Réflexion au crépuscule [Terminé]
RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Meute du Vent :: Camp :: Antre du Guérisseur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réflexion au crépuscule [Terminé]

Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Sam 3 Mar - 20:21

Réflexion au crépuscule

A
ssise à l'entrée de son antre, la jeune guérisseuse du clan du vent regardait dans le vague. A quoi pouvait-elle bien penser vous demandez vous ? Elle même se pose la question. Le ciel était toujours aussi sombre même si la lueur de l'horizon brillait plutôt vers l'Ouest. Plume d'Épervier sortie alors de sa transe et s'allongea, tête sur les pattes, queue enroulé contre elle, elle fixait désormais un brin d'herbe au coeur de la clairière qu'était le camp.
Des images lui revinrent, le visage d'un père aimant, la senteur des bois à l'arrivé du printemps, le chant des petits oiseaux bavard qui osaient encore chanté alors que le ciel était obscure comme se jour là. Puis, les images joyeuse laissèrent place à un défilé de moment triste, la silhouette d'une mère rendu folle par la tristesse, le touché d'une boule de poil gelé, le flan ouvert d'un grand loup brun. La jeune louve beige abaissa son regard vers la liane qui était entortillé au tour de sa patte, autour d'une très ancienne cicatrice, seuls héritages de sa famille.
Elle cacha son museau sous cette patte avant qui représentait son passer et lui donnait des forces pour l'avenir. A ce moment là, elle aurait tout fait pour que quelqu'un la rejoigne et lui sourisse. Seulement, lors de se crépuscule sans fin, nul membre de la meute du vent était hors de sa tanière mise à part quelques guerrier toujours sur le qui-vive, près à se battre contre n'importe qu'elle menace nocturne.


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 96
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Mer 7 Mar - 18:05
Réflexion au crépusculeLibre
La journée avait été plutôt calme et clemante. Aile du Destin avait participé à la patrouille de l'aube, puis, une fois rentré, était partie chasser avec un de ses anciens apprentis. Le temps était passé si vite. Il n'avait pas eu ne serait-ce que l'occasion de s'ennuyer. Même ses pensées n'avaient pas eu le temps d'émettre l'idée de partir se balader. Enfin, il n'aurait pas pu le faire de toute façon. Après avoir chassé dans la forêt penchée, le jeune loup s'était pris une sacrée branche. Elle l'avait fait trébucher lorsqu'il poursuivait une gerbille. En plus de sa chute terriblement humiliante il avait loupé sa proie. Ce ne fut qu'au moment de se relever qu'il sentit une douleur dans la patte qui s'était entrepetrer dans la branche. Sur le moment Ailes du Destin avait fait comme si de rien n'était mais plus tard, il commença à ressentir une douleur insoutenable lorsqu'il la posait. C'est donc à trois pattes qu'il rentra au camp, laissant son camarade ramener les proies qu'il avait chassés.

Arrivé au camp avec difficulté, il se dirigea directement vers la tanière de la guérisseuse. Il y vit alors Plume d'Épervier. Soulagé de la voir là, il se dirigea vers elle, la patte avant droite toujours levée.

- " Plume d'Épervier, tu aurais une minute à m'accorder ? Je crois que je me suis blessé en chassant." Lui demanda-t-il avec un sourire idiot.

Il la fixa avec appréhension. Elle n'avait pas l'air de l'avoir entendu. Il lui dit alors, plus calmement:

- " Plume d'Épervier, ça va ?"

© 2981 12289 0


Destiny's hunter.
Si tu te perds, rends-toi dans une prairie. Tu n'y trouveras pas de chemin. Tu n'auras plus à te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Ven 9 Mar - 14:20

Réflexion au crépuscule

L
a louve beige était allongée sur l'herbe fraîche du camp de la meute du vent, devant son antre. Ses yeux étaient humide et à moitié masqués par sa patte blessée. Elle ne songeais plus à rien, fixait le vague d'un air absent quand elle cru entendre une voix. Elle n'y prêta aucune attention jusqu'à ce que celle-ci pénètre pour de bon dans son esprit.
- Plume d'Épervier, ça va ?
La voix du lieutenant la fit se redresser doucement, masquant ses yeux tristes d'un sourire elle répondit:
- Très bien ! Son regard se posa alors sur la patte sur élevée du canidé. J'n'en dirais pas autant pour toi que c'est-il donc passé ? Non, laisse moi réfléchir... Une branche. Bon j'vais te chercher de quoi t'calmer ça, ajouta-t-elle en pivotant.
L'antre de la guérisseuse était vide et calme, c'était un petit roncier au fond du quel on remarquait des couchettes vides, sur la droite un trou étroit menait à sa tanière qu'elle espérait partager un jour avec un apprenti et enfin sur la droite se tenait une vingtaine de trou dont l'un était emplit de mousse et un autre d'eau. Elle s'approcha de cette réserve de plante très mince à cause de l'hiver.
- Avec ce ciel sans astre impossible de trouvé des plante ! Cette lune est encore pire que l'hiver, grogna-t-elle.
Il était rare d'entendre Plume d'Épervier grogner ou se mettre en colère, elle avait pour habitude de gardé une voix douce et joyeuse peu importe la situation. Elle se dirigea vers le trou le plus à droite au fond et en sorti une longue feuille de jacobée un peu bruni.
-Passe moi ta patte, lança-t-elle de sa douce voix.
Elle mâcha la plante et appliqua la bouilli sur la patte du lieutenant avec douceur, quant on la regardait on aurait dit qu'elle ne touchait pas la mixture.
- Ça calmera la douleur, il faudrait que je trouve des pâquerette pour limité le gonflement mais en cette saison..
La louve réfléchit mais là où on voyait généralement les petites fleurs blanches et jaunes il n'y avait que de l'herbe bien verte, encore hydratée par la neige qui fondait petit à petit.

Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 96
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Sam 10 Mar - 19:55
Réflexion au crépusculeLibre
Le regard de la guérisseuse se posa sur la patte du lieutenant. Pendant un instant, le jeune loup se demanda si elle allait effectuer des remontrances à son égard. C'est vrai qu'il venait, des fois, trop de fois, mais ce n'était quand même pas sa faute si des branches se mettaient en travers de son chemin. Enfin maintenant, Plume d'Épervier était habituée, il ne fallut pas longtemps pour que la guérisseuse perce les raisons de cette blessure à jour.

- "J'n'en dirais pas autant pour toi que c'est-il donc passé ? Non, laisse moi réfléchir... Une branche. Bon j'vais te chercher de quoi t'calmer ça ." Lui dit t'elle en pivotant.

Puis, sans lui laisser le temps de s'expliquer, elle entra dans son antre. Ailes du Destin attendit un peu, il avait eu l'impression de la déranger. Comme si elle pensait à quelque chose d'important et de triste, très triste. Il prit un instant pour secouer sa tête et suivit la guérisseuse. Tout cela devait venir de son imagination, après tout elle le lui dirait si quelque chose n'allait pas.

Lorsqu'il entra dans l'antre de la guérisseuse il avait la terrible impression de connaitre cet endroit par coeur. Il ne comptait presque plus le nombre de fois il s'était retrouvé sur une de ces couchettes actuellement vides. Il prenait toujours la plus proche de la sortie. C'était presque comme si elle lui appartenait. Il s'en approchera doucement avant de ce baisser et de poser sa patte blessée dessus. Après cette journée mouvementée, il n'avait qu'une envie: dormir. Il aurait aimé que Plume d'Épervier lui dise qu'il devait se coucher et se reposer jusqu'à demain, cela l'aurait exempté de ses responsabilités pour la fin de la journée mais malheureusement, ce ne fut pas les mots qui sortit de sa gueule.

- " Avec ce ciel sans astre impossible de trouvé des plante ! Cette lune est encore pire que l'hiver ", grogna-t-elle.

Ces mots surpris Ailes du Destin. Il n'avait pas l'habitude d'entendre Plume d'Épervier s'énerver comme ça. Il se rapprocha d'elle et avant qu'il redemandait si ça allait elle lui dit, avec sa voix douce habituelle:

- " Passe moi ta patte ."

Devant ses mots, le lieutenant obéit. Il la regarda sans dire mot faire son travaille avec douceur.

- "Ça calmera la douleur, il faudrait que je trouve des pâquerette pour limité le gonflement mais en cette saison.. " lui expliqua-t'elle avant de se mettre à cogiter.

- "Plume d'Épervier, tu es sûr que ça va ? Ce n'est pas ton genre de t'énerver comme ça." Lui demanda-t-il doucement en reposant sa patte sur le sol.

Même si elle avait pris soin de se reprendre et d'adopter son habitude naturelle, Ailes du Destin n'était pas dupe. Il savait que ça faisait partie de son rôle de lieutenant de veiller sur les membres de la meute et il ne laissera pas Plume d'épervier s'enfermer dans ses problèmes.
© 2981 12289 0


Destiny's hunter.
Si tu te perds, rends-toi dans une prairie. Tu n'y trouveras pas de chemin. Tu n'auras plus à te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Dim 11 Mar - 15:46

Réflexion au crépuscule

L
a louve beige reflechissait, visualisant chaque recoin du territoire du clan du vent ainsi que des terres neutres. Elle n'aurait jamais pensé que des pâquerettes puissent lui posés autant de problème. En même temps pourquoi le lieutenant s'amusait il toujours à courir au milieu des racines et des branches ? Elle se souvient alors de son père, il l'emmenait souvent dans la forêt penchée, elle se souvient des heures qu'elle passait à sautiller de racine en racine et à attraper les rongeurs qui s'y cachaient. Un voile humide recouvra ses yeux, elle tenta de garder une expression joyeuse mais elle savait bien qu'elle ne dupait personne.
- Plume d'Épervier, tu es sûr que ça va . Ce n'est pas ton genre de t'énerver comme ça, lança alors le loup grisâtre.
Plume d'Épervier redressa ses prunelles grises, bordées de larmes, elle ne voulu pas parlée. Pas tout de suite. Elle avait trop de souvenir qui revenait. Elle s'assit, fixant le fond de la tanière, se concentrant sur le roncier mais rien à faire, la tristesse l'emportait sur son calme légendaire.
- C'est rien, c'est juste... Le passé.
La louve s'arrêta là, hésitant à continué. Elle détailla chaque épine de chaque branche avant de tourné ses prunelles grise face au lieutenant.
- Ça fait 1 an... Un an que j'ai failli à mon devoir et que mon père est mort.
La voix de la guérisseuse se brisa en un sanglot, elle s'assit, elle regarda sa patte où trônait une longue cicatrice qui remontait jusqu'à son épaule, elle était un peu masqué par la liane entortillée au tour de sa patte.

Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 96
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Dim 18 Mar - 18:34
Réflexion au crépusculeLibre
Ailes du Destin fut des plus surpris par la situation. Il la regarda redresser la tête. Ses yeux se fixèrent sur les larmes qui menaçaient de glisser le long du pelage de la guérisseuse. Il n'était pas préparé à sa, absolument pas, mais il était lieutenant de cette meute et par conséquent il devait s'occuper de tous les loups qui la composaient. La louve lui dit que c'était son passé qui la rendait triste. Elle était hésitante et son regard cherchait à fuir mais elle finit par lui expliquer:

- Ça fait 1 an... Un an que j'ai failli à mon devoir et que mon père est mort.

Ailes du Destin ne connaissait pas tous les détaillent de cette histoire mais Il savait que les deux parents de Plume d’Épervier avaient rejoint la meute des étoiles. Il la regardant sans rien dire. Cela semblait la bouleverser. Lui aussi, le simple fait de la voir triste le rendait triste à son tour. Il n'aimait pas ce sentiment, ce n'était pas son rôle. Ce n'était pas à lui d'être compatissant. Lui, il devait la remotiver, lui donner envie de regarder vers l'avenir plutôt que vers le passé. Il était là, au côté de l'Alpha, pour guider les loups du vent vers un avenir prospère et non pas les laisser se morfondre dans leur grotte sombre.

Le jeune lieutenant renifla un grand coup et bomba le torse fièrement. Il se sentait de plus en plus confiant. Il releva la tête puis dit à Plume d’Épervier:

- " Je ne pense pas que ton père voudrait que tu te mettes dans des états pareils. Je comprends que cela puisse être dur de perdre des proches mais ne laisse pas ses souvenirs douloureux être maître de ton destin ! Si tu ne veux pas que le passé se reproduise, alors concentres-toi sur le futur ! Tu es une louve de la meute du vent. Alors, sèches tes larmes !"

Sur le coup, il s'impressionna lui-même. Il n'avait pas l'habitude de parler comme ça et il s'attendait à se faire jeter. Peut-être que son ton pouvait paraître dur, mais il ne voulait surtout pas la blesser davantage. Il espérait que ce n'était pas ce qu'il venait de faire avec ces dernières phrases.
© 2981 12289 0


Destiny's hunter.
Si tu te perds, rends-toi dans une prairie. Tu n'y trouveras pas de chemin. Tu n'auras plus à te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Sam 24 Mar - 18:17

Réflexion au crépuscule

P
lume d'Épervier regardait droit dans les yeux le lieutenant, il était très rare qu'elle pleure ou qu'elle ne parle de son passé. Même dans ces plus lointain souvenir, la jeune guérisseuse ne se souvenait pas avoir raconté son histoire à qui que ce soit mise à part son ancienne mentor, qui comme ses parents et sa soeur, avait rejoins la meute des étoiles. La louve n'aimait pas qu'on la regarde avec pitié comme lorsque les anciens ou l'Alpha l'avait fixé lorsqu'elle c'était retrouvée seule avec son père. Elle songea alors au regard du reste de la meute, des regards hostile, sa mère n'était que peu aimé lorsqu'elle était encore de ce mode, jugé trop direct, sa crise de fou lors que la soeur de Plume d'Épervier était morte avait renforcé la haine qu'ils lui avait porté. Mais lors du décès de la mère, toute la haine de la meute se reporta sur la jeune louve beige. Elle voulu secoué la tête comme pour se réveillé mais fût coupé par le lieutenant.

- Je ne pense pas que ton père voudrait que tu te mettes dans des états pareils. Je comprends que cela puisse être dur de perdre des proches mais ne laisse pas ses souvenirs douloureux être mis de ton destin ! Si tu ne veux pas que le passé se reproduise, alors concentres-toi sur le futur ! Tu es une louve de la meute du vent. Alors, sèches tes larmes !

La louve fût surprise par ces paroles, fixa d'autant plus le loup face à elle. Ses prunelles grises encore embué de larmes semblait vide. L'espace d'un instant la louve était vide. Plus de souvenir, plus de pensée. Plus de passé, plus de présent, plus de futur. Puis elle revient à elle, ses pattes c'étaient affaissées.

- Le problème n'est pas dans le fait que j'ai faillie ni même que mon père soit mort. Le problème c'est que son esprit n'a jamais rejoins la meute des étoiles. Comment vas-tu me demandé ? Vois-tu, mon père ne voulait pas me laissé, la preuve est là, ajouta-t-elle en agitant sa patte avant droite où était entortillée une liane qui couvrait une partie d'une cicatrice qui courait jusqu'à son épaule. Son esprit à refuser de gravir l'échelle d'étoile qui mène à la meute, il a refusé de chassé pour toujours avec ma mère et ma soeur, il a airé toute une journée dans les plaines, à travers chaque territoire jusqu'à la nuit où il m'est apparu en rêve. Depuis, chaque nuit je l'entends et...

La voix de la guérisseuse ce brisa. Elle était incapable d'aller plus loin, couché sur l'herbe fraiche du roncier elle cessa de pleurer.


Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 96
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Sam 21 Avr - 16:15
Réflexion au crépusculeLibre

- "Le problème n'est pas dans le fait que j'ai faillie ni même que mon père soit mort. Le problème c'est que son esprit n'a jamais rejoins la meute des étoiles. Comment vas-tu me demandé ? Vois-tu, mon père ne voulait pas me laissé, la preuve est là", ajouta-t-elle en agitant sa patte avant droite où était entortillée une liane qui couvrait une partie d'une cicatrice qui courait jusqu'à son épaule. "Son esprit a refusé de gravir l'échelle d'étoile qui mène à la meute, il a refusé de chasser pour toujours avec ma mère et ma sœur, il a erré toute une journée dans les plaines, à travers chaque territoire jusqu'à la nuit où il m'est apparu en rêve. Depuis, chaque nuit, je l'entends et..."

Elle était aussi perdu que ça ? Ailes du Destin aurait aimé qu'elle en parle avant. Pas forcément à lui, mais à la meute. Elle était un maillon important de la chaine qui constitue la meute du Vent alors elle aurait du exposer ses problèmes au lieu de s'enfermer dedans. Bien sur, il n'était pas bien placé pour parler. Que savait-il de ce qu'elle ressentait ? Il était toujours à coté de la plaque quand il s'agissait de famille ou d'amour. Alors il ne comprenait pas tout à fait pourquoi Plume d’Épervier prenait tous cela au temps à cœur. Si cela ne comptait que sur lui même il serait passé à autre chose, mais elle , elle ne semblait pas capable de faire la même chose. Enfin pas pour le moment.

Il redressa le menton avant de lui demander:

- "Tu en veux à ton père pour ne pas avoir rejoint nos ancêtre ?"

Il prit une voix plus calme et posé. Il ne voulait pas la braquer. Il se coucha à ses côtés avant de poser sa tête sur le sol et de répliquer:

- "Tu l'entends souvent ? Qu'est-ce qu'il te dit ?"

© 2981 12289 0


Destiny's hunter.
Si tu te perds, rends-toi dans une prairie. Tu n'y trouveras pas de chemin. Tu n'auras plus à te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Guerisseur • Meute du Vent
Messages : 34
Date d'inscription : 25/02/2018
Age : 14
Localisation : Dans ma tanière à trier les plante x)
Dim 29 Avr - 14:18

Réflexion au crépuscule

P
lume d'Épervier pleurait, elle fixait le vide lorsque le lieutenant repris la parole.

- Tu en veux à ton père pour ne pas avoir rejoint nos ancêtre ?

Il se coucha à ses côtés avant de poser sa tête sur le sol et d'ajouter, d'une voix plus calme :

- Tu l'entends souvent ? Qu'est-ce qu'il te dit ?

La louve beigeâtre releva la tête, plongeant ses prunelles grises dans celle du lieutenant.

- Je ne lui en veut pas, c'est juste qu'il croit que je veux l'oublier, moi tout ce que je souhaites, c'est faire mon deuil et qu'il rejoigne nos ancêtres mais il ne veux rien entendre ! Il parle de sa destinée qui était de veillé sur moi. Mais sa présence renforce se sentiment d'absence.

Elle s'interrompit. Une voix résonnait dans son crâne.

"Ma fille, écoutes-moi. Je ne peux te laissé seule ici, mon devoir est de resté près de toi. Je ne suis pas un ancien ! Je ne suis pas fais pour me reposé regarde à ta droite, je suis là ! Près à t'aidé, à te protéger !"

La louve tourna la tête, une liane avait grimpé le roncier. Surprise de reconnaître la même que celle de son père. Elle se tourna vers le lieutenant et mot pour mot répéta se qu'eu dit son père avant de désigné la liane du roncier puis celle de sa patte d'un même mouvement de tête.



Désoler c'est cour mais j'ai pas beaucoup de temps en se moment bye !
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 96
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Mar 3 Juil - 21:46
Réflexion au crépusculeLibre
Ses questions étaient peut-être un peu indiscrètes. Après tout, Plume d'Épervier n'avait surement pas l'habitude de parler de son père aux membres de la meute. Mais, à son grand étonnement, la femelle plongea son regard dans le sien avant de lui répliquer :

-" Je ne lui en veux pas, c'est juste qu'il croit que je veux l'oublier, moi tout ce que je souhaite, c'est faire mon deuil et qu'il rejoigne nos ancêtres mais il ne veut rien entendre ! Il parle de sa destinée qui était de veiller sur moi. Mais sa présence renforce ce sentiment d'absence. "

Sur le coup, il fut surpris que leur regard se croise. Il était quel que peu gêné et détourna son regard vers le sol alors que Plume d'Épervier s'interrompit. Au moment où le silence revient, Ailes du Destin tourna la tête d'un coup sec vers elle. Elle ne semblait plus prêter attention au monde qui l'entourait. Le jeune Lieutenant se releva alors et se plaça devant Plume d'Épervier en lui demandant:

-" Plume d'Epervier, tu es sûr que ça va ?"

La louve ne bougea alors que pour regarder une liane qui avait poussé par-dessus le roncier. Puis elle lui dit des mots étranges. Elle lui expliqua que son père venait de lui parler. Pour Ailes du Destin, cela sembla quelque peu étrange. Son père n'avait de toute évidence pas rejoint la meute des étoiles. Cela signifiait-il que les âmes des défauts pouvaient communiquer avec les vivants comme bon leur semble ?  Plus étrange encore, cette liane représenterait son père .

- "Ton père a l'air de beaucoup tenir à toi, tu sais. S'il ne veut pas rejoindre la meute des étoiles c'est son choix mais il ne faut pas que cela devienne une obsession pour toi. Tu devrais lui expliquer ce que tu ressens au plus profond de toi, lui exposer tes craintes et tes souffrances. Peut-être qu'il comprendra et rejoindra la meute des étoiles. S'il est la source d'autant de tes tourments, explique le lui. En tant que père, il fera surement ce qui est le mieux  pour sa fille, surtout si depuis le début il fait tout ça pour toi." Lui expliqua-t-il doucement avant de retourner vers l'entrée de la tanière. "Je sais que je n'ai pas beaucoup d'expérience dans ce domaine. Peut-être que ce que j'ai dit ne t'aide pas et j'en suis navré dans ce cas. Mais je ne fais que t'exposer ma pensée et ce que moi je ferais ou je voudrais que mon enfant fasse si j'étais père. Surtout si tu as besoin de parler je suis là. S'enfermer sur soi est la pire chose à faire."

Ailes du Destin n'avait jamais été aussi sérieux. Toutes les paroles qu'il avait prononcées, il y croyait fermement. Il salua donc la guérisseuse et quitta la tanière d'un pas assuré après ces profondes paroles.
© 2981 12289 0


Destiny's hunter.
Si tu te perds, rends-toi dans une prairie. Tu n'y trouveras pas de chemin. Tu n'auras plus à te perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Meute du Vent :: Camp :: Antre du Guérisseur-