la rongé.

- Je vais toujours seule remplir mes réserves. Je n'aime pas réclamer de l'aide, je n'aime pas être dépendante des autres. J'adore sentir le vent dans mon pelage, le bruit des feuillages, juste, être seule avec la terre de nos ancêtres.

Elle marqua une pause, hésita un instant puis repris, regardant dans les yeux Mel'.

- Les guérisseuses sont comme une meute à part, si tu as besoin, ou du moins envie, de me parler, je passe près de la frontière une fois toute les semaines.

Son ton était doux et chaleureux, elle espérait pouvoir aider la louve.

- Je sais à quel point le deuil peut être dur.

La louve avait senti ce détail, les marques d'un deuil se voit souvent. Surtout chez les loups impulsifs. Les guérisseuses le remarquaient plus facilement, la guerrière de la meute du feu masquais vraiment bien ses sentiments. Tout comme la guérisseuse. Après la perte de sa mère, elle n'avait pas eu le temps de souffler, la souffrance était ensevelit sous le poids de l'apprentissage. Puis, lorsque se fut le tour de son père, Plume d'Épervier avait été anéantie, il ne lui restait rien, la perte de sa mère lui était revenu come un boomrang en pleine figure. Mélancolie Éphémère avait peut-être vécu un deuil aussi dure.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Lun 13 Aoû - 22:47

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

Mélancolie Éphémère acquiesça de la tête lorsque Plume d’Épervier lui expliqua qu'elle préférait remplir seule ses réserves. Au fond, la guerrière comprenait. Elle aussi aimait souvent patrouiller seule, ou même chasser. Cela lui permettait de réfléchir, de se remettre en question, de penser à lui, de subir son démon sans qu'il n'y ait personne autour. Car elle n'aimait pas que les autres perçoivent sa douleur, comme cela venait de se produire il y a peu devant la guérisseuse. Cela éveillait chez les loups une certaine curiosité en général, et ils demandaient donc ce qui lui prenait, ce qu'elle avait. Et il était encore plus dur de parler ensuite. Ah, vil démon, il savait quand se montrer. Mais la louve du Feu tiqua, et pencha légèrement la tête vers la droite, le ventre noué, lorsque Plume lui évoqua le deuil. Comment avait-elle pu deviner ? Est-ce par rapport à son attitude ? Ou de par ses paroles ? Enfin, c'était une guérisseuse, c'était son travail que de trouver les failles, qu'elles soient physiques ou morales. Mais, est-ce que parler lui ferais tant de bien que ça ? Car, rien que d'y penser, cela réveillait sa part d'ombre. Alors, parler ? Enfin, elle pouvait bien dévoiler une ou deux choses...
"- Je comprends, et je suis pareille que toi. J'aime beaucoup chasser et patrouiller seule. Cela me permet de réfléchir, de me recentrer et me ressourcer." commença-t-elle en plongeant son regard dans celui de Plume d’Épervier. "Merci pour ta proposition. Et je ne sais par quel moyen tu as trouvé la faille de mon âme. Enfin, je ne sais même pas si l'on peut appeler ça un deuil, c'est sûrement pire... Une erreur, que dis-je, il n'y a même pas de mots. Enfin, une erreur de jeunesse, qui me hantera toute ma vie. J'ai beaucoup de torts dans cette histoire qui me hante, mais... Peu importe, mon histoire est moins importante et ta douleur doit être probablement pire que la mienne en soit. Mais en même temps, chaque fois que je pense à lui, il y a cette part de moi qui s'éveille et..." NON, qu'est-ce que je raconte ? Pourquoi je dis tout ça ? C'est n'importe quoi. lança la guerrière, ses pensées se mélangeant, ainsi que ses paroles. "Désolé..." bafouilla-t-elle.
Son regard se détourna de celui de Plume d’Épervier. Pourquoi ne pouvait-elle donc pas être une louve normale, comme tous les autres ? Pourquoi devait-elle subir ça ? Pourquoi n'avait-elle pas la même approche de la douleur ? Finalement, sa mère avait sûrement peut-être raison. Mélancolie était malade. Non. Etre malade est une faiblesse. Je ne le suis pas.



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Lun 20 Aoû - 11:17
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier resta muette un instant face au parole de la guerrière, toute deux semblait vivre des genre de crise qui éveillait le souvenir et la souffrance d'un deuil. L'instinct de la guérisseuse avait rarement failli, à cette instant précis, il lui chuchotait que Mélancolie Éphémère souffrait d'une chose encore plus horrible qu'un simple souvenir, comme un démon qui l'a rongerais. Elle se souvient de la colère qui l'avait envahit la saison dernière lorsque Aile du Destin était venu la voir et avait l'impression que la louve du feu vivait cette situation à l'infini à l'intérieur d'elle même. "Comme un vers qui trou une pomme, comme le mal vert qui détruit un loup de l'intérieur." Songea-t-elle.

- Ne soit pas désolée, je ne pense pas que ma douleur fut pire que la tienne ou l'inverse, dit-elle de sa voix toujours aussi douce, je pense simplement que nous avons toute deux vécu des choses terrible, pour ma part il y avait mon père près de moi la première fois, même si la seconde, il n'était plus, j'étais seule contre tous. Alors, j'ai redoublée d'effort pour remonter la pente et surpasser la douleur et son omniprésence.

Elle avait dit la dernière phrase avec conviction mais avait prit un ton plus triste sur les trois derniers mots. "Elle ne comprendra peut-être pas la signification de "son omniprésence" " Se mit-elle a espérer.

-Je réitère mon offre, si tu as besoin de parler, d'aide ou de surpasser cette douleur -cette chose- qui te submerge de l'intérieur tu sais où et quand me voir.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 208
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 17
Localisation : Retourne toi...
Jeu 30 Aoû - 10:20

ft. Plume d'Epervier

Comme on dit, les opposés s'attirent.

When the opposites meet.

Oui, la guérisseuse avait raison. Leur douleur n'était pas semblable, et pourtant elles souffraient toutes deux probablement de la même manière. Si seulement elle pouvait l'oublier. Mais ce démon l'a possédait désormais, il lui était impossible de s'en séparer. Elle ne faisait plus qu'un avec lui. Alors, quand Plume d’Épervier cita "son omniprésence", Mélancolie se demanda si elle aussi n'avait pas un démon intérieur qui l'a rongeait. Mais elle resta neutre, et ne posa aucune question sur ça. La guerrière détestait qu'on l'interroge sur son passé, alors elle ne le ferait pas avec les autres. C'était une question de respect, et encore plus face à une guérisseuse. C'était important pour elle, de montrer son respect envers les loups de ce rang, après ce qui lui était arrivé, peu importe la Meute.
Alors, quand elle réitéra son offre, la louve du Feu hocha la tête, esquissant un petit sourire amical. Peut-être qu'un jour elle réussirait à en parler. Mais si elle n'arrivait pas à le faire avec ses proches, comment pourrait-elle faire face à un inconnu ? Peut-être serait-ce plus facile.. En tout cas, ça n'était pas encore aujourd'hui qu'elle le pourrait. Mel en avait déjà dit beaucoup à son goût, et elle était même fière d'avoir dit tout ça. Ces mots ne seraient sûrement pas grand chose pour l'autre louve, mais pour Mélancolie Éphémère c'était déjà beaucoup.
"-Je te remercie. Sache que, si toi aussi tu souhaites parler de ce qui te hante un jour, je suis là."
La guerrière du Feu leva les yeux au ciel. Le soleil avait déjà bien entamé sa course dans le ciel. Il allait bientôt falloir qu'elle rentre de sa patrouille, sinon ses camarades allaient s'inquiéter. La louve se releva, et s'ébroua, afin d'enlever les poussières et les petites herbes qui s'étaient immiscés dans ses grands poils. Puis elle rapporta son attention sur la guérisseuse de la Meute du Vent.
"-Voilà un moment que nous sommes là, à discuter. Il va falloir que je rentre au camp, sinon mes camarades vont finir par croire qu'il m'est arrivé quelque chose." dit-elle avant de donner un coup de langue sur son poitrail. "Je suis heureuse d'avoir fait ta rencontre. Et je te remercie d'avoir écouté le peu de ce que j'ai été capable de te dire." lança-t-elle avec un sourire. "Je te souhaite bon courage pour trouver les plantes médicinales qu'il te manque, et pour t'occuper de ta Meute. Je sais à quel point le rang de guérisseur n'est pas toujours facile. Peut-être nous recroiserons-nous un jour ?"



~ Mélancolie Ephémère grogne en #3366ff

Audace des Eperviers ♥ (parce que je ne l'oublie pas  What a Face)  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 40
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 15
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Ven 31 Aoû - 14:47
When the opposites meet [ft. Mélancolie Éphémère]
Plume d'Épervier esquissa un sourire, elle ne doutait pas de recroisé la route de la louve du feu, elle scruta rapidement le ciel et en conclu qu'elle ferait mieux de se presser elle aussi si elle ne voulait pas rentrée de sa cueillette au crépuscule. Elle hocha la tête pour saluer la guerrière et lui rappela qu'elle longeait la frontière tout les jours peu après que le soleil est passé son zénith, elle saisit ses plantes et s'en alla la queue battante, lorsqu'elle jetta un coup d'œil en arrière, Mélancolie avait déjà disparu, alors la louve continua son chemin, ramassant des tiges de prèle et de la verges d'or pour les cataplasmes, elle songea de nouveau au parole de la guerrière : "ce qui te ronge", son père était-il comme le vers qui trou une pomme ? Un malheur qui la ronge et la détruit de l'intérieur ? Seul le temps lui apportera une réponse, en attendant, la louve franchit les ronces qui entourait son camps et alla trier les plantes dans le roncier qui lui servait de tanière.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute du Feu :: Frontière :: Feu • Vent-