Saison

Les astres sont revenu ! Après un mois caché derrière l'horizon le soleil ébloui le monde avec ses rayons et la lune est de retour avec ses étoiles.
Proie ► Présente

Effectifs

15 ♂ 18 ♀
Feu ► 5 Loups
Eau ► 6 Loups
Terre ► 7 Loups
Vent ► 6 Loups
Temps ► 5 loups
Solitaire ► 4 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: Terre Neutre :: Rivière lunatique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand nos chemins se sont croisés... [Ft. Ailes du Destin]

Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 31
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 16
Localisation : Dans ma tanière ahah
Sam 10 Mar - 17:54






Quand nos chemins se sont croisés...~
Ft. Ailes du Destin & Audace des Eperviers.


(c) Nyyx | Never Utopia

Le ciel était gris, laissant tomber de temps à autres quelques petits flocons bancs. Un léger vent soufflait, agitant les arbres alentours. Il faisait un peu froid. Le silence hivernal planait au dessus du camp de la Meute du Feu. Il devait être tôt, car il n'y avait encore aucun loup en activité. Audace des Eperviers ouvrit un œil, observant ses camarades endormis. Il ne voulait pas se lever tout de suite, il voulait profiter de son sommeil. Même s'il avait bien dormi, quelques minutes en plus ne seraient pas de trop. Il grommela, et enfouit à nouveau son museau dans son pelage bouffant. Non loin de lui, un guerrier s'agita dans son sommeil. Eper leva la tête pour voir qui c'était, avant de soupirer, agacé. Il sentait qu'il n'allait pas pouvoir replonger dans le doux monde des songes, et cela l'énervait au plus haut point. Il rêvait d'une tanière à lui seul, un endroit où il pourrait dormir autant qu'il voudrait. Mais ça n'était pas possible. Il devait supporter les bruits incessants de ses camarades, s'agitant durant un cauchemar, ou même un rêve. Pendant que, lui, devait subir tout ça.
Pourtant, il réussit à s'assoupir un moment. Et lorsqu'il rouvrit les yeux, le camp était en activité. Il était satisfait, il avait réussit à dormir un peu plus. Non pas qu'il fût fainéant, mais il adorait dormir. Il se leva, et s'ébroua, enlevant les restes de mousses et de brindilles coincés dans sa fourrure. Le guerrier s'étira et soupira, avant de sortir de la tanière. Le ciel était moins gris, mais le vent plus fort. Il regarda autour de lui, et vit deux patrouilles s'en aller. On ne l'avait pas demandé, cela voulait dire qu'il avait un peu de répit avant la prochaine. Il décida donc d'aller faire un tour, pourquoi pas à la Rivière Lunatique. Il aimait bien cet endroit, il s'y sentait bien. Audace des Eperviers se dirigea vers la sortie du camp, d'une démarche fière.
Une fois au dehors, le guerrier se mit à courir. Il se dit que cela le réchaufferait un peu, malgré la bise qui s'infiltrait à travers son pelage soyeux.  Le guerrier du feu traversa rapidement son territoire, avant d’arriver à la fameuse Rivière. Le vent était moins désagréable, plus doux. On pouvait même voir que le ciel était parsemé de tâches bleues, et si l’on y apportait plus d’attention, on pouvait deviner le soleil caché derrière les nuages. Cependant, les oiseaux ne chantaient pas, comme on pouvait si bien les entendre durant les beaux jours. Le seul bruit que l’on pouvait entendre était celui de la Rivière, qui coulait plutôt rapidement. Le sol était légèrement couvert de neige, qui n’allait probablement pas rester longtemps. Même si l’on ne le sentait pas trop, la saison des feuilles vertes allait vite pointer le bout de son nez.
Audace des Eperviers se posa sur un caillou moussu non loin de la Rivière. Il gratta et enleva quelques résidus avant de se coucher dessus. Il posa son museau sur ses pattes avant, et, prenant une grande bouffée d’air, ferma les yeux. Il aimait cette ambiance hivernale, où le silence régnait. Pas un oiseau pour rompre sa sieste. Juste le bruit de l’eau s’écoulant, frappant parfois une roche, pour l’endormir, telle une berceuse. Le guerrier se laissa aller, pour laisser la place aux doux rêves. Aujourd’hui, il n’avait pas envie de faire grand-chose, même s’il savait qu’il risquait probablement de se faire remonter les bretelles. Mais peu importe. Il voulait faire passer son petit bonheur avant tout, pour une fois. Toujours il pensait aux autres, ceux de sa meute, et jamais il ne prenait un peu de temps pour lui. Et il avait décidé que ce serait aujourd’hui.
Alors qu’il était dans un état de somnolence, le guerrier de la Meute de Feu entendit soudain des bruits. Aussitôt, il releva la tête, et se mit à épier les alentours, afin de trouver la source de ces bruits qui l’avaient réveillé. La truffe au vent, à la recherche d’une odeur, il détecta soudain la présence d’un autre loup grâce à une effluve. Audace l’analysa, et en conclut qu’il venait de la Meute du Vent. Il resta couché sur son rocher, et garda un regard calme, et pourtant froid. Il se racla la gorge avant de prendre la parole.
« - Qui ose m’interrompre durant mon sommeil ? Ne t’a-t-on pas appris les bonnes manières ? Enfin, maintenant que tu m’as réveillé, loup de la Meute du vent, montre-toi, que je vois à quoi tu ressembles. Promis, je ne mors pas. » Dit-il d’un ton qu’il voulu le plus sarcastique possible.    
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 69
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Dim 11 Mar - 16:26
Quand nos chemins se sont croisés...Ailes du Destin & Audace des Éperviers
L'hiver était bientôt fini, cela voulait dire deux choses: que les journées seront plus longues et que par conséquent Ailes du Destin pourra encore plus en profiter ! Ce n'était pas un loup du genre à dormir jusqu'à ce que le soleil soit à son Zénith. Non pas qu'il déteste dormir. Après une bonne journée de course et de découverte au travers du territoire de la meute du vent il considère qu'il mérite une petite sieste, mais là est toute la question: le mérite. Il ne dort que lorsqu'il est fatigué de sa journée et s'il ne l'est pas c'est qu'il a failli à son devoir. Cette nuit-là, il n'était pas fatigué. Après avoir passé la journée au camp à attendre que quelqu'un est besoin de lui, il n'éprouvait pas du tout l'envie de dormir. Ce jour-là, tout c'était déroulé sans accorts. Le lieutenant n'avait strictement rien fait et cela le déprimait un peu. Alors lorsque la nuit était arrivé, il était resté assis devant l'antre des guerriers à regarder le ciel. Son pelage se secouait au rythme du vent et le froid lui hérissait l'échine mais Ailes du Destin ne bougeait pas de sa position. Il se demandait ce qui arriverait une fois que le soleil reviendrait et cela lui occupa l'esprit jusqu'à ce que ledit soleil pointe le bout de son nez.

Le temps passa et les loups de la meute du vent se levèrent les uns après les autres. Ailes du Destin, lui, resta encore un moment assit, attendant que la patrouille de l'aube parte. Une fois celle-ci sur le départ, il organisa les autres patrouilles qui devait avoir lieu aujourd'hui. Au cours de son entreprise, il trébucha un nombre de fois alarmante dans la neige. Le lieutenant pensant de la nuit avait laissé place à celui que tout le monde connaissait, le curieux et enthousiasme Ailes du Destin. On raconte que la nuit porte conseil et dans ce cas, ce fut vrai. Ailes du Destin avait bien réfléchi à la précédente journée et il savait ce qu'il avait loupé. L'occasion de partir découvrir des zones inconnues. C'était cela qui le tracassait, il en était sûr. C'était donc ça qu'il allait faire aujourd'hui: partir à l'aventure.

Lorsqu'il finit ce qu'il devait faire, il dit aux loups restant au camp qu'il partait chasser et même si tout le monde savait qu'il allait simplement se promener, personne ne l'en empêchait. Une fois dehors et loin du regard de ses congénères, le jeune loup se mit à courir aussi vite qu'il le pouvait, trop heureux de sentir le vent sur son pelage. Il courait, sans direction apparente. Il se contentait de suivre son instinct. Et c'est ce même instinct qui le guida jusqu'à la Rivière Lunatique.  Il sentait la neige froide sous ses pattes et les rayons du soleil glissant le long de son corps. Rien ne pouvait l'empêcher d'être heureux. Il avançait inconsciemment le long de la rivière. Laissant la neige traquelet sous son poids. Le bruit que cela produisait lui était particulièrement agréable et il faisait donc le nécessaire pour que le bruit soit le plus fort possible au désagrément des autres animaux présents dans les environs. Ailes du Destin était tellement absorbé par son activité infantil que ce n'est que lorsqu'il entendit la voix d'un autre loup qu'il se rendit compte qu'il n'était pas seul.

- " Qui ose m’interrompre durant mon sommeil ? Ne t’a-t-on pas appris les bonnes manières ? Enfin, maintenant que tu m’as réveillé, loup de la Meute du vent, montre-toi, que je vois à quoi tu ressembles. Promis, je ne mors pas. " Dit le loup invisible avec un ton sarcastique.

Sur le moment, le lieutenant ne répondu pas. Il dressa ses oreilles pour essayer de trouver d'où venait la voix de l'autre canidé avant de sentir les effluves qui montraient son appartenance à la meute du feu. Il était ici en territoire neutre, il devait donc s'attendre à croiser d'autre loup même si actuellement, il aurait préféré continuer de jouer comme un idiot dans la neige. Il s'avança donc vers  l'origine de cette odeur avec un pas léger. Une fois au pied d'un rocher, qui se trouvait non loin de sa position initiale, il put voir, à son sommet, un loup l'observer avec un regard des plus désagréables. Devant les yeux ambrés de l'inconnu Ailes du Destin ne savait pas quoi répliquer. Il resta longtemps  sans rien dire, espérant que l'autre loup briserait le silence en posant une autre question. Une au quelle il aura la réponse.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Guerrier • Meute du Feu
avatar

Votre Loup
:
:
Guerrier • Meute du Feu
Messages : 31
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 16
Localisation : Dans ma tanière ahah
Dim 18 Mar - 12:57
Quand nos chemins se sont croisés...ft. Ailes du Destin et Audace des Eperviers

Audace des Eperviers vit arriver le loup de la Meute du Vent vers lui, avant qu'il ne s'arrête, et le fixe sans dire un mot. Le guerrier soupira, et descendit du rocher sur lequel il s'était reposé. Il n'était déjà pas trop d'humeur à parler à quelqu'un, mais en plus il fallut que ce soit un loup muet qui le dérange durant sa sieste. Rien qu'à cette pensée, Eper lâcha un petit rire sarcastique à nouveau. Il ne savait pas s'il devait en rire ou plutôt se montrer agacé. Soudain, il regretta de ne pas être resté sur son territoire. Au moins, aucun loup ne l'aurait coupé dans son sommeil profond. Il vint se poster devant l'ennemi, et le toisa. Il se montra fier, et bomba légèrement le poitrail afin de se montrer puissant. Il aurait dût se douter qu'en territoire neutre, rencontrer un loup vagabond était probable. Ses prunelles ambrées posées sur lui, il dit d'un ton froid :

"-Eh bien, serais-tu muet ? Ou aurais-tu juste peur de moi ?" lâcha t-il avec une pointe d'ironie.

Il inspecta mieux le loup, l'observa attentivement. Il avait l'impression de l'avoir croisé. Audace des Eperviers se mit à lui tourner autour. Vraiment, le guerrier avait l'impression de l'avoir déjà vu, ou alors lui avait-on fait une description d'un loup semblable à celui-ci. Et, d'un coup, sa mémoire revint. Qu'il était bête, il aurait dût s'en rappeler avant. Il se trouvait aux côtés du lieutenant du Vent. Quel hasard de le croiser en ce lieu. Peut-être aimait-il bien cet endroit lui aussi ? En même temps, la rivière apportait calme et sérénité, de quoi se reposer. Eper revint se poster devant lui, avant de lui adresser à nouveau la parole.

"-Mes hommages, lieutenant du Vent. Excuse moi de cet accueil, mais je n'aime pas vraiment que l'on me dérange durant mon sommeil. Cela peut me rendre aigri. Oui aigri, c'est cela. Et qu'elle surprise de te croiser ici ! Toi aussi tu aimes cet endroit ? Moi je l'adore ! J'aime beaucoup venir m'y reposer. Malheureusement, je n'y suis pas toujours tranquille.. Enfin, parle moi un peu de toi ! Comment vas-tu ?" lui dit-il d'un ton qui aurait pu être considérer amical si c'était un autre loup qui avait parlé. Venant d'Audace des Eperviers, tout était de l'ironie bien sûr, voir même de la provocation. Il se fichait du rang de l'autre. Il l'avait dérangé, et cela l'avait énervé.  



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 69
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Sam 21 Avr - 16:01
Quand nos chemins se sont croisés...Ailes du Destin & Audace des Éperviers
Ailes du Destin le regarda descendre en gardant le silence. Il était un peu perdu. Rien ne semblait présagé que leur rencontre ce ferai de manière tout à fait amical et les petits rires de son interlocuteurs laissés croire qu'il avait raison. Il observa le loup s'assoir fièrement en bombant le torse. Ailes du Destin ne comprenait pas bien ça réaction. Il n'avait pourtant montré aucun signe d'agression alors pourquoi l'autre loup se montrait si provocateur ? Tout cela ce passait bien vite et le jeune lieutenant n'avait même pas le temps de réfléchir à la suite des événements que le canidé du feu prit la parole:

- "Eh bien, serais-tu muet ? Ou aurais-tu juste peur de moi ?" Lâcha-t-il.

Puis il s'arrêta un instant en observant Ailes du Destin. Ce dernier pencha la tête sur le coté comme un jeune louveteau pourrait le faire. Il ne comprenait pas tout mais il commençait à trouver l'autre loup plutôt marrant. Il était fier et n'avait pas peur de se dresser devant un autre canidé en lâchant des rires provocateurs. De toute évidence c'était un guerrier de la meute du Feu bien sûr de lui. Ailes du Destin aimait bien l'assurance dont il faisait preuve.

- "Mes hommages, lieutenant du Vent. Excuse moi de cet accueil, mais je n'aime pas vraiment que l'on me dérange durant mon sommeil. Cela peut me rendre aigri. Oui aigri, c'est cela. Et qu'elle surprise de te croiser ici ! Toi aussi tu aimes cet endroit ? Moi je l'adore ! J'aime beaucoup venir m'y reposer. Malheureusement, je n'y suis pas toujours tranquille.. Enfin, parle moi un peu de toi ! Comment vas-tu ?" Reprit-il.

Cela étonna Ailes du Destin qui ne s'attendait pas à ce que le loup qui se trouvait en face de lui soit aussi bavard. C'était donc à ça qu'il réfléchissait. Ailes du Destin, lui, avait beau chercher i ne se souvenait pas de ce loup. Il savait qu'il n'avait pas une bonne mémoire pour ce souvenir des autres alors cela ne l'inquiété pas plus que ça. Il replaça sa tête correctement sur ses épaules avant de lui annoncer:

- " Je vais bien ! Merci de demander ! Et to... vous ? Comment vous portez-vous ?"

Si ce canidé le connaissait il aller faire comme s'il se souvenait de lui. Et puis, il avait pas l'air si méchant que ça. Alors Ailes du Destin lui afficha une simple expression amical. Aurait-il trouvé un camarade pour jouer avec lui dans la neige ? Si cela était vrais, Ailes du Destin allait lui coller au basque. Même s'il ne faisait pas partie de la même meute, il pouvait toujours être ami. Rien dans le code du guerrier ne l’interdisait et ce qui n'est pas interdis est autorisé.

- " Je suis venu ici pour me dégourdir les pattes. C'est un endroit que je ne connais pas bien mais j'espère en découvrir un peu plus sur lui aujourd'hui !" Lui expliqua-t-il

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Rivière lunatique-