Saison

Les astres sont revenu ! Après un mois caché derrière l'horizon le soleil ébloui le monde avec ses rayons et la lune est de retour avec ses étoiles.
Proie ► Présente

Effectifs

16 ♂ 18 ♀
Feu ► 5 Loups
Eau ► 6 Loups
Terre ► 6 Loups
Vent ► 6 Loups
Temps ► 6 loups
Solitaire ► 4 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: Meute de la Terre :: Arbre centenaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour ce lève quand les flammes sombrent dans l'horizon. (Suite du RP avec Flocon de Neige)

Apprenti • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute de la Terre
Messages : 58
Date d'inscription : 26/03/2018
Age : 17
Localisation : Sûrement en pleine découverte du monde
Jeu 3 Mai - 18:59
Nuage d'Hiver savait que Flocon de Neige allait le suivre. Courant dans les hautes herbes, le jeune loup se retourna en pensant au lapin qu'il avait enterré un peu plus tôt dans la prairie.
j'irais le chercher demain, à la première lueur de l'aube, se promit t'il

Qu'était t'il en train de faire, il n'en savait absolument rien, mais ce qu'il savait, c'est qu'il était sûrement le loup le plus heureux de la terre des loups. Ils dépassèrent les ruisseaux silencieux à une vitesses folle puis quelques temps après il arriva devant ce magnifique arbre. L'arbre centenaire.

Entendant les fougères derrière lui, l'apprenti ce retourna pour regardai la louve blanche, le sourire au babine.
Cet arbre était gigantesque, majestueux, et un profond respect envers cette magnificence s'empara du jeune loup. Sa mère lui avait comptait l'histoire du roi des forêts comme elle aimait l'appeler. L'histoire de cet être qui était naît peu de temps après le calme du volcan. Qui était là, et qui avait grandis pendant de longues années entourées des ancêtres de tout les loups qui se trouvait actuellement sur les terres d'Earth Wolf.
Un frisson parcouru son échine alors qu'il s'avançait sans un mot devant le tronc imposant de l'arbre. Le fait que cet arbre sacré soit sur les terres de la meute de la Terre était d'autant plus exaltant, ce lieu était alors pour les loups devenus sacré, il est vrai. Sa mère ne mentait pas, ses racines était immense et jaillissait de la terre pour rentrer des longueurs de queue plus loin. La curiosité de Nuage d'Hiver lui était récompensé aujourd'hui pour connaître autant de chose sur cet endroit, et si il tendait l'oreille, il avait l'impression que les anciens loups murmurait dans l'air du soir.
Se retournant pour voir son amie, sa joie était redevenus palpable.

-Si on arrive à monter sur ces hautes racines, là-bas, déclara t'il en montrant du museau l'endroit, on aura une vue parfaite sur le spectacle !

Jappant de joie il tourna autour de la louve blanche avant de sauter sur une racine en faisant attention de n'arracher aucune écorce, pour ne pas faire mal à l'arbre. Sautant sur une autre, il s'asseya en attendant Flocon. Ce n'était pas dangereux heureusement. Les racines n'était pas très hautes mais l'arbre était déjà sur une petite bute de terre, de là Nuage d'Hiver pouvait déjà apercevoir le lac et les montagnes insaisissable et bien sur le ciel couleur flamme.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 79
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Jeu 3 Mai - 21:34

L’amour se lève quand les flammes
sombrent dans l’horizon

[Nuage d'Hiver et Flocon de Neige]

En suivant Nuage d’Hiver la joie revenait en moi peu à peu redevenant comme avant, comme si rien ne s’était passé. J’étais tellement heureuse de passer ce moment avec Nuage d’Hiver que j’avais l’impression d’avoir des ailes, mais connaissant ma légendaire maladresse je ne préférait pas les utiliser pour ne pas rater ce moment qui s'annonçait extraordinair, inoubliable. Je ne veux pas oublier une seule seconde de ses moments passer avec lui.

Pour être sûr de ne pas tomber je ne suis pas allée aussi vite que dans la plaine, au contraire de Nuage d’Hiver, laissant une distance indésirable entre nous et mon excitation trépigner. Mon ami se tourna vers moi avec un sourir, que ça faisait plaisir de le voir heureux! Nous étions arrivé. Je fit les quelque fouler qui manquait plus vite et observa le majestueux arbre qui trônait sur la plaine. J’étais émerveillée par la grandeur de cette arbre, il obligeait presque au respect. Respect que je lui donna volontier.

Je reporta mon attention sur mon cher ami qui s’était approché de l’arbre. Une douce chaleur envahit mon coeur à sa vision, mon sourir se fit plus léger, plus joyeux, mon regard s’attendrit encore remplit de joie et de douceur. La joie était immense en moi, tel que je me demanda comment un simple corp comme le mien pouvait en avoir autant, mais cette question ne fit que m'effleurer, j’était heureuse. La plus heureuse de ces terres, aussi grande soit elle. Nuage d’Hiver se retourna et je pu voir son regard, heureux.

- Si on arrive à monter sur ces hautes racines, là-bas, on aura une vue parfaite sur le spectacle !

Il me montra les énormes racine qui sortait de la terre sur quelque mettre pour y retourner après. Ne serait ce pas trop périlleux de grimper là dessus? Surtout si on s’appelle Flocon de Neige?! Un pointe d'anxiété apparu dans mon coeur, je ne voulais pas tomber et tout gâcher! Nuage d’Hivers ne sembla pas avoir peur de tomber et, après un jappement de joie, se lança sur une première, puis sur une deuxième s’asseyant dessus, mon regard ne l’avais pas quitter une seconde, observant chacun de ses fait et gestes. Comme il m’attendait, je me lança la gorge nouée. Je me dirigea vers la première racine qu’il avait franchit. M’arrêtant devant je regardait plus attentivement la racine cherchant un moyen facile d’arriver à ses dessus. Certe elle n’était pas très grande, mais vous ne connaissez pas l’étendue de ma maladresse! Pour finir je recula pour prendre de l'élan et m'apprêta à sauter. Une fois en l’air une furieus envie de fermer les yeux m’envahit, mais si je les ferme comment pourrais je contrôler mon atterrissage? Je me débatis donc avec moi même pour les garder grand ouvert.

J'atterri finalement sur la première racine sans problème, je m'apprêtais à faire la même pour la seconde sauf que ma peur au lieux de diminuer comme d’habitude augmenta encore plus. Nuage d’Hiver était sur cette branche, si je faisais un pas de travers je pourrais lui faire mal. Et je ne voulais absolument pas le blesser dans n’importe quel sens du terme. Je ferme alors les yeux pour faire diminuer cette maudite peur, me concentrant alors sur des moment joyeux tout en respirant calmement. Un sourir vient directement se placer sur mon visage, car les images vue ne sont rien d’autre que celle que je viens de vivre avec Nuage d’Hiver, la meilleur journée de ma vie. Je ne voulais pas qu’elle s’arrête à cause de mon incapacité à rester sur mes pattes, ni de ma peur de cette incapacité. Je rouvris alors les fixant la place vide à côté de Nuage d’Hiver, sans le regarder lui de peur que mes inquiétude reprennent le dessus. Et alors je sauta.

J'atterri sans embûche, heureuse. La peur envolée je dirigea mon regard sur mon ami, puis seulement après lui avoir sourit tendrement je regarda la vue. C’était magnifique, comme dans un rêve. Je n’en revenais pas le ciel était jaune-orangé presque rouge, on pouvait voir le lac, la plaine étoilée, mes montagne insaisissable, la forêt d’émeraude,... Les terres s’offraient à nous.

- Waw c’est… C’est magnifique!

J’en perdait même mes mots! subjuguée par la beauté du panorama je laissa mes yeux filler ou bon leur semblait et après un moment ils se redirigèrent vers Nuage d’Hiver, mon sourir toujours sur les babine je l’observait débordante de joie et de beauté. Tout auprès de lui semblait meilleur, plus beau, plus vrais. La vie avait de nouvelle couleur et chaleur qui m’était jusqu'à lors inconnue. Je n’arrivais pas à mettre des mots dessus, ni à les relier à une chose connue, mais je sais une chose c’est que j’adore ça! J’aimais passer du temps avec Hiver, même y penser apportait une certaine chaleur à mon coeur bien sûr nettement moins forte que celle que je reçois à chaque fois que je le vois, là près de moi. Si seulement maman aurait pu me dire ce que j’ais, je suis sûr qu’elle à la réponse, elle a la réponse à toute les questions!


Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute de la Terre
Messages : 58
Date d'inscription : 26/03/2018
Age : 17
Localisation : Sûrement en pleine découverte du monde
Ven 4 Mai - 16:56
Nuage d'Hiver laissa une place à côté de lui alors que Flocon de Neige s'installait à côté de lui. Une joie immense s'empara à nouveau de lui. Jamais il n'aurait pensée connaître ce sentiment là. Mais, comment cela s'appelait t'il ? Pourquoi, en ce jour, là, alors que les flammes sombrait dans une beauté assourdissante vers l'horizon. Les souvenirs déjà lointain de sa rencontre avec elle à la montagne paraissait maintenant comme un souvenir étrange à ses yeux. Oui, étrange... car même dans leur premier regard qui lui paraissait triste, il n'aurait jamais imaginé qu'une chose pareil puissent ce produire. Certes il était jeune, ils étaient tout les deux jeunes. Mais si ce sentiment pouvait naître ainsi, alors l'espoir était permis. C'est cela, comment expliquer ces rêves alors ?

L'apprenti n'osa pas regarder la jeune louve blanche qui se tenait à côté de lui. Subjugué par la vue magnifique, encore une fois il n'aurait imaginé un tel spectacle.

Sentant son pelage contre le sien, Nuage d'Hiver prit son courage entre ses pattes est détourna son regard du coucher de soleil pour venir le poser sur les yeux de la solitaire qui ne l'était plus à ses yeux. Les couleurs flamboyantes du ciel ce reflétait sur les prunelles de la louve.
Son amie était alors magnifique, son pelage blanc ayant pris une teinte orangé, il pensa que le siens devait maintenant être pareil.

La brise légère les enveloppas tout deux. Relevant la tête pour fermait les yeux et humait le doux parfait de la forêt, le jeune loup se sentait apaisé. Sans un mot il se rapprocha contre Flocon de Neige et regarda à nouveau la vue, au plaisir d'être contre la louve, savourant ses derniers instants de rêve avant qu'ils doivent à nouveau se séparer.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 79
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Sam 5 Mai - 22:32

L’amour se lève quand les flammes
sombrent dans l’horizon

[Nuage d'Hiver et Flocon de Neige]

Je regardais encore mon ami bien adoré, une chaleur douce envahissait mon coeur à chaque instant. Je regardais les flammes orangée se refléter sur son pelage blanc. il était magnifique. Même sans ces reflets c’était le plus beau loup que j’ai jamais vu, le plus gentil aussi! J’aimais vraiment passer du temps avec lui, chaque seconde passée en sa compagnie est unique.

Après un moment nos regard se croisent et mon coeur, comme si c’était trop pour lui, se mit à battre de plus en plus fort donnant l’impression qu’il voulait sortir de mon corps devenu trop petit pour lui. On pourrait l’entendre à des kilomètre à la ronde! J’aimais voir son regard qui brillait au lueur du ciel orangé.
Après un doux moment passer à nous regarder dans les yeux une bires bienvenue vient faire danser nos pelage blanc. Hiver leva les yeux au ciel et huma l’air il avait l’air heureux et cela me fit énormément plaisir. Le sourir au babine je reporta mon attention sur ce paysage splendide. Il se rapprocha de moi mélangeant ainsi nos deux pelage blanc. La chaleur de son corps près du mien refit partir en vrille mon petit coeur qui s'était calmer.

Je profitait au mieux de ses moment avec lui, les gravant dans ma mémoire à jamais. Je me contentais de vivre le moment venu pleinement, sans penser au futur… ou presque.

Je regardais le coucher de soleil, profitant de ce moment avec Nuage d’Hiver. C’était le rêve, cette journée était le rêve, mais un rêve n’est pas éternelle, cette journée non plus, comme le prouve le ciel. Je voudrais tellement que le temps s’arrête…

La boule rouge avait presque disparu et teintait le ciel de rouge à présent. La lune qui veille sur chacune de mes nuits, mais qui m'a aussi retirer ma maman, allait se lever bientôt. Pourrais-je observer ce moment avec Hiver? Pourra-t-on hurler à la lune ensemble? J’aimerais tellement! Mais je ne sais si c’est possible, il a déjà dû enfreindre des règles de la meute et ne pourra certainement pas rester plus longtemps, enfin j’en sais rien moi, j’y comprend rien au fonctionnement de ces meutes!

Je ne veux pas le quitter pas maintenant, je sais que je dirais ça après, mais ça change rien à mes propos je ne veux pas le quitter ni aujourd’hui, ni demain. Jamais! Mais comment puis-je faire pour ne plus le quitter? Comment? Il a une meute et moi pas, pas que ça me dérange hien. Soudais je me souvenu de ses mots énoncé au montagne et je vit une solution à tout ça, mais serais-je prête à endosser temps de responsabilité? A devoir suivre des ordre qui ne sont pas mien, ni de ma maman? Je ne connais pas la réponse, il me faut du temps, mais je ne veux pas le quitter. De toute façons il faut du temps pour ces choses là, non? Je vais donc tout de même devoir le quitter.

Je ne veux pas!

Je continuais de fixer l'horizon n'osant plus regarder mon cher ami. J’ai failli à ma mission, ne vivre que l'instant présent, il a fallu que le ciel change pour me ramener au futur. Les maudites larmes avaient pointé leur nez, au creux de mes yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute de la Terre
Messages : 58
Date d'inscription : 26/03/2018
Age : 17
Localisation : Sûrement en pleine découverte du monde
Dim 6 Mai - 19:51
Sa y est, les derniers rayon chaleureux sombrèrent au loin, laissant venir, à présent le crépuscule. Sa mère lui avait compté des histoires ou les âmes pouvait se rencontrer au crépuscule et à chaque fois que Nuage d'Hiver y pensée, des frissons lui parcouraient les entrailles. Se retournant pour regarder Flocon de Neige, il voyait qu'elle était, tout comme lui, attristée. Comme si ces derniers rayons marqué la fin d'une fabuleuse journée.
La peur de ne plus jamais voir la louve s'insinua en lui. Il avait envie d'enfouir son museau dans le pelage blanc de son amie, la rassurer, lui dire qu'ils allaient se revoir, dès le lendemain. Mais il avait tellement peur qu'ils ne puissent plus passé cette journée...
Ils avait envie de lui demander de rester avec lui. Oui, pour toujours si cela pouvait combler le bonheur incomplet. Mais il ne pouvait pas lui demander cela. Pas maintenant, cela ne se faisait pas. Peut être n'accepterait t'elle pas ? Voudrait 'elle un jour vivre avec lui au sain de la meute de la Terre ? Il l'espérait tellement, pourtant il n'avait pas le courage de lui en parler maintenant. Il en mourrait d'envie...
Attendant, le ciel devint violacée, et une chouette effraie hulula non loin de là. Nuage d'Hiver n'avait pas envie de la laisser repartir seule. Plus jamais...
Il fallait se résoudre à cette idée. Le jeune loup bailla et s'étira avant de se relever. Soupirant, il se tourna vers Flocon.
- Il est l'heure déclara t'il la gorge noué.
Après une vague de courage il léchouilla le front de la louve blanche, puis plongea son regard dans le sien. Elle pleurait, des larmes aux creux de ses yeux doré.
Comment allez t'il pouvoir faire, jamais il n'avait ressentit cela mais il fallait retourner au camp.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 79
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Lun 7 Mai - 17:21
Je regardais le crépuscule se lever tout en me rassurant qu'il était toujours là près de moi à observer l'horizon. Je n'osais pas le regarder,je ne voulais pas lui montrer ma peine. Je voulais qu'il reste heureux le plus longtemps possible. Je voulais pas le quitter.

Je l'entendit bâiller puis il se releva. Je me retenais pour ne pas fondre en larme. Les gardant pour la lune.

- Il est l'heure

Sa voix était nouée ce qui me fit perdre tout contrôle je ne voulais pas qu'il soit triste et encore moins à cause de moi!

- NON !

C'est mot m'échappèrent sans que j'aie le temps de les retenir. Me relevant à mon tour j'enfonçais ma tête dans son pelage blanc, en larme.

- Non... C'est trop tôt... Je ne veux pas te quitter... Pas maintenant...

Ma voix n'était qu'un murmure incontrôlable, les mots sortait sans aucun filtre, sans que je leur demande.  Honteuse d'avoir dit ça, de lui avoir demandé d'enfreindre une règle ou de presser sa meute je m'extirpa non pas à contre coeur de sa fourrure blanche où je m'étais réfugiée. Je regarda c'est yeux magnifique qui reflètaient la lumière de crépuscule.

- Excuse moi, je suis désolée. Je n'ai rien dit. J'espère qu'on se re vera bientôt. Je viendrais souvent sur tes terres te rendre visite.

Sur ses mots je me détournait et commença à partir. Une fois descendue de la racine je murmurais plus pour moi même quelques mots

- Je te le promet, je reviendrais.

Je marchais d'un pas lent et triste, m'empêchant de faire marche arrière, ni de regarder derrière. Je n'avais pas la force de courir tout mes membres semblais m'avoir lâché
Revenir en haut Aller en bas
Apprenti • Meute de la Terre
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute de la Terre
Messages : 58
Date d'inscription : 26/03/2018
Age : 17
Localisation : Sûrement en pleine découverte du monde
Lun 7 Mai - 17:40
Sa y est, c'était la fin.
Le désespoir de Flocon de Neige semblait s'échappait d'elle en un flux mais la réalité était vriament terrible.

- Excuse moi, je suis désolée. Je n'ai rien dit. J'espère qu'on se re vera bientôt. Je viendrais souvent sur tes terres te rendre visite.

Nuage d'Hiver secoua la tête alors que la louve blanche s'éloignai. Les larmes lui aussi lui montait. Est-ce qu'un jour il aurait imaginer ressentir cela.... non.
Courant vers elle il s'écria alors que la nuit s'installé. Il ne voualit pas la laissé seule, vraiment pas.

- Attends !

Il enfouit son museau pour sentir encore une fois sa chaleur, les larmes le nayit dans une mer de désespoir.

- Cette journée à vraiment été la plus merveilleuse du monde Flocon de Neige ! Sache que... je ne sais pas... je... je ne peux pas te savoir seule, dans ces terres, même si je sais que tu aimes ta vie comme cela. Mais...

Il devait lui dire, il n'avait pas le choix.

- Je veux que tu sache, si un jour tu voudrai venir vivre avec moi, sache que tu pourra. Je convaincrais les miens ! Je te le promet ! Je convaincrai Lune Infernale, ma mère et tout les autres. Et, si tu veux bien de moi, pour que l'on reste ensemble dans cette vie là, sache que je serais prêt à quitter ma meute s'il refuse.

Ces mots lui coûter mais il ne pourrait jamais se le pardonnais de la quitter.

- Nous nous revérons ! Dès demain, ou après demain, peu m'importe, mais je veux que tu sache que tu est encré dans mon cœur.

Après une léchouille à nouveau sur le front, il fit demi tour, s'aca=hant que chaque pas était une épine qu'on lui plantait dans le cœur.
S'éloignant de l'arbre centenaire, et de la louve qu'il aimait, les larmes chutèrent une à une, mais impossible de les arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar

Votre Loup
:
:
Messages : 79
Date d'inscription : 31/12/2017
Age : 16
Localisation : La plaines étoilées
Mar 8 Mai - 19:21

L’amour se lève quand les flammes
sombrent dans l’horizon

[Nuage d'Hiver et Flocon de Neige]

- Attends ! 

A c'est mots je m'arrêta et me retourna les larmes plein les yeux. Hiver courait vers moi. Une fois arrivé il enfuis aussi son museau et je fit pareil.

- Cette journée à vraiment été la plus merveilleuse du monde Flocon de Neige ! Sache que... je ne sais pas... je... je ne peux pas te savoir seule, dans ces terres, même si je sais que tu aimes ta vie comme cela. Mais...

Ces paroles me touchèrent droit au coeur.

- Je veux que tu sache, si un jour tu voudrai venir vivre avec moi, sache que tu pourra. Je convaincrais les miens ! Je te le promet ! Je convaincrai Lune Infernale, ma mère et tout les autres. Et, si tu veux bien de moi, pour que l'on reste ensemble dans cette vie là, sache que je serais prêt à quitter ma meute s'il refuse. 

Oui, je voulais le rejoindre, je ne voulais pas partir loin de lui. Qu'il veuille bien quitter sa meute, pour qu'on reste ensemble alla droit dans mon coeur qui souffre. Mais je ne voulais pas qu'il quitte les siens pour moi. Je voulais tellement lui dire ça mais pour une raisons obscur je n'y arriva pas, ma mâchoire était comme collée.

- Nous nous revérons ! Dès demain, ou après demain, peu m'importe, mais je veux que tu sache que tu est encré dans mon cœur. 

Pourquoi ces mots doux me font ils si mal? Lui aussi est gravé à jamais dans mon coeur, jamais je ne l'oublierais. Alors que je resta là immobile, complètement désarmée, Hiver s'éloigna de moi pour repartir chez les siens, après m'avoir donné une léchouille.

Après quelques minutes à le regarder s'éloigner, je me retourna à mon tour pour rentrer chez moi. Ou du moins ce qui y ressemblait. Je leva les yeux au ciel et aperçu la lune. Je voulais tellement lui hurler mais je n'y arriva pas. Cette tristesse immense et pourtant si différente de toute celle que j'ai connu m'avais retirer la voix. Je me contenta donc de la fixer un moment, hurlant intérieurement, puis je me remis en marche. Mon pas se fessait de plus en plus lent, plus lourd, et l'envie de faire demi tour était immense. Mais je continua à avancer jusqu'au terre libre, la vue flouetter par l'océan de larmes qui en sortait.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute de la Terre :: Arbre centenaire-