Why not ? | Ft. Âme Obsidienne
RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Terre Neutre :: Rocher aux loups Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Why not ? | Ft. Âme Obsidienne

Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
Performance [Event]:
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 80
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Mer 24 Jan - 21:59
Why not ?Ailes du Destin & Âme Obsidienne
Un après-midi calme. C'est tout ce qui l'avait fallu à Ailes du Destin pour s'éclipser discrètement avec pour but de découvrir un peu plus les terres neutres. Une fois les différentes taches distribuées, il s'était glissé tout doucement hors du camp. Son objectif aujourd'hui ? Le rochet aux loups. Ces cinq rochets ne faisaient partie d'aucun territoire, il n'appartenait à aucune meute. Pourtant, Ailes du Destin ne pouvait se demander pourquoi il y en avait cinq, une par meute. Est-ce la meute des étoiles qui les a placés là ? Mais si cela était le cas, dans quel but ? Sa légendaire curiosité le pousser à aller voir de quoi il retournait. Alors c'est tout euphorique qu'il s'était élancé sur la route qui y menait. La route fut tortilleuse et semer de racines qui menacèrent plusieurs fois de le faire tomber, et certaines réussirent, mais même avec ses petites chutes il ne perdait pas sa bonne humeur. Il était tellement fier d'avoir réussi à s'éloigner du camp sans que personne ne remarque rien et aussi tellement heureux de pouvoir enfin profiter de l'excitation que lui apporte chaque nouvelle aventure. Toutes ces émotions le mettaient dans un émoi des plus totals. Comme si plus rien ne lui importait, ce qu'il l'intéressait là maintenant, c'était de découvrir un peu plus sur ces cailloux en forme de loups.

Une fois sur le site, il ne put s'empêchait de rester béas d'admiration. Si la meute des étoiles avaient été les précurseurs de ces choses alors il ne pouvait que les admirer. Tout ce qui se tenait devant lui était des plus incroyables. Des rochers, de simples gros cailloux avaient pris une forme des plus impressionnants: cinq têtes de Loup. Devant ces pierres immenses il se sentait extrêmement petit et insignifiant, mais il en fallait plus pour le décourager. Instinctivement il courut vers une des pierres qui avait visiblement était façonné par le temps avec une telle perfection que cela en devenait presque surprenant. Il grimpa le plus haut qu'il pouvait, puis une fois sur ce qui symbolisait le nez, il resta, gueule ouverte, à observer les alentour. Il avait littéralement l'impression d'être le maitre de ce monde. Le loup le plus fort et prestigieux de cette ère. Malheureusement, son esprit ne regarda pas le vide très longtemps. Plus bas, quelque chose attira son attention. Malgré le mauvais temps, il restait quelque proie et Ailes du Destin savait qu'il ne pouvait pas se permettre de laisser s'échapper une telle occasion de nourrir sa meute. En plus de lui fournir une bonne excuse si on lui demandait la raison de sa disparition. Il s'empressa donc de descendre avant de guetter de nouveau l'animal qu'il avait repéré de loin. Il ne s'agissait que d'une petite museraigne, pas bien grosse, mais cela n'allait pas l'empêcher pour au temps de la chasser. Il la regarda filler au travers d'un buisson. Ailes du Destin resta à une distance raisonnable, en position de chasse, puis lorsqu'il vit le buisson s'agiter il sauta au travers avec détermination. Malheureusement pour lui, il ne fut pas reçu par la chose auquel il s'attendait, le début de sa gueule s'enfonça dans un pelage sombre et la seule chose que sa mâchoire attrapa fut quelques poils canins.

Sa chute était des plus magistrals. Il était tombée tête en avant sur un autre loup et la puissance de son saut était telle qu'elle fit passer son corps vers l'avant, passant au-dessus de l'autre canidé. Il s'éclata, le dos sur le sol, le museau dans la poussière. Ailes du Destin resta un moment sans bouger. Une douleur aiguë lui perforait la patte avant, comme si quelque chose venait de s'y enfoncer. Le reste de son corps, lui, ne le faisait pas énormément souffrir en comparaison de la douleur qu'il ressentait à sa patte. Les secondes passèrent, puis les minutes, et Ailes du Destin resta étendu sur la terre. Il se demandait ce que peut penser le loup qu'il avait percuté. Sans bougeai d'un pouce, il articula entre deux bouffer d'air :

- "Salut !"

Ce fit simple mais expéditif. Après tout, cela était les seuls mots qu'il pouvait prononcer sans trop de mal avec ce mélange de poils et de poussière dans la gueule.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
Performance [Event]:
:
:
Guerisseur • Meute de l'Eau
Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018
Ven 26 Jan - 18:30
- Why not -
ft. Ailes du Destin
Cette après-midi là, le ciel était dégagé, pas un nuage traînant dans les environs cachant au passage son magnifique bleu azur.C'était certes étonnant, mais pas déplaisant. D'ailleurs, cela me permettait de savoir dans quelle étape de la journée nous étions. Le soleil avait atteint son zénith depuis un petit temps déjà. Pourtant, je venais seulement de manger un lapin, pas assez dodu à mon goût, qu'un apprenti était venu me déposer plus tôt dans la journée. Par les températures qu'on eu habituellement, les proies se faisaient rare et préféraient rester terrées dans leur trou. Ce climat assez froid se faisait également sentir sur les membres de la meute. Ces derniers temps, je n'eu que des visites pour des quintes de toux ou pour de la fièvre. Ce qui entraîna une chute significative de fenouil, thym et chasse-fièvre dans mes stocks. Mais par ces températures, il était difficile d'en trouver... Dans les jours précédents, j'étais déjà partie à la recherche de ces précieuses plantes, malheureusement cela ne fut pas concluant. Je réfléchis à un nouveau lieu à explorer, en sachant que j'avais déjà parcourue tous ceux de notre territoire. Fatalement, je devrais aller dans les terres inconnues, mais je me déciderai une fois à la frontière.

En sortant du camp, je jetai ce qu'il restait de mon dîner dans un trou. Me voilà en route, affrontant le froid en pleine face pour le bien de mes camarades. Décidée à en terminer assez vite, je commençai à trotter. On ne pouvait pas dire que j'avais une endurance excellente, certes quand je cour je ne m’essouffle pas en deux secondes, mais je suis plus rapidement fatiguée que mes compagnons. Et puis à cette allure, je pouvais toujours vérifier qu'il n'y ai pas de ce que je cherche dans les parages. S'il vous plaît, entendez moi et aidez moi ! Non, je n'étais pas dans une situation désespérée, mais si je ne trouvais rien qui sait ce qui pourrait arriver.
J'étais déjà arrivée à la frontière, le trajet fut réellement si court ou étais-je tellement absorbée par ma "mission" que je n'avais pas vu le temps passer ? Soit, je ne devais pas m'attarder sur un sujet aussi futile ! Maintenant que j'étais ici, je devais me décider où aller. La plaine étoilée ? Non, comme son nom l'indique, c'est une plaine et donc il n'y a pas beaucoup de plantes là-bas. Donc c'était un très mauvais plan de m'y diriger. Je ne voyais que le rocher aux loups.

Je repris mon chemin vers ces cinq grandes têtes de loup. Cet endroit m'avait toujours fasciné. Même si j'était une guérisseuse, certains secrets sur le passé de nos ancêtres me restaient malheureusement inconnus. C'était donc la tête remplie de pensées en tout genre que j'arrivai à cet endroit captivant. Je repris ma recherche en faisant attention à tout ce qu'il y avait au tour de moi. Je me devais de trouver un minimum une des trois plantes. Mes trouvailles ne furent pas très fructueuses jusqu'au moment où, après avoir traversé un buisson, je tombai sur un petit nid, même plutôt moyen, de chasse-fièvre. Par la meute des Étoiles ! Merci de m'avoir amené jusqu'ici pour que je puisse soigner ma meute comme il se doit. Était-ce l'oeuvre de la nature, du hasard ou encore un petit cadeau de mes ancêtres qui m'avaient donné après m'avoir entendu, en fait je n'en savais rien. Mais je me devais de les remercier, pour moi ça en découlait de source. Une telle trouvaille était assez rare par ces temps qui courent. Contente d'avoir accompli une partie de mon objectif, je me penchai sur la plante pour la ramasser le plus délicatement possible. Tout à coup, je sentis une mâchoire se refermée sur mon arrière-train. Heureusement pour moi, la bête ne réussi qu'à arracher quelques poils. Je me tournai rapidement pour faire face à mon agresseur tout en protégeant mon trésor. Je sentis mon cœur palpiter à une vitesse folle. Après un événement pareil, quand tu sais à peine te défendre, c'est une chose normale. Tout ce que je savais faire, c'était montrer mes crocs. Je ne savais pas si j'arriverai à lui faire peur, ça marchait sur les louveteaux, mais lui contrairement à eux, il était plutôt bien bâti et il devait sûrement savoir se défendre.

J'avais assisté à toute sa chute, je me disais que cette dernière devait être  douloureuse, et en le voyant rester allongé par terre le souffle court, c'était sûrement le cas. Je ne savais pas quoi faire, mon instinct de guérisseuse me disait d'aller le voir, mais ceux de ma survie et de mon non-attachement envers les inconnus me disaient de fuir, de ne surtout pas rester là. Mais c'est à ma plus grande surprise son "Salut" lâché entre deux respirations qui m'intrigua et donc me faisait rester ici. C'était tout ce qu'il avait trouvé à dire ?

« T'excuser ne te viendrait pas d'abord à l'esprit ? »

J'avais peut-être l'air d'être froide, mais je n'y pouvait rien, c'était mon caractère et je ne pouvais pas le changer juste pour un boulet pareil. Je commençai donc à couper les tiges du chasse-fièvre à l'aide de mes crocs. Ces derniers étaient bien pointues, et pour mon travail, c'était très utile Car quand que coupe une plante, c'est avec une netteté sans reproche que je le fais. Certes, pour le combat, cela aurait pu être aussi pratique, mais j'avais décidé de suivre la voie d'être guérisseuse et non guerrière.
Le voir toujours étaler par terre avec une respiration rapide commençait sérieusement à me faire peur. Et s'il passait de l'autre côté, au près de nos ancêtres ou des siens s'il était solitaire, alors que j'était là juste devant lui ?  Je ne pourrai pas m'en remettre, voir des loups mourir autour de moi, qu'il me soit proche ou non, me faisait toujours mal. J'éprouverai une souffrance morale et je ne l'a montrerai à personne car je suis du genre renfermée. Cela pourrait me faire rentrer en dépression et je me retrouverai dans le même était qu'il y a un peu plus d'une lune maintenant. Je ne pouvais pas me le permettre, pour moi mais surtout pour ma meute. Mes camarades avaient besoin de moi, que se passerait-il si je n'étais plus capable de les soigner durant cette saison ? Je n'osai même pas l'imaginer... C'est alors que, sans bouger de ma place, quelques mots sortirent de ma bouche.

« Est-ce que tout va bien ?

Mais attention, même s'ils ont l'air du genre doux, la manière dont je les ai prononcé présentait bien mon détachement que j'avais à son égard.
@CookieCat
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
Performance [Event]:
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 80
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Sam 3 Fév - 17:04
Why not ?Ailes du Destin & Âme Obscidienne
Ailes du Destin releva les yeux quelques secondes pour découvrir son interlocuteur et ce qu'il vit ne lui déplu pas. Il s'agissait d'une jeune louve au pelage sombre et aux pattes fines. Il se demandait de quelle meute elle venait et pourquoi il lui était rentré dedans ? Un coup du destin ? Cela était bien une chose en laquelle il avait une croyance sans failles: le destin. Pour ce loup, tout était écrit d'avance alors pour chaque rencontre qui semblait juste être le fruit du hasard il se demandait pourquoi la meute des étoiles avait mis ces loups sur sa route. Dans ce cas-là, pourquoi il se l'était pris en pleine poire ? Il commença à fabuler sur la raison de leur rencontre lorsqu'il entendit la louve répondre à son salut de manière froide:

- « T'excuser ne te viendrait pas d'abord à l'esprit ? » Dit-elle.

Plus un point pour l'inconnue. C'est vrai que la chute, la douleur et le ridicule de la situation lui avaient fait oublier les bonnes manières et même si elle était, de toute évidence, d'une autre meute il se devait de ne pas faire passer les siens pour des impolies. Il essaya donc d'articuler sur le même ton que son "salut":

- « Oh, excuse-moi de t'être rentré dedans. »

Il essaya de prendre une intonation la plus calme et gentille possible. Elle n'avait pas l'air très sociable et pour le moment elle ne lui avait pas encore sauté dessus. Alors il gardait un espoir qu'elle n'était pas une guerrière de la meute du feu qui était des loups plutôt sanguins et donc il n'aimait absolument pas la compagnie. Mais lorsqu'elle commença à couper des tiges d'une plante qui se tenait non loin de sa position il comprit que ce n'était surement pas une guerrière. En même temps, elle aurait difficilement pu se battre contre lui avec un corps aussi  peu musclé. Pendant qu'elle détournait son attention vers la plante, Ailes du Destin entreprit de se remettre sur ses pattes malgré la douleur ce qu'il, après beaucoup de gesticulation inutile digne d'une vielle tortue bloquée sur le dos, réussit à faire. Une fois droit il gardait sa patte blessée légèrement surélever pour pas qu'elle ne touche pas le sol et il essaya de s'assoir ce qu'il réussit sur le même modèle que sa tentative de redressement.

- « Est-ce que tout va bien ? » Demanda-t-elle.

Ailes du Destin fut blessé à l'ego. Il avait pourtant eu l'impression qu'il s'était arrangé de façon ça ce que cela ne se voit pas mais de toute évidence elle l'avait cramé à des kilomètres. Il changea donc de stratégie et lui expliqua:

- « Je crois que je me suis blessé à la patte »

Il pouvait difficilement le lui cacher et peut-être que dans sa grande bonté elle le sauverait ? Il espérait qu'elle ne soit pas du genre à l'abandonner ici sous prétexte qu'ils ne faisaient pas partir de la même meute. Il l'espérait du plus profond de son âme car il avait que s'il rentrait blessé on aller lui poser des questions sur le pourquoi du comment de sa blessure et qu'il serait obligé de tout raconter avant de subir des "je te l'avais bien dit" des autres membres de la meute.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Guerisseur • Meute de l'Eau
avatar

Votre Loup
Performance [Event]:
:
:
Guerisseur • Meute de l'Eau
Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018
Lun 12 Fév - 13:10
- Why not -
ft. Ailes du Destin
« Je crois que je me suis blessé à la patte »

Je m'approchai de lui. Un mal de patte pouvait signifier plusieurs chose. Soit il s'était cassé l'os, soit c'était une douleur assez grande qui partirait après plusieurs jours voir même une ou deux lunes s'il reste bien au repos, soit une méchante écharde, égratignures,... Sans le lui demander, ce dernier lui présenta la patte avant droite. Je m'assis et commençai à la l'examiner en observant les moindres petits recoins cachés par ses coussinets. Je remarqué une méchante épine plutôt épaisse coincé entre deux de ces derniers. Une aussi grosse écharde était assez facile à enlever, malheureusement pour le porteur, il allait avoir mal et le saignement sera petit mais plutôt abondant. Je devais donc trouver des toiles d'araignées. J'analysai le paysage : beaucoup d'arbres, de buissons, de replis dans les gueules des statues de loup,... Tellement d'endroits où je pourrai trouver ces dernières. Toutes ces possibilités me firent tourner la tête. Je revins à moi quand un petit bruit dans un buisson se fit entendre.
Je me re-concentrai sur sa patte. Je m’apprêtai à enlevé l'épine quand je me redis compte que j'avais pensé aux toiles d'araignées sans pour autant en prendre. Je me dirigeai donc vers un buisson avec de beaux embranchements tout entortillé. La probabilité d'en trouver dans ce dernier était grande. J'y jetai un rapide coup d'oeil, une fois une belle toile trouvée, j'y fourra ma patte et fis des mouvements circulaires pour qu'elle s'entortille autour de cette dernière. Je la retirai délicatement pour ne pas en perdre. Je revins vers la loup et s'en prévenir arrachai rapidement tout en restant précise l'écharde. Je ne devais pas vraiment me concentrer pendant quelques secondes sur elle, il n'y avait pas plus voyant, ça me facilitait grandement la tâche. Je crachai l'épine au sol et posai sans attendre la petite boule de toile d'araignée. Je m'assis et appuyai sur la blessure. Je devais restai ainsi quelques minutes pour que le saignement s'arrête. Peut-être devrais-je faire une autre boule mais pour le moment je ne devais pas m'en préoccuper.

« Je devine à ton odeur que tu viens de la meute du Vent, de plus je sais très bien qui tu es. »

Je relevai la tête et le fixai dans les yeux, soutenant son regard. J'y étais allé de façon directe et sans décence. Je n'avais pas vraiment froid aux yeux, puis j'étais assez butée sur les bords. Je devais vraiment apprendre à tourner ma langue trois fois dans ma bouche avant de parler. Un jour cela pourrait me jouer de mauvais tours. Malheureusement pour moi, je n'en restai pas là. Je n'avais pas encore fini de tout déballer...

« Alors dis moi, qu'est-ce que le lieutenant de la meute du vent peut bien faire ici ? N'y a-t-il pas assez de gibier dans votre territoire ? »

La curiosité était un vilain défaut, aussi absurde et mauvais que l'incontinence. Je ne savais pas m'empêcher de penser à plusieurs choses sur les autres qui sont plutôt d'ordre personnel. Cela n'était pas encore trop grave, mais associé au fait de mon incapacité à me retenir cela pourrait devenir dangereux. Face à cette question, je le vis déstabilisé, mais peut-être en était-il autrement. Normalement, un loup bien élevé s'excuserait pour son intrusion dans la vie privée d'autrui. Malheureusement, l'excuse n'était pas un mot bien classer chez moi, je ne l'utilisais presque jamais, alors en faire à une personne quasi inconnue, cela ne peut arriver que dans vos rêves, et encore...
@CookieCat


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lieutenant • Meute du Vent
avatar

Votre Loup
Performance [Event]:
:
:
Lieutenant • Meute du Vent
Messages : 80
Date d'inscription : 16/12/2017
Age : 18
Sam 3 Mar - 19:32
Why not ?Ailes du Destin & Âme Obscidienne
Lui parler de sa condition était-il une bonne idée ? Ailes du Destin n'en avait aucune idée, mais il n'avait pas envie d'y penser. Actuellement il se demandait juste ce qui pouvait lui procurer une telle douleur à la patte. Il avait vraiment l'impression que quelque chose était enfoncé mais il n'arrivait pas à voir ce que cela pouvait être. Il fixait sa patte et laissa cette inconnue l'examiner. Devant la sérieux dont faisait preuve la louve il resta béa d'admiration. Pour lui, cette situation était tellement ridicule qu'il aurait éclaté de rire s'il en était spectateur. A vrai dire, il ne savait jamais comment réagir autrement à ce genre de scène. Pour lui, fanfaronner était un moyen efficace de ne pas penser à la douleur de la blessure, mais là, il avait vraiment l'impression que le faire serait déplacé. Alors il la regardait simplement, inspirant et expirant sur un rythme régulier. Il attendait gentiment que cette louve le soigne sans le moindre commentaire.

Devant les différents mouvements de têtes de la louve il commença à se demander si elle ne cherchait pas des toiles d’araignées mais il n’osa pas ouvrir sa gueule. Il savait qu'il devait lui être reconnaissant pour le temps qu'elle acceptait de lui accorder alors il n'allait pas en plus lui affubler ses commentaires inutiles. Au bout de quelque instant, elle se décida à bouger pour rejoindre un buisson et revient avec une toile plutôt bien conservée autour de sa patte. Lorsqu'elle retira l’épine, Ailes du Destin lâcha une courte grimace avant de reprendre sa position initiale pour ne pas que la guérisseuse le remarque. Il suivi du regard chaque mouvement qu'elle pouvait faire avec beaucoup d'attention. Il était très impressionné par son savoir faire. Tout était calme, le vent soufflet et on entendait au loin quelques oiseaux pier. Rien ne semblait menacer de déstabiliser cette harmonie.

« Je devine à ton odeur que tu viens de la meute du Vent, de plus je sais très bien qui tu es. » Lui-expliqua la louve noire.

Devant son regard insistant il se sentait de plus en plus mal à l'aise. Il n'arrivait pas vraiment à savoir où elle voulait en venir en lui disant ça. Lui aussi avait fini par comprendre de quelle meute elle venait. Les loups de la meute de l'eau avait une odeur qui rappelait la rivière présente sur leur territoire. C'était la la chose qui avait le plus marqué Ailes du Destin à sa première assemblée.

- « Alors dis moi, qu'est-ce que le lieutenant de la meute du vent peut bien faire ici ? N'y a-t-il pas assez de gibier dans votre territoire ? »

Devant cette question des plus directe, Ailes du Destin eut un mouvement de recule qu'il arrêta avant que son postérieure eut le temps de se relever. Elle l'avait prit de cours. Bien sûr que le gibier était rare à cette période de l'année mais c’était le cas de toute les meutes. Est-ce que cette question n'était là que pour le faire parler des difficultés que sa meute rencontrait pour se nourrir ? Même si ce n'était pas le cas, il ne pouvait se permettre de lui dire la vérité. Ailes du Destin n'était pas très malin comme loup mais il savait pertinemment que ce genre d'information ne devait absolument pas être dévoilé. Il prit donc un air des moins sérieux pour faire comme si cette question ne l’atteignait pas , puis il répliqua:

- « Et que fait la guérisseuse de la meute de l'eau ici ? Vous avez un trou dans vos réserves d'herbe ? »

Répondre à une question par une question était le meilleur moyen pour lui montrer qu'il n'avait pas peur d'elle. Il n'avait même pas besoin qu'elle réponde à cette question. Il savait pertinemment qu'elle ne serait pas ici si toute les herbes dont elle avait besoin se trouvait sur le territoire de sa meute. Il la posait simplement pour la forme.
© 2981 12289 0

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Wolf :: Terre Neutre :: Rocher aux loups-