Saison

Nous entrons dans l'hiver, les températures sont froides, les arbres sont dénudés de leur feuille. Rien de particulier à annoncer.
Chaleur ► Off
Proie ► Rare

Effectifs

10 ♂ 13 ♀
Feu ► 3 Loups
Eau ► 5 Loups
Terre ► 4 Loups
Vent ► 3 Loups
Temps ► 5 loups
Solitaire ► 3 Loups

Rumeurs

Vous avez une rumeur à faire partager ? Envoyer un Mp a Earth Wolf pour qu'il puisse l'integrer ici !

► Une rumeur court sur les terres du Vent. Aussi imperceptible qu'un murmure et insaisissable que la brise, seuls les loups les plus vaillants oseront y prêter l'oreille. Un trésor envoyé par le clan des étoiles aurait été enseveli au plus profond de la crevasse brumeuse. Seul un cœur hardi pourra s'en emparer. Seras-tu l'élu jeune loup ?
Rumeur 2 ►
Rumeur 3 ►
...

Prédéfini

Sable de Rose
Fiche
Goutte de Pluie
Fiche
Croc de Givre
Fiche
Grondement d'Orage
Fiche
Terre d'Été
Fiche
Nuage d'Ombre
Fiche

Ouvrir
RSS
RSS



 

 :: Terre Neutre :: Rocher aux loups Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LIBRE | Rencontre imprévue

Apprenti • Meute du Temps
avatar

Votre Loup
:
:
Apprenti • Meute du Temps
Messages : 12
Date d'inscription : 31/12/2017
Jeu 1 Fév - 11:43
Etant apprentie depuis peu, je décide d'aller explorer les Terres Libres. J'ai déjà visité les terres de ma meute à mon baptême, j'aimerais voir à quoi ressemble celles n'appartenant à personne. Qui sait, peut-être que je trouverai des endroits où l'on peut obtenir des plantes que l'on ne trouve nulle part sur les terres de la Meute du Temps ?

L'aube commence à peine à poindre que je m'éclipse du camp. Je salue le guerrier à l'entrée, qui, fatigué d'avoir veillé toute la nuit, ne devrait pas tarder à partir pour se reposer. Je décide de courir un peu pour me réveiller et atteindre plus vite les terres libres. Une fois arrivée au bord de la frontière, je m'arrête, une patte en l'air. Mon idée d'exploration peut être bonne, mais pas où commencer ?

Je décide de prendre la direction du Rocher aux Loups. C'est là où se trouve un rocher pour chaque meute, et même si on m'a décrit l'endroit, j'aimerais bien voir ça de mes propres yeux. Et puis, peut-être qu'en bas des rochers correspondant à la Meute de l'Eau et à la Meute de la Terre, je pourrai trouver des plantes utiles ? Ce sont les rochers les plus verts, de ce qu'on m'a dit. Enfin, à cette saison, ce n'est pas trop le cas, mais sait-on jamais.

Alors que j'arrive dans la clairière, je m'arrête, et lève la tête vers les têtes de loup. Impressionnée, je commence à les détailler en tournant sur moi-même. Je me perds tellement dans ma contemplation que j'en oublie de surveiller mes arrières. Lorsqu'un bruit me rappelle à la réalité, je sursaute, et tourné la tête en tous sens, aux aguets.

- On est sur des Terres Neutres, inutile de se cacher. Je ne vais pas attaquer, c'est complètement stupide.

Surtout quand on est apprentie guérisseuse. Mais ça, je le garde pour moi. Mieux vaut savoir à qui j'ai affaire avant. Peut-être que j'ai près de moi une présence inamicale après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire
avatar
Solitaire
Messages : 8
Date d'inscription : 16/02/2018
Aujourd'hui à 9:39
Un léger courant d’air fraie entre dans ma tanière et viens caresser le bout de ma truffe. Je pousse un léger grognement de mécontentement, avant d’ouvrir mes yeux ambrés et de pousser un bâillement assez sonore. Je me lève, alors, avant de m’étirer pour désengourdir mes pattes et tout le reste de mon corps. Je sors, ensuite, de ma tanière tout en prenant garde aux odeurs qui entourent ma tanière. Un renard semble être passé dans la nuit, mais il a dut sentir mes marquage et à l’heure qu’il est, il doit être loin. Quoi d’autre comme odeur… Je pose mon museau à terre et prend une profonde inspiration. Les quelques odeurs qui me viennent sont celles de prédateur qui comme moi doivent passer leur journée à chercher des proies qui se cachent ou qui ont quitté le territoire à cause du froid.

Je pousse un profond soupir tout en regardant mes côtes qui apparaissent sous ma fourrure, mon dernier repas doit dater de deux ou trois jours et il n’était composé que d’un pauvre lapin aussi maigre que moi. Si seulement ma mère était encore là… Pour chasser les sombres pensées qui commençaient à hanter mon esprit dès le matin, je décidais de me faire une rapide toilette avant d’aller chasser. Une fois ma fourrure blonde nettoyée, je me mets en marche vers le Lac de la Trêve, comme l’appelait ma mère, tout en cherchant une possible piste appartenant à mon futur repas.
Arrivée au lac, je pose ma truffe à terre et j’entrouvre légèrement ma mâchoire pour pouvoir capter le plus d’odeur possible. Plusieurs odeurs me viennent, alors, dont les odeurs des meutes qui entourent mon terrain de chasse. Une faible odeur de lapin vient me chatouiller les narines et je me mets en chasse tout en restant sur mes gardes.

L’odeur me mène à l’un des ruisseaux qui alimentent le lac, je me stoppe et dresse les oreilles tout en prenant de profondes inspirations. De l’autre côté de ce ruisseau se trouvent les Rochers aux Loups, c’est cinq immenses rochers aux allures de tête de loups bordent, également, le territoire de deux meutes. J’hésitais… D’un côté ma faim me disait de suivre l’odeur du lapin, mais de l’autre mon instinct me disait de repartir, car je risquais de croiser des loups qui ne me voudraient pas du bien, comme me l’avait dit ma mère.

Ma curiosité et ma faim eurent raison de moi et je franchie le ruisseau tout en restant sur mes gardes. Je poursuivis mon chemin tout en continuant de suivre la piste du lapin quand tout à coup une autre odeur, plus forte, attira mon attention. Je me tapis dans l’herbe tout en continuant de renifler l’odeur qui venait à moi, je me mis à la pister et j’arrivais aux Rochers aux Loups. Je me réfugiais près d’un buisson qui avait poussé contre l’un des rochers et je regardais l’individu qui venait de pénétrer dans la clairière. Un louveteau ? Que faisait-il ici ? Il semblait être plus jeune que moi de quelques lunes, alors que je me blottis un peu plus dans mon buisson, je fis craquer une brindille ce qui sembla attirer l’attention du jeune loup.

- On est sur des Terres Neutres, inutile de se cacher. Je ne vais pas attaquer, c'est complètement stupide.

Je ne fis aucun mouvement tout en écoutant le louveteau qui ne s’avérait pas être un, mais une. Pourquoi cette petite louve me parlait de Terre Neutre… Il est vrai que je n’avais jamais vu de loup appartenant à une meute sur mes terrains de chasse. J’avais déjà sentis l’odeur d’autre solitaire, mais jamais celle d’une meute. N’écoutant que mon courage et ayant pour seule envie de faire partir ce jeune louveteau de mes terrains de chasse, je sortis de mon buisson tout en grognant et en ébouriffant ma fourrure.

Je ne comptais pas parler juste essayer de me montrer menaçante pour qu’elle parte. Vu mon état, je ne devais pas sembler trop menaçante, mais je devais quand même essayer dans le pire des cas, je prendrais la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Rocher aux loups-